Répondre à : Je n’ai plus envie de vivre

#25280
feedle
Participant

Salut,

Je suis désolé que tu aies eu à vivre ça. Je comprends que les autres peuvent aussi avoir leurs problèmes. Peut-être que certains, en me voyant, doivent se dire « j’aimerais bien être comme lui, il dessine super bien, il écrit des livres et il est fort aux échecs », sans savoir que je ne pense pas bien dessiner (par rapport à d’autres) et que cela ne me sert à rien, que les histoires que j’écris n’ont jamais pu être publiées et que je ne pourrais jamais un jour vivre du métier d’auteur (ce qui serait mon rêve), et que ça ne veut pas dire que je joue aux échecs pendant les pauses que je suis fort à ce jeu (je n’ai qu’un classement elo de 1000 alors que ce n’est qu’à partir de 1200 que l’on est plus un débutant et que l’on est officiellement classé comme joueur confirmé). Mais bon, ce genre de personnes ne doivent pas être très nombreuses. Je suis sûr que la plupart des gens dans ma classe me voient comme quelqu’un de pas sérieux, qui n’est pas impliqué dans ses études et qui en plus est bizarre. Alors oui, certains ont vécu ou vivent des choses bien plus graves que moi. J’ai rencontré des survivants de traumatismes physiques ou sexuels inimaginables devenir les personnes les plus heureuses du monde. Est-ce que c’est parce qu’elles ont été aidées par des gens qui les aiment autour d’elles? Je ne sais pas. Ça ne me fait que plus culpabiliser. Des gens vivent dans des conditions atroces alors que moi je ressens une misère invisible et impossible à combattre, une misère dans ma tête qui me rend fou et qui me donne chaque jour de plus en plus envie de mettre fin à mes jours.

Je ne connais pas exactement tout ce qui se passe entre toi et ton copain, et je n’ai aucune expérience de couple donc je suis désolé si je suis à côté de la plaque, mais je pense que s’il s’est mis avec toi, c’est qu’il t’aime, surtout si ça fait deux ans que vous êtes ensemble. Il t’a sauvé la vie, si c’est pas un signe qu’il tient à toi, alors je ne sais pas ce que c’est. Je sais comme toi à quel point quand on nous répète depuis notre enfance qu’on est des mauvaises personnes, que c’est difficile à notre âge de distinguer le vrai du faux. Mais si il y a une chose que j’ai appris, c’est qu’il faut prendre son temps, trouver exactement ce qu’on est et vérifier par nous même si on mérite vraiment qu’on nous traite comme ça.

Je suis peut-être mal placé pour donner des conseils, et je suis aujourd’hui très loin de m’en sortir. Au contraire, c’est chaque jour de pire en pire. Si j’écris ça c’est pour peut-être pouvoir aider quelqu’un qui lit ce message. Et aussi dans l’espoir de trouver quelque chose qui m’aiderait à m’en sortir. Pour l’instant, je n’ai pas vraiment de « but dans ma vie » qui pourrait m’aider.

J’espère qu’on pourra tous les deux y arriver

-feedle

Bouton retour en haut de la page