Est-ce que le titre est important ?

  • Ce sujet contient 19 réponses, 5 participants et a été mis à jour pour la dernière fois par BadJoke, le il y a 2 mois et 3 semaines.
20 sujets de 1 à 20 (sur un total de 20)
  • Auteur
    Messages
  • #26048 Répondre
    BadJoke
    Participant

    J’ouvre un nouveau topic car j’ai des problèmes pour poster sur « Vivre est insupportable II ». Je sais que tout le monde s’en fout mais je le précise quand même. Il y a tellement de bugs sur ce forum que je me demande si les modérateurs font quelque chose. Mais bref, c’est pas le sujet.

    J’écris ici pour déverser ma haine, entre autres. J’ai atteint un tel niveau de mal-être que je commence à avoir des pensées et des envies disons… intolérables pour la société. Mais même ça je m’en fous, en fait. Pourquoi je devrais me soucier de ce que pensent des gens que je ne connais pas et que je ne connaîtrais jamais ? Je crois que ce qui me retient, c’est ma morale. Ou ma conscience. Mais à quoi ça sert ? Au final, je suis juste frustrée, insatisfaite. Malheureuse. Alors pourquoi vivre ? Pourquoi me restreindre ?

    Avec le temps, j’ai fini par haïr ma famille. Ma famille très proche, c’est-à-dire mon frère et ma mère. Même si ma haine pour mon frère est infiniment plus grande. Donc je dirais que je déteste ma mère. Mon père est décédé depuis un moment déjà, et je n’ai aucun mauvais souvenir de lui. La seule chose que je puisse lui reprocher, c’est d’avoir participé à ma naissance (et celle de mon frère). Et encore, je ne peux pas vraiment en vouloir à mes parents car ils ont voulu avoir des enfants. J’ai donc cette « chance » d’avoir été désirée.

    Seulement, j’ai la sensation que mes parents ont négligé notre éducation. Ils nous ont donné trop de libertés, ont été trop gentils. Il y a eu des moments où nous étions proches et d’autres où chacun était dans son coin. Je n’étais pas proche de mon frère quand j’étais plus jeune. ça a changé quand j’étais au collège/lycée. Mais la majorité du temps, il me parle de ce qu’il aime, de ce qui l’intéresse et moi, j’écoute. Je suis même forcée de l’écouter, bien souvent, parce que ce connard ne sait pas la fermer, ni arrêter quand on lui dit non.

    Avec mes parents, c’était pareil. Quand on ne faisait pas d’activités ensemble (et je ne me rappelle que de quelques-unes), il n’y avait rien. Comme si on n’existait pas. Mes parents et ma grand-mère s’occupaient de mes besoins, sans plus. Je ne me souviens même pas d’une discussion sérieuse avec mes parents. Avec mon frère, si, mais ce n’était que des débuts de réflexions. Et le fait que ce soit avec la personne que je hais au plus haut point me laisse… perplexe.

    Mais j’oublie mon amie. La seule personne que je puisse qualifier d' »amie » au moment où j’écris. Ce qui est bien avec elle, c’est que je peux parler de tout et n’importe quoi. Et je peux être moi-même. Après avoir passé une journée ou deux avec elle, je me dis que la vie n’est pas si mal. Que je peux changer et améliorer ma vie. Malheureusement, ça ne dure jamais. Je finis toujours par retourner à cet état misérable que j’exècre.

    Je ne sais pas ce que je dois faire. Je me dis que me suicider serait la meilleure option car je serais la seule à mourir. Mais quand je pense que mon frère me prendrait ma voiture, une partie de mes mangas et peut-être d’autres choses, ça me met hors de moi. Déjà que sa simple présence, sa manière d’être m’énerve… M’insupporte même. J’ai aussi pensé à me casser dans un appart’. Même un truc miteux m’irait. Je veux juste ne plus rentrer et être de mauvaise humeur tout le temps que je passe dans cette baraque de merde. Mais j’aurais l’impression de fuir, fuir l’ennemi. J’aurais l’impression de le laisser gagner. Et je ne peux pas l’accepter.

