Et pourquoi moi je n’arrive pas à me projeter ?

  • Ce sujet contient 28 réponses, 2 participants et a été mis à jour pour la dernière fois par Le Prédicateur, le il y a 6 mois et 3 semaines.
29 sujets de 1 à 29 (sur un total de 29)
  • Auteur
    Messages
  • #25986 Répondre
    CocOnot
    Participant

    Bonjour-bonsoir à tous ceux qui liront et ou répondront à ce message,

    J’aimerais savoir si certains sont déjà passé par là, le vivent en ce moment même ou pas du tout. Si certains pourrait éclaircir l’amas sombre de questionnements qui s’alourdit un peu plus occasionnellement.
    Je suis déjà intervenu sur ce forum sous un autre pseudonyme, mais bon bref, c’est loin d’être le plus important sur ce topic. Je me disais surtout que, probablement passé à la trappe, un nouveau message reprenant certains termes des précédent pouvait m’apporter une lumière neuve.
    Bref si j’entre dans le vif du sujet, voilà le jus que ça rend :
    Bien plus d’un an que je me questionne mais je n’ai toujours pas de réponses claires. Je me dis même, que peut-être bien qu’après obtention d’une réponse représentative de ce que je ressens, je continuerai de me questionner, parce que p’tet que j’aime ça en fait, que je suis faite comme ça. Depuis que je me questionne, un peu après le début de ces questionnements, je n’ai plus rien ressenti. Toutes mes attirances en partie sexuelle remonte pour la plupart à la phase avant mes questionnements. Je suis une fille, j’ai 16 ans . Est-ce un peu bizarre de ne plus rien ressentir à cet âge là ? Ou est ce parce que je n’ai pas rencontrer une personne qui m’attire.
    Je ne sais pas si je suis attirée par les femmes, par les hommes, ou les deux.
    Et n’hésitez vraiment pas à partager votre expérience personnelle, comment avez vous pu cerner votre orientation sexuelle et enfin mettre un mot limpide dessus ? ça m’intéresse si ça peut m’aider un minimum. D’ailleurs, qu’est ce qu’on ressent lorsqu’on est attiré ?

    Pour revenir sur le sujet de ce topic (oui je sais, ça commence à faire beaucoup trop d’interrogations mais certes), on m’a à plusieurs reprises conseillé d’essayer de me projeter. En somme, si je me verrai mieux plus tard avec une fille, un garçon, ou les deux. Mais je ne sais, c’est flou, je ne sais pas si ce que je m’imagine reflète la réalité, si je fais parti de ces projections. Ou alors, peut-être que je n’y arrive pas parce que je suis aromantique. Seulement, je ne sais pas trop, j’avais vraiment l’impression qu’une amie m’avait ouvert les yeux lorsqu’elle m’a confié qu’elle se doutait de mon attirance romantique pour une femme. Et puis de mon côte, tous les symptômes de l’amour était réunis…
    Est ce que c’est normal de ne pas savoir se projeter ?

    Et n’hésitez pas à partager votre vécu surtout.

    PS : Pour en rajouter encore un peu plus, je ne sais pas si je suis attirée par les garçons. J’ai déjà pensé être amoureuse, mais je ne ressentais pas grand chose, et oubliait le garçon en question dès qu’on s’éloignait.

    PS2 : Peut-on changer d’orientation sexuelle ? De homo, passer à hétéro par exemple.

    PS3 : Une lesbienne peut-elle trouver le corps d’un mec beau, juste pas attirant ?

    En plus si je suis lesbienne je ne ressemble pas une lesbienne. Est ce un indicateur ?

    Merci d’avance pour vos réponses =)

    #26006 Répondre
    CocOnot

    Pensez-vous qu’il soit possible de changer d’orientation rien qu’en se persuadant que le corps des hommes nous attire ? De changer d’orientation sexuelle point ? La vue d’un corps d’homme ne me dégoûte pas mais cela ne m’a jamais attiré me semble t’il… (ça remonte à bien loin pour me certifier à moi-même que mes anecdotes sont fiables, mais je ne me souviens pas avoir été une quelconque fois attirée par un mec comme cela fut le cas avec plusieurs filles. Est-ce pcq ils ne m’ont jamais attirée ou est-il possible que le temps m’ait fait oublié ces quelques attirances tourné vers les garçons mais pas celles envers les filles ? (J’ai d’autant plus pensé être amoureuse de certains d’entre eux, et c’est pour cela que parfois je préfère m’étiquetter « bi ». Mais je ne sais pas, c’était beaucoup moins intense qu’avec une femme..)
    Que doit-on ressentir lorsqu’on est attiré.e par un.e autre ?

    #26021 Répondre
    CocOnot

    Est-il possible de se persuader d’être attirée par le corps des hommes.
    ET
    De ne plus ressentir d’attirance ? Est ce parce que je ne croise personne qui puisse m’attirer ?
    En ce qui concerne les garçons, ça m’arrivait de les trouver beaux mais ce n’était pas aussi fort que pour les filles.. Je dis ça mais j’ai peur de mon tromper, de fausser mes souvenir, de vouloir être lesbienne jusqu’à oublier mon attirance pour les mecs quand bien même je sais si elle existe

    #26033 Répondre
    claramrtn

    Hello alors je t’avoue ne pas pouvoir répondre à toutes tes questions mais je remarque un problème. Tu t’es définie d’une telle manière et t’as peur de changer d’orientation sexuelle mais sache que tu es totalement libre!!!! C’est pas parce que tu t’es dit lesbienne que par exemple tu peux pas être bi ou tu vois quoi. Ca c’est clairement un problème de la société. Je comprends qu’on ait besoin de s’identifier et c’est humain mais ne t’inquiète pas tu peux TOTALEMENT changer/évoluer c’est tout à fait normal et t’as pas du tout de pression à te mettre là dessus 😉
    – « PS3 : Une lesbienne peut-elle trouver le corps d’un mec beau, juste pas attirant ? » EVIDEMENT. Avoir une certaine orientation sexuelle ne définit pas nos goûts pour la beauté. Par exemple je suis hétéro et il m’est arrivé plein de fois de trouver des filles très belles et séduisantes.
    Je crois que la solution à toutes tes questions c’est finalement de ne pas te les poser. Je ressens énormément de stress, de volonté d’appartenir à une case pour te rassurer et penser savoir qui tu es et le moindre doute te fait tout remettre en question mais vraiment ne tkt pas. Tu ne dois surtout pas t’enfermer dans des cases. Tu es libre d’agir, libre de trouver qui tu veux beau etc. J’espère avoir pu te rassurer ou répondre à tes questions et si tu as besoin de parler ou de poser d’autres questions n’hésites pas!!! :bye:

    #26038 Répondre
    Le Prédicateur

    Bonjour Coconot.

