Chat x

Notre service est ouvert du lundi au dimanche, de 9h à 22h.
Pour plus d'informations : www.filsantejeunes.com/tchat-individuel
Service fermé
Publié le , Modifié le 15 mars 2013

Je suis autiste asperger

Vous avez aimé cet article ? partagez le sur votre réseau !

image_pdfimage_print
Je suis autiste asperger une forme légère de l’autisme chez moi ce n’est pas vraiment une maladie ni même un handicap c’est plutôt une autre façon d’être et de penser mais la différence gène les gens et je souffre beaucoup de leur regard même si ça ce voit pas extérieurement

Cette maladie ne s’attrape pas on naît avec. on ne sait pas trop d’où ça vient, causes génétiques, environnementales… pour moi personnellement on ne sait pas on a pas fait de test mais je m’en fous de toute façon test ou pas test je suis comme je suis ça va rien changer

Quand j’étais jeune on disait à mes parents elle parle trop bien elle est intelligente mais a des difficultés à être en groupe ou encore elle est trop lente tout le temps dans la lune bref je ne serai pas capable de faire une scolarité ordinaire, il faudra peut-être songer à me mettre dans un institut etc etc etc…
je suis allée voir des psy fait des tests
résultat: j’ai un QI qui frise les 120 et la présomption de problèmes auditifs (il fallait me répéter 50 fois les mêmes choses avant que je réagisse) a été écartée ainsi que divers problèmes d’équilibre enfin je ne sais plus j’étais trop jeune
donc je suis peut être surdouée et rien d’autre mais ça colle mal avec mon comportement ma façon de faire alors je continue à voir des psy sans résultats

A 8 ans mes parents déménagent, je les suis évidemment. je suis énormément perturbée par ce changement comme pour tous les changements d’ailleurs je les gère extrêmement mal

Je vois une autre psy toujours sans résultats

Redéménagement re perte de repères

Mes années collèges sont difficiles les déménagements proches les élèves qui me font subir en permanence remarques et insultes en tout genre parfois attaques physiques etc. …
En 3ème ma grand-mère décède: encore un gros bouleversement ce qui me vaut de redoubler ma 3ème j’obtiens tout de même mon brevet des collèges
Pendant cette 2ème année je me suis un peu posée j’ai repris des bases. Bref j’ai grandi et je me sentais prête à gérer les changements d’établissement en vue de la rentrée au lycée

C’est sans compter le divorce de mes parents et la lettre que je reçois cette année-là pendant les grandes vacances me disant que j’étais convoquée pour un rendez-vous pour un dépistage de l’autisme

Primo l’autisme je ne savais pas ce que c’était sinon un handicap lourd l’image du gamin complètement coupé du monde quoi
Secondo entre le monde des handicapés et moi il y avait un gouffre ce qui ne m’empêche pas de les respecter évidement

Bref je suis rentrée au lycée complètement paniquée sans plus savoir qui j’étais sans repères. L’année a commencé comme toutes les autres malgré tous les profs les petits soucis et les gros et puis les rendez-vous pour le dépistage ont commencé : entretien énième test de QI etc je tiens tant bien que mal le coup je gère comme je peux les cours les autres élèves qui comme d’habitudes m’envahissent etc

Et puis suite à une grosse dispute avec ma mère je craque littéralement après 3 jours de maintes réflexions je me rends à l’hôpital
J’ai déjà fait pas mal de fugues les années précédentes c’est comme ça que je réagis quand j’arrive plus à suivre et à comprendre ce qui se passe autour de moi je fuis, je m’isole. Le truc c’est que j’ai remarqué que 3 jours plus tard je recommençais à m’enfoncer donc ça ne servait à rien de piquer ma crise et j’ai cherché une autre solution utile pour m’isoler mais aussi pour pouvoir reprendre correctement le fil du quotidien

