Chat
Publié le , Modifié le 31 mai 2016

Les idées suicidaires sur Fil Santé Jeunes

envie-mourirSur Fil Santé Jeunes on peut parler de tout et sans tabou, en toute confiance. Le mal-être et l’envie de mourir font partie des sujets que vous abordez au téléphone, sur le chat’, le forum ou encore dans l’espace Pose tes Questions. Pour certains d’entre vous c’est une première : vous n’aviez encore jamais osé formuler ce que vous ressentez. Pour d’autres, c’est une ultime tentative d’être entendus et soutenus dans ce moment très difficile où la mort vous apparaît comme « unique solution ».

LOGO FSJ 2015Parler de ses envies de mourir sur Fil Santé Jeunes

Beaucoup d’entre vous nous disent que sur Fil Santé Jeunes, être anonyme libère la parole. Vous vous sentez plus à l’aise pour aborder des thèmes intimes, délicats, graves qui pourraient être « mal accueillis » par vos proches. En effet, dire qu’on a envie de mourir à ses parents, sa copine, son meilleur copain peut provoquer chez eux des réactions éloignées de celles qu’on attendait et qui ne soulagent pas : par exemple, évoquer des idées suicidaires peut les angoisser et du coup amplifier de façon négative ce que vous-mêmes vous ressentez. Ils tiennent alors des propos jugeants, ou ils banalisent ou au contraire ils dramatisent. Au lieu d’être soulagé, compris et soutenu, on peut se sentir coupable de provoquer chez l’autre de l’inquiétude, de la colère, de la tristesse…

Sur Fil Santé Jeunes, les professionnels de l’équipe sont formés à entendre ces idées et à ne pas en avoir « peur ». En effet, parler de la mort peur faire peur. Quand à un certain moment de sa vie on peut avoir l’impression que la mort est la seule solution, en parler sur Fil Santé Jeunes peut permettre d’apaiser cette impression et de commencer à envisager d’autres solutions que celles de mourir.

La crise suicidaire sur Fil Santé Jeunes

Parfois vous nous appelez car vous êtes « à bout », sur le point de passer à l’acte : les idées suicidaires sont devenues plus présentes, plus pressantes, elles prennent forme, se concrétisent… C’est ce qu’on appelle la « crise suicidaire ». L’écoutant prend alors le temps de vous écouter et de vous guider vers un apaisement de cette crise. En vous permettant de mettre des mots sur ce que vous ressentez, sur vos projets de suicide, sur les questions que vous vous posez, sur les craintes que vous avez, il arrive que la crise suicidaire trouve une issue. Une fois apaisée, on peut alors envisager de mettre en place une prise en charge ou de réinvestir celle qui est déjà en place, si c’est le cas.

Dans des cas exceptionnels, il peut arriver que la crise suicidaire se soit transformée en passage à l’acte suicidaire. Vous nous contactez alors suite à une prise excessive de médicaments, d’alcool ou en possession d’un objet que vous projetez d’utiliser pour vous faire du mal. Sur Fil Santé Jeunes, après avoir évalué le risque létal (c’est-à-dire le risque d’entraîner la mort) on peut être amené à envoyer des secours. Vous écouter, vous informer, vous orienter sont nos missions. Mais quand il s’agit de suicide, il peut arriver que les professionnels de l’équipe sortent du cadre habituel de leurs missions car ils se doivent d’intervenir pour protéger ceux qui seraient ou se mettraient en danger. Si dans votre grande détresse vous avez décidé de nous joindre, c’est qu’il persiste chez vous un élan vital qui souhaite être soutenu. Vous nous appelez à l’aide, nous vous entendons.

Quand Fil Santé Jeunes ne suffit plus

Cependant, notre dispositif a des limites. Certes, nous sommes en mesure d’entendre votre souffrance, de la soulager temporairement, de gérer la crise suicidaire mais en aucun cas, nous ne pouvons nous substituer à une prise en charge psychologique au long cours. Quand le mal-être est important, installé depuis longtemps, jalonné d’envies suicidaires voire de tentatives de suicides, alors il devient urgent d’être pris en charge de façon concrète et durable. Ce qui ne relève pas des missions de Fil Santé Jeunes. C’est pourquoi il peut arriver que les écoutants de l’équipe insistent pour vous orienter vers une structure, un professionnel en libéral ou vers votre suivi s’il existe déjà.

