Chat
Publié le , Modifié le 2 novembre 2017

Ma réputation et les autres

« Parle pas avec elle, c’est une p*** !/ Parle pas avec lui, c’est un gros boloss » !
– Ah bon comment tu sais ça ? Tu l’connais ?
– Nan mais bon, c’est ce que tout le monde dit alors …»
– Hum, élémentaire mon Cher Watson ! »

Sherlock Holmes aurait-il vraiment pu répondre ça ? Rien n’est moins sûr, car ce grand détective, toujours en quête de vérité, se base sur des éléments concrets et vérifiés. Or une mauvaise réputation se construit souvent sur des « on-dit », des raccourcis et des informations parfois erronées. 

Pourquoi l’image que les autres se font de nous est-elle si importante ? Souvent en décalage avec la réalité ? Pourquoi avoir «mauvaise réput’ » fait parfois si mal ? Et vers qui te tourner dans ces cas-là ? Voici quelques pistes qui t’aideront à y réfléchir !

Moi dans le regard des autres

L’image que les autres ont de toi et qu’ils te renvoient trouve son utilité car cela participe à la construction de soi. Quand on est petit, l’image que tes parents ont de toi est importante. Quand tu deviens ado, on pourrait dire que c’est ton groupe de copains/copines qui va prendre le relais de tes parents dans ce processus de construction de soi.

Il est important que les amis qui t’entourent soient suffisamment respectueux pour te renvoyer une image positive sur laquelle tu pourras t’appuyer et te reconnaitre pour poursuivre ton chemin.

Pourquoi ce décalage entre l’image que j’ai de moi et celle qu’ont les autres ?

Bonne ou mauvaise, une « réputation » peut être complètement à côté de ce que l’on est. Par exemple, tu peux avoir la réputation d’être une fille/un garçon super marrant(e), qui rigole tout le temps alors qu’au fond tu te sens mal et déprimé(e). Ou avoir la réputation d’être « un gros mytho », juste parce qu’un jour, en parlant d’un de tes rencards, tu en as un peu rajouté en pensant te faire « mieux voir » des autres et malheureusement c’est loupé !

L’image que les autres ont de nous n’est jamais la même que celle que l’on a de nous-même, ou que l’on aimerait renvoyer. Elle peut aussi être différente selon les groupes : on peut avoir une image, une réputation complètement différente avec ses copains d’enfance et avec ses potes de basket.

Mais finalement, ce qui est important, n’est-ce pas d’avoir des gens qu’on aime et qui nous aiment, qui nous renvoient une image de nous qui nous va plutôt bien et dans laquelle on puisse se reconnaître et s’aimer ? 

Une mauvaise réput, ça fait mal !

La réputation est également associée à la notion de respect alors forcément avoir une « bonne » réputation à l’école signifie être respecté, et peu importe le moyen utilisé pour l’obtenir.

A l’inverse, une « mauvaise » réputation peut provoquer chez les autres des comportements violents où l’on observe malheureusement que le respect est parti en vacances, n’est-ce pas ? La violence du groupe peut alors prendre différentes formes : moqueries, insultes, agressions physiques, agressions sexuelles, harcèlement, menaces, etc. Souvent le groupe va chercher à éloigner, exclure la personne victime de son image comme par peur d’être « contaminés » par sa réputation et rejetés à leur tour, car « avoir mauvaise réput’, c’est la honte ! ».

Mais s’acharner sur l’autre sans raisons ou parce qu’il a fait une erreur, ou ne pas le défendre et le soutenir car on ne veut pas être associé à lui, n’est-ce pas un peu la honte quand même ?

Car avoir sale réputation peut devenir franchement horrible quand ça envahit la vie quotidienne, surtout que la personne qui en est victime ne comprend pas pourquoi on lui a collé cette étiquette qui bien souvent est fausse. Elle peut ressentir de l’injustice, de la solitude, une grande souffrance et progressivement se replier sur elle-même. Privée du soutien des autres, la personne peut commencer à douter d’elle-même, perdre confiance en elle et se dévaloriser. Il arrive parfois que l’on retourne aussi la violence des autres contre soi-même (scarifications, prises de risques, passage à l’acte, …) et/ou devenir agressif, violent avec autrui.

Ce qui est également douloureux et décourageant est l’énergie considérable que l’on peut mettre pour faire face et tordre le coup à cette mauvaise réputation. Des idées ?

Que faire ? Comment m’en sortir ? Vers qui aller trouver de l’aide ?

Tout d’abord, tu peux essayer de t’en sortir tout seul en essayant de rétablir la « vérité », d’en discuter avec les personnes qui colportent cette mauvaise image, et si tu y arrives tout seul tant mieux ! Et n’oublie pas que la plupart du temps, une réputation provient de personnes qui ne te connaissent pas ou très peu et qui ne cherchent pas à passer au-delà des rumeurs.

Si la situation ne change pas et semble sans issue, en parler à des adultes, des personnes de confiance (parents, fratrie, amis, autres proches) peut aider. Cela peut te permettre de te décharger de ce poids, de reprendre confiance en toi et de compter sur leur soutien pour réfléchir à la manière de contre-attaquer cette « mauvaise réput’ » !

Si celle-ci se déploie (se répand) essentiellement au lycée, tu peux aussi te tourner vers ton CPE ou ton professeur principal. Ils peuvent être des interlocuteurs précieux pour t’aider à te dégager de cette étiquette.

Et si dans un premier temps, tu préfères en parler de façon anonyme, Fil Santé Jeunes est là, que ce soit par téléphone, chat’, mail ou encore le forum pour échanger avec d’autres jeunes. A plusieurs, on se sent plus forts, non ?

image_pdfimage_print

Laisser un commentaire

Attention, le champ « commentaires » est un espace d’expression dédié aux jeunes.

Pour discuter et échanger avec d’autres jeunes, tu peux te rendre sur le forum.

Pour toute réponse personnalisée d’un professionnel de l’équipe, tu peux envoyer ta question dans l’espace Pose tes Questions ou nous appeler au 0 800 235 236.

Cette partie est modérée. Ton commentaire ne sera publié qu’après sa validation par un modérateur.

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

 caractères restants
:bye:  :good:  :negative:  :scratch:  :wacko:  :yahoo:  B-)  :heart:  :rose:  :-)  :whistle:  :yes:  :cry:  :mail:  :-(  :unsure:  ;-)