    Tout ça m’épuise… Parfois, je me demande si je n’ai pas des réactions disproportionnées, ou si je me prends la tête pour rien… De toute façon, personne ne s’écoute dans cette famille. Si on peut appeler ça une « famille ». Au moins, j’ai mon travail ; ça me permet de ne pas être ici et de penser à autre chose. Mais mon contrat dure un an. Je ne sais pas ce que je ferai après. Je ne sais même pas si je vais continuer dans ce métier ou non. Je n’ai aucune motivation, aucune envie. Quelle plaie que cette vie.

    J’aimerais pouvoir remonter le temps et éviter certaines décisions. Modifier certaines choses aussi. Changer drastiquement ma vie. Mais c’est impossible et ça me déprime encore plus. Sans oublier la colère, la rage de devoir continuer dans cette vie.

    #26065 Répondre
    pas d’idée

    Salut, ton message m’a grave touchée donc je te réponds. Ce que tu vis a vraiment pas l’air simple mais le fait que tu arrives à mettre des mots sur ce que tu ressens et que tu arrives à cibler les problèmes c’est déjà énorme.
    De ce que j’ai compris tu vis avec ta mère et ton frère, et visiblement c’est ce milieu qui te dérange si tu travailles c’est que tu as déjà pris une partie de ton indépendance et c’est déjà admirable beaucoup n’ont pas le courage.
    Pourquoi aurais-tu l’impression de fuir l’ennemi en déménageant ? Alors que toi même tu as l’air consciente que c’est ce qui te faudrait.
    Je pense aussi au suicide, donc je suis très mal placé pour te conseiller mais essaye d’explorer toutes les solutions qui pourraient améliorer ton bien-être demande conseille à ton amie si tu te sens capable de lui en parler tu as de la chance d’avoir une amie qui t’écoute, personnellement si je suis ici c’est que la personne à qui j’ai parlé des idées noires qui me bouffent de l’intérieur m’a rit au nez. C’est bien d’extérioriser desfois t’as eu raison

    #26638 Répondre
    BadJoke
    Participant

    Salut pas d’idée.

    Déjà, désolée d’avoir mis autant de temps à répondre. Merci pour ton message. Je ne m’attendais pas spécialement à une réponse.

    Oui, je vis avec ma mère et mon frère. Ce qui me dérange, c’est que je me prends souvent la tête avec eux, parfois pour pas grand-chose. Et ça m’épuise.
    Je travaille parce que j’ai eu une opportunité et parce que je ne suis plus en études depuis deux ans. Je cherche encore ce que je veux faire précisément. Mais c’est dur parce que je me fiche de tout. Enfin, rien ne me semble vraiment important.
    Je ne me sens pas plus indépendante, au contraire. Je dépends toujours de ma mère pour beaucoup de choses. J’en ai conscience. Je n’ai pas déménagé parce que mon lieu de travail est à 10 mins de chez ma mère, c’est pratique. Et j’économise aussi. Je me dis aussi que je devrais choisir un appart’ en fonction de ce que je ferai après mon contrat. En fonction de la formation que je choisirai ou des études, si je reprends des études.

    Lorsque j’ai écrit « fuir l’ennemi », je voulais parler de mon frère. Parce qu’il est la première raison pour laquelle je veux partir très loin. Je sais que je devrais m’exprimer davantage, discuter de ce qui ne va pas, mais nous ne discutons jamais de choses sérieuses. Ou très rarement. Pourtant j’aimerais prendre une ou des décision(s) radicale(s), quitte à ce que ça finisse en carnage. Mais je ne le fais pas. Parce que… je ne suis pas sûre. C’est plus facile de ne rien faire. ça ne demande aucun effort. Peut-être que j’ai peur du changement. Peut-être que je ne me soucie pas assez de ma situation. J’en ai marre de tout.
    Je ne sais pas pourquoi je ne me suicide pas. Je me ferais une faveur pourtant.

    Je suis désolée qu’on t’ait ri au nez. C’est exactement ce qu’il ne faut pas faire devant une personne suicidaire. ça fait longtemps que tu penses au suicide ? Personne ne sait que tu as des idées noires ? Si tu veux, tu peux t’exprimer ici.