    Si ça ne te gêne pas je te répondrai en plusieurs fois vu tout les sujets que tu abordes.
    Perso j’ai cru au début que j’étais hétéro puis bi et la je me rends à l’évidence que je suis gay.
    Pour ta question est il possible de changer d’orientation sexuelle la réponse est non.
    Tu ne fais que la découvrir. Comme beaucoup de personnes lgbt au début on suppose que l’on est hétéro parce que c’est la norme autour de soi mais peu à peu on finit par se rendre compte qu’on est différent des autres en matière de sexualité.
    Perso j’ai ressenti mes premières attirances sexuelles à 11 ans pour des garçons.
    jusqu’à 12 ou 13 ans j’ai pourtant cru que j’étais hétéro à 100% alors que je suis excité sexuellement uniquement par les garçons. Finalement avec le recul des années je sais que je suis gay depuis mes 11 ans sur le plan sexuel.

    En revanche j’ai découvert que je pouvais tomber amoureux à la fois des garçons et des filles même si je ne ressens pas d’attirance sexuelle pour les femmes j’ai déjà ressenti des sentiments amoureux pour des filles.
    Ce que je veux dire par là qu’il existe 2 types d’orientation : l’orientation sexuelle et l’orientation romantique qui peuvent totalement se correspondre ou être différent.
    Par exemple mon orientation sexuelle est gaie alors que mon orientation romantique est bi romantique.

    Ensuite j’ai envie de te dire fais confiance à ce que tu ressens, ton instinct parle pour toi . Prends le temps de la réflexion c normal d’être confuse quand on ressent que l’on est différent des autres en matière de sexualité. Je suis passé par là aussi.
    Pour ton orientation sexuelle il n’y a que toi qui peut réellement le savoir tu te dis attirée par les filles et ne rien ressentir pour les garçons fais toi confiance car les attirances pour un genre ou un autre sont incontrôlables d’autant plus que tes attirances vont à l’encontre de la norme hétéro, tu es probablement née comme ça, tu as des préférences pour le genre féminin comme moi j’ai une préférence pour le genre masculin, c’est comme ça et dis toi que c’est tes attirances sont à 100% naturelles et bio 😉

    #26041 Répondre
    Le Prédicateur

    Pour répondre à ton autre question est ce possible de trouver beau un garçon même si tu étais lesbienne. La réponse est oui.
    Perso je trouve plus beau le corps féminin que le corps masculin alors qu’il n’y a que les garçons qui m’attirent sexuellement.
    Tu peux très bien éprouver une attirance physique pour une personne sans ressentir d’attirance sexuelle et/ou romantique pour cette dernière. Ça m’arrive souvent personnellement.

    Il m’est arrivé aussi de ressentir une attirance amoureuse pour une personne (femmes ou hommes) sans avoir une attirance physique ou sexuelle pour elle.
    le meilleur exemple étant les gens qui tchatent sur internet et sans s’être jamais vu et qui tombent amoureux de la personnalité de l’autre …

    Tout est possible même si tu étais à la base homosexuelle, car tu peux très bien tomber amoureuse d’une personnalité avant un physique ou un sexe.
    C’est assez courant chez les personnes lgbt, en tout cas ça m’arrive alors que je suis gay sans le moindre doute 😉 aujourd’hui.

    #26060 Répondre
    Lepredicateur

    Bonjour Coconot,

    Voici mes autres réponses :
    « En plus si je suis lesbienne je ne ressemble pas une lesbienne. Est ce un indicateur ? »
    Non, ce n’est pas un indicateur. Chacun vit son homosexualité différemment, certaines lesbiennes ressentiront le besoin de se masculiniser, d’autres resteront très féminines, comme tu as certains gays qui vont se maquiller ou se féminiser, d’autres gays seront toujours des gars virils, d’autres gays (comme moi) conserveront toujours le stérotype hétéro et personne ne pourra deviner qu’ils sont gays tant qu’ils ne le révèlent pas publiquement.
    Donc, non le fait que tu ne ressembles pas à une lesbienne ou que tu correspondes au stéréotype hétéro n’est pas un indicateur de l’orientation sexuelle, je te dirai même qu’une majorité des personnes homosexuelles conservent le stéréotype hétéro toute leur vie pour se fondre dans la masse afin que leur orientation sexuelle reste de l’ordre du privé et de l’intime.

    « on m’a à plusieurs reprises conseillé d’essayer de me projeter. En somme, si je me verrai mieux plus tard avec une fille, un garçon, ou les deux. Mais je ne sais, c’est flou, je ne sais pas si ce que je m’imagine reflète la réalité, si je fais parti de ces projections. Ou alors, peut-être que je n’y arrive pas parce que je suis aromantique. Seulement, je ne sais pas trop, j’avais vraiment l’impression qu’une amie m’avait ouvert les yeux lorsqu’elle m’a confié qu’elle se doutait de mon attirance romantique pour une femme. Et puis de mon côte, tous les symptômes de l’amour était réunis…
    Est ce que c’est normal de ne pas savoir se projeter ? »

    Je crois qu’il est souvent difficile de se projeter quand on se rend compte que l’on peut ne pas être hétéro. Même en acceptant ton orientation, il se peut que tu sois incapable de te projeter, moi j’ai fini par accepter la mienne mais je n’arrive pas à me projeter parce que me projeter reste une grosse source d’angoisse pour moi-même.
    Donc c’est normal si tu n’arrives pas à te projeter, peut être es tu aromantique, c’est possible mais il n’y a que toi qui peut le savoir en fonction de tes expériences futures.

