Je souffre, aidez moi svp

14 sujets de 1 à 14 (sur un total de 14)
  • Auteur
    Messages
  • #22712 Répondre
    Zememilie
    Participant

    Bonjour,
    Je m’appelle Emilie et j’ai 18ans.
    Si j’écris aujourd’hui, ici, sur ce forum c’est parce que j’ai besoin d’aide.
    Ce n’est pas la première fois que je crée un sujet mais je devais écrire, je supporte une trop grosse souffrance en ce moment.

    je vous explique :

    Premièrement, j’ai un suivi dans un hôpital de jour pour adolescent. J’y vais tous les après-midi de la semaine sauf le mercredi. Je suis hospitalisée la journée pour raison de dépression et trouble de la personnalité de type borderline, scarifications, mises en danger bref voilà, j’espère que vous avez compris.

    Je suis tombée en dépression parce que mon passé à été assez dur mais sûrement pas le pire ni le mieux…
    – Je me suis faite violée par mon cousin durant 1an et demi.
    – Je me suis faite agressée par ma correspondante espagnol scolaire.
    – Je me suis faite harcelé de la classe de 5ème à la fin de 3ème.
    – J’ai vu mon oncle mort, allongé sur son lit d’hôpital.
    – J’ai vu mon chien en train d’agoniser…
    – Ma maman a eu un accident de vélo.
    – J’ai fait des bêtises avec internet sans être vraiment consciente du danger.
    – Une connaissance, un ami à mes parents s’est suicidé.
    – Le père a un collègue d’enfance s’est suicidé.
    – Mon parrain a divorcé
    – Dernièrement, j’ai appris le décès d’une personne très importante pour moi.
    Bref, ça a été assez compliqué…
    Depuis la fin de mes 14ans, je suis dans les hôpitaux… Au début, c’était la pédiatrie, après la pédopsychiatre, je suis même allée en psychiatrie adulte alors que je venais d’avoir 15ans, j’ai vécu des chocs en plus que ma souffrance initiale. Je vous déconseille les hôpitaux adulte pour n’importe qui, n’importe son âge car il y a des cas qui peuvent vraiment être choquants.

    Bref,

    Moi, en ce moment, ça ne va plus du tout, je ne me sens pas entendu, je recommence à me mettre en danger… Il y a 2 semaines et 1 jour, j’ai fait une TS avec des médicaments, je me suis donc retrouvé dans le coma durant 12h et je me suis réveillée aux urgences, j’ai eu très peur parce que je ne me souvenais de rien…
    En ce moment, je me sens terriblement seule, incomprise, pas entendu… J’ai demandé à être de nouveau hospitalisée vu mon état qui se dégrade mais mon psychiatre ne veut rien entendre… Je ne sais pas comment lui faire comprendre que là, je suis à bout et que si on ne fait rien, il y a de forts risques de passages à l’acte, 99 % ! Mais personne n’est là pour m’entendre et me comprendre…
    Demain, j’espère qu’il y aura ma psychologue à mon Hôpital de Jour parce que j’ai vraiment besoin d’aide et j’espère qu’elle saura m’entendre, me comprendre et proposer une solution.
    Je ne tiens plus à l’extérieur… Je vois tout en noir et je perds totalement espoir…
    Je suis assez proche d’en finir…
    J’ai besoin d’aide, svp !
    Je suis désolée d’avoir autant écris… 😥
    Merci d’avance…