    #26706 Répondre
    BadJoke
    Participant

    Je me sens tellement égoïste, à toujours venir ici pour parler de moi. Je sais que c’est le but de ce forum, mais je ne peux pas m’empêcher de me faire la réflexion.

    Tout est si vide. Je me sens vide, sauf quand je m’énerve. Ce qui est mauvais pour moi sur le long terme, mais bon. C’est difficile à contrôler. Vraiment, mes journées sont vides d’intérêt. Mon boulot ne me passionne pas tant que ça. Je m’y sens bien et je m’entends bien avec mes collègues, c’est pas ça le problème. Le problème, c’est moi. Je n’arrive plus à réellement m’intéresser aux choses, aux gens. J’ai tout le temps envie de soupirer. Et puis, là, je dois travailler sur un projet collectif et le fait de devoir faire des recherches ne m’enchante pas. Pourtant, ça fait partie du métier. Alors je me demande si ce métier me correspond ou si c’est ma santé mentale qui impacte mon jugement et mes capacités. Je devrais revoir un psy mais je n’en ai pas vraiment envie.

    Peut-être que j’ai ce que je mérite. J’ai toujours été passive, observatrice. Je n’arriverai jamais à rien en restant comme ça. Je le sais. J’ai besoin de motivation. D’énergie, d’idées. Ce que je n’ai pas maintenant. Je dois avoir l’air misérable.

    #26719 Répondre
    Lilauh

    Salut,
    Je comprends exactement ce que tu ressens, surtout envers ton frère puisque j’ai ressenti une haine et une rage à son égard pendant des années (~début collège jusque terminale). Ça en devenait insupportable, sans parler de mes parents qui exactement comme dans ton cas nous ont donné TROP de liberté. Je pense que ça nous a énormément fragilisé. Enfin bref, j’ai dépassé tous ces stades et je me permets de te partager mon expérience, en espérant que cela t’aidera même si chacun est différent et a besoin de différents besoins.
    Au lycée j’avais très envie de « partir » (dans tous les sens du terme) à cause de la situation avec ma famille. Je savais que si je restais plus je finirais par me foutre en l’air et la seule chose qui m’a fait tenir ces trois ans c’était d’imaginer la douleur de mes parents si j’en finissais. Du coup j’ai fui comme tu dis y avoir pensé. Franchement je sais pas si c’était la meilleure idée, je suis partie à 600km de chez eux, seule, avec pour seul argent ma bourse. Je crois que ça a été la pire année de ma vie, sans le sou, crevant la dalle, j’ai perdu tout contact avec mon frère et j’ai vu mes parents ~3x en 1 an.
    Et malgré tout je crois que cette année horrible (pour d’autres raisons aussi, j’étais un peu jeune) a contribué à ma santé mentale d’aujourd’hui. 5ans + tard un truc que je pensais ne jamais arriver s’est passé : je m’entends bien avec mon frère. On parle, on s’explique, on partage des moments, des repas, on essaie de passer outre nos anciennes disputes. Je pense que le temps et la distance amènent de la sagesse et de la maturité de tous les côtés, et j’espère vraiment que ce sera le cas pour toi, que tu partes ou non de chez toi.
    Par contre partir et vivre seul.e ça peut être assez dangereux si tu as déjà des idées noires. En colocation avec une personne avec qui tu t’entends bien c’est BEAUCOUP mieux !

    Le fait de manquer de volonté/de détermination c’est aussi ce que je ressentais et qui me faisait culpabiliser, je te souhaite vraiment d’aller mieux. Tu n’es pas obligée de partir tout de suite, je pense que tu devrais aviser quand ton contrat sera fini. Et tu as l’air d’avoir une bonne amie, c’est super important parce que c’est vraiment rare (comme a pu le souligner pas d’idée).

    Bon courage 🙂

    #26885 Répondre
    BadJoke
    Participant

    Salut Lilauh.