    Quant à la femme pour laquelle tu aurais développé des sentiments amoureux, c »est possible que tu en sois amoureuse d’elle mais l’homosexualité te faisant peur tu rejettes cette possibilité, ça m’est arrivé.
    Par le passé, je suis tombé amoureux de certains garçons de ma classe, je pensais à eux tout le temps et pourtant je me disais que je n’en étais pas amoureux. Alors que pour les filles, quand je pense tout le temps à elles, je n’ai jamais eu aucun mal à reconnaitre que j’en étais amoureux.
    Avec le recul, je me rends compte que je ne pouvais pas me dire amoureux d’un garçon tant que je n’avais pas accepté mon orientation sexuelle car c’était admettre d’être gay et j’en avais très honte et mon homosexualité m’angoissait terriblement durant mon adolescence.
    Est ce ton cas ? Peut être n’arrives pas encore à accepter ta véritable orientation sexuelle et tu en as encore honte ou tu es encore très angoissée par le fait que tu puisses être lesbienne (c’est l’impression que me donne ton message et dans lequel je me reconnais quelques années auparavant) ? Après je ne dis pas que tu es lesbienne, tu es peut être bi, pan, hétéro etc., il n’y a que toi qui peut le savoir, c’est juste que je te fais part de mon expérience personnelle de ma découverte de ma propre homosexualité qui m’a terriblement angoissé durant toute mon adolescence et que tous tes questionnements sont à mes yeux très légitimes car je suis passé aussi un peu par là mais différemment …

    Bon courage à toi et n’hésite pas à reposer des questions si tu en ressens le besoin car ce n’est pas simple d’être lgbt.

    #26061 Répondre
    CocOnot

    Merci pour toutes vos réponses :))
    Je reconnais être chiante mais selon vous, est-ce normal de ne plus ressentir d’attirance pour personne ? Depuis presque 1 an. Est-ce parce que je n’ai croisé aucune personne attirante selon mais critères ? Est ce normal de rester un long moment sans rien ressentir ?

    Qu’est-ce qu’on ressent quand on est amoureux ? Les signes corporels, les symptômes… Est-ce propre à l’amour.

    Être intrigué par quelqu’un veut il dire qu’il ou elle nous attire ?

    Puis-je être lesbienne bien que je ne rentre pas dans les clichés lesbiens ?

    Merci encore pour toutes vos réponses.

    #26062 Répondre
    CocOnot

    LePrédicateur plus particulièrement mais les autres aussi !
    Pardon d’avance si cette question paraît assez indiscrète. Comment agissais-tu sous l’influance de l’hétérosexualité compulsive, intériorisée, avant de découvrir ton orientation sexuelle ?

    En ce qui concerne mon orientation romantique, je n’en sais trop rien, je ne sais pas si ce que j’ai ressenti au fond de moi était de l’amour ou un fort attachement d’où ma question précédente sur les symptômes de l’amour ?
    Ce que je sais, et ce dont je suis certaine c’est que j’ai toujours en quelques sortes voulu plaire aux garçons, j’allais vers eux, leur parlais, presqu’à chaque fois que je trouvais un garçon relativement beaux et ou intelligent.
    J’étais souvent « amoureuse », soit quand une amie avait un crush sur un garçon, immédiatement moi aussi, je pouvais avour plusieurs crushs garçons en même temps, mais ne rien ressentir pour autant.
    Je regardais certains garçons, justement parce qu’ils m’intriguaient (ils étaient soit beaux et où intelligents). Mais en y repensant, d’après mes souvenirs, c’est bien les seuls choses que je me disais, je ne ressentais rien.

    Enfin, personnellement, j’ai du mal à me projeter plus tard, que ce soit avec un homme ou une femme. Comment faire pour se projeter ? Est ce normal de ne pas y arriver. Parfois, je ne sais pas nn plus si ce que je pense reflète la réalité…

    #26078 Répondre
    CocOnot

    LePrédicateur,
    Non, je ne suis pas tant angoissée à l’idée d’être en dehors de la norme hétérosexuelle..
    Je n’arrive juste pas à me projeter. Je ne sais pas comment faire ? Ne sais si ce que je m’imagine est une réalité..
    « Peut être n’arrives pas encore à accepter ta véritable orientation sexuelle et tu en as encore honte ou tu es encore très angoissée par le fait que tu puisses être lesbienne »
    Donc non.
    Je me dis que je ne peux être lesbienne parce que j’ai toujours donné l’impression d’être attirée par les garçons mais finalement, je ne sais si cela était vraiment le cas, je ne me souviens pas vraiment avoir ressenti une quelconque chose pour eux. En 5ème, on jouait souvent à Chat, et un jour je me suis dit que j’allais en profiter pour toucher mon soit disant crush pour lequel je me souviens ne rien avoir ressenti, je me suis même demandé si j’étais vrm amoureuse de lui, une seconde fois deux ans plus tard, alors que cette même année, j’avais rencontré cette fameuse femme pour laquelle je ressentais vrm quelque chose il me semble.
    J’hésite à me revendique lesbienne, pense être moins légitime que d’autres. Les garçons, ils m’arrivaient de les regarder, enfin je sais plus, lorsque j’en trouvais un beau par exemple.
    Puis je n’ai jamais eu de crush physique femme à la télé donc je ne sais pas si ça me déligitime une probable attirance pour les femme. Sexuelle oui, c’est à dire que j’ai le souvenir de regarder la femme lors de rapport sexuel dans certains film et de ressentir qqch, ou regarder ses seins lors de défilés télévisés et de même coups de chaud.
    Les coups de chaud, est ce un signe d’attirance ?