Donc je me suis rendue à l’hôpital je me suis motivée à fond pour pouvoir parler au psy j’y suis restée une semaine ça m’a fait du bien j’ai pu réfléchir sur moi-même prendre du recul
Quand je suis sortie j’ai eu des médicaments je suis devenue une loque un légume on a vite diminué les doses et quelques mois plus tard j’ai arrêté de les prendre et je ne m’en portais pas plus mal !
Entre temps j’ai reçu le diagnostic juste à la sortie de l’hosto : je suis autiste asperger
Grâce aux multiples recherches que j’ai effectuées, je sais maintenant ce que ça veut dire, je sais que si je me débrouille bien c’est plus un avantage qu’un inconvénient il suffit de l’assumer et que mon entourage me comprenne un minimum

Il commence alors un long travail sur moi-même pour savoir qui je suis au-delà des définitions au-delà des livres que j’ai pu lire travail perturbé par un psy sectaire suite auquel j’ai commencé à me scarifier ce qui signifie un second travail en parallèle pour tourner la page et pour ne plus croire au fond de moi ce que ce psy m’a dit

Voila cela fait maintenant presque 2 ans que ces événements ont eu lieu j’accepte mieux le fait d’être autiste et je vis comme je peux avec j’essaye de mettre en valeur les avantages et d’atténuer les inconvénients ce qui n’est pas simple

C’est un peu long mais c’est un bout de mon histoire un bout de moi pas toujours très positif pas toujours très bien dans sa peau mais au final vachement fière de ses progrès

Pour finir je voudrais vous demander une faveur : ne traitez plus jamais vos camarades ou les gens qui vous énervent sur les tchats le mot est mal utilisé et quand je vois ou entends cela je me sens diffamée au plus au point
Et puis acceptez un peu plus la différence même si le bonhomme vous rejette. Il peut être très intéressant allez-y en douceur en respectant son espace vital j’ai loupé tant d’amitiés en rejetant le monde et ce monde qui a si vite abandonné pour me ranger dans les gens « demeurés » excentriques handicapés je trouve ça dommage pour juste une histoire de poignée de main que je ne supporte pas.

Vous avez aimé cet article ? partagez le sur votre réseau !

7 réflexions au sujet de « Je suis autiste asperger »

  1. hello les gens je suis autiste asperger et j’ai vécu des chose traumatisante harcèlement maltraitance par un professeure +AVS de l’école primaire agression sexuelle au théâtre et j’ai garder un traumatisme et je me mutile et déprime jusqu’à ce que il y a ce garçon du collège je ne l’oublierai jamais et aussi a la musique :bye:

    j'aime
    • Bonjour Padmai_13,
      Si tu souhaites échanger avec un professionnel de l’équipe Fil Santé Jeunes, tu peux nous joindre dans notre espace : « Pose tes questions », ou pour une réponse immédiate nous appeler au 0800 235 236 ou nous contacter sur le chat’. Notre dispositif est anonyme et gratuit et nous sommes ouverts tous les jours de 9h à 23h (22h pour le chat’).
      Et si tu as envie d’avoir l’avis et le témoignage d’autres jeunes, nous t’invitons à poster un message dans notre Forum.

      L’équipe Fil Santé Jeunes

      j'aime
  2. Bonsoir, je suis au lycée et j’ai eu en lisant ton histoire l’impression de lire la mienne. Je suis totalement perdu. J’ai ressèment entendu parler d’asperger réellement et… C’est compliqué. J’ai commencé assez tôt à voir ma première psy mais jamais aucun jusqu’à il y a peu de temps ne m’a jamais dit quoi que ce soit à ce sujet. Ma psy comme par hasard alors que je commençais à me questionner m’a énuméré des noms de troubles en passant à plusieurs reprises par asperger et à chaque fois juste sur celui ci en précisant “mais toi tu l’ai pas. Il y a des signes qui se voient c’est sûr tu l’ai pas” alors ça ma un peu refroidi… J’en ai ce pendant parlé à ma mère qui commence à avoir marre de mes tocs et de mon détachement avec l’extérieur qu’elle a du mal à comprendre d’autant plus que je suis dépressif chronique pour aider… Il arrive parfois qu’elle me fasse des remarques à ce sujet quand elle me voit faire des trucs bizarre mais sans plus. Je ne sais pas si je dois en parler à ma psy (qui est différente je ne la vois presque jamais l’autre). Je ne sais pas ce que pourrais m’apporter de plus qu’une réponse (déjà importante à mais yeux) un résultat “””positif”””…

