Chat x

Notre service est ouvert du lundi au dimanche, de 9h à 22h. Clique sur le bouton ci-dessous pour chatter avec nous.
Pour plus d'informations : www.filsantejeunes.com/tchat-individuel
Chat' avec nous ...
Publié le , Modifié le 15 mars 2013

Une histoire, un chagrin, puis l’oubli…

Vous avez aimé cet article ? partagez le sur votre réseau !

image_pdfimage_print

Tout avait bien commencé; après plusieurs mois de froid, d’école et d’ennui, les vacances commençaient enfin.

J’avais 12 ans, et pour moi, c’est vacances devaient être l’occasion de m’épanouir, de grandir un peu quoi ! Coquin

Je suis partie en colonie de vacances, à Londres, avec ma cousine. Tout de suite, avec tous les plus grands de la colos (environ 7) on est devenus inséparables : c’était vraiment extra ! On se marrait tout le temps et j’étais bien !

Je ne voulais pas faire comme toutes ces filles qui ne vont en colo que pour se trouver un mec et qui ne pensent qu’à ça. Oui, j’y pensais, mais bon, ce n’était pas du tout un “but” ni rien d’autre du genre. Et pourtant…

 

Ca a commencé de façon très stupide. Pendant un grand jeu, un garçon de notre “groupe” que je n’avais pas spécialement remarqué est venu m’aider, il restait pas trop loin pour pouvoir m’aider… Je ne pense même pas qu’il voulait me draguer mais en tout cas, j’ai commencé à l’apprécier…

Trois jours plus tard, on sortait ensemble. C’était magique, je n’avais jamais ressenti cette impression, le fait d’être heureuse, juste profondément heureuse. Il était un peu timide, et il n’osait pas trop faire autre chose que me tenir la main et me mettre le bras autours des épaules. Moi je n’avais qu’une envie, c’était qu’il m’embrasse ! Et c’est ce qui a fini par arriver : ce fut un pur moment d’extase, je me sentais forte, heureuse, épanouie…

Mais les bonnes choses ont une fin. Et quand cette colo s’est terminée, j’ai traversée une grande phase de dépression. Je comprenais ce que signifiait un chagrin d’amour et je peux vous le dire, ça fait mal. Très mal.

 

Je n’en ai parlé à personne, persuadée que, ou l’on se moquerait de moi, ou on ne me dirait que “ça va passer”, “ne t’inquiète pas”… Aujourd’hui, je comprends que cela m’aurait peut être aidée.

Pendant plusieurs mois, je n’ai pensé qu’à lui, l’image du “prince charmant” dans mes rêves et mes pensées avait été remplacée par son visage. Il ne se passait pas un jour sans que je pense à lui.

J’ai essayé de lui envoyer des messages, mais il ne répondait pas, et j’ai fini par me persuader qu’il ne m’aimait pas, que je n’avais été qu’un “amour de colo”. Mais en même temps, je n’en étais pas sûre : je me disais que peut être pensait-il la même chose de moi ? Et l’incertitude me blessait plus encore si possible.

Le temps passant, je suis passée par tous les sentiments, plus contradictoires les  uns que les autres : incertitude, tristesse, résignation, colère… et enfin, indifférence.

Progressivement, je me suis désintéressée de lui. Ce n’était pas l’aimer ou ne pas l’aimer, c’était juste que je l’oubliais petit à petit. Ca m’a fait beaucoup de bien !

 

Au moment où j’écris, nous n’avons pas cassé à proprement parler, mais je ne l’aime plus et nous ne nous sommes plus parlé ni revus. Cela fait un an.

Encore une dernière chose et j’arrête : ne vous laissez pas abattre par un chagrin d’amour. On a peine à y croire, mais le temps l’arrange vraiment. Au contraire, profitez en pour réfléchir, sur la vie, sur vous, sur vos sentiments, c’est ce qu’il y a de mieux à faire. Attendre et penser.

 

Mon histoire est tout ce qu’il y a de plus banal, une histoire comme il en arrive tant dans ce monde. Donc excusez-moi d’avoir monopolisé l’attention “juste” pour MON histoire. Perso, cela m’a fait du bien de raconter cette histoire, et de savoir que des gens vont la lire et que cela va peut être les aider…Content

Vous avez aimé cet article ? partagez le sur votre réseau !

Laisser un commentaire

Attention, le champ « commentaires » est un espace d’expression dédié aux jeunes.

Pour discuter et échanger avec d’autres jeunes, tu peux te rendre sur le forum.

Pour toute réponse personnalisée d’un professionnel de l’équipe, tu peux envoyer ta question dans l’espace Pose tes Questions ou nous appeler au 0 800 235 236.

Cette partie est modérée. Ton commentaire ne sera publié qu’après sa validation par un modérateur.

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

 caractères restants
:bye: 
:good: 
:negative: 
:scratch: 
:wacko: 
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose: 
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail: 
:-( 
:unsure: 
;-)