    #26085 Répondre
    Lepredicateur

    Salut Coconot,
    Pour répondre à tes nouvelles questions :
    « Est-ce parce que je n’ai croisé aucune personne attirante selon mais critères ? Est ce normal de rester un long moment sans rien ressentir ? »
    Oui c’est tout à fait possible. Je suis gay et je suis attiré uniquement par une minorité de garçons, je peux te dire que 90% des hommes que je croise dans la rue ou à la télé ne me provoque aucune attirance.
    En réalité, être gay signifie « être attiré par certains hommes et non par tous les hommes » comme être lesbienne signifiera « être attirée par certaines femmes et non par toutes les femmes ».

    Après une autre explication possible, c’est que tu aies mauvais moral ou tu es dans une phase de déprime, ça peut provoquer une non-attirance pour les autres.

    « Qu’est-ce qu’on ressent quand on est amoureux ? Les signes corporels, les symptômes… Est-ce propre à l’amour. »
    Personnellement, je ressens des boules de chaleur dans mon bas ventre, et j’ai une envie inexplicable de faire l’amour avec le mec en question et je pense tout le temps à cette personne.
    D’autres vont ressentir des papillons etc.
    Je pense que le jour où tu tomberas amoureuse tu le sauras :yes:

    « Puis-je être lesbienne bien que je ne rentre pas dans les clichés lesbiens ? »
    Oui, tu peux être lesbienne tout en restant toi-même, certaines lesbiennes ont besoin de se masculiniser et avoir un look plus masculin pour se sentir plus à l’aise avec leur orientation sexuelle comme certains gays ont besoin de se maquiller ou se travestir en fille parce qu’ils se sentent mieux comme ça dans leur orientation sexuelle.
    Chacun.e est libre de vivre son homosexualité comme il/elle l’entend, il/elle est autant légitime à être homosexuel.le que celui/celle qui correspond au cliché homosexuel.le.
    Et heureusement, perso, être gay n’implique pas pour moi de devoir me maquiller ou mettre des robes :wacko: car je suis un mec qui veut rester physiquement un homme très masculin, je ne me vois pas vivre autrement mon homosexualité.
    Chacun a sa propre zone de confort avec son homosexualité, et les lesbiennes qui adoptent un cliché lesbien c’est parce que c’est leur zone de confort, elles ont besoin d’affirmer leur homosexualité de cette façon !!

    Je te dirai que chaque personne a sa propre expérience unique de vivre son homosexualité et sa propre façon de la vivre qui est propre à toi. Le plus important c’est que tu trouves ta zone de confort pour la vivre !!!

     » Comment agissais-tu sous l’influance de l’hétérosexualité compulsive, intériorisée, avant de découvrir ton orientation sexuelle ? »
    Pendant toute mon adolescence et jusqu’à mes 23 ans, je cherchais constamment des preuves que j’étais bien hétéro. Donc dès que je trouvais une fille attirante physiquement ou pour laquelle je ressentais un sentiment (même de la simple amitié), c’était une preuve pour moi que j’étais bien hétéro et mon homosexualité c’était juste mon imagination et dans ma tête.

    « Je regardais certains garçons, justement parce qu’ils m’intriguaient (ils étaient soit beaux et où intelligents). Mais en y repensant, d’après mes souvenirs, c’est bien les seuls choses que je me disais, je ne ressentais rien. »
    Peut être étais tu dans le même cas que moi, à la recherche d’indices validant que tu étais hétéro ?

    « En ce qui concerne mon orientation romantique, je n’en sais trop rien, je ne sais pas si ce que j’ai ressenti au fond de moi était de l’amour ou un fort attachement d’où ma question précédente sur les symptômes de l’amour ? »

    Un fort attachement affectif c’est déjà de l’amour.
    Après, il existe différente forme d’amour, et il y a et il y aura toujours des amours plus intenses que d’autres. En sachant que l’amitié sincère entre 2 personnes est déjà une forme d’amour.
    Et sache aussi que l’état amoureux ne dure jamais, elle va durer 6 mois, 1 an voire 2 ans, ce qui fait que 2 personnes restent en couple après ce délai, c’est que l’amour finit par se transformer en une forte amitié sincère avec beaucoup d’affinités. Ce qui t’explique aussi pourquoi beaucoup de couples autour de toi ne restent pas si longtemps ensemble, c’est que passer les 1ers émois amoureux, une véritable amitié doit prendre le relais pour rester en couple.

    Donc si tu ressens un attachement affectif même s’il n’est pas aussi intense que ce que veulent nous faire croire les films à l’eau de rose pour qualifier ça d’amour, c’est de l’amour !!

    « Je me dis que je ne peux être lesbienne parce que j’ai toujours donné l’impression d’être attirée par les garçons mais finalement, je ne sais si cela était vraiment le cas, je ne me souviens pas vraiment avoir ressenti une quelconque chose pour eux. »

    Ton comportement est normal, avant de connaître sa véritable orientation sexuelle, beaucoup de personnes recherchent des indices ou des preuves validant ou invalidant son orientation.
    Je crois que cette impression d’être attirée par des personnes de sexe opposée est typique des personnes lgbt en questionnement, en tout cas, ça a été mon cas avant de comprendre à 23 ans que j’étais gay !

    « Puis je n’ai jamais eu de crush physique femme à la télé donc je ne sais pas si ça me déligitime une probable attirance pour les femme. »
    Non ça ne délégitime pas ton orientation. Comme dit plus haut, je suis moi-même attiré que par quelques garçons et pas par tous les garçons que je croise dans la rue (et c’est peut êre pour ça que c’est si difficile de trouver sa véritable orientation sexuelle quand tu es lgbt).
    Ce qui est marrant, c’est le fait durant mon adolescence d’être attiré uniquement par certains garçons a été une preuve pour moi que j’étais en fait hétéro et mon homosexualité était le fait de mon imagination 😉 et non que ça délégitimait le fait que je pouvais être gay !

