Répondre à : idées noir

#25935
Louzoula
Participant

Bonjour à toi,

Comme je le disais aussi à Sacha, tu peux vraiment te féliciter d’avoir osé poser ces mots. Il faut du courage pour affronter ses émotions et celles qui ont l’air de t’envahir s’apparentent à celle de la colère.
Les parents se sentent parfois dépassés et l’expriment quelques fois de façon un « rejetante » sans le vouloir. Parce qu’au fond, c’est l’inquiétude qui les envahit qui parle. De ne pas savoir quoi dire ou quoi faire. Mais n’abandonne jamais l’idée qu’ils t’ont souhaité, et par conséquent qu’ils ont pris la responsabilité de te soutenir. Alors pas toujours comme on l’aimerait, mais quand même.

L’adoption c’est une preuve d’amour, et le sentiment d’abandon est souvent quelque chose qui revient. C’est totalement naturelle et ça ne doit pas t’effrayer. Tu verras que si tu es accompagnée par un professionnel, le temps te permettra d’en faire une force. Parce que je suis presque sûre que ça développe chez toi une forme de sensibilité 🙂 que tout le monde n’a pas.

Pour le psychiatre, je ne peux malheureusement pas te rejoindre sur ce point. Je pense très fermement que les traitements chimiques ne sont pas bons sur le long terme. Les psychologues amènent un travail peut être plus long, mais plus doux. Et plus riche sur le long terme. Mais tu choisiras ce qui te convient le mieux.

Enfin pour ce qui est de l’amour, je ne sais pas si tu pourras l’entendre aujourd’hui, mais je peux t’assurer qu’il existe beaucoup de formes d’amour : l’amour de soi, de son entourage, d’un partenaire, d’un travail, d’une ville, d’une passion, d’un animal. Et d’autres. Mais la plus importante je crois, c’est l’amour que se porte à soi même. La plus difficile a acquérir.

Est-ce que tu as des passions dans la vie ?

Force à toi, et surtout, le groupe est la si tu as besoin de parler

Bouton retour en haut de la page