Répondre à : Phobie sociale et dépression

#39224
Anonyme

    Coucou Melimelo,
    Je comprends ce que tu veux dire. Déjà je veux te rassurée sur le fait que tu peux ne pas avoir encore trouvé ta voix, ton but dans la vie tu as 22 ans, tu as le droit d’essayer, de changer/te réorienter autant que tu le souhaites et un jour tu trouveras ce que tu as envie de faire même si ça paraît long c’est tout à fait normal !
    Pour la phobie sociale, je sais à quel point c’est complexe… (perso j’ai 18 ans et je suis en arrêt pour différentes raisons dont la phobie sociale)
    En fait, il n’y a pas de normalité sociale dans la réalité, ce n’est pas parce que tu ne bois pas et ne fais pas la fête que tu as un problème sociale, on a le droit d’être qui nous sommes !
    Évidemment le premier conseil, c’est d’être aider (par exemple avoir un suivi avec le centre médical de ta fac ou de ta ville comme un CMP), mais aussi faire le premier pas vers quelqu’un qui te semble peut-être plus « facile » d’approche ? Même une conversation basique au début peut au fils du temps devenir un lien fort ! Trouver des personnes avec les mêmes valeurs et/ou principes que toi, même si on est unique on a souvent des points communs que l’on partage avec d’autres, de temps en temps tu peux proposer à une personne de ton choix, de ton entourage d’aller faire une petite sortie ( par exemple manger une crêpe ou une gaufres dans une petite enseigne pas cher (on connaît en tant qu’étudiant !)), c’est pas à pas que tu vas réussi à faire en sorte de rétracter ta phobie sociale et ça va être long et pleins d’effort mais tu peux y arriver !
    Il est aussi probable que tu es des « blessures » du passé à surmonter et encore une fois je te conseil de te tourner vers le CMP de ta ville.
    Je te souhaite force et courage pour améliorer et surmonter ta phobie sociale,
    Je suis de tout cœur avec toi,
    Passe une bonne fin de journée !
    Ano

    Bouton retour en haut de la page