Je crois qu’il m’a violée pendant ma 1ère fois

  • Ce sujet contient 7 réponses, 5 participants et a été mis à jour pour la dernière fois par marine, le il y a 8 mois et 3 semaines.
8 sujets de 1 à 8 (sur un total de 8)
  • Auteur
    Messages
  • #26423 Répondre
    Lulu03

    Bonjour à tous,
    Je suis allée dormir chez mon ex dimanche. Je n’avais jamais eu de rapport. Je suis assez traumatisée sur ce plan-là donc c’est compliqué. Pendant la soirée j’ai compris qu’il me quittait. Il n’y avait eu aucun signe, j’étais sous le choc et surtout dans le déni. J’ai voulu partir, il ne disait rien. Je ne voulais pas en rester là, donc je lui ai demandé si on pouvait parler. On s’est expliqués, y compris sur le fait que j’étais obnubilée par l’idée d’une première fois. J’ai cru que ça s’était calmé. Donc on s’est couchés, moi j’ai dormi 4h, et au petit matin j’ai fait ma crise d’angoisse. Il s’est réveillé, est allé me chercher un verre d’eau et ne disait rien. Il m’a serré dans ses bras du temps que je me calme, mais ne disait rien y compris quand je lui ai demandé s’il était “quand même bien avec moi ?” Mais à ce moment, sincèrement, je ne comprenais pas. On se serrait dans les bras, moi j’étais rassurée, on s’est un peu rapprochés et au bout de quelques minutes à peine, il m’a dit “on le fait ?” Il n’y a eu aucun préliminaire, il m’a dit ça comme ça je n’ai pas compris pourquoi ça allait si vite, j’en avais envie mais j’avais très peur et j’aurais préféré attendre un peu et avoir du temps. Mais j’avais aussi peur de le perdre donc je lui ai dit “oui”. A partir de là tout s’est encore accéléré. Au départ il m’a enlevé direct ma culotte sans même enlever le teeshirt, j’ai essayé de retarder le moment en lui demandant de me faire rire pour me détendre, au début il l’a fait, et quand il a commencé j’ai eu tellement mal que j’en avais des nausées. Je ne me sentais pas du tout à l’aise, lui continuait. Je lui ai demandé si on pouvait arrêter deux minutes, on a arrêté deux secondes au final et à partir de là il a repris d’une façon brutale. Il a vu que j’étais au bord du malaise, m’a demandé si ça allait. Je lui ai répondu “oui, oui” et il m’a dit en rigolant “tu n’as vraiment pas l’air bien”. Je ne disais plus rien, je sentais que ça ne passait pas du tout, j’avais mal, j’avais honte, il a continué en accélérant. Je contractais tellement que je ne sentais plus mes jambes, ça ne marchait pas, il restait presque en “surface” car ça ne rentrait pas, c’est l’impression que j’avais et il forçait, il forçait, il ne m’embrassait même pas, juste il faisait son affaire. Je voulais vomir, partir, mais je ne lui disais rien. Je n’osais rien lui dire, il était brutal, dénué de sentiments, j’avais l’impression qu’il s’en fichait royalement de moi. Quand il a fini, il s’est relevé et m’a dit “tu dois être contente, tu voulais le faire tu l’as fait”. J’ai vu qu’il y avait du sang sur les draps, je me suis mise à pleurer, il est allé changer les draps, j’étais toute pâle, j’essayais de lui dire que ça n’allait pas du tout mais je n’y arrivais pas, aucun mot ne sortait de ma bouche. Il est parti se coucher, il était tout juste 6h je crois. Moi je devais partir en cours alors je me suis réveillée à 8h, j’avais mal, je saignais, il dormait toujours ou il faisait semblant je ne sais toujours pas, j’ai ramassé mes affaires et je l’ai embrassé avant de partir. Il s’est un peu réveillé, a été plutôt gentil mais je suis partie très vite. Dans le bus j’ai écrit à une copine en lui disant que je voulais mourir. A partir de là ça a été la descente aux enfers. Je n’ai quasiment rien mangé pendant 24h, fait deux crises d’angoisse le lundi dont une qui a failli m’envoyer aux urgences, rien mangé le mardi midi, avec toujours cette douleur “en bas” et dans le ventre, avec des pertes de sang. J’avais à peine de ses nouvelles. Je me sentais trahie, abandonnée, j’ai eu des idées très noires ce mardi-là. Je n’arrivais pas à conceptualiser le fait qu’il était en train de me larguer après avoir couché avec moi. D’ailleurs je n’arrive toujours pas à conceptualiser et accepter le fait que j’ai couché avec lui. Le mercredi je lui ai écrit en lui demandant d’être honnête. Il m’a dit qu’il me quittait. Je lui demandé pourquoi, alors, il avait voulu le faire en sachant que c’était ma première fois et à quel point c’était difficile pour moi. Il m’a répondu : “j’en avais envie, et il y a une différence entre attraction et attachement”. Le coup de poignard en plus. J’ai eu l’impression d’être un objet sous son corps cette nuit-là, qu’il pouvait faire ce qu’il voulait de moi puisque je ne disais rien. Je n’arrête pas de penser au moment où il a gémi en finissant et où il s’est retiré sans un mot, même pas un geste tendre. Je me sens tellement sale. J’ai du mal à aller me laver depuis lundi, j’ai peur de devoir me nettoyer à cet endroit.
    Je ne sais pas quoi penser. Je me sens tellement mal. Les deux seules personnes au courant me disent qu’il m’a violée…

