Chat x

Notre service est ouvert du lundi au dimanche, de 9h à 22h. Clique sur le bouton ci-dessous pour chatter avec nous.
Pour plus d'informations : www.filsantejeunes.com/tchat-individuel
Chat' avec nous ...
Publié le , Modifié le 15 mars 2013

Les problèmes s’enchaînent, pas vrai ?

Vous avez aimé cet article ? partagez le sur votre réseau !

image_pdfimage_print

Bonjour,

Je ne sais pas combien de personnes liront ceci, mais j’espère que cela pour aider des gens à ne plus se sentir seuls ou démunis et à savoir, comme je sais, que quelque part, nous ne sommes pas les seuls à souffrir.

 

Depuis la 5ème (je suis en Terminale), j’ai toujours jalousé les autres : je les regardais et les trouvais plus heureux que moi. Je les trouvais pleins de vie, beaux et intéressants, et moi je me trouvais transparente et je les regardais. J’avais beau essayer de devenir belle et intéressante pour eux, pour qu’on se côtoie, je n’y arrivais pas. Je pense avoir ressenti un mal-être profond fin 5ème, lors d’une prise médicamenteuse, sans suite (puisque j’ai tout vomi sur la route pour aller au collège).

Mes années collège ont été le calvaire.

Rentrée en seconde, j’ai rencontré une fille qui m’a rendu un peu plus sûre de moi, je pense que si on avait continuer à se parler, je serais aller mieux. Mais elle a changé de lycée fin seconde, et pendant les grande vacances je suis tombée dans une sorte d’anorexie mentale, où, pensant que perdre des kilos me rendrait plus intéressante, j’ai perdu 10kg.

En 1ère, toujours dans la difficulté de rencontrer des personnes et de me faire des amis, je me suis sentie étouffer et ai ouvert la boîte que j’appelais la boîte “rescue” : une boîte remplie de Doliprane qui me permettrait d’aller à l’hôpital prendre un bol d’air.

Ce que j’ai fait. Ca y est, par la suite j’ai été prise en charge par des médiccaments et un psychiatre, je pensais reconstruire ma vie, sortir de ma boulimie/anorexie, de mes idées noires, de mes angoisses et me sociabiliser.

Mais… Ce chemin-là est très long, vous devez le savoir. Maintenant 2 ans que je fais un travail sur moi gros comme le monde sans pouvoir me débarrasser de mes démons. Chacun de mes jours et un effort surhumain, je peine à marcher, à travailler, à rencontrer des gens, j’essaye mais je patauge. Rien n’a vraiment changé depuis ces 2 ans. Me voici exténuée.

Et puis, pour parfaire le tout, mes parents divorcent dans des conditions pénibles : ma mère fait une tentative de suicide, se fait interner, rend la vie de mon père impossible, nous fait, à tous, très peur. Il semblerait qu’elle soit bi-polaire. Mais j’essaye de me dire que ce n’est pas mon problème, que je dois d’abord m’occuper de moi, de mes études et de ma vie.

J’essaye, de toutes mes forces de ne pas succomber à ma réalité, je me prends des baffes et des claques mais je tente sens cesse de remonter, mais chaque coup de déprime est pour un échec et c’est un cercle vicieux qui n’a pour l’instant aucune sortie.

Ne perdez pas espoir. C’est celà qui fait notre force et notre intérêt et c’est comme ça que nous vivons.

C’est celà qui nous valorise, parce que toutes ces épreuves font de nous des êtres de puissance, des êtres prêts à supporter une vie future encore plus difficile. Nous ne devons pas utiliser nos épreuves pour arriver à une fin en soi, nous devons les utiliser pour nous battre et savoir prendre du recule.

 

Marion.

Vous avez aimé cet article ? partagez le sur votre réseau !

Laisser un commentaire

Attention, le champ « commentaires » est un espace d’expression dédié aux jeunes.

Pour discuter et échanger avec d’autres jeunes, tu peux te rendre sur le forum.

Pour toute réponse personnalisée d’un professionnel de l’équipe, tu peux envoyer ta question dans l’espace Pose tes Questions ou nous appeler au 0 800 235 236.

Cette partie est modérée. Ton commentaire ne sera publié qu’après sa validation par un modérateur.

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

 caractères restants
:bye: 
:good: 
:negative: 
:scratch: 
:wacko: 
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose: 
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail: 
:-( 
:unsure: 
;-)