Chat
Publié le , Modifié le 11 octobre 2017

Autisme : le syndrome d’Asperger

Depuis quelques temps on parle beaucoup des autistes Asperger. Et toi, en as-tu déjà entendu parler ? Sais-tu comment cela se manifeste ? On a parfois de fausses idées sur cette maladie. Faisons le point ensemble !

Qu’est-ce que l’autisme ?

L’autisme fait partie d’un groupe plus large de troubles, appelés Troubles Envahissants du Développement (TED). Le terme envahissant signifie que cela entraîne des troubles dans différents domaines : interactions sociales, langage, comportement…

Une forme particulière de TED est constitué par le syndrome d’Asperger. Son origine exacte reste inconnue à ce jour et les seules pistes évoquées sont d’ordre génétique. C’est une forme d’autisme sans retard intellectuel ni de langage.

Ce syndrome a été décrit pour la première fois en 1944 par le pédiatre viennois Hans ASPERGER puis remis en valeur par la psychiatre Lorna WING en 1981.

Ses caractéristiques se présentent selon ce qu’on appelle la « triade autistique » :

1) Une altération de la communication, c’est-à-dire une difficulté à communiquer par les mots ou par son comportement. Une personne présentant ce trouble a du mal à décoder le sens d’une expression du visage, la tonalité de la voix, l’humour, le sens des gestes. Elle doit l’apprendre et ne l’intègre pas automatiquement comme les autres personnes le font. Elle peut donc sembler distante et froide ou trop familière.

2) Une très grande difficulté à créer des liens avec d’autres, à avoir des amis, des difficultés dans les échanges émotionnels amicaux et amoureux.

3) Des centres d’intérêt limités et des comportements répétitifs qui peuvent être une manière de canaliser son anxiété.

Le syndrome d’Asperger est souvent diagnostiqué tardivement, au moment où l’enfant ou l’adulte commence à avoir de sérieuses difficultés à l’école, au travail ou dans sa vie personnelle.

Une fois diagnostiqué, bien des conflits, de l’incompréhension et de la détresse peuvent être épargnés. Les parents, les frères, les sœurs et les proches peuvent alors mieux comprendre la personne et accepter sa manière de fonctionner.

Qu’est-ce qu’on peut faire ?

Un diagnostic et une aide précoces permettent d’adapter le comportement de l’entourage et favoriser le bien-être de l’enfant. Une prise en charge pluridisciplinaire favorise le suivi de la scolarité, l’intégration sociale et permet un bon développement des capacités de la personne. Cela peut impliquer :

– Une thérapie adaptée pour améliorer la gestion du stress
– Des aménagements scolaires et une aide individualisée
– Le soutien et l’accompagnement des parents

Si tu as l’impression que ce sujet te touche de près ou de loin, n’hésite pas à nous appeler ou nous envoyer un mail pour en parler !

image_pdfimage_print

Laisser un commentaire

Attention, le champ « commentaires » est un espace d’expression dédié aux jeunes.

Pour discuter et échanger avec d’autres jeunes, tu peux te rendre sur le forum.

Pour toute réponse personnalisée d’un professionnel de l’équipe, tu peux envoyer ta question dans l’espace Pose tes Questions ou nous appeler au 0 800 235 236.

Cette partie est modérée. Ton commentaire ne sera publié qu’après sa validation par un modérateur.

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

 caractères restants
:bye:  :good:  :negative:  :scratch:  :wacko:  :yahoo:  B-)  :heart:  :rose:  :-)  :whistle:  :yes:  :cry:  :mail:  :-(  :unsure:  ;-)