    #26441 Répondre
    fil santé jeunes
    Maître des clés

    Bonjour Lulu03,
    Tu évoques une situation qui t’a fait souffrir et qui provoque beaucoup de questions pour toi. Si tu en as envie, n’hésite pas à nous appeler pour en parler, ou nous contacter par chat’. Nous pourrons prendre le temps ensemble de faire le point sur ce que tu as vécu et mettre des mots sur ce qui s’est passé pour toi.
    Le 0800 235 236 est anonyme, gratuit et nous sommes ouverts tous les jours de 9h à 23h (22h pour le chat’).
    Prends soin de toi.
    L’équipe Fil Santé Jeunes

    #26462 Répondre
    Cxxdice
    Participant

    Bonjour,

    Tu lui as dit oui mais est ce que tu le voulais vraiment ? Je pense que c’est la question que tu devrais te poser.
    Est ce que tu l’as fait plus pour toi ou pour lui ?
    Le consentement c’est primordial dans un couple, on le fait pas si on en a pas envie !
    Ce que ce mec a fait est horrible, aucune compassion, rien, c’est pas comme ça. Il y avait aucun amour ça se voit…

    Bref assez blablaté. Tu devrais en parler avec tes parents, même si tu as honte, même si tu as peur. Non seulement ce qu’il a fait est mal mais il te met toi aussi en danger. Est ce qu’il a porté un préservatif ou pas ? Si ce n’est pas le cas, il y a des risques d’IST et même de grossesse.

    Quel âge as tu ? Normalement l’infirmière scolaire ou la pharmacie vendent des tests de grossesse ou des pilules. Enfin je ne suis pas assez renseigné donc je vais éviter de dire nimportnawak.

    Je ne peux pas vraiment dire si tu as été violée ou non, je ne sais pas si t’étais vraiment consentante 😅

    Ce dont je suis sûre, c’est qu’il faut que tu en parles à des gens qui pourront t’aider. Fil santé jeunes par exemple, appelle les ou envoie leur un message par le chat, ils sauront exactement quoi faire !

