Répondre à : Que dois-je faire malgré ma peur ?

#35780
monoxyde

    Lisa,
    « C’est prévu que je vais mourir ». Je ne peux pas décrocher ma pensée de cette phrase. Tu ne sais pas quand, mais ça arrivera, tu mettras fin à tes jours, le futur ne sera plus un temps employable pour toi, le futur perd son sens. Et pour échapper à un futur invivable pour toi, il faut mourir. Est-ce que c’est cela que tu veux dire ?
    Ici, nous ne savons pas qui tu es, où tu vis, qui tu connais, qui tu as perdu, on ne sait pas ce que tu as traversé, mais, d’après ton message, il est « prévu » que bientôt une fille se suicide quelque part en France. Peut-être qu’on n’en entendra jamais parler, c’est même probable. C’est un futur tout tracé pour toi. Mais le destin n’existe pas.
    Tout semble avoir commencé avec l’erreur qui t’a qualifiée de dyslexique, quelqu’un t’a créé une espèce de fausse identité, qui t’a poursuivie pendant des années… Personne ne t’écoutait, si j’ai compris? Mais ça ne veut pas dire que personne ne t’écoutera…
    Essaie de te poser la question : « De quoi as-tu besoin ? Que désires-tu ? » Liste tout, tout ce que tu voudrais, que quelqu’un t’écoute, que tu puisses dormir tranquillement, enfin n’importe quoi. Ne fais pas de tabous, ne te juge pas, tout est important. Tu es très courageuse.
    Il y a un truc tout bête, enfin je suppose que tu as déjà essayé, mais on ne sait jamais. Assieds-toi conformablement quelque part, au calme, dans ton lit, sur un coussin, et ferme les yeux. Tu peux te balancer tout doucement, sur le côté, d’un côté à l’autre, au ralenti. Puis, prends une profonde inspiration. Reste quelques secondes, puis relâche-la doucement. Imagine chaque particule de ton corps expirant avec toi, comme si tes angoisses s’envolaient avec l’air que tu expires. Recommence, autant de fois que tu veux. Quand tu rouvres les yeux, essaie d’engager quelque chose qui te plaît, une activité, quelque chose de physique, enfin ce que tu veux, à quoi tu prends plaisir. Fais-toi plaisir. Écoute-toi.
    Surtout, garde courage. Sache que des gens t’aiment, des gens ne t’abandonneront pas. Tu es l’image de la force. Répète-le pour toi-même. Tu es forte.
    Encore courage et j’espère que tu iras mieux ✌️💙✨

    Bouton retour en haut de la page