    Merci pour ta réponse. Ce que tu as vécu a l’air HORRIBLE et, franchement, tu as eu du courage pour avoir tenu aussi longtemps. Mais où est-ce que tu vivais pendant cette période ? Est-ce que tu étais aidée ou tu te débrouillais vraiment seule ? Tu n’es pas obligée de me le dire, je comprendrai que tu ne veuilles pas rentrer dans les détails.
    Je suis contente que tu t’entendes mieux avec ton frère 🙂 Je suppose que je veux mettre de la distance entre nous, oui. C’est vrai qu’on manque encore de maturité. Tout sera différent quand on sera tous les deux indépendants et dans la vie active.

    Ce serait cool d’être en coloc’ mais pas avec quelqu’un que je ne connais pas. Et puis je suis pas sûre de vouloir vivre avec quelqu’un. Mais, d’un autre côté, je ne sais pas si je supporterais de vivre seule. Je verrai bien.
    J’ose pas trop lui parler de mes idées noires. Comment caser ça dans une conversation ? Et puis je ne voudrais pas plomber l’ambiance.

    Merci, bon courage à toi aussi 🙂

    #33764 Répondre
    BadJoke
    Participant

    J’en ai ras-le-cul de mon connard de frère, putain. C’est un déchet, un gaspilleur, un parasite qui ne fera jamais rien de sa vie. Un glandeur de première qui fait chier le monde. Et le pire, c’est qu’il aime ça, ce fumier. Le pire, c’est que ma mère ne fait rien, à part gueuler sur lui de temps en temps. Mais elle a pas encore compris qu’il fallait qu’elle le mette dehors une bonne fois pour toute pour qu’il se bouge le cul. ça m’écœure, putain. Il me pourrit la vie et je dois le supporter. Ouais ben plus pour très longtemps ! Un de ces jours, ça va vraiment exploser dans sa gueule. ça me soulagera et je ferai une faveur à tout le monde.

    #33792 Répondre
    Lilauh

    Salut Badjoke,
    Désolée de ne pas avoir répondu avant je n’ai plus du tout été sur ce site je n’avais pas vu ta réponse !
    Je vois que depuis tout ce temps les choses ne se sont pas améliorées avec ton frère 🙁 enfin c’est normal, avec des parents laxistes… Je ne sais pas quelle est la situation de ton frère exactement mais le mien ça va faire 3ans qu’il ne fait rien, aucunes études, aucun taf… Et là mes parents lui ont juste dit, après 3 ans « fais quelque chose stp ». Bien sûr il en a rien à faire, c’est presque comique comme situation…
    Je pense qu’ils ne se bougeront jamais, et puis d’un côté c’est normal puisqu’il n’y a aucune répercussion sur eux.
    Après il faut essayer de te défaire de lui, que ça ne te plombe pas le moral. Mais c’est sûr que c’est dur quand tu vis sous le même toit… Avant de parler à ton frère je pense que tu devrais sérieusement parler à ta mère si tu ne l’as pas déjà fait, au moins pour te soulager. Par contre lui dire pour tes idées noires je ne sais pas, ça peut être choquant et elle ne comprendrait pas forcément, après c’est toi qui vois. Mais déjà lui dire ce que tu penses de tout ça et que ça te donne envie de partir tellement ça t’énerve ça peut être pas mal.

    Pour répondre à ton message de Mars j’étais partie en internat (payé par la bourse). Du coup j’étais complètement indépendante jusqu’à ce que je prenne une camionnette et que je dorme dedans les wikendes. Là mon père m’envoyait de l’argent, ~50-100€/mois pour l’essence surtout, pendant 3-4 mois. Je faisais tout ça pour ne pas rentrer à la maison parce que vraiment je supportais plus mon frère, qui était encore au lycée à l’époque.

    Et sinon ton amie, tu es toujours en contact avec elle ? Tu peux te confier à elle de temps en temps ou pas du tout ?

    J’espère que tu vas bien en tout cas, courage.