    Courage j’espère que ça ira mieux 💕✨
    Passe une bonne journée ✨✨

    #26467 Répondre
    Lulu03

    Merci beaucoup pour ta réponse. En soi non je ne le voulais pas vraiment. C’est allé beaucoup trop vite, il savait que c’était ma première fois, qu’en plus de ça c’était compliqué pour moi. Aucun préliminaire, moi ça me dérangeait mais je n’ai pas osé lui dire. J’ai essayé de me convaincre qu’il tenait à moi et qu’il savait ce qu’il faisait. Il m’a enlevé direct la culotte quand j’ai dit oui. Il voulait juste le faire, point. Il n’en a rien eu à faire quand j’étais tellement contractée que je tremblais et que j’avais mal, je voulais que ça s’arrête mais je n’ai rien osé lui dire. Lui il forçait, forçait alors que ça ne rentrait pas. La gyneco m’a dit qu’il avait perforé l’hymen mais que globalement il n’était pas « entré ». Donc qu’il a bien senti que je contractais et qu’il fallait arrêter. Moi j’ai eu le tort de ne rien dire mais j’étais paralysée par la brutalité, la violence de la situation alors qu’il n’était jamais comme ça auparavant. Je voulais qu’il arrête, mon corps lui a fait comprendre non ??? J’étais toute pâle, envie de vomir, très faible, ça se voit des choses comme ça ! Et lui il a continué comme ça jusqu’à ce que je perde presque connaissance. A la fin il m’a dit qu’il avait fini et que je lui avais fait mal comme j’étais bloquée, donc ça veut bien dire qu’il l’a senti non ? Il a vu mon état après, ça j’en suis sure. Mais il n’en avait rien à faire de moi

    #26480 Répondre
    Marine.K
    Participant

    Bonjour,
    Je comprends complètement que cette situation t’ai traumatisée car il n’a pas eu l’air de faire preuve de douceur… Déjà saches que tu n’as pas à te sentir sale mais je te conseillerai d’en parler à quelqu’un, soit tes parents, soit Fil santé jeunes, pour essayer d’évacuer au mieux ce traumatisme.
    Pour ce qui est de la question du viol je ne suis pas vraiment sûre qu’on puisse réellement parler de viol car tu lui as dis oui et que même si tu ne l’étais pas ce oui correspond au consentement. Après tout dépend aussi des conditions dans lesquelles tu as dit oui… T’as-t-il mis la pression particulièrement ? Menacée (tu en parles pas donc je pense pas)? Etc.
    En tout cas je te souhaite bien du courage et je te conseille quand même d’en parler à quelqu’un sans te rabaisser, te sentir sale, culpabiliser car tu n’as rien fait de mal💕

    #26541 Répondre
    Cxxdice
    Participant

    Salut, j’espère que tu vas bien (❁´◡`❁)

    Ce garçon a fait sa sale besogne, il n’a nullement penser à toi, je pense que tu le sais déjà. Il s’est servi de toi pour son propre plaisir. C’est dégueulasse juste.
    Bien sûre qu’il devait te voir mal, mais tu la dis toi même, il en avait rien à faire de toi. La seule chose qu’il voulait, c’était pour son unique plaisir, rien de plus. Il est sans cœur…En plus il est bête, s’il voulait pas avoir mal, fallait qu’il fasse des préliminaires, qu’il te mette en confiance et que tu sois détendue. Mais dans la façon qu’il la fait si brutalement, c’est sûr que ça n’allait pas être doux.

    C’est cool que t’es pue voir une gynéco, elle a pu t’examiner. Je pense donc qu’elle a pu t’aider au niveau des trucs à faire ou prendre pour pas tomber enceinte ou faire des dépistages, bref je connais pas exactement tous les trucs à faire TwT

    Bon, je pense que l’on peut pas vraiment appelé ça un viol, étant donné que tu lui as dit oui même si au fond de toi tu n’étais pas sûre. Par exemple, si tu devez te défendre devant des juges, si tu leurs dit que tu n’étais pas consentante, le garçon pourra dire que c’est faux et que tu as dit oui, vu qu’il ne lit pas dans tes pensées je pense ;-;.
    On pourrait plutôt appeler ça un profit, je veux dire qu’il a profité de toi, en te faisant croire que c’était encore possible entre vous (si c’est bien ça ;-;). Mais d’après moi c’est tout aussi horrible qu’un viol, ce qu’il a fait c’est juste dégoûtant, il devrait avoir honte d’avoir profité de toi comme ça.