    Emilie

    #22723 Répondre
    Helo

    Bonjour Émilie,
    Pour commencer je compte bien être très franche (désolée si ça paraît méchant ou trop dure ce n’est absolument pas mon intention), je suis beaucoup plus jeune que toi (j’ai 14ans ) et je ne connais personne qui soit dans la même situation que toi.
    Effectivement, ton passé m’a l’air très compliqué, tu dois être forte sache le, car je pense que moi, à ta place, je n’aurais pas tenu le coup, j’en aurais déjà terminé.
    Mais continue à vivre car la vie est un cadeau (ça fait vraiment rose bonbon dit comme ça amis je suis sérieuse) et que tu n’aura l’opportunité d’être heureuse qu’auprès des gens que tu aimes. Fais toi de nouvelles connaissances ! Trouve toi des hobby ! Fais du théâtre, du sport ! Cours, nage ! Dessine, écris, lis ! Cris dans le vide à t’en casser les cordes vocales ! Voyage ! Fais tout ce qui te plaît !! Mais surtout, vis et vis bien et profite de chaque instant au maximum !!!
    J’espère que je pourrais de nouveau te parler et que tu me considéreras comme une personne qui a été extrement touchée par ton histoire et qui a essayer de te comprendre et de t’aider à te remotiver au maximum !!!
    Pour tout te dire, j’ai vraiment la vie facile et je me dis que, si jamais elle basculait, je ne saurais pas quoi faire. Si c’est le cas, je repenserai à toi et à tous ces gens qui ont tellement de courage, qui vivent même si c’est difficile. Et surtout, ceux qui demandent de l’aide, ce que tu as fait. Alors merci, un grand merci, d’avoir demandé de l’aide sur ce forum parce que tu m’as aidée aussi, et je suis vraiment heureuse d’avoir pu t’écrire.
    J’espère que ce message n’était pas trop long et surtout, que tu l’as lu.
    A bientôt !!!!

    #22746 Répondre
    AdrienAgreste

    Bonjour Émilie, ton état de souffrance actuel que tu décris ici est grave, et le fait que ton psychiatre ne veule rien entendre l’est encore plus, si vraiment ça ne va pas il faut absolument te rendre dans un autre hôpital quitte à faire un peu de route pour consulter une autre personne qui aura sûrement un autre avis et qui pourra peut-être t’hospitalise. Et même avant ça, tu peux contacter fil santé jeune. Bonne chance.

    #22822 Répondre
    Zememilie
    Participant

    Bonjour,
    Merci de vos réponses, ça me touche…
    Je suis perdue. Je ne sais plus ce qui est bon ou non pour moi.
    Je ne sais plus ce que je ressens ou du moins, je ne ressens plus rien sauf de la noirceur…
    Je ne sais plus quoi faire… J’essaye donc de recommencer à faire des efforts et à vivre en me contentant de ce que j’ai actuellement…
    J’ai voulu donner un mot à ma psychologue, et elle me soule, elle ne veut même pas le prendre car elle n’est pas sur l’unité de l’Hôpital de jour aujourd’hui… Mais bon, ça m’aurait rassurée qu’elle prenne mon mot. Dans ce mot, je lui disais que j’allais faire des efforts mais que j’avais besoin d’aide parce que je suis perdue en gros… Mais bon, j’ai écrit le même à mon psychiatre et à la cadre de santé parce que j’ai aussi l’impression qu’on m’en veut car même hier, j’ai fait une crise d’angoisse puis j’ai croisé mon psychiatre et devinez ce qu’il m’a sorti, « moi si j’aurai ta vie, c’est sûr que je serai mal ! » il n’a pas à dire ça et encore moins parce qu’il est mon psy, il doit plutôt m’aider au lieu de me rabaisser.
    Je vous avoue aller très mal mais j’essaye de tenir à l’extérieur, toute à l’heure, je vais essayer de voir mon psychiatre comme je suis à l’hôpital de jour jusqu’à 16h30… J’espère qu’il pourra me voir mais à mon avis, je vais être encore mal après !
    Sinon, par rapport au lycée, je vais essayer d’y retourner à partir de jeudi prochain mais je vous avoue que l’idée d’y retourner me terrifie au plus haut point !
    Avoue des idées qui pourrait m’aider pour tout…
    Répondez moi, car pouvoir échanger me fait du bien…
    Merci pour tout en tout cas…
    Bonne journée

    Emilie

    #22850 Répondre
    Helo

    Salut Émilie !
    C’est super que tu aies pris cette résolution de retourner au lycée ! Il y a sans doute des choses qui ne vont pas t’aller mais reste sur cette lancée c’est génial !!
    Elle ne sait pas ce qu’elle raté si elle n’a pas pris ton mot mais je pense que le plus important c’est que tu le veuille toi. Personnellement j’arrive plus à faire des efforts lorsqu’on ne me regarde pas.
    Je suis super contente que tu veuille remonter la pente qui doit être très rude. Ne te démonte pas !
    Je suis là si tu veux échanger !!!
    Et est ce que tu pourras nous informer de ton avancée avec le lycée, l’hôpital … etc ?
    A très bientôt !

