Chat
Publié le , Modifié le 29 octobre 2015

Le harcèlement à l’école : Résultats de l’enquête

HarcèlementEn 2012/2014, nous vous avons proposé sur le site, de participer à une enquête portant sur le harcèlement à l’école. Le but de cette enquête était de mieux connaître vos représentations et votre ressenti sur ce thème et sur ce que peuvent vivre les personnes victimes de harcèlement à l’école. Cette enquête vous a intéressés puisque vous avez été très nombreux à partager vos sentiments et vos expériences sur ce sujet et nous vous en remercions ! Ci-dessous, vous trouverez un petit compte-rendu des résultats.

Qui êtes-vous ?

Depuis la mise en ligne de l’enquête, vous avez été 1251 à y répondre. La grande majorité d’entre vous (86%) a entre 12 et 18 ans et ce sont les filles qui se sont le plus prêtées au jeu.

58% d’entre vous disent avoir déjà été victimes de harcèlement et plus de 60% déclarent avoir déjà été témoins de scènes de harcèlement. En revanche, seulement 8% d’entre vous disent avoir déjà été auteurs de harcèlement.

Le harcèlement à l’école : état des lieux

Pour plus de 90% d’entre vous, le harcèlement, c’est « tourmenter, seul ou en groupe, une personne avec acharnement, la soumettre à des violences physiques et/ou psychologiques de manière répétée ». La quasi-totalité d’entre vous a donc une idée précise et correcte de ce que l’on appelle harcèlement. La majorité sait également que le harcèlement, c’est subir ou faire subir une violence répétée à une même personne dans la durée.

Pour la plupart d’entre vous (65%), le harcèlement, c’est surtout « des moqueries » et « des insultes » (Voir graphique ci-dessous). Avant le racket et les coups, ce sont donc surtout les mots qui font mal :

Le harcèlement, c’est surtout (cliquer sur le graphique pour une meilleure visibilité) :

Harcèlement1bis
Enfin, pour beaucoup d’entre vous (41%), les situations de harcèlement ont le plus souvent lieu dans la cour d’école. Or, pour certains d’entre vous (15%), le harcèlement a également lieu sur Internet.

Le harcelé / le harceleur

A la question « Pour toi, le harceleur est le plus souvent… », vous êtes près de 40% à le désigner comme pouvant être « n’importe qui » (Voir graphique ci-dessous). Pour beaucoup d’entre vous, il ne semble donc pas exister de « profil type » du harceleur. Or vous êtes également nombreux à vous représenter le harceleur soit comme étant le plus populaire, soit comme étant un jeune dans un groupe. Pour une bonne partie d’entre vous, le jeune harceleur n’est donc pas seul. Il est quelqu’un qui a beaucoup d’amis, quelqu’un qui serait porté, voire protégé par le groupe auquel il appartient :

Pour toi, le harceleur est le plus souvent (cliquer sur le graphique pour une meilleure visibilité) :

Harcèlement2
En ce qui concerne le harcelé, les choses se présentent différemment. Si environ 30% d’entre vous désignent le harcelé comme pouvant être « n’importe qui », vous êtes également nombreux à penser qu’il s’agit d’un jeune porteur d’une différence identifiée (27%), isolé puisqu’il n’a pas d’amis (18%) ou encore de quelqu’un de timide (18%).

Les conséquences du harcèlement

Pour plus de la moitié d’entre vous, le harcèlement, c’est traumatisant et on a du mal à s’en remettre (Voir graphique ci-dessous). Nous constatons également que 33,9% d’entre vous estiment que le harcèlement a des conséquences sur la santé : on n’arrive plus à dormir ou à manger, on a mal au ventre. La grande majorité d’entre vous a donc bien conscience de la gravité de ces situations en termes de conséquences immédiates mais aussi dans le temps :

Le harcèlement, ça fait quoi (cliquer sur le graphique pour une meilleure visibilité) :

Harcèlement3
Les ressentis

Dans cette partie de l’enquête, nous vous avons demandé de vous « mettre dans la peau » soit d’une personne victime de harcèlement à l’école, soit d’une personne témoin d’une situation de harcèlement, soit d’un auteur de harcèlement à l’école :

  • « Si j’étais victime… »

Si vous étiez victime de harcèlement à l’école, les deux sentiments qui ont été les plus identifiés sont la peur et la tristesse, puis en troisième position, la honte. Une grande partie d’entre vous (27%) dit que vous ne feriez rien, par peur de représailles. Cette réponse illustre bien le climat de terreur dans lequel sont enfermées les victimes de harcèlement à l’école et qui les empêche de révéler ce que l’on leur fait subir. Cependant, 20% d’entre vous pensent que vous pourriez essayer de vous défendre tout seul-e. 20% en parleraient à leurs parents.

  • « Si j’étais témoin… »

La grande majorité d’entre vous (73%) ressentirait en priorité de la sympathie à l’égard de la victime. Les ressentis d’injustice et de colère apparaissent ensuite. 27,7% d’entre vous iriez parler à la victime directement, dans une démarche de soutien et de protection. 24% s’imaginent réagir ouvertement et prendre la défense de la personne victime. Pour beaucoup d’entre vous donc, la première réaction se tourne vers la victime. 26,3% irait parler à un adulte dans votre établissement.

Que ferais-tu si tu étais témoin d’une situation de harcèlement (cliquer sur le graphique pour une meilleure visibilité) :

Harcèlement4

  • « Si j’étais auteur… »

Plus de la moitié d’entre vous imagine ressentir de la force. Peut-être que vous vous représentez le harceleur comme un jeune fort, physiquement mais aussi et surtout psychiquement ?  La fierté, la honte et l’excitation ont également été évoquées par un grand nombre d’entre vous. Vous êtes plus de 30% à imaginer en parler à quelqu’un de confiance. Or, un grand nombre d’entre vous continuerait à harceler, soit pour ne pas vous faire prendre (16,39%), soit pour ne pas perdre la face (15,43%), soit parce que ça fait rire (13,35%) ou encore parce que vous ne verriez pas le problème (12,55%)… Enfin, 1 participant sur 10 se vanterait devant ses amis.