    Prend soin de toi !
    Passe une bonne fin de semaine ! ✨✨

    #26554 Répondre
    Titi

    Bonjour Lulu03 !

    Je me permets de compléter/revenir sur les messages précédents.
    Je suis un peu plus âgée (23 ans) et je travaille justement en ce moment avec des jeunes enfants sur la notion de consentement. Donc si tu avais un doute, oui c’est bien un viol que tu as malheureusement subit. Le consentement, c’est que deux personnes soient d’accord pour pratiquer ensemble la même activité, mais dans le contexte ça paraît toujours plus flou. Pour donner son accord, le « oui » doit être clair et dynamique. Un « oui » obtenu sous la pression (physique ou psychologique) n’est pas un accord. Ainsi qu’un « oui » exprimé avec doute et sans conviction. Si je comprends bien ton récit, c’est ce qui c’est passé. Ton petit ami a voulu te quitter, tu étais sous pression psychologique, il a profité d’une crise d’angoisse, donc d’une détresse physique et psychologique de ta part pour en profiter à son avantage et t’arracher un faux oui. Et il s’est justifié par la suite sous prétexte que tu avais exprimer vouloir faire l’amour avec lui « un jour ». Mais exprimer un souhait/un projet/un désir n’est pas donner son accord.
    De plus, tu nous as exprimé, avec beaucoup de courage, la douleur physique que tu as subis et qui ne pouvait être invisible pour ton partenaire. Il a donc choisi, en son âme et conscience, de continuer la pénétration alors que tu n’étais pas en état. L’agression sexuelle est donc claire.

    Je te conseille de t’entourer de personne de confiance pour en parler (amis, famille). Il est vrai que le dépôt de plainte peut être compliqué. N’oublie pas que si tu souhaites déposer plainte (ce que personne ne te force à faire si tu ne t’en sens pas la force), tu as le droit de venir accompagnée et de demander à être reçue par une femme, si cela te met plus à l’aise.

    Je te souhaite de prendre soin de toi. Tu n’es pas seule. :rose:
    Bonne journée !

    #26564 Répondre
    marine
    Participant

    bonjour lulu03,
    Ton récit m’a beaucoup touchée, et il est clair qu’il s’agit bien d’un viol que tu as subi, il faut que tu en aies conscience! Je ne suis pas experte mais ça me évident, et si ça n’en est pas un, je trouve ça ignoble. Je me demande ce qu’à pensé ton ex quand il a fait ça et ce qu’il en pense maintenant.
    Peut-être serait-il bien de dire les choses comme elles sont à ton ex pour qu’il puisse se rendre compte de la gravité de ce qu’il a fait. Qu’il sache que tu pourrais porter plainte pour agressions sexuelles et aussi des conséquences que ça a sur toi.
    Choisis une personne pour t’épauler moralement dans la suite de cette histoire, une amie, ou une cousine, une grande sœur ou même un grand frère, une personne qui sache être sérieuse et mature.
    Trouve toi des choses a faire le plus possible, pour te permettre de penser à autre chose, de mettre de la distance avec cette histoire, devenir plus forte.
    N’aies surtout jamais honte, car tu n’as aucune raison d’avoir honte! Je comprends que tu puisses te sentir honteuse, sale, regretter d’avoir dis oui alors que tu pouvais dire non, mais au fond de toi, tu sais que tu n’as rien à te reprocher alors fait toi confiance et bonne chance pour la suite!

8 sujets de 1 à 8 (sur un total de 8)
Répondre à : Répondre #26480 dans Je crois qu’il m’a violée pendant ma 1ère fois
Vos informations :




:bye: 
:good: 
:negative: 
:scratch: 
:wacko: 
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose: 
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail: 
:-( 
:unsure: 
;-) 
 


<a href="" title="" rel="" target=""> <blockquote cite=""> <code> <pre class=""> <em> <strong> <del datetime="" cite=""> <ins datetime="" cite=""> <ul> <ol start=""> <li> <img src="" border="" alt="" height="" width="">

Bouton retour en haut de la page