Pour certains d’entre vous, cet appel à l’aide auprès de Fil Santé Jeunes aura suffi à mettre en route une démarche de prise en charge. Pour d’autres, plusieurs appels seront nécessaires mais dans tous les cas, l’équipe œuvre chaque jour à la prévention du suicide en accueillant par téléphone ou par internet ceux qui vont mal.

En complément de ce dossier, vous pouvez également consulter le dossier Je vais mal.

image_pdfimage_print

9 réflexions au sujet de « Les idées suicidaires sur Fil Santé Jeunes »

  1. Bonjour,
    Je m’appelleEve, j’ai treize ans et j’ai de très gros problèmes avec ma famille et au collège. Je n’arrive plus a gêner. Je sais que se n’ai pas la solution mais j’aimerais bien savoir comment se suicider sans souffrir ? Merci de me répondre aux plus vite

    j'aime 2
    • Bonjour,
      Tu nous fais part d’un mal être qui t’amène à te poser des questions sur le suicide. Il important que tu ne restes pas seule avec ces interrogations et ta souffrance. Nous t’invitons à nous contacter. Pour une réponse de l’équipe Fil Santé Jeunes, tu peux nous joindre dans notre espace confidentiel : « Pose tes questions » ou nous appeler au 0800 235 236, la ligne est anonyme et gratuite. Nous sommes ouverts tous les jours de 9h à 23h.
      A bientôt.
      L’équipe Fil Santé Jeunes

      j'aime
    • CE NEST PAS UNE SOLUTION !!! Tes parents ton offert la vie… Ce n’est pas pour rien !!! Garde espoir ! Releve la tête, un nouveau jour commence ! :heart:

      j'aime
  2. je n’en peut plus de vivre c’est devenu une trop grosse souffrance
    me mutiler et me faire souffrir ne m’aide pu j’aimerai tellement mettre fin à ma vie…je n’es plus de joie… que de la souffrance en moi et de la rage. je me sens mal et seule enfin bref bye :cry:

    j'aime 2
    • Bonjour,

      pour une réponse personnalisée de la part d’un professionnel de l’équipe écrivez-nous dans l’espace « Pose tes questions » ou appelez-nous au 0800 235 236 (appel anonyme et gratuit). Enfin, vous pouvez créer un post sur notre forum pour avoir l’avis et le soutien d’autres jeunes.

      L’équipe Fil Santé Jeunes

      j'aime 3
  3. Bonsoir,

    J’ai eu des idées suicidaires ( j’en ai encore ) sauf qu’elles ont muter et se sont transformées en pensées suicidaires…

    Je ne souhaite pas m’en sortir et au plus vite en finir pour de bon…
    Je me scarifie mais ça me fais rien ( juste un peu mal quand je plis le bras droit ) et j’aime bien voir le sang couler…

    Je sais je suis glauque et folle à vos yeux… Je crois que je le suis et pas qu’un peu….
    J’ai pas de rêve ( a part de voler, mais ça je peux le faire quand je sauterais d’un immeuble ), au moins vous connaissez comment je souhaite en finir avec la vie…
    Je compte en finir après mes 18 piges… Ou peut être avant…

    Je laisse la vie à qui veux la prendre…
    A toi Faucheuse viens me chercher te je deviendrais ton esclave.

    Je suis désolée, mais je ne sais pas à quoi il sert ce message pourrie…
    Bon je vous ai dit l’essentiel…

    La honte…

    j'aime 7
    • Bonjour,
      Vous décrivez une situation de mal-être. Il est important que vous ne restiez pas seule avec ces pensées et que vous soyez soutenue rapidement.
      Pour une réponse personnalisée de la part d’un professionnel de l’équipe écrivez-nous dans l’espace « Pose tes questions » ou appelez-nous au 0800 235 236 (appel anonyme et gratuit).

      L’équipe Fil Santé Jeunes

      j'aime 3

Laisser un commentaire

Attention, le champ « commentaires » est un espace d’expression dédié aux jeunes.

Pour discuter et échanger avec d’autres jeunes, tu peux te rendre sur le forum.

Pour toute réponse personnalisée d’un professionnel de l’équipe, tu peux envoyer ta question dans l’espace Pose tes Questions ou nous appeler au 0 800 235 236.

Cette partie est modérée. Ton commentaire ne sera publié qu’après sa validation par un modérateur.

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

 caractères restants
:bye:  :good:  :negative:  :scratch:  :wacko:  :yahoo:  B-)  :heart:  :rose:  :-)  :whistle:  :yes:  :cry:  :mail:  :-(  :unsure:  ;-)