    j'aime
  3. Je trouva ça juste incroyable je suis moi aussi légèrement autiste et j’ai vécu à peu près les mêmes choses que toi (pas en même temps) je pense les même choses mais moi je suis plus à l’aise avec les plus jeunes ou plus âgés que moi et je déteste voir des gens autour de mon âge j’ai 15 ans actuellement et j’ai moi aussi refait une 3ème je n’ai pas encore dévoilé à ma classe mon syndrome car pour l’instant je me fait apprécier et je n’endure aucune moquerie j’espère que tout se passe bien car pour l’instant moi je vis très bien ma vie ! :bye:

    j'aime
  4. :good: bravo pour ton témoignage. …mon petit fils L***** 5ans à eu la chance d’être dépisté à temps. ..faut dire que déjà à l’âge de 2 ans son intelligence était flagrante. ..et autiste je le voyais déjà bébé ce balancé. …ma fille me disait “maman tout les bébé font ça” mais je voyais bien la différence. Le fait dans parler de lire de voir et d’écoute les conseils d’autre, ma fille est directement aller dans un centre. ..cela fait maintenant 1 an que Lorient est suivi et le mois a eu 2 test. ..résultat autiste asperges” beaucoup de chose m’inquiète. ..mais ma préoccupations majeur est” aura t-il la ccapacité d’aimer de donner ou recevoir des simple câlins ou tendresse. ..car autant petit était assez câlins. ..aujourd’hui on a même du mal à lui faire un bisous et deteste les câlins….ou alors quand j’arrive avoir un calin…c’est toujours en jouant et rusant. ..peut il changer en grandissant. …es ce qu’il arrivera à faire la différence. Entre aimer et apprécier une personne. ..sera t il en mesure de trouvé l’âme soeur?
    (Une mami qui adore et protege son petit fils et veux.ce qu’il y a de mieux pour lui)
    *******
    grands merci à vous tous

    j'aime 5
  5. bonjour très jolie texte et je deplore cette bataille que l’on est obligée de faire pour obtenir ne serait-ce qu’une ecoute.
    Pour ma part je suis maman de deux petites filles la plus petite est differente depuis toute petite pas grand chose cetres, juste elle joue seul dans son coin la plupart du temps elle parle pas s’isole des qu’on la gronde dans une bulle a coté alors qu’elle n’a que 3 ans et demi elle ecrit déjà et lit certain mots elle arrive a faire le cahier de vacance de sa sœur qui elle a 6ans et comprend absolument tout meme les mots difficile apres déjà 2 ans a me battre les médecin me prenne enfin au sérieux (enfin un seul) on m’a conseillé de prendre rendez vous a l’hôpital pour enfant de reims alors je vais le faire des demain je sais pas si elle est autisme meme si j’ai des doutes et pour cause je suis auxiliaire de vie scolaire. Merci en tout cas pour ce temoignage qui montre que ca sert de se battre.

    j'aime 5
  6. Tres beau texte, tu ecris très bien!! Mon fils a 16 ans et est en test pour asperger, j’ai ramé aussi pour savoir ce qu’il avait….il est au lycée mais le français et l’histoire geo un defi….mais s’accroche!ça fait du bien de te lire!
    Continue ainsi, l’asperger peut être un enorme plus, Einstein l’était!!!Bon courage!

    j'aime 1

Laisser un commentaire

Attention, le champ « commentaires » est un espace d’expression dédié aux jeunes.

Pour discuter et échanger avec d’autres jeunes, tu peux te rendre sur le forum.

Pour toute réponse personnalisée d’un professionnel de l’équipe, tu peux envoyer ta question dans l’espace Pose tes Questions ou nous appeler au 0 800 235 236.

Cette partie est modérée. Ton commentaire ne sera publié qu’après sa validation par un modérateur.

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

 caractères restants
:bye: 
:good: 
:negative: 
:scratch: 
:wacko: 
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose: 
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail: 
:-( 
:unsure: 
;-)