Répondre à : Et pourquoi moi je n’arrive pas à me projeter ?

#26085
Lepredicateur

Salut Coconot,
Pour répondre à tes nouvelles questions :
« Est-ce parce que je n’ai croisé aucune personne attirante selon mais critères ? Est ce normal de rester un long moment sans rien ressentir ? »
Oui c’est tout à fait possible. Je suis gay et je suis attiré uniquement par une minorité de garçons, je peux te dire que 90% des hommes que je croise dans la rue ou à la télé ne me provoque aucune attirance.
En réalité, être gay signifie « être attiré par certains hommes et non par tous les hommes » comme être lesbienne signifiera « être attirée par certaines femmes et non par toutes les femmes ».

Après une autre explication possible, c’est que tu aies mauvais moral ou tu es dans une phase de déprime, ça peut provoquer une non-attirance pour les autres.

« Qu’est-ce qu’on ressent quand on est amoureux ? Les signes corporels, les symptômes… Est-ce propre à l’amour. »
Personnellement, je ressens des boules de chaleur dans mon bas ventre, et j’ai une envie inexplicable de faire l’amour avec le mec en question et je pense tout le temps à cette personne.
D’autres vont ressentir des papillons etc.
Je pense que le jour où tu tomberas amoureuse tu le sauras :yes:

« Puis-je être lesbienne bien que je ne rentre pas dans les clichés lesbiens ? »
Oui, tu peux être lesbienne tout en restant toi-même, certaines lesbiennes ont besoin de se masculiniser et avoir un look plus masculin pour se sentir plus à l’aise avec leur orientation sexuelle comme certains gays ont besoin de se maquiller ou se travestir en fille parce qu’ils se sentent mieux comme ça dans leur orientation sexuelle.
Chacun.e est libre de vivre son homosexualité comme il/elle l’entend, il/elle est autant légitime à être homosexuel.le que celui/celle qui correspond au cliché homosexuel.le.
Et heureusement, perso, être gay n’implique pas pour moi de devoir me maquiller ou mettre des robes :wacko: car je suis un mec qui veut rester physiquement un homme très masculin, je ne me vois pas vivre autrement mon homosexualité.
Chacun a sa propre zone de confort avec son homosexualité, et les lesbiennes qui adoptent un cliché lesbien c’est parce que c’est leur zone de confort, elles ont besoin d’affirmer leur homosexualité de cette façon !!

Je te dirai que chaque personne a sa propre expérience unique de vivre son homosexualité et sa propre façon de la vivre qui est propre à toi. Le plus important c’est que tu trouves ta zone de confort pour la vivre !!!

 » Comment agissais-tu sous l’influance de l’hétérosexualité compulsive, intériorisée, avant de découvrir ton orientation sexuelle ? »
Pendant toute mon adolescence et jusqu’à mes 23 ans, je cherchais constamment des preuves que j’étais bien hétéro. Donc dès que je trouvais une fille attirante physiquement ou pour laquelle je ressentais un sentiment (même de la simple amitié), c’était une preuve pour moi que j’étais bien hétéro et mon homosexualité c’était juste mon imagination et dans ma tête.

« Je regardais certains garçons, justement parce qu’ils m’intriguaient (ils étaient soit beaux et où intelligents). Mais en y repensant, d’après mes souvenirs, c’est bien les seuls choses que je me disais, je ne ressentais rien. »
Peut être étais tu dans le même cas que moi, à la recherche d’indices validant que tu étais hétéro ?

« En ce qui concerne mon orientation romantique, je n’en sais trop rien, je ne sais pas si ce que j’ai ressenti au fond de moi était de l’amour ou un fort attachement d’où ma question précédente sur les symptômes de l’amour ? »

Un fort attachement affectif c’est déjà de l’amour.
Après, il existe différente forme d’amour, et il y a et il y aura toujours des amours plus intenses que d’autres. En sachant que l’amitié sincère entre 2 personnes est déjà une forme d’amour.
Et sache aussi que l’état amoureux ne dure jamais, elle va durer 6 mois, 1 an voire 2 ans, ce qui fait que 2 personnes restent en couple après ce délai, c’est que l’amour finit par se transformer en une forte amitié sincère avec beaucoup d’affinités. Ce qui t’explique aussi pourquoi beaucoup de couples autour de toi ne restent pas si longtemps ensemble, c’est que passer les 1ers émois amoureux, une véritable amitié doit prendre le relais pour rester en couple.

Donc si tu ressens un attachement affectif même s’il n’est pas aussi intense que ce que veulent nous faire croire les films à l’eau de rose pour qualifier ça d’amour, c’est de l’amour !!

« Je me dis que je ne peux être lesbienne parce que j’ai toujours donné l’impression d’être attirée par les garçons mais finalement, je ne sais si cela était vraiment le cas, je ne me souviens pas vraiment avoir ressenti une quelconque chose pour eux. »

Ton comportement est normal, avant de connaître sa véritable orientation sexuelle, beaucoup de personnes recherchent des indices ou des preuves validant ou invalidant son orientation.
Je crois que cette impression d’être attirée par des personnes de sexe opposée est typique des personnes lgbt en questionnement, en tout cas, ça a été mon cas avant de comprendre à 23 ans que j’étais gay !

« Puis je n’ai jamais eu de crush physique femme à la télé donc je ne sais pas si ça me déligitime une probable attirance pour les femme. »
Non ça ne délégitime pas ton orientation. Comme dit plus haut, je suis moi-même attiré que par quelques garçons et pas par tous les garçons que je croise dans la rue (et c’est peut êre pour ça que c’est si difficile de trouver sa véritable orientation sexuelle quand tu es lgbt).
Ce qui est marrant, c’est le fait durant mon adolescence d’être attiré uniquement par certains garçons a été une preuve pour moi que j’étais en fait hétéro et mon homosexualité était le fait de mon imagination 😉 et non que ça délégitimait le fait que je pouvais être gay !

Pour résumer et ce que pourra te dire toute personne homosexuelle :
Les personnes homosexuelles seront attirées uniquement par quelques personnes du même sexe qu’elles, au même titre qu’une femme hétérosexuelle ne sera attiré que par certains hommes et qu’un homme hétérosexuel ne sera attiré que par certaines femmes;

Je crois que ce qui crée la confusion c’est quand une personne gaie fait son coming out, elle va dire qu’elle aime les garçons ou les filles pour être le plus percutants possibles avec ses proches au lieu de dire je suis attiré par certains garçons ou par certaines filles, ce qui va se révéler plus compliqué à expliquer pour l’autre !!!

« Sexuelle oui, c’est à dire que j’ai le souvenir de regarder la femme lors de rapport sexuel dans certains film et de ressentir qqch, ou regarder ses seins lors de défilés télévisés et de même coups de chaud.
Les coups de chaud, est ce un signe d’attirance ? »

Oui clairement, les coups de chaud c’est un véritable signe d’attirance.
C’est à force d’avoir des coups de chaud dans mon bas ventre avec certains garçons et uniquement pour des hommes (et jamais pour des femmes) que j’ai fini par comprendre que j’étais bien gay depuis plus d’un an !

J’espère avoir répondu à tous tes questionnements.
N’hésite pas à reposer de nouvelles questions, déterminer ses orientations sexuelle et romantique prend du temps, moi c’est qu’à 23 ans que j’y suis arrivé quand j’ai fini par accepter que je suis lgbt depuis toujours 😉

Bouton retour en haut de la page