    Pour résumer et ce que pourra te dire toute personne homosexuelle :
    Les personnes homosexuelles seront attirées uniquement par quelques personnes du même sexe qu’elles, au même titre qu’une femme hétérosexuelle ne sera attiré que par certains hommes et qu’un homme hétérosexuel ne sera attiré que par certaines femmes;

    Je crois que ce qui crée la confusion c’est quand une personne gaie fait son coming out, elle va dire qu’elle aime les garçons ou les filles pour être le plus percutants possibles avec ses proches au lieu de dire je suis attiré par certains garçons ou par certaines filles, ce qui va se révéler plus compliqué à expliquer pour l’autre !!!

    « Sexuelle oui, c’est à dire que j’ai le souvenir de regarder la femme lors de rapport sexuel dans certains film et de ressentir qqch, ou regarder ses seins lors de défilés télévisés et de même coups de chaud.
    Les coups de chaud, est ce un signe d’attirance ? »

    Oui clairement, les coups de chaud c’est un véritable signe d’attirance.
    C’est à force d’avoir des coups de chaud dans mon bas ventre avec certains garçons et uniquement pour des hommes (et jamais pour des femmes) que j’ai fini par comprendre que j’étais bien gay depuis plus d’un an !

    J’espère avoir répondu à tous tes questionnements.
    N’hésite pas à reposer de nouvelles questions, déterminer ses orientations sexuelle et romantique prend du temps, moi c’est qu’à 23 ans que j’y suis arrivé quand j’ai fini par accepter que je suis lgbt depuis toujours 😉

    #26089 Répondre
    CocOnot

    Merci beaucoup beaucoup pour cet apport de réponses qui me permet d’y voir un peu plus clair.
    Concernant la recherche d’une preuve d’hétérosexualité, mes comportements hétérosexuels où je pensais être amoureuse d’un garçon étaient avant le début de ces questionnements.
    Depuis ces questionnement, je me dis que je trouve le corps des monsieurs attirant etc, toutes les fois que je regarde tous les garçons que je croise dans un certain espour de trouver une trace d’hétérosexualité comle tu le disais.
    Mais sinon ces comportements qui m’emmenaient vers les mecs se sont produits avant le début de ces questionnements.

    Un jour, toujours en 5ème, la meilleure amie de la déléguée de classe a avoué qu’elle pouvait très bien l’embrasser. J’ai lâché un « berk » ou un truc du style « ahh ! » ou autres onomatopés, avant de me demander si je pouvais faire la même chose avec ma meilleure amie ? Est-ce un signe ?

    Sinon, mon seul souvenir d’attirance pour un mec, c’était lors d’un spectacle de dqnse, on attendait dans les coulisses, et sur scène un garçon est apparu, il devait 5-6 ans j’en avait 8, et le fait qu’il sache lire m’avait laissé bouche bée. Je ne sais plus si j’ai ressenti un coup de chaud par contre mais j’ai l’impression, c’est assez confus.

    Ce qui m’énerve beaucoup, c’est mon passé qui reste pafois flou. Lors d’un autre spectacle de danse, je ne sais plus lors des duo, je souhaitais être à la place de la fille ou être avec elle sur le plateau. Ça m’agace vraiment d’autant plus que j’ai l’impression que je ne pourrais jamais savoir.

    J’ai eu beaucoup d’amoureux dans ma jeunesse m’écouter, et je ne sais plus si j’ai ressenti ces coups de chaud. Si ça ne me dit rien, est-ce que ça veut dire que ça n’a pas existé. Parce que pour les filles je m’en souviens.
    Cependant comme je l’ai dit, je pouvais regarder un garçon lorsqu’il paraissaut intelligent, cependant je ne ressentais rien. Pas de coups de chaud… Est ce de l’attirance ?

    Je cherche souvent des indices dans mon passé d’attirance envers mes mecs quitte à déformer la réalité.

    Un dernier truc qui me turlupine, j’ai tendance souvent à me comparer, et je n’ai vraiment confiance en moi.
    Oui je ressentais des coups de chaud piur certaines filles, nottament quand elle laissait apparaître ses parties mais je souhaitais aussi m’habillais comme elle bien qu’après essayage, je remarquais bien que je n’étais pas à l’aise. Il n’empêche que je continuais de ressentir ces attirances peu après tout en cherchant à les imiter en m’habillant comme elle. Peut-être que je cherchais à ce qu’elle me regarde aussi, pensant à elle lors des essayages. C’st bizarre et j’ai un peu peur de fausser la réalité. Peut-être que ça ne s’est jamais passé comme ça.
    Le fait que j’ai voulu voir la vulve d’une amie, est ce aussi un signe ? Que je regardais des photos de femmes nues sur internet et de mettre arrêtée net sur le shooting photo télévisée d’une femme entièrement dénudée tout en ressentant une intense chaleur ?

    Le fait d’avoir trouvé des mecs beaux et ou intelligents puis vouloir les « charmer ». Est-ce un signe d’une attirance envers les mecs. Le seul problème c’est que finalement je l’ai voyais plus comme des amis, je faisais ça avec presque tous les hommes, sans rien ressentir et que de fil en aiguille, si ça se concrétisait, je prenais peur, d’une certaine manière. Qu’est ce que ça veut dire.

    J’ai plein d’autres mais ce serait trop long
    Je suis désolée si je vous/t’agace…

    #26090 Répondre
    CocOnot
    Participant

    Par ailleurs qu’est-ce exactement un fantasme ? Je crois n’en avoir jamais eu. Je reste valide. J’ai déjà, lors d’un rapport sexuel dans un film voulu que la femme me fasse la même chose mais c’est tout. Je n’ai jamais eu l’idée de coucher avec une femme. Je ne savais même pas qu’on pouvait..

