Répondre à : Je me sens « emprisonné »par ma famille, comment faire ?

#39747
Lili794
Participant

    Bonjour Lyra004,

    Je vous remercie pour votre retour…
    Je vous répond avec beaucoup de recul, ça fait plusieurs mois que j’ai écris ce message.
    Qd j’ai écris le premier message, j’étais en train de prendre conscience de ce qui m’étais arrivée quand j’étais enfant…
    Comme je l’ai expliqué, ma … arrive avoir contact avec mes amis et leur fait croire, comme elle a toujours fait croire à tout le monde qu’elle est un ange, qu’elle est un amour, qu’elle m’aime ect…
    Pour moi c’est un enfer… Il y a certains de mes amis à qui je ne peux plus supporter de parler car ils me parlent et me reparlent de ma … je n’en peux plus…
    Pour vous répondre comment je vais, ça ne va toujours pas… Ma blessure intérieure qui ne guérit pas… L’angoisse s’attache à moi si bien que je n’en dors pas correctement… Alors que j’ai une maladie neurologique qui normalement me fait trop dormir, il y a des jours où je ne dors plus et le jours suivant je tombe de sommeil encore plus que d’habitude… Alors je n’arrive même plus à aller en cours… C’est l’horreur…

    Non vous ne parlez pas mal de ma famille, enfaite vous dites juste la vérité… Ils sont très toxiques pour moi…

    Pour l’évolution de la situation, j’en ai parlé, j’ai commencé à en parler… Ce qui a brisé la glace une première fois, c’est pendant un « campus ». On avait vu un film, un court métrage et dedans il y a eu une petite scène avec une allusion de violence et quand j’ai vu cette scène j’ai revu ma
    .. m’étrangler et me menacer de mort avec son couteau et là j’ai pris conscience que cette violence que j’avais subi me suivait comme un fantôme… Et c’est à partir de là que j’ai commencé à en parler à une responsable de l’Eglise un peu… Puis quelques semaines/mois après j’ai laissé échapper deux trois mots à ma thérapeute en RA… Et je lui ai envoyé un mail avec une pièce jointe qui est une lettre où je reproche certaines choses à ma … .
    Et avant que j’arrive à lui en parler une première fois, dès ma première séance chez ma psy elle a remarqué que j’avais subi des violences à cause de quelque chose que j’avais dit au sujet de mon ex… Elle m’avait stoppé net et m’avait demandé comment c’était passé mon enfance et si j’avis subi des violences et j’avais complètement craqué… Et là elle m’avait dit qu’elle avait compris par rapport à ce que je venais de dire que j’avais été violentée…
    Et à partir de là je me suis dit que si de toute façon ça se voyait, je n’avais qu’a en parler puisque à cause de tous les cauchemars que j’ai tout le temps c’est que ça demande qu’a être extériorisé…
    Maintenant, je fais aussi partie d’un groupe de parole ce qui m’a aidé à accélérer ma parole sur ce que j’ai subi…

    Je réalise que même si moi j’aime cette famille qui m’a fait beaucoup subir et surtout ma … Elle ne m’a jamais aimée en vrai même si après les coups elle voulait être parfois être « gentille » en mode tout doux où en me donnant plein de choses devant les autres ou même si devant les autres elle faisait style qu’elle m’aimait…
    J’avais toujours cru que ce n’était qu’un style d’éducation mais je réalise que ce n’étais pas ça… C’était un moyen de me casser et de me détruire… Et je le suis…
    Breff…

    En tout cas je vous remercie pour votre message… ça m’a fait du bien…
    NB: Je ne m’appelle pas Lili c’est un pseudo 🙂
    MN

    Bouton retour en haut de la page