Répondre à : Je me mutile

#25855
Linette

Salut « Erp250408 »,
je sais que ta question date un peu mais je tenais à t’adresser ces quelques mots…
Les adolescents qui s’automutilent ne parviennent pas à verbaliser leurs émotions, leurs souffrances. Si le dialogue ne se noue pas, s’il y a répétition, si les estafilades portent sur des parties du corps à forte connotation psychique (le ventre, les seins…), si le contexte général est inquiétant (chute des résultats scolaires, isolement, pauvreté verbale, difficultés familiales), mieux vaut, sans attendre, prendre l’avis d’un psy.Si tes troubles persistent longtemps après l’adolescence, ils peuvent être le signe d’une pathologie psychotique nettement plus grave.

Voilà, j’espère t’avoir aidé(e),
Lina alias Linette :heart:

Bouton retour en haut de la page