Répondre à : Marre de ma vie

#23406
na

bonjour .
je ne sais pas par ou commencé ou quoi dire car j’ais des problèmes dans tout les domènse a tel points que je me dis que c’est moi le problème. Je me suis toujours dit que j’été maudite .
*je suis très très fine ( a tel points que les gents ne me croyant pas quant je dit que j’ais 20 ans, il dise que j’ais 14 ou 15 ans). A cause de ma minceur j’ais dû, apartire de ma 6émé commencer a tout faire pour ne pas attiré l’intention sur ma minceur car les gens disaient ce qu’il voulaient comme  » qu’es ce que je fait quant les autre mangent, où es ce que je met tout ce que je mange, est ce qu’on m’attaché quant les autres mangent? » j’avais aussi droit a des surnom comme  » moustique, squelettes vivant, stylo, etc…. » . Même ma famille ne pouvais s’empêcher de me faire des remarques sur ma minceur, les profs aussi .L’année dernier je devais me déshabiller devant un médecin pour faire une radio et quant j’ai enlevé ma robe et qu’il a vue ma silhouette, il ma demandé avec un sourire  » si je ne manger pas ? » , depuis ce jour même les médecin je les fait pas confiance. Je croyez que si il y avais des gents qui ne m’offenserai pas sa dévers être les médecin.
Pour essayer de cacher ma mainsseure au débu je m’envelopper dans des tissu quant je sorté, de la tête au pied même quant je mourais de chaud, puis je ne porté que des longs jupes et robes avec des châles que je n’attacher pas pour qu’il decendent le long de mes mains pour cacher mes brats tout mince, j’ais arrêter de participer en classe, au débus car je ne voulais pas lever ma main mince puis car je ne voulais pas attiré l’intention sur moi. J’ai compenser a me retiré de la société, je ne sorter pas de chez moi (de tout façon je n’avais pas le droit de sortir de chez moi car j’été une fille) mais avant je sortais impeut. Quant on me proposer d’aller quelque je me trouvé toujours des excuse pour ne pas avoir a y aller ,qu’elle soit vrais ou fause. Cette année je me suis dit que j’aller peut-être oublié mes problèmes car en France les fille adorent être mince mais malheureusement oublié ce problème est un luxe que je ne peut pas m’offrir.
*Je suis la plus grande chez moi, mais malgré mes effort mes parent non jamais étais fier de moi. A l’école primaire j’été toujours 1er de le classe ,puis au collège ,soit j’été la 1ere soit je fessais parti des meilleures sauf en 4éme, mais ça mes parent ne l’on jamais vue. Ma petit sœur elle et les autres ont toujours été complimenté quant ils ramenaient des bonnes note a la maison.
*Chez moi quant on me demandé de faire un truc je ne le fessais pas car quant je fessais un truc mes parent ne le voyer pas et ce qui m’énervé le plus c’est quant le lendemain ils venaient me dire tu vois ta sœur ou ton frère a fait ce si, mais si s’été toi tu ne l’aurais pas fais » alors que je les fais aussi .
*J’ais toujours été jaloux de ma sœur car elle est toujours la préféré de tout le mondes , le pire c’est que je le sait mais les membre de ma famille ne peuvent pas s’empêché de venir me dire en face et devant elle « entre ta sœur et toit, je préfère ta sœur » .Au début je me disais que c’été normale, puis tous les frères de ma mère( ma mère na pas de sœur) me l’on dit ,puis mes cousin, ma petite sœur (que j’aime plus que tout car elle me ressemble a un tel point que les gent nous confondent) mon père et ma mère.
*A Cause de ma minceur je n’est jamais eu de petit-copin, de plus faut croire que j’ai un dont pour attiré que les mauvais mec, ceux qui on déjà une copine ou une femme, ceux qui veulent être avec moi pour mes lèvres (il me la dit en face) ,pour ma couleur de pot ( il me la aussi dit en face même quant je lui est dit que je trouvé sa raciste  » je veut être avec toi car j’adore ta couleur de po » ), les maries de mes cousine, l’oncle de ma meilleure amie(qui est marié il n’y a pas longent et qui ma vue grandir, il pourrait être un frère ou un père pour moi) . Acause des mec comme sa je croit que je finirai ma vie tout seul.
*J’ais fais 2 ans de BTS que je n’est pas validé ,maintenant je fais une licence .Je donne tout ce que je peux mais je crois que je vais finir par craqué.
*Quant je vivait avec mes parent je n’attendais que le jour où je parité de chez eux. Je n’en pouvais plus qu’on lève la mains sur mois. Je sais que sa ne se fait je suis pas fière de moi mais après mes 18ans je me suis dit que sa devait sésait. Alors un jour quant mon père me frappé j’ai riposté, je me suis défendu même si j’ais fini sur le sole. Après mes 18 ans chaque fois que mon père me frapper je me defender même si je pérder a chaque fois, puis aubou de 1ans sa c’est calmer .Quant je fesais un truc qu’il n’aimai pas et qu’il voulais me frapper je luis disai que je me défendrais même si la plus par du temps j’avais pleure.
*Ma famille déteste ma façon d’être .Mon père me disait qu’il détesté ma façon de sourire, ma personnalité ,il disait que » quant on me voit on dirait une folle » , tout sa car j’ai toujours un sourire sur le visage .Ce sourire que j’ai ,que la plus par de ma famille déteste est un faut que j’ai du avoir pour cacher mes emotion et ma honte. Je n’en pouvais plus qu’ils face de mon physique leur sujet de divertissement, j’en n’en pouvais plus de pleuré devant les gents ,je n’en pouvais plus de montré ma faiblesse devant eux .Alor je me suis collé un sourire sur le visage .Quant on me frapper je rigoler ou ricaner, quant on me fait une remarque sur mon physique, je fait genre sa ne m’atteint pas et je rigole et je vais pleurer après dan mon coin, quant j’ai des problèmes je dit que tout va bien et je rigole. Aujourd’hui je ne peut même plus m’empêché d’avoir ce sourire sur mon visage même quant je ne veut pas l’avoir.
Je voudrait que quant je souri sa soir par ce que je suis contente et pas pour dissimuler mes sentiment .
Aujourd’hui c’est la 1er fois que je parle de mes problèmes . Dés fois quant je craque j’aborde un sujet avec quelqu’un mais après j’ai l’aire ridicule donc je dit que s’été un blague et que je rigolais. En générale je garde mes problèmes pour moi et je dit qu’un jour sa passera ,même si je sais que je me ment .
Je sais que sais ridicule mais j’ais éseillées de me suicidé a plusieurs reprise , mais c’est grâce a ma phobie de la mort que je suis toujours là. J’ai jamais eu le courage d’aller jusqu’about, sauf ma 1er fois, où j’avais éseillé de m’empoisonner mais sa n’avais pas marcher.
je sais que je parle trop.

Bouton retour en haut de la page