Je n’ai plus envie de vivre

10 sujets de 1 à 10 (sur un total de 10)
  • Auteur
    Messages
  • #25046 Répondre
    feedle
    Participant

    Par où commencer?

    Pour vous mettre dans le contexte, j’ai 22 ans, bientôt 23. Donc parmis les plus vieux ici. L’été dernier, j’avais déjà créé une discussion ici. Mais à cause d’une mise à jour du site, mon message a mystérieusement disparu.

    Si ça fait longtemps que je suis dépressif et que j’ai des pensées suicidaires, ces idées commencent lentement à se solidifier dans ma tête. Pour vous dire de l’avancement, j’ai déjà réfléchi aux méthodes que je pourrais utiliser pour me tuer.

    *********************************************************************************************************************.

    J’ai déjà écrit ma lettre de suicide. Elle ressemble à ça:

    « A qui lira cette lettre, à qui saura déchiffrer mon écriture horrible.

    Je n’ai pas ma place dans ce monde. Je n’aurais jamais dû naître. Je vois tous ces gens qui réussissent dans la vie et qui osent encore se plaindre. Ce sont des gens qui ont tout, alors que moi je n’ai rien. Leurs famille les aiment, ils ont un(e) copain/copine (ou sont mariés), ils s’épanouissent dans leurs études et leur travail, ils ont toujours des amis autour d’eux, et d’autres ont même des enfants. Tout va bien chez eux. Moi je n’ai rien de tout ça. Ils ont peut-être d’autres problèmes, mais ils ont le nécessaire pour survivre dans notre société. Je n’ai jamais été fait pour ce monde. Pourtant, toute ma vie on m’a fait comprendre que je n’étais pas le bienvenu. De la maternelle à mes études supérieures, mon entourage (famille, camarades de classe, profs ect) m’a toujours répété que j’étais trop petit, trop stupide, trop moche, trop lent, trop désobéissant, trop timide, trop faible, trop pleurnichard, trop fragile, trop ringard, trop sérieux, trop bizarre, trop étourdi, trop nul, trop mauvais avec les filles, trop émotif, trop asocial, trop trop égoiste, trop arrogant, trop pitoyable, trop détestable, trop intrusif, trop idiot, trop désorganisé, trop peureux, trop en retard, trop malade, trop ennuyeux, trop inintéressant, trop fou, trop distrait, trop mou, trop borné, trop dépendant… bref, trop différent. Selon le principe de sélection naturelle, je ne suis pas adapté à ce monde. C’est pour ça qu’il faut que je meure et qu’il ne faut pas que je transmette mes gènes faibles. C’est pour ça que je n’ai jamais eu de copine, et que je ne connaîtrait jamais l’amour, que je n’entendait jamais les mots « je t’aime » et que je ne saurais jamais ce que ça fait d’embrasser quelqu’un. Si je continue de vivre, je serai condamné à mourir seul dans l’indifférence. Si je m’accroche à cette vie, je serai condamné à être l’oncle bizarre de la famille.
    J’ai abandonné, abandonné de vivre. Je ne cherche plus à aller mieux. Je cherche à ce que tout s’arrête. J’en ai assez de souffrir. J’en ai assez que la vie me crache au visage. J’en ai assez d’échouer tout le temps. Alors oui, j’ai réussi toute ma scolarité et toutes mes études sans aucun redoublement ou rattrapage, mais à quel prix?! J’ai été harcelé 2 fois (une fois au collège et une fois au lycée). Je n’ai jamais connu l’amour et je n’ai d’ailleurs jamais sû comment m’y prendre même si une occasion s’offrait à moi. Mes parents ne m’ont jamais soutenu, ils ne m’ont jamais fait confiance, ils ne m’ont jamais aimé. Ils rêvaient que je sois le gentil premier de la classe. Ils m’ont humilié, détruit, battu, et malgré tous mes efforts, ils en voulaient toujours plus, et je ne donnais jamais assez. Je n’étais pas conforme à leur modèle. J’étais un prototype raté. Une expérience défectueuse. Mon petit frère, lui, est mon exact opposé. Il a tout réussi dans la vie. Il est exactement comme la société et mes parents souhaitaient qu’il soit: beau-gosse, sociable, intelligent, obéissant ect. Moi je ne suis qu’un déchet, et je me rends enfin compte que je n’ai pas ma place ici. Je n’aurais jamais dû naître. J’aurais dû mourir du cancer à la place de certains de mes proches.
    Quoi que je fasse, j’échoue toujours. Je ne suis pas assez fort pour subir tout ça. Si je me suis tué, ce n’est pas à cause de mes études. Non, c’est à cause de tout le reste, et surtout à cause de moi. Parce que je n’arrive pas à m’intégrer dans cette société, dans cette vie où je ne réussirai jamais. À quoi bon m’acharner dans mon travail ? Ce ne sera jamais assez bon. À quoi bon continuer à chercher l’amour ? Aucune fille ne peut m’aimer. À quoi bon poursuivre mes rêves ? Ils ne se réaliseront jamais. À quoi bon lutter ? Je n’ai plus goût à la vie. À quoi bon s’insurger contre les injustices du monde ? Tout le monde s’en fout, et tout le monde est persuadé que rien ne peut être fait. À quoi bon espérer changer ? Je n’apprends pas de mes erreurs. À quoi bon rester positif ? La culpabilité de toutes mes erreurs me ronge et me détruit de l’intérieur. C’est terminé, je ne peux plus revenir en arrière. Les choses ne deviendront plus jamais comme avant. Il faut que j’en finisse avec ma misérable existence. »