    #22925 Répondre
    Zememilie
    Participant

    Coucou Helo,

    Merci de m’avoir répondu.
    Oui, je vous informerai de mon avancée :good:
    Hier, à l’hôpital de jour, ça se passa très bien jusqu’à 16h10… Je suis allée à une activité organisé, c’était de la philo, on a parlé du lycée, du changement, de sujet qui m’angoissait et j’ai tellement angoissée que j’ai recommencé à avoir des hallucinations… Donc j’étais en crise d’angoisse de 16h10 à 16h40… C’est vraiment chiant parce que je mettais dit que j’allais faire des efforts et que mon après-midi allait bien se passer et au final, j’ai tout gâché à la fin ! Mais bon, lundi, lorsque j’y retournerai, je ferai en sorte que ça se passe mieux…
    Je me fixe des objectifs réalisable mais bon, je ne sais pas combien de temps ça va m’aider à tenir…
    Moi, pour m’aider, puisqu’à l’hôpital de jour, ils ne veulent pas que je sois hospitalisée, j’aimerai venir plus à l’HDJ parce qu’actuellement, j’y vais juste les après-midi du lundi au vendredi sauf le mercredi donc ça me fait un trou dans la semaine… J’aimerai juste rajouter le mercredi après-midi, le temps que je retourne au lycée, que certaine chose se mette en place.
    Sinon, là, je fais en sorte d’être bien ce week-end, normalement, je vais être beaucoup occupée et c’est rassurant !
    Sinon, est-ce que vous connaissez des lieux qui peuvent accueillir les ados/jeunes adultes (puisque j’ai 18ans) qui sont en difficulté psychologique ? Par exemple des lieux où ils peuvent garder la nuit sans que ça soit les urgences ?
    Merci pour tout en tout cas !
    Bon week-end !

    Emilie

    #23011 Répondre
    Zememilie
    Participant

    Bonsoir,

    Plus personne ne me répond et je me sens de plus en plus mal malgré que je réussi à atteindre les objectifs que je me fixe. Ma souffrance devient de plus en plus forte et grande, je n’arrive pas à l’apaiser avec tout ce que je fais… J’ai même repris le foot comme exutoire mais ça change rien !
    J’ai juste envie de mourir et lorsque je suis à l’HDJ, je réalise mes objectifs mais au fond, je vais de plus en plus et d’un point de vue extérieur, on pourrait plutôt dire que j’évolue… Mais en vrai, je fais semblant parce que je veux aller mieux mais j’y arrive pas !!! Je suis trop nulle…
    La vie c’est trop dur…
    J’ai même un mec, mais, ça ne m’aide pas non plus, ça ne me raccroche pas à la vie, je ne ressens plus rien comme ci j’étais morte intérieurement… Tellement je ne ressens rien, j’ai même l’impression de ne plus l’aimer, puis comment on peut aimer si on ne s’aime pas déjà sois-même ?
    Ce soir, j’ai foot et j’ai vraiment pas envie d’y aller mais j’y vais en me disant que peut-être ça va m’aider à aller mieux mais je sais bien que non… Plus rien ne peut m’aider malheureusement… Je me noie dans mon désespoir, plus rien ne va…
    Je ne sais pas si je dois en parler que je vais mal mais de toute façon tout le monde va me dire qu’ils le savent déjà donc à quoi bon dire que ça ne va pas… Mais moi, je sais qu’on croit que je vais mieux depuis plusieurs jours mais ce n’est qu’un masque que je me mets… Lorsque je suis en dehors de l’HDJ, ça va encore moins bien et ça s’empire d’heures en heures, de minutes en minutes, de secondes en secondes…
    D’ailleurs, j’ai de nouveaux des « hallucinations » bref je suis de nouveau dans du délire…
    Je pense qu’il vaut mieux que j’en finisse très bientôt…
    Merci….
    Bonne soirée à vous…

