Répondre à : Je souffre, aidez moi svp

#23115
Zememilie
Participant

Coucou,
Hier, j’avais écris sur mon sujet mais apparemment ça n’a pas été mis en ligne…

Salut akane_shota,
Je te remercie pour ta bienveillance et ton soutien 🙂

Salut Helo,
Je n’ai pas encore lâché si ça peut te rassurer mais je suis à deux doigts de m’écrouler. Je ne comprends pas pourquoi FSJ n’a pas mis en ligne mon message mais bon…
En ce moment, tout devient trop compliqué plus je fais des efforts plus ça devient compliqué de tenir tellement je n’ai plus de force, je ne sais pas comment je fais… Je ne sais même pas ce que je fais encore en vie, je ne vis plus mais je survis aussi, j’en peux plus de cette souffrance qui ne s’arrêtera jamais. Quand j’étais petite, mon rêve était de devenir chanteuse, célèbre et maintenant, je n’ai plus de rêves comme ça, moi, je veux juste être en bonne santé, c’est ça mon rêve, le reste ce n’est pas le plus important même si ça l’est.
De toute façon, je ne sais pas vraiment ce que ça fait d’être en bonne santé parce que j’ai l’impression d’avoir toujours souffert… Etant petite, on ne voyait pas émotions comme ci je ne ressentais rien car même lorsqu’on m’offrait quelque chose, on n’aurait pas dit que ça me plaisait. J’avais aussi de fort problèmes d’attachements. Par exemple, une fois, à l’âge de 3ans, avec mes parents nous sommes allés à un évènements, il y avait un monsieur handicapé et après je ne voulais plus le lâcher, je n’ai fait que pleurer, hurler pendant des heures, mes parents ne savaient plus quoi faire…. Etant petite, j’avais déjà des « hallucinations » mais je n’en parlais pas parce que je croyais que c’était mon imagination puis au fur-et-à-mesure, avec le temps, ça s’est amplifié au point où ça m’a terrifiée Puis de mes 10ans à 12ans, je me faisais violée par mon cousin mais là aussi, je ne me rendais pas compte de ce qu’il se passait, je vivais ça comme un jeu ! Puis plus le temps passait plus ma vie devenait compliqué jusqu’à arriver à aujourd’hui, le jour où je n’en peux plus, le jour où je suis en train de penser suicide h24 donc de quoi sera fait demain… D’une tombe ?
Je suis désolée mais je ne sais pas combien de temps je vais encore tenir. Il y a le week-end qui approche, c’est dangereux pour moi car il y a donc plus de risque que j’en finisse…
Je suis désolée pour tout…
Mais tant que je suis en vie, je continuerai d’écrire, de répondre, il n’y a pas de problèmes.

Je vous souhaite une agréable journée.

Emilie

Bouton retour en haut de la page