    Cette lettre a ici été modifiée pour éviter la censure.

    Bref, vous avez compris. Dans mes études, je suis au bord du gouffre. Je n’ai aucune perspective d’avenir. Les relations avec ma famille sont exécrables. Et ma vie amoureuse est inexistante, et n’a d’ailleurs jamais commencé.

    Pourquoi est-ce que je publie ça ici? Je ne sais pas. Je ne saurais pas dire si c’est un appel à l’aide desespéré, une tentative de de mon moi intérieur de m’accrocher à la vie ou autre chose. Je ne me suis pas pour l’instant décidé à me suicider, et j’ai peur d’un jour arriver au point de non retour. J’ai peur. Je ne sais plus quoi faire. J’ai l’impression de ne plus me contrôler. Si quelqu’un a déjà vécu ça ou quelque chose de semblable, j’aimerais vraiment savoir comment il/elle a réussi à s’en sortir

    Dans l’espoir de peut-être m’en sortir vivant

    • feedle
    #25054 Répondre
    fil santé jeunes
    Maître des clés

    Bonjour feedle,

    Nous avons été amené à étoiler une partie de ton message pour préserver la sensibilité des plus jeunes. Mais nous avons été très sensibles à ta situation et nous pensons que tu as besoin d’aide rapidement.

    Tu évoques un profond mal être et tu souffres beaucoup de ta situation actuelle. Il est important que tu puisses rencontrer un professionnel de santé pour parler de cela.

    Dans un premier temps nous te proposons de nous contacter soit au 0800 235 236 soit par chat’ pour que nous cherchions ensemble ce qui pourrait t’aider et comment aller mieux. Nous prendrons le temps de t’écouter, t’informer et t’orienter. Notre dispositif est anonyme, gratuit, et ouvert tous les jours de 9h à 23h (22h pour le chat’).

    N’hésite pas, nous sommes là !

