Chat x

Notre service est ouvert du lundi au dimanche, de 9h à 22h.
Pour plus d'informations : www.filsantejeunes.com/tchat-individuel
Service fermé
Publié le , Modifié le 22 juillet 2014

Les soirées SKIN : Sexe, Drogues et Rock’n’Roll

Vous avez aimé cet article ? partagez le sur votre réseau !

image_pdfimage_print

Les soirées skin : Sexe Drogues et Rock'n RollLes “secret soirées SKINS” ou Skin PARTYS ont fait leur apparition en France courant 2009. Il en existe toujours un peu partout en France, même si cette mode n’est pas la plus connue du moment.

Le concept nous est arrive de Grande-Bretagne, il porte le nom d’une série qui montre les habitudes de quelques ados un peu délurés qui cherchent des « sensations fortes », version no-limit.

SEXE, DROGUE ET ROCK’N’ROLL, à croire que rien n’a changé depuis les années 70 ! La différence peut-être, c’est l’âge où toutes ces expériences sont faites : il semblerait qu’il ait considérablement baissé. Avoir seize ans et participer à une sorte d’orgie aujourd’hui existe. Il y a quelques décennies, ce n’était pas le cas, et on ne cherchait pas la prochaine soirée skin sur le web.

On se déguise, comme au carnaval de Venise ou dans le film de Kubrick « Eyes wide shut », car masqué, on ose tout, tout est permis. « Embrasse un tel, puis un tel puis une telle »… les filles comme les garçons se lâchent, parfois un peu trop. Cocaïne, ecstasy, herbe, alcools forts, tout y est.

Au cours de la soirée, on se dénude de plus en plus. Rappelons que skin veut dire peau. Cette peau, on la montre, on la touche, on la frotte à celle des autres. Dans une grande excitation collective, sous l’effet de divers produits mélangés les uns aux autres, on peut, même si on avait une idée de ce que l’on venait faire là, être surpris par la soirée, et le lendemain se demander comment on en est arrivé là…

Ce type de festivités autrefois réservées aux nantis, adultes, de certains milieux urbains huppés ou alternatifs underground, a semble-t-il franchi une génération, celle des teen-agers d’aujourd’hui, autrement dit, celle des adolescents.

Les dangers ? Abus sexuels, comas éthyliques, accidents de la circulation, mais aussi IST (Infections sexuellement Transmissibles) et… Bad trip carabiné, avec pourquoi pas une nuit en garde à vue pour atteinte à la pudeur, ivresse sur la voie publique, actes de violence…

Pourquoi ce phénomène explose-t-il ? Des habitudes différentes, la pornographie ultra-présente sur internet, de nouvelles façons de vivre, moins de contrôle dans les familles, plus de drogue qu’auparavant ?

Si adolescent, il est normal d’avoir envie de faire des choses interdites, de tenter des expériences, on est jamais obligé de tout essayer. Et surtout, le fait d’avoir quelques limites n’est peut-être pas si mal… Le tout, c’est de trouver « les bonnes », pour soi, pour les autres, tout en continuant à s’amuser, avec prudence.

Vous avez aimé cet article ? partagez le sur votre réseau !

Laisser un commentaire

Attention, le champ « commentaires » est un espace d’expression dédié aux jeunes.

Pour discuter et échanger avec d’autres jeunes, tu peux te rendre sur le forum.

Pour toute réponse personnalisée d’un professionnel de l’équipe, tu peux envoyer ta question dans l’espace Pose tes Questions ou nous appeler au 0 800 235 236.

Cette partie est modérée. Ton commentaire ne sera publié qu’après sa validation par un modérateur.

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

 caractères restants
:bye: 
:good: 
:negative: 
:scratch: 
:wacko: 
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose: 
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail: 
:-( 
:unsure: 
;-)