    #33804 Répondre
    Loulou4962
    Participant

    Salut badjoke
    Quand tu dis plus pour très longtemps tu ne pense pas a le tuer ?
    Je ne te jugerai pas car moi même j’ai eu des passe extrêmement Violente remplis de haine et j’avais envie de tué ma famille mais crois moi sa n’est pas la solution il faudrait que tu vois un psy qui pourrait te filer des trucs pour calmer ta haine et te détendre
    Ne fait surtout pas sa (le tuer) car même si tu ne le supporte plus du tout tu finiras par te cassé de chez toi un jour et dans ce cas là tu auras pas besoin de le voir ou de lui parler
    D’ailleurs tu as quel âge ?

    #33836 Répondre
    BadJoke
    Participant

    Salut Lilauh.

    C’est pas grave.
    ça fait à peu près deux/trois ans que j’ai cette rage, cette haine contre mon frère. A cause de divers choses mais surtout à cause de sa personnalité. Et je suis rancunière donc ça n’aide pas. Et peu importe ce qu’on dit, c’est comme si on ne s’écoutait pas vraiment. On ne discute pas, on n’a jamais appris à parler calmement et ouvertement de ses problèmes.
    Actuellement, mon frère doit rendre son mémoire avant la fin du mois pour pouvoir passer en deuxième année de master. Il a redoublé et changé d’orientation plusieurs fois, ce qui fait qu’à presque 30 ans il est toujours dans les études. Il a eu quelques boulots qui ne duraient pas longtemps. Cette année, il a redoublé sa première année de master donc il n’a pas eu beaucoup d’heures de cours. Il a travaillé au RU pour se faire un peu d’argent. Son année s’est terminée en avril, ou mai, et il est resté à la maison jusqu’à hier. Le Crous lui a proposé un CDD d’un mois et il a commencé aujourd’hui.
    Ce que je comprends pas, c’est qu’il fait des études qui ne lui plaisent pas et dont il se fiche. Il fait le minimum et je suis sûre qu’il a raté des cours qui ne l’intéressait pas.

    Oui, c’est dur de le supporter… Et il est du genre collant et insistant, donc je ne pense pas pouvoir me détacher complètement de lui. Le truc, c’est que si j’essayais d’en parler, ça finirait forcément en reproches et donc en engueulades.

    Mon dieu, ça a dû être terrible. Devoir vivre dans une camionnette à cause d’une personne, c’est hallucinant. Comment tu as fait pour t’en sortir ?
    Oui, on se parle toujours. Elle est occupée avec son service civique donc je ne veux pas la déranger.

    Courage à toi aussi.

    #33838 Répondre
    BadJoke
    Participant

    Salut Loulou4962.

    Je veux surtout lui faire du mal, lui rendre ce qu’il m’a fait. La mort n’est qu’une conséquence, une possibilité. Et, honnêtement, je me sentirais soulagée. Je le hais maintenant, alors ce genre de pensées me vient spontanément.
    Je sais que ce n’est pas la solution mais ça me bouffe. J’avais brièvement vu une psy mais elle s’est cassée ailleurs, et elle n’a pas été remplacée (du moins, je crois). Et je pense pas à chercher de psy, je vois plus l’intérêt.
    Même une fois que je me serai cassée d’ici, je devrai participer aux réunions de famille. Donc je le verrai forcément à un moment donné.
    J’ai 23 ans et toi ? Pourquoi tu hais ta famille ?

    #33849 Répondre
    Lilauh

    Coucou,
    C’est sûr qu’être encore dans les études à 30ans c’est un peu long… Et toi quelle est ta situation ? Tu travailles déjà en CDD de 1 an comparé à lui alors que tu es plus jeune, c’est sûr que ça n’a rien à voir.
    Après, c’est bête à dire, mais on est tous différents. C’est quelque chose de dur à accepter mais c’est réel. On peut pas tous vouloir « ne pas perdre de temps » ou travailler tout de suite.

    Il est collant avec toi ? Si c’est le cas c’est peut-être qu’il t’aime maladroitement non ?
    Je sais que malgré ses comportements mon frère m’aime et voudrait que notre relation soit meilleure.
    Je pense que malgré tout tu devrais essayer de communiquer avec ta famille, car ça te pèse énormément sur le coeur sinon tu n’aurais pas vu de psy ou tu n’en aurais pas parlé sur ce forum. Et puis ça fait du bien de se lâcher.