    L’équipe Fil Santé Jeunes

    #25055 Répondre
    Nana

    Tu peux t’en sortir c’est dur mais c’est sûr ne lache rien je t’en supplie , si des gens ont réussi à s’en sortir toi aussi , tu mérites de vivre et le monde serait différent sans toi donc tu dois rester parmis nous , nous t’aimons ne t’en fais pas

    #25096 Répondre
    Ava

    Salut,

    En lisant ton message j’ai ressenti qu’au fin fond de ton cœur tu veux vraiment t’en sortir. Ça me fait davantage penser à un appel à l’aide.
    Tu as 22 ans j’en ai 18 on est encore très jeune et notre vie commence à peine. La vie c’est un combat de titans où il y a des périodes qui nécessitent de se battre mêlées de coup de blues mais aussi de joie. Elle en vaut la peine !

    Si tu veux tu peux toi aussi y’a aucune raison pour que tu n’y arrives pas.
    Mais il ne faut pas se comparer aux autres sinon c’est sans fin. Car on trouvera toujours mieux que soi tout comme on trouvera toujours moins bien que soi. Quand tu dis que certains ont des copains/copines, maris ou femmes et toi non j’ai envie de te dire qu’il n’y a pas de chronomètre. Chacun y va à son rythme. Ne te dévalorise pas on a tous quelque chose à apporter au monde et tu apporteras ta propre pierre à l’édifice au moment voulu.
    Peut-être en parler à un psychologue pour entamer une thérapie par exemple. C’est un travail à faire sur soi-même mais la récolte n’en sera que meilleure. Le sport aussi c’est bénéfique pour se vider la tête.

    Tu ne peux pas dire qu’aucune fille ne peut t’aimer c’est faux. Il y aura forcément une girl qui sera attirée par toi c’est évident. Ça prends plus de temps pour certains c’est tout. Ce n’est pas encore arrivé pour l’instant d’accord mais quid de l’avenir ? On ne le connais pas. Aujourd’hui tu es mal mais ça peut très vite changer ! Je te le souhaite en tout cas.
    Donne-nous de tes nouvelles.

    #25135 Répondre
    feedle
    Participant

    Merci pour ta réponse.

    La raison pour laquelle je me compare aux autres dans mon premier message, c’est parce que les autres ont justement des personnes sur qui compter, toujours là pour les aider. Moi je n’ai quasiment personne. Et je n’ai personne dans mon entourage proche à qui je peux faire suffisamment confiance. « La vie en vaux la peine », mais quelle vie? Je n’ai plus aucun sens à ma vie. J’ai l’impression d’être une coquille vide, j’ai l’impression de subir ma vie.

    Pour ce qui est de l’amour, malheureusement si, il y a un chronomètre social de l’amour, surtout pour les mecs. Un homme de plus de 20 ans qui n’a jamais connu de relations amoureuses ou sexuelles est considéré comme un mec pathétique, faible et repoussant. Il n’y a qu’a voir l’imaginaire collectif, on nous imagine comme des gros mecs dégeulasses mal rasés aux cheveux gras qui mangent des chips devant leur ordi (je tiens à préciser que je ne ressemble pas du tout à ça!). On nous traite de tous les noms, et même si tu me crois pas, je t’assure qu’on nous juge en permanence. Ce n’est pas quelque chose de socialement avouable, et c’est pourquoi je ne l’ai qu’à quelques proches amis.

    Je vois déjà une psy depuis septembre. Alors c’est bien parce que je peux tout dire, mais j’ai pas l’impression d’aller mieux. Au contraire, j’ai l’impression que c’est de pire en pire. Chaque fois que je rentre d’une séance de psy, je me sens mieux, mais à peine rentré ça recommence. Les accès de panique, la perte de contrôle, la dépression, les pensées suicidaires, tout recommence. Je ne sais plus quoi faire. Et pour le sport, je n’ai plus le temps d’en faire. Avant, quand ça allait encore, j’en faisais souvent. Maintenant j’en fais plus. Mes études me prennent trop de temps. Je n’ai même plus le temps de faire le ménage.

