Répondre à : Je n’en peux plus

#36954
Anonyme

    Coucou Soso,
    J’avais déjà répondu une fois mais je crois qu’il y a eut un problème 😅
    Je te remercie de tes encouragements et de ton optimisme.
    Je n’en peux plus de tomber encore et encore, à chaque fois j’ai l’impression que je tombe encore plus bas, je n’en peux plus de devoir me relever à chaque fois, et continuer comme ça…
    Ma mémoire est en train de s’ouvrir un peu plus… Je ne sais pas si tu connais les rêves lucides mais il y a quelques jours j’ai eut une sorte de cauchemar souvenir lucide et ça me fait peur car c’est peut-être encore un autre abus qui aurait eut lieu entre les deux autres… J’en ai marre de tout ça, je ne pense pas que je vais réussi à tenir encore longtemps, je tiendrais au minimum jusqu’au 3 décembre pour les 18 ans d’un ami, mais après je ne sais pas, je conpte finir d’écrire mon histoire de vie brisée et les lettres pour les autres et accessoirement peut-être mes dernières volontés…
    Ma personne de confiance, m’a dit qu’il fallait que je reprenne le Krav Maga pour me sentir plus en sécurité et me défendre aussi, qu’il faut absolument que je retrouve des choses qui pourraient me plaire, qui pourrait être dure tout en étant dans la facilité, mais j’y arrive plus, je ne sais plus quoi faire, je suis maintenant définie par le fait d’être une victime… Je n’arrive plus à m’en dissocié avec cette peur, cette angoisse et la phobie sociale qui est tellement présente…
    Ma personne de confiance m’a dit qu’il fallait que je ne me laisse pas faire que je devais réagir (insultes, réparti, et défense au cas où si besoin) mais je suis trop « gentille » je préfère avoir mal moi que faire du mal aux autres même si je suis en danger, il le sait bien, il l’a bien compris et m’a fait la remarque…
    Puis je suis donc rentrée vendredi, et j’ai parlé avec mon père notamment de ma prof principale de l’année dernière mais il a une véritable rancune envers elle à cause de moi et ce qu’il s’est passé et il lui reproche des choses alors que il n’y a rien à lui reprocher, elle a fait et fait encore tout son possible pour m’aider et me suivre dans les épreuves, et oui je commence à me dire que finalement peut-être que ces personnes je les vois un peu comme « ma famille de substitution ».
    J’y suis allée hier, je l’ai vu, j’ai angoissé, tremblé, avait du mal à tenir et je suis partie avant la fin de la remise, après avoir récupéré mon dossier, avant la photo, quand j’y étais j’ai pu voir des personnes qui me sont chères, j’ai parlé avec certains comme avant que nous soyons chacun en quelques sortes dans notre bulle, mais pour autant je me suis sentie mal, j’ai regretté y être aller… Je me suis sentie à nouveau isolée de tous et ça m’a fait si mal…
    Je veux plus vivre ça, je ne veux plus être là, et me souvenir, avoir mal, oublié à nouveau pour me souvenir à nouveau encore et encore, ressentir encore et encore ces sensations, ce mal.
    Je me dis que tous seront mieux sans moi, peut-être que comme ça ils auront moins de problème concernant l’argent et puis ils toucheront mon assurance ?
    Je me dis que tout est de ma faute, et mon père qui ne comprends toujours pas que je suis malade, que je suis anorexique et dépressive derrière ce masque d’hypocrite que je mets par réflexe et habitude…
    Je suis désolée Soso, je suis loin d’être forte, je suis trop complexe et personne ne pourra m’aider car ma situation est beaucoup trop complexe…
    Je suis désolée et je te remercie des échanges que nous avons eut,
    Je suis désolée et je te remercie de la personne incroyable et bienveillante que tu es, et j’espère de tout cœur que ta vie sera la plus merveilleuse et heureuse possible.
    Tu es une femme forte et incroyable, n’en doute jamais.
    Je te souhaite tout le bonheur du monde,
    Bonne soirée,
    Ano

    Bouton retour en haut de la page