Chat
Publié le , Modifié le 8 février 2016

Vivre une rupture

Vous avez aimé cet article ? partagez le sur votre réseau !

rupture-amoureuseQue l’on en soit à l’initiative ou non, une rupture peut être douloureuse et ça des deux côtés. Une séparation clôt une histoire dans laquelle on s’était engagé-e, en y mettant son cœur, son temps, ses envies, ses désirs, ses espoirs… et puis soudain c’est la rupture.

L’annonce

Si être quitté n’est pas facile, quitter quelqu’un ne l’est pas moins. Ce sera douloureux mais on peut essayer d’amoindrir les souffrances de chacun. Comment ? En se respectant tout simplement. On peut le dire en face, en donnant les vraies raisons, (on évite quand même de dire qu’on l’a trompé avec son/sa meilleur-e ami-e). Si c’est trop difficile, on peut lui écrire une lettre cela permet de donner des explications, ainsi l’autre pourra la lire quand il/elle le souhaite, la relire une fois deux fois trois fois si nécessaire. Pourquoi c’est important ? Car cela permet à l’autre de comprendre le pourquoi de cette décision, et d’être honnête avec soi-même. Quand on a passé du temps ensemble et qu’on s’est aimé, on lui doit bien ça non ? Et puis, c’est toujours moins douloureux que d’être quitté comme une vieille chaussette, par sms, en prétextant une raison bidon, ou en ne disant rien.

L’incompréhension

Au moment d’une rupture, on passe par toute une palette de ressentis et de sentiments : tristesse, colère, haine, incompréhension voire déni (ce n’est pas possible, ça ne peut pas arriver…). Un sentiment d’abandon, de trahison, d’injustice, une sensation vertigineuse de vide et de manque peuvent nous envahir. On aurait envie que tout redevienne comme avant et on ne comprend pas ce qui est en train de se passer.

Lorsqu’une relation amoureuse se termine, on peut se poser cent cinquante mille questions sur ce que l’on a mal fait ou sur comment aurait dû être, ce qu’on aurait dû faire, dire…On se dit qu’on va tout mettre en œuvre pour récupérer l’autre et faire en sorte qu’il/elle revienne… On attend parfois des explications qui ne viennent jamais. Il nous manque comme une partie de nous-même et on est face à une solitude extrême. On pleure beaucoup, on régresse (en mangeant de la glace, du chocolat devant la télé et c’est tout à fait normal !), ou au contraire on n’a plus d’appétit, on dort mal, on passe son temps à jouer à la console, tout nous dégoute, on n’a plus goût à rien bref on a plus envie de parler à personne et on s’isole.

Faire confiance au temps

Avec le temps, on commence à prendre conscience que l’autre n’est plus là. Fini les moments partagés avec l’autre, fini les habitudes du vendredi soir ciné, on a du mal à se projeter dans l’avenir…

Réapprendre à vivre sans l’autre et retrouver une vie pour soi va prendre du temps. Le temps contribue à guérir les blessures, ce que l’on ressent ne durera pas. Petit à petit on peut recommencer à sortir avec ses ami-es, même si au début, on a la tête ailleurs, on n’est pas vraiment là. Au fil du temps on finira par retrouver le sourire et apprécier les moments de partage avec ceux qu’on aime et qui sont toujours là.

Quand la rupture fait du bien

Une rupture peut être aussi l’occasion de reprendre une activité qu’on avait délaissée ou de revoir des personnes que l’on avait perdues de vue (parce que l’autre ne les aimait pas). C’est en fait l’occasion de se recentrer sur soi, de faire des choses qui nous donnent du plaisir.

Parfois, on reste ami-e avec celui ou celle qui nous a quitté car on pense que ce sera plus facile et moins douloureux, et on espère parfois que l’autre changera d’avis…

Parfois la rupture peut aussi s’avérer salvatrice et bénéfique. Si si ça arrive ! Oui car après tout, une relation amoureuse ce n’est pas toujours tout rose non plus ! Une fois séparé, on se rend compte qu’on n’était pas si heureux-se. On aperçoit alors à l’horizon de nouvelles perspectives, et l’occasion de faire des nouvelles rencontres. L’histoire qui s’est terminée (bien ou mal) va venir alimenter la bibliothèque de nos souvenirs ;-) .

Une page se tourne

Malheureusement l’amour peut parfois disparaitre car les sentiments ça ne se commandent pas. Parfois aussi on n’est juste pas fait l’un pour l’autre. Cela ne signifie pas qu’on doive renoncer à l’amour, car il existe forcément quelqu’un, quelque part, qui serait ravi-e d’apprendre à nous connaitre et de passer du temps avec nous !

Si en revanche, la douleur est trop forte et qu’elle perdure au fil des mois, il est important de se faire aider et de ne pas continuer à s’isoler. Dans ces cas-là, vous pouvez nous appeler nous au 0800 235 236 ou demander du soutien auprès d’autres jeunes en écrivant sur l’un de nos forums.

Pour en discuter sur le forum :

image_pdfimage_print

Vous avez aimé cet article ? partagez le sur votre réseau !

Laisser un commentaire

Attention, le champ « commentaires » est un espace d’expression dédié aux jeunes.

Pour discuter et échanger avec d’autres jeunes, tu peux te rendre sur le forum.

Pour toute réponse personnalisée d’un professionnel de l’équipe, tu peux envoyer ta question dans l’espace Pose tes Questions ou nous appeler au 0 800 235 236.

Cette partie est modérée. Ton commentaire ne sera publié qu’après sa validation par un modérateur.

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

 caractères restants
:bye:  :good:  :negative:  :scratch:  :wacko:  :yahoo:  B-)  :heart:  :rose:  :-)  :whistle:  :yes:  :cry:  :mail:  :-(  :unsure:  ;-)