    Ah oui, et pour le « un jour ça viendra », je suis désolé, mais j’y crois plus. Je ne crois plus au père Noël. Ça fait depuis le collège qu’on me répète ça et ce n’est jamais arrivé. Alors oui, peut-être qu’une fille a peut-être déjà secrètement été intéressée par moi, mais dans ce cas ça veut dire que j’ai été trop lâche et stupide de ne pas l’avoir remarqué et/ou d’avoir fait le premier pas. Mais aujourd’hui c’est trop tard. En plus, une fille ne peut tout simplement pas s’intéresser à moi. Je n’ai rien d’intéressant ou d’attirant. De toute les choses qui attirent les filles (l’apparence, le sens de l’humour, l’impression de sécurité et l’intelligence), je n’ai rien de tout ça. Je ne réussis jamais rien de toute façon. En général, je vois plus aujourd’hui comment je pourrais m’en sortir.

    Je continuerai peut-être de poster d’autres messages et réponses si possible, si j’ai encore le courage de tenir jusque là.

    À bientôt

    • feedle
    #25139 Répondre
    Lisarouen
    Participant

    Bonjour, je me suis énormément retrouvée dans ton message. Je précise que je suis une fille de 21 ans. On m’a rabâchée toute ma vie que j’étais trop faible, quand je suis fracturée le radius l’été dernier pour ma famille c’est parce que je suis trop faible, que je vais au-delà de mes forces, que j’aurais du me contenter de faire le tour du pâté de maison (j’étais en vélo). J’ai beau leurs montrer que je ne suis pas si faible, rien n’y fait… Je suis suivi par des psy depuis le collège (harcèlement scolaire et sexuel). Cela ne fait que depuis septembre que je prends réellement conscience et que je m’applique dans ma prise en charge. Je suis sous antidépresseur mais cela est loin de faire tout. Pour être honnête hier j’ai fait une tentative et c’est mon compagnon qui m’a fait vomir… Oui, je suis en couple depuis maintenant 2 ans et demi mais je ne peux m’en empêcher de penser qu’il irait mieux sans moi… Je ne me considère pas comme quelqu’un de bien, bien au contraire… J’ai l’impression d’être nocive pour ceux que j’aime. Je ne vais pas te dire des banalités comme « ça va aller ». Je veux juste te faire comprendre que ce n’est pas parce que tu as l’impression que les autres sont heureux qu’ils le sont vraiment. Tu pourrais être étonné. Pour prendre mon cas, personne ne pourrait imaginer ce que j’endure au quotidien, ma lutte de tout les instants contre mes envies de mort… Pour eux, je suis une personne joyeuse et qui n’a jamais rencontré de réelle problèmes. S’ils savaient, ils tomberaient de haut.. Même ma famille est loin d’imaginer tout ce que je vis… La seule chose qui me tient en vie est l’espoir certainement naïf de croire que grâce à mon histoire je vais pouvoir aider les autres… Il faut que tu t’accroches à la vie, en te donnant un but quelque qu’il soit. La vie est cruelle, la mort est tentante mais elle n’est pas la solution…

    J’espère avoir pu te donner ne serait-ce qu’un peu de baume au coeur.