    #26092 Répondre
    Lepredicateur

    Enfin dernier truc, la 1ère fois que je suis tombé amoureux et que j’ai identifié mes sentiments comme de l’amour, j’avais 18 ans et c’était pour une fille ! Et entre 18 ans et 23 ans, je n’ai plus ressenti ce sentiment amoureux jusqu’à mes 23 ans quand je suis tombé fou amoureux d’un garçon qui était l’ami d’un pote, avec qui j’étais sur la même longueur d’onde mais malheureusement pour moi il était hétéro, mais pour moi c’était mon vrai premier amour gay et je l’ai eu à 23 ans (durant mon adolescence j’ai du tombé amoureux de garçon mais je n’arrivais pas à m’en rendre compte et à l’identifier comme de l’amour car j’étais convaincu que j’étais hétéro).

    Donc tu as 16 ans et si tu n’es jamais tombée amoureuse, c’est normal pour moi.
    Il y a plein de gens qui tombent amoureux uniquement à partir de 18 ans, 20 ans, 23 ans etc.
    Il n’y a pas de règles qui stipulent que tu dois tomber amoureuse absolument à 16 ans, je crois comme tu l’as déjà dit fort justement, tu n’as pas encore rencontré la bonne personne tout simplement (et ceci n’a rien à voir avec ton orientation).
    En plus tu es encore en plein questionnement et en plein doute sur ton orientation, et je crois qu’intérieurement ça complique encore plus la possibilité de ressentir des attirances pour une personne. Peut être il faut encore te laisser du temps, tu es en train de découvrir ton orientation et peut être tu tomberas enfin amoureuse de quelqu’un.e une fois que tu seras totalement au clair avec toi-même et donc tu auras atteint une certaine confiance en toi avec ton orientation.

    Tu n’es probablement pas la seule personne lgbt à découvrir tardivement l’amour, dans les témoignages que j’ai pu lire sur des forums lgbt, il n’est pas rare qu’une personne lgbt découvre l’amour (et même ses 1ères relations sexuelles) qu’après avoir passé ses 20 ans, on dirait qu’une partie des personnes lgbt atteignent une certaine maturité (financière, au niveau des études etc.) et une certaine sécurité émotionnelle pour s’ouvrir à l’amour et assumer réellement ses attirances amoureuses.
    Personnellement, j’ai fait ma première fois avec une fille à 23 ans et avec un garçon à 24 ans, et avant mes 23 ans, je ne me sentais pas du tout prêt à avoir des relations sexuelles avec quiconque à cause de mes doutes sur mon orientation.

    Voila, j’ai envie de te dire de te laisser du temps, s’accepter comme lgbt demande plusieurs années en moyenne, environ en moyenne 10 ans d’après ce que j’ai pu lire dans les études psychologiques entre la découverte de sa différence avec les autres et accepter et assumer réellement sa différence !

    #26109 Répondre
    Lepredicateur

    Bonjour Coconot,

    Je vois que tu es encore perdue sur ton orientation.
    Tu sais je pense que ça peut prendre du temps avant que tu sois réellement au clair.
    Je te conseillerai de te concentrer sur tes ressentis de maintenant qu’essayer de te convaincre à partir du passé.
    Si tu n’arrives pas à encore mettre des mots sur ton orientation c’est tout à fait correct et tu as le droit de changer d’avis dans le futur.

    « Par ailleurs qu’est-ce exactement un fantasme ? Je crois n’en avoir jamais eu. Je reste valide. J’ai déjà, lors d’un rapport sexuel dans un film voulu que la femme me fasse la même chose mais c’est tout. Je n’ai jamais eu l’idée de coucher avec une femme. Je ne savais même pas qu’on pouvait.. »

    Ce que tu décris est un fantasme. L’envie de voir une femme nue est un fantasme.

    « Le fait que j’ai voulu voir la vulve d’une amie, est ce aussi un signe ? Que je regardais des photos de femmes nues sur internet et de mettre arrêtée net sur le shooting photo télévisée d’une femme entièrement dénudée tout en ressentant une intense chaleur ? »

    Perso depuis que j’ai 12 ans j’ai toujours voulu voir certains amis que je trouve attirant tout nu et j’ai toujours ressenti une envie forte de voir leur pénis.
    Je n’ai jamais ressenti ce besoin avec des femmes.
    Et sur Internet je passe mon temps à mater des hommes nus.
    Donc oui ça peut être un fort indicateur de ton orientation sexuelle.
    En tout cas c’est comme ça que j’ai fini par admettre que j’étais gay.

     »
    Le fait d’avoir trouvé des mecs beaux et ou intelligents puis vouloir les « charmer ». Est-ce un signe d’une attirance envers les mecs. Le seul problème c’est que finalement je l’ai voyais plus comme des amis, je faisais ça avec presque tous les hommes, sans rien ressentir et que de fil en aiguille, si ça se concrétisait, je prenais peur, d’une certaine manière. Qu’est ce que ça veut dire. »

    Il est possible tout simplement que tu recherches une validation auprès des garçons si tu es une femme attirante.
    Perso je recherche toujours la validation des filles pour me rassurer que je ne suis pas gay parce que je n’arrive pas à séduire des femmes mais je suis gay parce que c’est ma nature d’être gay.
    On vit dans une société très hétéronormée et donc c’est normal de chercher une validation que tu es bien une personne attirante physiquement auprès des personnes du sexe opposé.

    J’espère que mes réponses t’aident à y voir plus clair.

    #26110 Répondre
    CocOnot

    Merci beaucoup, ce dernier message me fais un bien fou car me soulage. J’avais un petit peu l’impression d’être seule.
    Merci 🙂

    #26111 Répondre
    CocOnot
    Participant

    « Je te conseillerai de te concentrer sur tes ressentis de maintenant qu’essayer de te convaincre à partir du passé. »
    Qu’est-ce que je suis donc censée tirer des éléments de mon passé. Ils ne servent à rien ?
    Le problème c’est quand ce moment je ne ressens plus rien, pour personne.

