Chat x

Notre service est ouvert du lundi au dimanche, de 9h à 22h.
Pour plus d'informations : www.filsantejeunes.com/tchat-individuel
Service fermé
Publié le , Modifié le 6 juin 2014

Complexe d’Oedipe et Compagnie …

Vous avez aimé cet article ? partagez le sur votre réseau !

image_pdfimage_print

Freud, psychanalyse, angoisse de castration, inconscient, sexualité…. sont sûrement des mots que vous avez déjà entendus mais qui parfois ne sont pas très clairs. Sans prétendre faire un cours de psychanalyse, nous allons essayer d’explorer ce que Freud appelle la « sexualité infantile ».

Les enfants ont une sexualité ?

C’est effectivement ce que Freud a découvert au fil de ses recherches, mais il faut tout de suite y mettre un bémol : ce n’est pas du tout une sexualité au sens où les adultes l’entendent.

Qu’a-t-elle de différent ?

Tout au long de l’enfance, la sexualité évolue pour parvenir à la sexualité adulte, qu’on appelle « sexualité génitale ». La sexualité infantile commence dès la naissance.

  •  Stade oral (0 – 18 mois) : le bébé, en buvant du lait se fait plaisir. Il ressent une profonde satisfaction et c’est la zone de la bouche qui y est sensible. Vous avez sans doute remarqué que les bébés portent tout à la bouche. C’est une façon de « se faire plaisir » en stimulant la zone de la bouche. Vous voyez bien que cette sexualité est bien différente de celle des adultes : le bébé se fait plaisir tout seul, on dit que c’est une sexualité auto-érotique. Il obtient ce plaisir en stimulant une zone qui n’est pas génitale (pas le sexe).
  • Stade anal (2 – 4 ans) : l’enfant apprend à « être propre », il va peu à peu abandonner les couches au profit des toilettes (ou du pot !). Il prend conscience qu’il peut maîtriser ses sphincters et ça lui procure de plaisir (de se retenir puis d’expulser). Ça fait aussi réagir sa mère et l’ensemble participe au plaisir qu’il peut ressentir. A ce stade, la sexualité est encore sur le mode auto-érotique.
  • Stade phallique (4 – 6 ans) : la zone sensible à la stimulation se déplace lentement vers la zone génitale. C’est la période où se déroule le complexe d’Œdipe : l’enfant va ressentir pour son parent du sexe opposé une attirance et pour son parent du même sexe une rivalité. Il découvre la différence des sexes (la différence entre une fille et un garçon). Le petit garçon va craindre de se faire « castrer » par son père à cause de l’attirance qu’il éprouve pour sa mère et la petite fille va être déçue de s’apercevoir qu’elle n’a pas de pénis comme son père (elle croit qu’on le lui a coupé). C’est ce que Freud a appelé l’angoisse de castration. Tous ces ressentis sont bien-sûr inconscients. L’interdit de l’inceste (propre au genre humain) va permettre aux enfants de renoncer à séduire leurs parents.
  • Période de latence (6 – 12 ans) : après ce grand bouleversement qu’est le stade phallique et avant l’autre grand bouleversement qu’est la puberté, la sexualité se met « au repos ». L’enfant s’investit à l’école, dans des activités sportives, artistiques, dans ses relations amicales…
  • La puberté/l’adolescence : là il est fort probable que vous sachiez de quoi on parle. La sexualité prend le chemin de la sexualité adulte. Elle n’est plus seulement auto-érotique, elle se dirige vers l’autre maintenant. Les organes sexuels sont arrivés à maturité et la reproduction devient possible. La sexualité occupe une grande partie de vos préoccupations, et c’est tout à fait normal !

Voilà d’une façon très raccourcie comment se passe le développement psycho-sexuel des enfants et des ado. Il faut cependant préciser que pour Freud, la sexualité ne se limite pas à l’activité érotique mais qu’elle englobe aussi l’ensemble des activités de la vie (exemple : le travail, l’art qui deviennent des moyens de satisfaire les pulsions sexuelles). Vous pouvez maintenant comprendre un peu mieux en quoi les caresses, les baisers vous sont agréables : ils vous rappellent la période où le plaisir était provoqué par la stimulation de zones non sexuelles. Alors, calés en psychanalyse maintenant ?

Vous avez aimé cet article ? partagez le sur votre réseau !

Laisser un commentaire

Attention, le champ « commentaires » est un espace d’expression dédié aux jeunes.

Pour discuter et échanger avec d’autres jeunes, tu peux te rendre sur le forum.

Pour toute réponse personnalisée d’un professionnel de l’équipe, tu peux envoyer ta question dans l’espace Pose tes Questions ou nous appeler au 0 800 235 236.

Cette partie est modérée. Ton commentaire ne sera publié qu’après sa validation par un modérateur.

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

 caractères restants
:bye: 
:good: 
:negative: 
:scratch: 
:wacko: 
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose: 
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail: 
:-( 
:unsure: 
;-)