Chat
Publié le , Modifié le 12 mai 2014

Les troubles sexuels chez le garçon

troubles-sexuelsIl peut vous arriver différents désagréments au cours de votre vie sexuelle. Cependant, pas de panique, il y a toujours une explication et une solution !

 

  • L’impuissance : signifie que l’érection est insuffisante, ou impossible. Le pénis n’est pas assez rigide pour permettre une pénétration. Il existe toujours une cause à l’impuissance. Elle est le plus souvent d’origine psychologique, surtout chez les jeunes. (Ah! Les tours que nous joue notre inconscient !). Mais elle peut également être due à une prise de médicaments, ou bien liée à un dérèglement hormonal. Souvent, les échecs répétés lors des rapports sexuels sont mal vécus et engendrent des blocages qui peuvent se traduire par une impuissance. Petit test : si vous avez des érections le matin, votre impuissance n’a pas une cause physique ! Cherchez ailleurs ! Ce n’est sûrement qu’un impuissance ponctuelle, psychologique (stress, fatigue, malaise dans votre couple, peur de la partenaire…)

Si vous avez une panne, surtout, ne larguez pas votre copine pour cette raison ! Vous resteriez sur un échec, avec une rupture en prime ! Réfléchissez à la manière dont vous pouvez lui donner du plaisir. Il n’y a pas que la pénétration dans la vie. Si vos difficultés persistent, n’hésitez pas à consulter un médecin, qui vous examinera et pourra vous dire si le problème est organique ou non. Si vous pensez que le blocage est psychologique, vous avez la possibilité de consulter un psychologue. Pensez-y !

 

  • L’éjaculation rapide : la peur de tous les adolescents (ou presque !). L’éjaculation survient rapidement, au bout de quelques va-et-vient, parfois même dès qu’il y a un contact avec le corps de sa partenaire. Bref, en dehors de tout contrôle volontaire et avant que sa copine soit satisfaite. C’est pour cela qu’il n’y a pas forcément de notion de temps. On n’est pas éjaculateur précoce lorsqu’on jouit au bout de 5 ou 10 minutes, l’éjaculation s’inscrit dans la globalité du rapport. L’homme qui éjacule rapidement fonctionne sexuellement bien, même trop bien. Vous voyez, c’est déjà une bonne nouvelle ! Il ne s’agit pas d’une maladie, ni d’un trouble organique, les capacités reproductrices sont intactes. En fait, le pénis est tellement sensible, qu’il est impossible de sentir à quel moment l’éjaculation va survenir. Plusieurs facteurs entretiennent le problème : si les rapports sont très espacés par exemple, ou si le désir est très intense, ou s’il y a une grande angoisse liée à la pénétration. Essayez (plus facile à dire à qu’à faire !) de ne pas laisser s’installer ce cercle vicieux. L’éjaculation est un phénomène réflexe, qu’il est possible de rééduquer. Essayez de repérer le moment où l’éjaculation arrive, peut-être quand vous êtes seul, afin de ne pas vous laisser surprendre lors des rapports. Le préservatif diminue un peu les sensations, et peut vous aider à être moins sensible (de toute façon, vous en mettez, n’est-ce pas ?) Surtout, n’en mettez pas plusieurs, ça ne sert à rien, et augmente les risques de ruptures. Mais rassurez vous, un peu d’entraînement et ça marchera ! Et n’oubliez pas que vous avez la possibilité de recommencer une seconde fois et que l’éjaculation devrait survenir moins vite !

 

  • Le priapisme : cela peut faire rire, voire déclencher de la jalousie chez les garçons puisque c’est en fait une érection prolongée, survenant en l’absence de désir sexuel. Mais ne soyez pas envieux ! L’érection est douloureuse et les conséquences, si elle dure longtemps, peuvent être dangereuses. En effet, au-delà de 5 heures, il peut y avoir des lésions définitives, qui peuvent conduire à l’impuissance. Les principales causes peuvent venir de maladies du sang, d’affections pelviennes (dans la zone du bassin), ou de causes toxiques (prise de marijuana, cocaïne ou alcool…). En temps normal, si l’érection se prolonge, une bonne douche froide ou un footing suffisent à ce que tout rentre dans l’ordre. Si l’érection ne cède pas, il est important d’aller consulter, n’hésitez pas à aller aux urgences !


Si vous êtes inquiets, angoissés, que vous pensez que vous n’arriverez jamais à rien, CONSULTEZ !!!

image_pdfimage_print

2 réflexions au sujet de « Les troubles sexuels chez le garçon »

    • Salut,

      Ne t’inquiete pas, la puberté arrive à des moments differents pour chacun ! Demande à tes parents d’aller voir un specialiste, il saura te rassurer et t’aider :)

      j'aime

Laisser un commentaire

Attention, le champ « commentaires » est un espace d’expression dédié aux jeunes.

Pour discuter et échanger avec d’autres jeunes, tu peux te rendre sur le forum.

Pour toute réponse personnalisée d’un professionnel de l’équipe, tu peux envoyer ta question dans l’espace Pose tes Questions ou nous appeler au 0 800 235 236.

Cette partie est modérée. Ton commentaire ne sera publié qu’après sa validation par un modérateur.

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

 caractères restants
:bye:  :good:  :negative:  :scratch:  :wacko:  :yahoo:  B-)  :heart:  :rose:  :-)  :whistle:  :yes:  :cry:  :mail:  :-(  :unsure:  ;-)