    #26137 Répondre
    Le Prédicateur

    « Qu’est-ce que je suis donc censée tirer des éléments de mon passé. Ils ne servent à rien ?
    Le problème c’est quand ce moment je ne ressens plus rien, pour personne. »
    Jet’ai dit ca parce que je pense que tu as déjà les réponses à tes questions depuis ton passé et qu’il te faudra encore du temps pour les intégrer et être totalement au clair et il vaut mieux que tu t’explores dans le moment présent pour découvrir tranquillement ton orientation. Ce n’est pas une course de vitesse que tu aies 16 ou 20 ou 24 ans pour découvrir ta véritable orientation sexuelle tu seras tout aussi valide qu’une personne qui la découvre à 11 ans.

    Après je pense que tu ne ressens rien parce que tu n’as probablement pas encore rencontré la bonne personne qui va faire tout basculer. Soit indulgente avec toi tu n’as que 16 ans !

    Moi personnellement c’est à 23 ans que tout a basculé avec un mec et il m’a fallu du temps encore 1 an pour admettre mon homosexualité (alors que tous les indices pour me dire que je suis gay etait la sous mes yeux depuis mes 12 ans ) suite à cette rencontre même si ca n’a rien donné avec ce mec.
    Et c’est qu’à 24 ans que j’ai fini par avoir ma 1ere relation gaie concrète donc voila je crois que tu dois te laisser le temps de murir tu n’es peut être pas encore prête à vivre des relations lgbt. Moi à ton age je ne l’étais pas du tout que ca soit avec les filles ou les garçons.

    Bon courage et n’hésite pas à reposer des questions si tu en ressens le besoin

    #26156 Répondre
    CocOnot
    Participant

    Encore une fois merci beaucoup LePredicateur et encore une fois, une éternelle question me turlupine oui.

    Si je regardais les garçons lorsque je les trouvais beaux, la plupart du temps surtout parce qu’ils étaient intelligent, sans pour autant ressentir quoi que ce soit, pas de coup de chaud, juste un/des regards. Des garçons que j’oubliais le lendemain mais que je regardais, furtivement, ou de manière plus appuyée, sans rien ressentir (dans mes souvenirs). Qu’est-ce que ça veut dire ?

    Quelque chose de plus intime, je jouais à un jeu en ligne, et emportée par un effet de mode, je pense principalement que c’est pour cette raison, sur le chat que j’ai écrit à un mec « j’aime les bites ». Celui-ci m’a répondu « moi aussi je crois ». J’ai enchaîné avec « t’as *** » pour qu’il me l’envoie mais au final, je n’avais pas ***, il ne m’a rien envoyé et tant mieux (je devais avoir 10 ans max). Moi ce que je voulais savoir si selon toi/vous, cela traduit une attirance pour les garçons, ou était-ce pour faire comme tout le monde ?

    Je voulais également te/vous demander, ce qui pour vous/toi semble correspondre le plus à mon orientation (bien que je sache que la réponse doit venir de moi, je voudrais juste un avis sur ce sue j’ai pu écrire).

    Merci.

    #26183 Répondre
    Lepredicateur

    Coucou Coconot

    Ce que tu décris pour le tchat, c’est plus de la curiosité sexuelle qu’autre chose et c normal à cet âge là on est tous passer par ce type de phase.
    De même ton intérêt pour les garçons semblent se limiter juste à une attirance exclusivement amicale.

    Avec ce que tu décris avec constance pour moi je pense qu’il est possible que tu sois lesbienne demisexuelle (c’est à dire tu peux avoir besoin de connexion amoureuse ou sentimentale pour la personne pour ressentir une attirance sexuelle ).
    Moi perso je suis demisexuel avec les filles (ressens de l’attirance sexuelle uniquement quand je ressens des sentiments pour elle) en revanche je suis totalement gay avec les garçons (avec ou sans connexion je vais ressentir de l’attirance sexuelle parce que le mec m’attire physiquement ).

    Pour l’orientation romantique tu es peut être homoromantique et éventuellement biromantique.

    En tout cas il est clair que tu es attirée par les filles, reste à voir si tu es exclusivement homosexuelle ou homosexuelle avec des tendances hétéro (comme moi). Sache que j’ai eu des périodes exclusivement homosexuelles, par exemple du collège au lycée jusqu’à mes 18 ans j’étais uniquement attiré sexuellement et romantiquement par les garçons et de nouveau exclusivement homosexuel de 20 à 23 ans.
    En tout cas mon orientation sexuelle principale n’a pas changé mais j’ai des tendances hétéro par période c’est ce que l’on appelle la fluidité sexuelle et tu pourrais connaître ces types de phase mais ton orientation principale restera toujours la même.

    Bien sûr ce que je te dis je devrais pas le dire car je peux me tromper n’étant pas dans ta tête et je projette mon propre vécu sur toi donc je suis très subjectif et pas du tout objectif.

    #26184 Répondre
    CocOnot
    Participant

    D’autant plus que je me dis en ce moment qu’il serait aussi possible que j’ai oublié toutes les fois où j’ai été attirée par des garçons, peut-être parce qu’ayant considéré ça comme « normal » sans jamais le remettre en question.
    Est-ce possible ? D’oublier les fois où nous avons été attiré.e.
    Parfois, j’ai également l’impression de me créer des souvenirs, de les trafiquer. Je n’y aurait pas pensé si je n’avais jamais été amené à tout remettre en question.
    Est-ce possible ? De se créer des souvenirs.
    Enfin j’ai aussi l’impression de pouvoir me projeter avec un homme, dans une vie de couple. Et souvent, j’adopte un autre comportement que le mien, celui d’une femme que j’ai vu quelque part, dans un film… par exemple.
    Je me projète plus avec un homme qu’une femme, ne sachant si ça me ferait vraiment plaisir d’être en couple premièrement, et deuxièmement, ne sachant non plus s’il s’agit d’une projection plausible. Je ne pense pas être à 100% à l’aise avec un homme, moins qu’avec une femme j’imagine, moins épanouïe comme j’ai déjà pu le lire dans certains témoignages.
    J’imagine, mais rien ni personne malheureusement ne peut me dire s’il s’agit d’une réalité ou du fruit de mon imagination.
    Est-ce possible ? De se projeter avec un homme, d’avoir l’impression d’être heureuse avec eux alors que rien n’est vrai dans cela ?