    Après à l’époque je pense que j’étais un peu comme toi actuellement, je ne supportais vraiment plus mon frère et le comportement de mes parents vis-à-vis de lui. Le fait de m’éloigner d’eux pendant une bonne année m’a permis de prendre du recul, d’accepter que mon frère est différent et qu’en réalité, c’est pas mon problème s’il squatte chez mes parents. C’est leur problème, j’ai réussi à devenir indépendante donc j’ai balancé tous ces tracas derrière moi. Il faut apprendre à vivre pour soi.
    Sinon ta vie au quotidien ça va ? Tu peux sortir avec cette amie, tu en as d’autres ?

    #33875 Répondre
    Loulou4962
    Participant

    Oui je sais à quel point sa peut être dur je comprends vraiment mais dit toi que même si tu le vois au réunion de famille sa sera une a deux fois par semaine et pis au pire fait comme si tu étais malade 😅😅
    Moi j’ai que 14ans et mon grand père a essayé de me violer j’en ai parlé à ma mère et je la fais pour ne pas m’avoir cru pour n’avoir fait comme si je n’avais rien vécu de traumatisant pendant 4ans pour ne pas avoir réussi à comprendre pourquoi j’allais mal et pourquoi je me mutilé et même pas avoir essayé de m’en parler ou de me faire en parler à quelqu’un et je hais ma famille pour n’avoir rien fait pendant autant de temps et pour m’avoir rabaisser crier dessus et pas arrêté de me dire « mais qu’est ce qui va pas pourquoi tu es devenu comme ça » (j’étais devenu très violente et je me foutais pas mal de ce qui me disait) je me suis imaginer *** les faire souffrir autant que j’ai souffert 😤😤
    Alors même si ce n’est pas la même chose je comprends la haine que tu ressens en vers ton frère mais essaye de la garder sous contrôle même si c’est pas si simple 😉

    #33878 Répondre
    Fil Santé Jeunes
    Modérateur/modératrice

    Bonjour Loulou4962,
    Afin de préserver la sensibilité des plus jeunes, nous avons été amené à étoiler une partie de ton message. Nous t’invitons à y prêter attention dans tes futures messages.
    Prends soin de toi 🙂
    L’équipe Fil Santé Jeunes

    #33933 Répondre
    BadJoke
    Participant

    Salut Lilauh.

    Qu’est-ce que tu veux dire par « quelle est ma situation » ?
    Je me fiche pas mal qu’il soit encore en études, c’est son problème. Ce qui me dérange, c’est de vivre avec lui.

    En fait, il me colle quand il a quelque chose à me dire ou à me montrer. Même si je lui dis que je ne veux pas l’écouter, il le fait quand même. Il ne me lâche pas avant d’avoir fini. Alors, pour avoir la paix, je le laisse faire. Le reste du temps, on est chacun dans son coin.
    Qu’il m’aime ou pas, son attitude ne fait que m’énerver. Je finirais peut-être bien par en parler mais je pense que ce sera explosif.

    Oui, tu as raison. Je t’envie un peu.
    Mon quotidien est banal. A vrai dire, je n’ai pas vu mon amie depuis presque un an. Et je n’en ai pas d’autres. J’ai des collègues avec qui je m’entends bien mais ce n’est pas vraiment de l’amitié.
    Et toi ? Tout se passe bien dans ta vie actuelle ?

    #33934 Répondre
    BadJoke
    Participant

    Salut Loulou4962.

    Connaissant ma famille, ce sera plutôt une à deux fois par an. Sans compter les appels. Mais, justement, je ne veux pas qu’il m’appelle. Ni le voir.
    Je suis vraiment désolée pour ce qui t’es arrivée 🙁 J’imagine pas la douleur que tu as ressenti quand personne ne t’a cru.
    Je pense que tu dois être direct avec ta famille pour qu’ils comprennent. Leur dire à quel point tu souffres. Je pense qu’ils ont fait comme si de rien n’était par peur ou parce qu’ils ne savaient pas comment réagir autrement.

