Répondre à : Vivre est insupportable II

#24855
Nutcracker
Participant

Bonsoir Badjoke

Désolée, ça fait un peu longtemps que je ne suis pas venue. En fait non, je suis revenue plusieurs fois mais je n’avais pas la tête à écrire. Je vais bien, enfin bien, je ne sais pas, mais ça pourrait être pire. :unsure:

Oui, j’ai des bonnes bonnes notes à l’écrit, mais l’oral c’est compliqué… :unsure:

Je ne dirai pas vraiment ça… en fait je ne sais pas. C’est tellement compliqué, parce que je l’ai tellement modifié, idéalisé, je ne suis plus sur de qui elle est. Je ne me souviens plus exactement de comment je l’a voyais avant, en 5ème, quand j’étas encore « normale ».

Non. Nous n’en avons pas reparlé d’ailleurs. Je pense qu’il croie que c’était un appel au secours, une mise en scène, que je n’avait pas vraiment l’intention de mourir. A l’hôpital aussi, c’est ce qu’ils ont cru. Sinon ils ne m’auraient pas laissé sortir, j’aurai peu-être même été transférée à *****, dans l’hôpital psychiatrique. C’est ce que la profe à du penser aussi, puisque nous n’en avons pas reparlé après le premier cours. Et c’est ce que mes parents ont du penser aussi, puisqu’un ami à eux le leur a dit: « C’est un appel au secours », et puisqu’ils s’en sont vite remis. D’ailleurs, c’était la dernière fois que je le voyais, mardi dernier. On a décidé que je n’avais plus besoin de venir le voir, mais que je pouvais le recontacter si besoin. De toute façon, nous n’avons jamais vraiment parlé des choses importantes et de ce qui m’amenait à la MDA.

Bon, bah raison de plus pour le contacter par lettre, ou même par téléphone! Il sera surpris, peut-être content, et il t’écoutera sûrement. Enfin, tout ça je te l’ai déjà dit. Si on habitait à coté, j’aurai foncé chez toi pour t’aider à lui écrire et lui envoyer cette lettre, mais bon… :whistle:

Ah, c’est une bonne chose ça! Tant mieux si tu t’y sens bien. Tu es payée pour apprendre quelque chose qui te plaît. 🙂 Comment ça se passe maintenant? C’est toujours bien?
Je ne sais pas si tu connais la citation qui dit un truc du genre: « Faites un métier que vous aimez et vous n’aurez plus jamais à travailler de votre vie ».

Décidément, tu n’as pas de bol avec les consultations ! C’est quand même incroyable que ça prenne autant de temps! C’est mal fichu, vraiment mal fichu. Tu as déjà songé à consulter un psy… je ne sais pas comment dire, payant, privé?

Tant mieux. :good: C’est important de garder contacter, garder le lien.

Ah. Du coup le médecin n’a rien trouvé? Elle a diagnostiqué quelque chose? Pas très pertinente sa consultation. :negative:
Ces douleurs, elles sont gérables? Supportables? Je veux dire, est-ce que c’est une gène importante dans ton quotidien, est-ce qu’elle t’empêche de travailler? Le niveau de douleur varie?

Bouton retour en haut de la page