    #26186 Répondre
    CocOnot
    Participant

    Merci pour ta réponse.
    Juste une question que j’ai peut-être déjà posé, regarder une garçon, sans pour autant rien ressentir, c’est de l’attirance ou non ?

    Pour la demi-sexualité, peut-être mais je ne pense pas, pour les filles, je peux ressentir de l’attirance physique ou sexuelle sans pour autant tomber amoureuse au préalable.
    Pour les garçons, je crois n’avoir jamais ressenti quoi que ce soit.
    Merci pour tes réponses qui m’aide beaucoup.

    #26187 Répondre
    Lepredicateur

    Bah la tu abordes le sujet des fantasmes romantiques.
    En gros oui tu peux très bien fantasmer sur des relations amoureuses avec un homme même en étant homosexuelle.
    Moi même durant mes périodes exclusivement homosexuelles j’avais des fantasmes romantiques avec des femmes, je rêvais de sortir avec telle fille de ma classe parce que je la trouvais physiquement trop belle 😉 ou sa personnalité me seduisait tout simplement.
    Être homosexuel ne veut pas dire que tu vas arrêter de trouver une personne de sexe opposé séduisante ou attirante physiquement et arrêter d’avoir des fantasmes hétéroromantiques.
    Après tout la plupart des films nous mettent en scène des fantasmes romantiques hétéro et donc c normal que tu puisses être sensible à ça. Moi même je suis très sensible aux histoires d’amour entre femme et homme car on reste des humains.

    Pour la reconstruction des souvenirs c’est possible que tu les revois sur un autre angle c’est pour ça qu’il vait se fier aux ressenti du moment et c’est tout à fait fait possible de tomber amoureuse d’un garçon même si tu es lesbienne, car la fluidité sexuelle et romantique existe.

    #26190 Répondre
    Lepredicateur

    « Juste une question que j’ai peut-être déjà posé, regarder une garçon, sans pour autant rien ressentir, c’est de l’attirance ou non ? »
    Tu as peut être juste une attirance physique parce que le garçon est juste beau. Mais en tout cas si tu ne ressens rien c’est que tu n’as aucune attirance sexuelle et romantique dans ce que tu décris.
    Ça m’arrive de regarder une fille juste parce que elle est belle sans rien ressentir.

    « Pour la demi-sexualité, peut-être mais je ne pense pas, pour les filles, je peux ressentir de l’attirance physique ou sexuelle sans pour autant tomber amoureuse au préalable.
    Pour les garçons, je crois n’avoir jamais ressenti quoi que ce soit. »

    Alors il se peut que tu sois donc bien lesbienne exclusive en termes d’orientation sexuelle, comme moi je suis gay exclusif en termes d’orientation sexuelle ….
    Voilà tu n’es pas seule dans ta situation tu as au moins 7% de la population qui est comme toi …

    #26205 Répondre
    CocOnot
    Participant

    Je me disais aussi, voulant plus jeune être blanche, cheveux raide etc, peut-être que je regardais ces filles de manière comparative.
    Comment savoir si c’est pour cette raison que je l’ai regardais ou pour une autre ? Comme l’attirance.
    À tous les coups coups de chaud tourné vers une personne = attirance ? (Si on exclut le stress)
    Une lesbienne peut elle se comparer à d’autres filles, d’autant plus si elle a une mauvaise image d’elle meme ?

    #26211 Répondre
    Lepredicateur

    C’est marrant :bye: :wacko: ton dernier questionnement car j’ai moi aussi eu toujours très envie de ressembler physiquement aux garçons qui m’attirent trop sexuellement.
    Je les trouve à chaque fois plus beau, plus mignon, mieux que moi dans leur personnalité que je finis par fantasmer d’échanger mon corps contre le leur.
    Je crois que c’est un phénomène d’idealisation de la personne qui t »attire sexuellement et physiquement qui serait typique d’une partie des personnes homosexuelles, par narcissisme et par le fait que tu sois attirée exclusivement par les personnes ayant le même corps que toi.

    En tout cas moi les garçons auxquels je veux ressembler sont toujours des personnes qui m’attirent grave sexuellement et physiquement.

    #26215 Répondre
    CocOnot
    Participant

    Merci LePrédicateur.
    Bon bah je n’ai plus vraiment de question pour le moment 🙂 👍

    #26225 Répondre
    CocOnot
    Participant

    En fait si. Comment différencier la comparaison de l’attitance ?
    L’amitié de l’attirance ?
    L’admiration de l’attirance ?

    Qu’est ce que tu ressens lorsqu’une personne personne t’attire ?
    Comment agis-tu ?

    #26376 Répondre
    Le Prédicateur

    Salut
    Quand un garçon m’attire je ressens une excitation sexuelle en moi.
    Comment je réagis ? Je ne fais rien car malheureusement j’ai trop peur que la personne ne soit pas gaie.

    Quant à l’attirance chez moi, je ressens une tension sexuelle une sorte d’excitation sexuelle

    J espère avoir répondu à tes dernières questions.

29 sujets de 1 à 29 (sur un total de 29)
Répondre à : Répondre #26062 dans Et pourquoi moi je n’arrive pas à me projeter ?
Vos informations :




:bye: 
:good: 
:negative: 
:scratch: 
:wacko: 
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose: 
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail: 
:-( 
:unsure: 
;-) 
 


<a href="" title="" rel="" target=""> <blockquote cite=""> <code> <pre class=""> <em> <strong> <del datetime="" cite=""> <ins datetime="" cite=""> <ul> <ol start=""> <li> <img src="" border="" alt="" height="" width="">

Bouton retour en haut de la page