Chat x

Notre service est ouvert du lundi au dimanche, de 9h à 22h. Clique sur le bouton ci-dessous pour chatter avec nous.
Pour plus d'informations : www.filsantejeunes.com/tchat-individuel
Chat' avec nous ...
Publié le , Modifié le 27 mars 2017

Lettre à ma dyspraxie

Vous avez aimé cet article ? partagez le sur votre réseau !

image_pdfimage_print

Aussi longtemps que je me souvienne, tu as toujours été à mes côtés, pour le meilleur et pour le pire. On t’a découvert dès mon plus jeune âge et depuis tu ne m’as jamais quitté et tu ne me quitteras jamais. Tu m’as sûrement joué des tours en maternelle, mais je n’ai plus aucun souvenir de cette époque. Mes souvenirs les plus récents datent du début de l’école primaire, les autres me regardaient étrangement, je marchais sur la pointe des pieds, j’écrivais mal, j’étais un peu exclu dans le sens où la majorité des garçons de mon âge jouaient au foot et j’en étais bien incapable. À cette époque, on voulait me mettre dans un établissement pour enfants « handicapés» et me mettre sous médicaments pour « augmenter ma concentration », ils disaient, merci à mes parents de s’être battus et de m’avoir épargné cela. Mais quand on est « handicapé », s’il y a bien une chose où l’on est sur de passer c’est les prises en charge, et par ta faute je n’ai que rarement connu un mercredi de libre. Mais comme tu dois le savoir cette époque était seulement le début des emmerdes pour moi. Lorsque j’étais en CE1 ou en CE2, on m’a dit que j’allais avoir un ordinateur à l’école. Il faut savoir qu’à cette époque j’étais un peu naïf et j’ai cru que cela n’allait pas attiser la jalousie des autres enfants. C’était en octobre 2007, j’avais tout juste 10 ans, j’étais excité à l’idée de ramener un ordinateur à l’école. Malheureusement ce jour-là j’ai fais l’une des plus grosses erreurs de toute ma vie, on m’a demandé « pourquoi tu as un ordinateur », et j’étais incapable de t’expliquer donc j’ai lancé « parce que j’écris mal ». Je n’aurais jamais dû répondre cela parce qu’à 10 ans on est très facilement jaloux de ce genre de choses. Malgré des remarques méchantes des autres élèves l’année s’est bien passée. L’année suivante, en 6ème, je n’ai pas commis la même erreur, je t’ais clairement expliquée, la jalousie des élèves de la classe était moindre.
Les années ont passé, les schémas se répètent, j’ai toujours le droit aux remarques telles que « avoir un ordinateur c’est cool », j’ai toujours du mal à m’intégrer parfaitement, je suis toujours le dernier choisi en sport, j’ai des phases d’abattement où je vois tout en noir, ceci est valable pour toutes mes années collège et lycée. Cependant un événement va changer la donne. Nous sommes le 3 juin 2010, c’est le jour de mes 13 ans. Comme tous les 6 mois j’ai ma visite de contrôle à l’hôpital et ce jour-là tout s’est effondré. Je dois porter un corset jour et nuit. Les vacances d’été passent et c’est le jour de la rentrée. Une de mes plus grandes craintes était la réaction qu’auraient les personnes de ma classe, vont-ils me juger encore plus, vont-ils se moquer de moi et heureusement mes craintes étaient totalement infondées, ils n’ont fait que m’aider pendant cette année scolaire, pour l’anecdote à la base je devais avoir un vestiaire pour moi tout seul, pour être à l’abri du regard des autres vu que je complexais un peu avec mon corset et je suis retourné au bout de deux semaines dans le vestiaire avec les autres puisqu’ils m’avaient mis en confiance pour que j’arrive à m’intégrer parmi eux.
Est ce que tous ces événements m’ont empêché de réussir correctement. Non j’ai réussi tous mes examens sans encombre, brevet des collèges à 15 ans, j’ai réussi mon bac S du premier coup alors qu’à la base le lycée m’avait déconseillé d’aller en S. Je ne suis plus seul désormais, j’ai des personnes sur lesquelles je peux compter et qui ont cru en moi. Tu ne m’a pas empêché d’être heureux, j’ai beaucoup voyagé pour quelqu’un de mon âge, j’ai vu des lieux, des concerts exceptionnels.
Il en faut plus pour me vaincre ma chère dyspraxie

PS : Sachez que je n’en veux à personne de m’avoir dit des choses blessantes à l’époque, ce n’est pas la peine de vous excuser puisque je vous pardonne.

Vous avez aimé cet article ? partagez le sur votre réseau !

3 réflexions au sujet de « Lettre à ma dyspraxie »

Laisser un commentaire

Attention, le champ « commentaires » est un espace d’expression dédié aux jeunes.

Pour discuter et échanger avec d’autres jeunes, tu peux te rendre sur le forum.

Pour toute réponse personnalisée d’un professionnel de l’équipe, tu peux envoyer ta question dans l’espace Pose tes Questions ou nous appeler au 0 800 235 236.

Cette partie est modérée. Ton commentaire ne sera publié qu’après sa validation par un modérateur.

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

 caractères restants
:bye: 
:good: 
:negative: 
:scratch: 
:wacko: 
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose: 
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail: 
:-( 
:unsure: 
;-)