Répondre à : R*****

#23049
PoussièreSurUnPlan
Participant

Salut Émilie,
Je ne sais pas pour l’hospitalisation. Peut-être que la psy se trompe car je ne lui parle que de la moitié des choses, ou alors c’est mon attitude disante qui lui fait penser ça. Je verrais ce que comptent faire mes parents.
En fait, j’ai surtout l’impression qu’on me considèrent comme malade (à part mes amies), et je hais cette impression, surtout que je trouve que les gens me regardent avec pitié et inquiétude. Le fait d’aller à l’hôpital accentuerait ça, même si c’est surtout aux yeux de la société… Quand au déni, peut-être, je ne sais pas si quand je répétais à la psy « je n’ai pas besoin de médocs ou d’hospitalisation » c’était pour me convaincre moi ou seulement elle.
Courage à toi aussi

Bouton retour en haut de la page