Répondre à : Même chercher un titre me casse la tête.

#41366
Silent Noise

    Salut.

    Relativement. J’ai souvent du mal à commencer la conversation et elle attend que je prenne la parole en premier, j’ai du mal à pas rester bloqué parce que plus le silence dure, plus je suis gêné, plus ça me bloque. J’ai jamais réussi à dire à mes psys que quand je suis bloqué, j’ai besoin que l’autre personne reprenne la parole pour me débloquer, même si c’est juste une phrase. J’ai recommencé à parler de ce problème de diverses façons sans aller droit au but comme je l’avais fait en 2019 quand ça m’avait pris trois mois de faire ce coming-out à la psychologue que je voyais… Je crois que j’en suis resté à tâter le terrain avant d’aborder un sujet explicitement une fois que je suis sûr que c’est safe d’en parler.

    Ouais… surtout pour ça. Tous les élèves ont reçu leur bulletin sans avoir à le demander, sauf moi parce que je suis en arrêt maladie. C’est pas normal, et pas légal pour autant que je sache. J’essaierai de finir de rectifier mon texte et de voir comment le raccourcir avant de l’envoyer.

    J’ai commencé à réfléchir à des façons de continuer d’apprendre en dehors du cadre scolaire. J’avais cotisé pour l’asso des étudiants, en théorie j’ai accès aux clubs jusqu’à la fin de l’année, ils en ont un les mardis soirs pour deux heures de croquis de modèle vivant, et le responsable de niveau m’avait bien dit dans le dernier e-mail que les portes de l’école me restaient ouvertes.

    Je pourrais remplacer les cours de dessin de plâtre par des croquis de sculptures dans la ville, j’en ai vu au moins une dans les rues, y en a sûrement dans des musées aussi. Les cours d’anglais m’ont été franchement inutiles, le substitut du dessin d’objet sera plus facile à mettre en place, j’ai ce livre pour le cinéma, le manuel pour l’animation, on dessinait des bâtiments en perspective et y en a bien assez dehors pour remplacer, je connais au moins un parc où je pourrais m’entraîner à dessiner, le prof d’anatomie artistique nous a donné un livret avec les schémas de tout le programme de l’année, je pourrais très bien remplacer le dessin de personnage par du dessin d’après photo et du dessin d’invention, j’ai un livre sur le graphisme que j’ai trouvé à la bibliothèque de l’école en début d’année quand la bibliothécaire m’avait montré ceux qu’ils donnaient, j’ai pas vraiment vocation à faire de la BD mais il faudrait que je m’entraîne à faire des storyboards de temps à autre parce qu’on en a besoin en cinéma d’animation de ce que j’ai vu aux journées portes ouvertes, encore moins à faire de la sculpture, je pourrais retenter des trucs à l’aquarelle et à l’acrylique mais la gouache plus jamais, et faut pas le dire mais quelqu’un avait envoyé le programme d’HDA de toute la première année sur le groupe WhatsApp, et y a quelques mois, je suis tombé sur un site qui donnait un guide gratuit sur la perspective que j’avais téléchargé mais pas encore parcouru. Je suis abonné à assez de chaînes de dessin sur YouTube pour compléter ce qu’il manque et ça me coûtera pas des milliers d’euros.

    J’ai plus besoin de la formation dans le fond, si je me fais un planning pour le semestre et que je m’y tiens. Sauf pour récupérer mon bulletin, mes notes, et les quelques travaux qui y sont encore, j’y retournerai dans la semaine. Peut-être demain après le rendez-vous de kiné tant qu’à faire, pour enchaîner avec un essai de modèle vivant. C’est tombé par hasard, mais une association d’étudiants de cinéma a lancé une petite série de quatre séances de cinéma bimensuelles au CROUS aussi, je me suis inscrit à la première de jeudi soir, ce sera sur Taxi Driver de Martin Scorsese avec un débat après la projection. Et j’ai un peu fait connaissance avec un étudiant de cinéma à l’avant-dernière animation du CROUS où je suis allé, on s’est ajoutés sur WhatsApp.

    La dernière fois que je suis passé en cours de dessin de personnage, le jour où j’arrêtais, c’était un cours de portrait. J’ai pas besoin autant que ma classe de travailler là-dessus, c’était un de mes rares points forts (comparativement) au premier semestre mais c’était pas quelque chose qui comptait encore pour beaucoup. Le prof de modèle vivant avait dit avant les vacances qu’on aurait un cours de portrait au deuxième semestre aussi. Les seuls trucs que je regrette vraiment, c’est de plus pouvoir aller en cours d’animation, de cinéma, et d’HDA mais un peu moins, je m’entendais mieux avec ces deux profs qu’avec tous les autres mais j’ai un peu flippé de m’attacher involontairement aussi, je crois que c’est quand même arrivé parce que c’est le premier truc qui m’avait fait culpabiliser d’arrêter alors que je leur ai pas parlé tant que ça en plus.

    Je me suis inscrit à un stage de découverte en cinéma d’animation pour avril et un deuxième sans rapport pour juillet aussi, je devais être à une journée portes ouvertes le 4 mars mais j’étais malade, j’ai testé la visite virtuelle sur leur site, il doit y avoir un bug dans le programme parce que je me suis retrouvé debout sur une table du troisième étage. Ils organisent des visites du coup je retente d’y aller à la fin du mois, peut-être que j’irai avec une amie si elle vient aussi.

    Je pense essayer de me faire ce nouvel emploi du temps dans la semaine, je me suis accordé de tout lâcher un petit temps parce que j’étais crevé mais maintenant que je commence à récupérer et que j’ai remarqué que je sens plus de vertiges depuis mon arrêt, je commence aussi à trouver ça aussi pesant que d’avoir une moitié du cerveau qui pense à comment continuer mes projets pendant que l’autre me dit qu’avec mon contrat du CROUS et mon AAH qui finissent tous les deux en août, je pourrais aussi bien finir le même jour.

    J’y ai repensé y a quelques heures à cause de YouTube qui m’a mis une vidéo d’une aquarelliste qui y a inclus son chien qui ressemble comme par hasard exactement au mien que je n’ai pas pu revoir depuis que je suis parti de chez mes « parents » y a quatre ans. La semaine dernière, quelqu’un m’a pris la tête puissance 1000, je lui ai répondu calmement avant de clore la conversation mais j’y ai repensé après parce qu’elle en a rajouté, j’ai parlé de la discussion qu’on avait eue à une amie anglophone à qui j’écris depuis peut-être trois ans. Elle m’a dit que je n’ai pas besoin de cette personne dans ma vie et que la meilleure chose à faire serait de rompre le contact, une autre amie que je connais depuis un an m’a dit que débattre avec elle ne servirait à rien, au fond je pourrais difficilement contre-argumenter, sa façon de voir les choses est malsaine et j’ai pas besoin de son attitude de guru qui vit dans le rejet du réel, je la connaissais pas assez quand elle a accepté d’être mon contact administratif l’an dernier, je me méfiais de certains de ses propos, de son attitude sur certains points, mais je me suis écouté trop tard.

    Enfin bon, tant pis. J’ai pas totalement perdu le semestre mais je pense quand même qu’au moins 80% n’en valait pas la peine, même si je mettrais un 3/10 à mon expérience du premier semestre.

    Bouton retour en haut de la page