    Emilie

    #23095 Répondre
    akane_shota
    Participant

    Bonjour emilie, c’est dure de lire tous se que tu qs endurer, mais sache que je suis la pour t’écouter si besoin. J’essairais de t’aider au mieux que je peux. Mais sache que je t’entends je te souhaite bien du courage. En esperant que to’ etat s’améliore

    #23108 Répondre
    Helo

    Oh Emilie je suis vraiment désolée ! J’avais des problèmes de connexions et je ne pouvais plus aller sur les forums !! Ne lâche rien, vraiment, même si tu penses tout gâcher ou je ne sais quoi, ne lâche jamais ! Je suis super contente que tu te motive et que tu continues. Je suis sûre qu’un jour ça ira mieux, parce que vu les efforts que tu donnes, ça ne peut pas en être autrement.
    Réponds s’il te plaît, pour que je saches que tu n’as pas lâché
    Ton message m’a fait extremement de peine, j’espère que tu me répondras
    Héloïse
    S’il te plaît reparle moi

    #23098 Répondre
    Zememilie
    Participant

    Coucou akane_shota,
    Merci de ta réponse.
    Dernièrement, c’est de plus en plus compliqué, j’ai vu ma psychiatre, elle a du me rajouté un antidépresseur…
    Je pense que si j’en finis ça sera pas avant demain soir… Et au plus tard mardi prochain…
    Je n’ai plus du tout d’espoir, je me sens complétement morte. Je me sens seule. J’ai l’impression que personne ne me comprend… Que tout le monde s’est habitué à me voir mal donc on ne s’inquiète plus pour moi alors qu’actuellement, je suis en grande détresse, je suis à deux doigts du suicide…
    J’aurai aimé m’en sortir mais j’en n’avais plus la force… J’aurai tout fait pour être sauvé mais personne ne m’a entendu à pars que toute à l’heure, j’ai contacté FSJ par tchat, et la personne qui était au bout m’a entendu et s’est inquiétée pour moi. Je ne cherche pas à inquiéter mais si on s’inquiète ça veut aussi dire qu’ils entendent que je vais très mal. Donc si l’écoutant passe par là, je le remercie aussi…
    Mais je n’ai plus la force de continuer, de vivre, d’affronter quoique ce soit.
    Demain, j’ai un rdv au lycée pour faire un emploi du temps aménagée comme à l’hôpital de jour l’après-midi et aller en cours le matin… Mais je n’ai pas l’envie ni la force de retourner au lycée et d’affronter tous ces jugements… Je veux juste en finir parce que j’en peux plus, ça fait trop longtemps que ça dure.
    Je vais commencer à écrire ma lettre d’adieu et à préparer comment en finir. Comme ça, je le ferai dès que possible…
    Bonne soirée….

    Emilie

    #23115 Répondre
    Zememilie
    Participant

    Coucou,
    Hier, j’avais écris sur mon sujet mais apparemment ça n’a pas été mis en ligne…