    Merci en tout cas 🙂

    #33940 Répondre
    Loulou4962
    Participant

    Tqt je gère 😉 Mais après ça que tu vis avec ton frère je pense que tu comprends que c’est pas si simple d’aller dire ce qu’on ressent réellement et ce qu’on éprouve par rapport à des personnes ou a une personne je peux pas dire à ma mère ou ma famille que je les déteste car sa reste ma famille même si je m’en fous c’est par principe un peu 😟
    Je sais que tu discutes pas bcp avec ton frère mais defois vaut mieux dire les choses en pleine embrouille
    Vous vous disputer et tu lui de tt façon franchement tu commences sérieux a me casser la tête tu fous rien de tes journées et je sais même pas comment nos parents font pour encore te supporter moi je te supporte plus
    Ou des trucs comme ça enfin voilà j’espère avoir pu t’aider un peu même si par rapport à toi je suis hyper jeune et que ducoup tu doit t’imaginer un gamin de 14ans te parler 😅😊

    #34094 Répondre
    BadJoke
    Participant

    Oui, c’est compliqué. Perso, je veux éviter de foutre la merde dans ma famille et d’avoir des regrets. Mais bon, c’est peut-être ça dont j’ai besoin. Une partie de moi ne veut pas être en mauvais termes avec ma famille, et une autre s’en fout.
    Oh mais je lui ai déjà fait comprendre que j’aimerais qu’il s’en aille/qu’il m’insupporte, mais il s’en fiche. Il m’a dit de me casser ailleurs, je lui ai dit qu’il pouvait se barrer aussi. C’est un dialogue de sourds. Mais ce qui m’énerve vraiment, c’est qu’il fait comme si de rien n’était, comme si tout allait bien. Cette sous-merde n’en fait qu’à sa tête et ma mère est une idiote car elle n’a jamais rien fait.
    Ne t’inquiète pas, c’est pas parce que tu es plus jeune que moi que ce que tu dis a moins d’importance. L’âge m’importe peu. Merci d’essayer de m’aider 🙂

    #34108 Répondre
    Ci
    Participant

    Tu as dis que tu travaillais. J’en déduis que tu es donc en âge de quitter le foyer familial. Alors qu’attends-tu toi aussi ?
    Et songer au suicide est une perte de temps considérable, quand on sait que la majorité des pensées suicidaires ne débouchent sur néant.

    #34113 Répondre
    BadJoke
    Participant

    Salut Ci.

    J’ai un CDD à temps partiel. Je gagne moins de 800 euros par mois en travaillant un mois complet. J’ai bien des économies mais combien de temps je vais tenir avec ça ? La prime d’activité est pas grosse non plus. Je vais commencer une formation qualifiante dans quelques semaines, et le concours que je veux passer aura lieu l’année prochaine. Il me faut le concours pour ensuite seulement rechercher un emploi (parce que même si tu as le concours, tu n’as pas automatiquement un poste). Je devrais sûrement bouger à ce moment-là car je n’aurais peut-être pas de perspective dans ma région.

    Je sais très bien que c’est une perte de temps mais est-ce que tu crois vraiment que c’est facile ? Ce sont des pensées qui reviennent sans cesse et c’est dur de les ignorer. C’est déjà dur de tenir au boulot mais quand, en plus, tu n’es pas bien chez toi, y’a de quoi se flinguer. Et encore, il y a bien pire que moi.

20 sujets de 1 à 20 (sur un total de 20)
Répondre à : Est-ce que le titre est important ?
Vos informations :




:bye: 
:good: 
:negative: 
:scratch: 
:wacko: 
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose: 
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail: 
:-( 
:unsure: 
;-) 
 


<a href="" title="" rel="" target=""> <blockquote cite=""> <code> <pre class=""> <em> <strong> <del datetime="" cite=""> <ins datetime="" cite=""> <ul> <ol start=""> <li> <img src="" border="" alt="" height="" width="">

Bouton retour en haut de la page