Un grand merci à tous ceux qui ont participé à cette enquête !

image_pdfimage_print

10 réflexions au sujet de « Le harcèlement à l’école : Résultats de l’enquête »

  1. Bonjour, je n’ai pas été victime de harcèlement scolaire mais j’ai été témoins de plus d’un sévices. Je n’ai jamais eu d’amis au collège mais j’ai toujours eu un don pour montrer les dents. Je venais au collège et j’en repartais telle une ombre. Ma présence ne changeais absolument rien pour les autres. Dans ma classe il y avait un garçon qui avait besoin d’un accompagnement car il ne savait pas écrire. Ce garçon était distant et un peu rond. Ces critères l’on rendu victime des autres élèves. J’ai vu des choses horribles. J’aurais pu faire quelque chose, du moins je pense. Ça m’est arrivée de faire des cauchemars à cause de ce que je voyais. Ce garçon a déjà fini à l’hôpital car il s’est fait rouer de coups de pieds de façon purement gratuite … Ça me dégoute. Je suis en colère de n’avoir rien fait, ne serais-ce qu’être intervenue. J’ai 18 ans maintenant et je suis en deuxième année d’histoire. J’aime l’humain et je m’y intéresse. Je suis chagrinée qu’à un moment dans ma vie mes convictions soient restée enfouie en moi à cause d’une pression collective !

    j'aime 6
  2. Bonjour, je me suis fait harcelée pendant 1an , cela à cesser il y a seulement 1 mois. Sachez que les personnes qui se font harceler sont les plus forte ! Vous allez peut-être trouver sa bête, mais vous êtes plus fort car si il a commencer à vous harceler c’est peut être par simple jalousie ou autres chose. L’auteur est une personne qui n’a pas confiance en sois et veux faire payer son manque de confiance en sois aux personnes qui ont confiance en eux. Alors si vous vous faites harceler, montrer vous fort(e) car c’est ce que vous êtes. Ne vous laissez pas marcher sur les pieds, et battez vous pour être la personne que vous voulez être et non pour ce que les autres voudrais que vous seriez !! :good: :good:

    j'aime 3
  3. Du CE1 au CM2 , j’ai vécut cela . Du harcelement scolaire , j’en ai pris conscience que quand c’etait finis malheureusement . Il venait . Ses monstres de CLIS me rabaisser , me traiter d’extraterrestres , de gros bébés et parfois m’insulter . Il voulait me tuer. Me faire du mal . Si j’aurait été un garcon , il m’aurait  » défoncer  » , si vous voyez ce que je veut dire !

    Il voulait me voir décédé sous leurs yeux. Ca aurait été un plaisir . Un grand plaisir pour eux. Mais moi , mon grand plaisir , c’est de leur avoir montrer ce que je suis …
    Je suis partit en 6e sous leurs yeux , heureuse en courant . Je me suis fait des amies. J’ai attirer des garçons. Je suis tomber amoureuse d’un professeur qui me prenait comme sa fille. J’ai reçu des mots de ma professeure d’anglais . J’ai participer aux delires de ma classes. Et aux fous rires. J’ai eu des 20/20 en technologie et 0 en maths , j’ai envoyer des mails a mon prof de technologie. Je me suis éclater . En 6 mois plus que en 5 ans de collège ! Et surtout , j’ai été et je suis quelque choses pour les garçons , ma classe , certains professeurs etc.

    Alors voilà. J’ai ma revanche !

    j'aime 3
  4. Moi, ayant déjà eu l’expérience d’être harcelée l’année dernière, je ne comprendrai jamais comment les personnes qui harcèle peuvent être aussi odieuses et méchantes… :scratch: Peut-être sont-elles malheureuses, mais faire souffrir les autres est honteux…

    j'aime 4
  5. Sur la photo de votre article la petite fille est tout-a-fait comme moi (victime et a terre sans personne autour de moi). Manon 13 ans.

    j'aime 3
    • Si tu n’as pas d’amis à qui en parler, il faut que tu en parle à un adulte en qui tu as confiance alors. Dans tous les cas, ne reste pas seule !

      j'aime 3
  6. La photo de votre article est bien choisie car cette petite fille blonde recroquevillée par terre c’est tout-a-fait moi. Manon 13 ans.

    j'aime 3
  7. Ping : Le harcèlement à l’é...

  8. c’est dommage que ces filles ne vois pas leurs force en n’eux. car si c’etais moi ces personne auron faire a moi.il faut juste que les fille doivent présenter fort. mais pourtant je ne vois que des filles qui son faibles manque de courage.tous ce que je peux qu’elle dois d’étre forte pour les combatre alllé tatat

    j'aime 1
  9. Ping : Violences | Pearltrees

Laisser un commentaire

Attention, le champ « commentaires » est un espace d’expression dédié aux jeunes.

Pour discuter et échanger avec d’autres jeunes, tu peux te rendre sur le forum.

Pour toute réponse personnalisée d’un professionnel de l’équipe, tu peux envoyer ta question dans l’espace Pose tes Questions ou nous appeler au 0 800 235 236.

Cette partie est modérée. Ton commentaire ne sera publié qu’après sa validation par un modérateur.

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

 caractères restants
:bye:  :good:  :negative:  :scratch:  :wacko:  :yahoo:  B-)  :heart:  :rose:  :-)  :whistle:  :yes:  :cry:  :mail:  :-(  :unsure:  ;-)