    Salut akane_shota,
    Je te remercie pour ta bienveillance et ton soutien 🙂

    Salut Helo,
    Je n’ai pas encore lâché si ça peut te rassurer mais je suis à deux doigts de m’écrouler. Je ne comprends pas pourquoi FSJ n’a pas mis en ligne mon message mais bon…
    En ce moment, tout devient trop compliqué plus je fais des efforts plus ça devient compliqué de tenir tellement je n’ai plus de force, je ne sais pas comment je fais… Je ne sais même pas ce que je fais encore en vie, je ne vis plus mais je survis aussi, j’en peux plus de cette souffrance qui ne s’arrêtera jamais. Quand j’étais petite, mon rêve était de devenir chanteuse, célèbre et maintenant, je n’ai plus de rêves comme ça, moi, je veux juste être en bonne santé, c’est ça mon rêve, le reste ce n’est pas le plus important même si ça l’est.
    De toute façon, je ne sais pas vraiment ce que ça fait d’être en bonne santé parce que j’ai l’impression d’avoir toujours souffert… Etant petite, on ne voyait pas émotions comme ci je ne ressentais rien car même lorsqu’on m’offrait quelque chose, on n’aurait pas dit que ça me plaisait. J’avais aussi de fort problèmes d’attachements. Par exemple, une fois, à l’âge de 3ans, avec mes parents nous sommes allés à un évènements, il y avait un monsieur handicapé et après je ne voulais plus le lâcher, je n’ai fait que pleurer, hurler pendant des heures, mes parents ne savaient plus quoi faire…. Etant petite, j’avais déjà des « hallucinations » mais je n’en parlais pas parce que je croyais que c’était mon imagination puis au fur-et-à-mesure, avec le temps, ça s’est amplifié au point où ça m’a terrifiée Puis de mes 10ans à 12ans, je me faisais violée par mon cousin mais là aussi, je ne me rendais pas compte de ce qu’il se passait, je vivais ça comme un jeu ! Puis plus le temps passait plus ma vie devenait compliqué jusqu’à arriver à aujourd’hui, le jour où je n’en peux plus, le jour où je suis en train de penser suicide h24 donc de quoi sera fait demain… D’une tombe ?
    Je suis désolée mais je ne sais pas combien de temps je vais encore tenir. Il y a le week-end qui approche, c’est dangereux pour moi car il y a donc plus de risque que j’en finisse…
    Je suis désolée pour tout…
    Mais tant que je suis en vie, je continuerai d’écrire, de répondre, il n’y a pas de problèmes.

    Je vous souhaite une agréable journée.

    Emilie

    #23116 Répondre
    fil santé jeunes
    Maître des clés

    Bonjour à tous,
    Lorsque vous traversez des périodes difficiles, nous vous encourageons à en parler avec des personnes de confiance de votre entourage.
    Vous pouvez également interpeller des professionnels de santé avec qui vous êtes en contact. Enfin, si vous en ressentez le besoin, vous pouvez nous contacter au 0800 235 236, notre ligne est anonyme et gratuite. Nous sommes ouverts tous les jours de 9h à 23h.
    Prenez soin de vous !
    L’équipe Fil Santé Jeunes

    #23228 Répondre
    Zememilie
    Participant

    Bonjour,

    Tout est toujours si compliqué… Je me sens de pire en pire… Je n’ai plus d’espoir… Je n’arrive plus à avancer, je ne fais que de me noyer…
    J’en ai marre parce que personne ne voit que mon état s’empire, je ne sais pas comment faire appel à l’aide avant qu’il ne soit trop tard… Avez vous des idées ?
    J’ai envie de m’en sortir mais je n’y arrive pas !
    Je n’ai plus de plaisir dans tous les domaines…
    J’aurai besoin de parler, de voir ma psychologue, ça fait plus d’une semaine que je ne l’ai pas vu parce qu’elle était absente à l’Hopital De Jour comme ça peut-être que, elle, elle m’entendra et me comprendra et ainsi m’aidera…
    J’en peux plus, je suis à bout…
    J’espère qu’on me répondra…
    Bonne journée…

    Emilie

    #23241 Répondre
    Helo

    Dis toi que, pour l’instant, même si tu ne le ressens peut être pas, tu es en vie. Et tu peux tout perdre, mais ce ne sera que temporaire tant que tu es en vie et que tu garde un minimum d’espoir et de motivation. Voilà c’est tout mais je pense que ta psy peut plus t’aider que moi. Tu ne peux pas demander à la voir ? Je ne sais pas trop comment ça marche
    Héloïse

14 sujets de 1 à 14 (sur un total de 14)
Répondre à : Je souffre, aidez moi svp
Vos informations :




:bye: 
:good: 
:negative: 
:scratch: 
:wacko: 
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose: 
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail: 
:-( 
:unsure: 
;-) 
 


<a href="" title="" rel="" target=""> <blockquote cite=""> <code> <pre class=""> <em> <strong> <del datetime="" cite=""> <ins datetime="" cite=""> <ul> <ol start=""> <li> <img src="" border="" alt="" height="" width="">

Bouton retour en haut de la page