    #25280 Répondre
    feedle
    Participant

    Salut,

    Je suis désolé que tu aies eu à vivre ça. Je comprends que les autres peuvent aussi avoir leurs problèmes. Peut-être que certains, en me voyant, doivent se dire « j’aimerais bien être comme lui, il dessine super bien, il écrit des livres et il est fort aux échecs », sans savoir que je ne pense pas bien dessiner (par rapport à d’autres) et que cela ne me sert à rien, que les histoires que j’écris n’ont jamais pu être publiées et que je ne pourrais jamais un jour vivre du métier d’auteur (ce qui serait mon rêve), et que ça ne veut pas dire que je joue aux échecs pendant les pauses que je suis fort à ce jeu (je n’ai qu’un classement elo de 1000 alors que ce n’est qu’à partir de 1200 que l’on est plus un débutant et que l’on est officiellement classé comme joueur confirmé). Mais bon, ce genre de personnes ne doivent pas être très nombreuses. Je suis sûr que la plupart des gens dans ma classe me voient comme quelqu’un de pas sérieux, qui n’est pas impliqué dans ses études et qui en plus est bizarre. Alors oui, certains ont vécu ou vivent des choses bien plus graves que moi. J’ai rencontré des survivants de traumatismes physiques ou sexuels inimaginables devenir les personnes les plus heureuses du monde. Est-ce que c’est parce qu’elles ont été aidées par des gens qui les aiment autour d’elles? Je ne sais pas. Ça ne me fait que plus culpabiliser. Des gens vivent dans des conditions atroces alors que moi je ressens une misère invisible et impossible à combattre, une misère dans ma tête qui me rend fou et qui me donne chaque jour de plus en plus envie de mettre fin à mes jours.

    Je ne connais pas exactement tout ce qui se passe entre toi et ton copain, et je n’ai aucune expérience de couple donc je suis désolé si je suis à côté de la plaque, mais je pense que s’il s’est mis avec toi, c’est qu’il t’aime, surtout si ça fait deux ans que vous êtes ensemble. Il t’a sauvé la vie, si c’est pas un signe qu’il tient à toi, alors je ne sais pas ce que c’est. Je sais comme toi à quel point quand on nous répète depuis notre enfance qu’on est des mauvaises personnes, que c’est difficile à notre âge de distinguer le vrai du faux. Mais si il y a une chose que j’ai appris, c’est qu’il faut prendre son temps, trouver exactement ce qu’on est et vérifier par nous même si on mérite vraiment qu’on nous traite comme ça.

    Je suis peut-être mal placé pour donner des conseils, et je suis aujourd’hui très loin de m’en sortir. Au contraire, c’est chaque jour de pire en pire. Si j’écris ça c’est pour peut-être pouvoir aider quelqu’un qui lit ce message. Et aussi dans l’espoir de trouver quelque chose qui m’aiderait à m’en sortir. Pour l’instant, je n’ai pas vraiment de « but dans ma vie » qui pourrait m’aider.

    J’espère qu’on pourra tous les deux y arriver

    -feedle

    #25288 Répondre
    RedStone

    feedle,
    J’ai parcouru un peu ce topic et je veux juste répondre à ça pour espérer te rassurer un peu à ce sujet : je peux te dire que personnellement, je préfère LARGEMENT quelqu’un qui n’a jamais connu de relations amoureuses avant et même pendant sa vingtaine que quelqu’un qui a déjà été avec quelqu’un et ce, plusieurs fois et même une fois. Question de choix personnel et de préférence. Alors franchement, ne t’en fais pas, il y a toujours une fille qui peut être ravie que tu n’aies connu personne d’autre qu’avant elle (dans le cas d’une fille intéressée par toi).

    #25380 Répondre
    Camille

    Bonjour,
    Moi aussi j’ai envie de mettre fin a mes jours car a chaque mon petit frere me tape et apres il recommence comme a chaque fois.J’en est marre de passer pour elle que l’on tape tout le temps pour mon petit frere .
    Comment faire pour que tous cela s’arrete ?

    #25388 Répondre
    Maryne

    Ne te laisse pas faire, tu ne mérite pas qu’on te laisse marcher sur les pieds. Je suis un peux nul pour consoler les gens

10 sujets de 1 à 10 (sur un total de 10)
Répondre à : Je n’ai plus envie de vivre
Vos informations :




:bye: 
:good: 
:negative: 
:scratch: 
:wacko: 
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose: 
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail: 
:-( 
:unsure: 
;-) 
 


<a href="" title="" rel="" target=""> <blockquote cite=""> <code> <pre class=""> <em> <strong> <del datetime="" cite=""> <ins datetime="" cite=""> <ul> <ol start=""> <li> <img src="" border="" alt="" height="" width="">

Bouton retour en haut de la page