Je me sens « emprisonné »par ma famille, comment faire ?

  • Ce sujet contient 1 réponse, 1 participant et a été mis à jour pour la dernière fois par Lyra004, le il y a 2 mois.
2 sujets de 1 à 2 (sur un total de 2)
  • Auteur
    Messages
  • #31734 Répondre
    Lily

    Bonjour je m’appelle Lili, j’ai 19 ans.
    Voilà mon histoire. Ma mère s’est débarrassé de moi quand je n’avais que quelques mois, une autre personne de ma famille s’est chargé de mon éducation. Mais très vite (à l’âge de 4 ans et demi) les violences on montés. Je me fesais souvent rouer de coups… Et coups de plusieurs genres ceinture, martinet, objet en plastique bois ect ect et encore en soi ce n’est pas ce qui me gêne parce que me faire rouer de coups de toute façon je me suis habitué c’est douloureux sur le coup mais après avec les heures ça « passe » un peu… Ce n’est pas le fait que plusieurs fois ma tête a cogné contre le mur qui me gêne mais c’est un autre fait de violence différent… J’ai été menacé de mort pendant plusieurs années et ça par contre ça m’a traumatisé… Ça fait un peu plus d’un an que j’ai quitté la maison mais là je m’aperçois que les craintes que j’avais quand je rentreais à la maison me hantent toujours… J’ai toujours aussi peur d’être encore sous les coups et surtout sous la menace… Je voulais contenir ma peur mais il a suffi d’une relation violente avec mon ex pour que tout ressorte brutalement… j’ai l’impression que ça a fait comme une explosion d’une bombe à retardement… Mes angoisses sont de plus en plus fortes mes cauchemars de plus en plus récurrents…. Je n’arrive pas à me défaire de toutes ces images de violence … Pour aller mieux et j’ai essayé de couper contact avec les personnes de ma famille mais elle joue encore une fois sur mon intégrité psychologique…. Ils me disent qu’ils ne comprennent pas quelle est l’origine la base de mon « changement » de comportement. Parce qu’en fait nous sommes une famille très hypocrite devant les autres on va se dire les plus beaux mots d’amour même moi je l’ai toujours fait mais moi parce que j’espérais un jour d’être aimé…. Et quand on reste même sphère familial dans l’entre-soi là je pense que je n’exagère même pas avec ce mot on s’entretue…
    Et je n’accepte plus et ne supporte plus toutes ces violences maintenant que je suis loin ne peuvent être que avec les mots mais ce sont des gouttes de trop à chaque fois je ne supporte plus. Je vous en supplie j’ai besoin d’aide…
    Je ne sais pas comment m’en sortir… Dieu merci et j’ai pris mon indépendance… mais c’est comme si j’étais toujours lié à eux… D’autant plus que avec leur mots gentils devant les autres ils arrivent à se faire des amis parmi mes amis et là maintenant que j’essaye d’assumer le fait que je prends mes distances ce sont mes amis qui me tournent le dos parce qu’ils ne voient que la pointe de l’iceberg le soi-disant amour qu’il y aurait entre nous… Mais pour moi ce n’est pas de l’amour j’ai été haï, détestée, humiliée, rabaissée, menacée, tapée, insultée pendant tout le début de ma vie et maintenant ils reviennent avec des mots tantôt gentil tantôt mauvais… Des mots saillants qui me brise toujours un peu plus…
    Je me sens comme un emprisonné, comme lié à tous ces gens qui au final sont en train de tuer mon à l’intérieur depuis tellement d’années… Quand j’étais menacé de mort ils n’ont même pas eu le courage de me tuer d’un coup au moins ça aurait été fini non il préfèrent me tuer petit à petit, du moins tuer mes valeurs et mon âme…
    Du fait que moi je les ai aimé malgré tout et que je leur ai donné un amour illimité parce que j’espérais de recevoir un moment cet amour et que les violences allaient s’arrêter elles veulent utiliser ça pour prouver que on a toujours été une famille harmonieuse, unie quel mensonge… Oui ils m’ont peut-être fait du bien par moment mais ne serait ce pas une sorte obligation… Peut-être pas pour tout il est vrai, je ne dois pas être ingrate, mais pour une certaine partie je pense quand même que c’est la conscience qu’il a oubligé de faire certaines choses… Et même ça je m’en veux de pas avoir pu ne plus dépendre d’eux plus tôt… avant 18 ans… Je m’en veux aussi de les avoir laissé être un certain appui quand j’ai pris mon indépendance parce que maintenant ils me le reproche évidemment… Parce que ça on le voit pas ils me disent que j’étais un lourd poids qu’ils n’étaient pas obligés de s’occuper de moi… Ils me disent aussi que si j’en suis arrivé où je suis arrivé aujourd’hui c’est grâce à eux… Mais si j’ai réussi du moins pas cette année mais jusque-là j’avais réussi Dieu sait que ce n’est pas grace a eux mais grâce à Dieu d’abord, puis une rage que j’ai sur développé une rage de me battre pour m’en sortir et c’est grâce aussi à l' »amour » et l’attention que je recevais de la part de mes enseignants. (Je mets des guillemets parce que bien évidemment je sais que ça pourrait choquer que je dise que l’amour qu’on attend d’une famille je l’ai recherché parmi mes profs mais pour moi même si ce n’était pas forcément en amour aussi intense qu’un amour familial du moins ce qu’on pourrait attendre d’un amour familial ça a été un vrai amour que j’ai reçu et pour certains que je reçois même encore puisque je suis resté en contact avec certains. )
    Et est-ce que je l’ai demandé qu’on s’occupe de moi quand j’étais petite ? Oui en grandissant j’ai fait l’erreur de demander… j’ai fait l’erreur de demander que m’abandonne pas… Mais quand je n’avais même pas encore l’âge de me poser des questions je n’avais rien demandé… Je n’ai jamais demandé à venir sur cette terre et encore moins à vivre ni a vivre ce que je vis…
    Vraiment je ne sais pas comment me sortir de cette emprise parce que j’aimerais prendre du recul pour pouvoir me reconstruire. Oui peut-être que comme certains de mes amis vous allez peut-être me dire oui mais il faut pardonner…. Oui il faut pardonner c’est vrai je suis tout à fait d’accord avec ça il faut aimer ses ennemis c’est vrai. Mais pour pouvoir pardonner il faut d’abord se reconstruire parce que tant qu’on est détruit on ne peut pas pardonner à cause des sentiments sous-jacents de cette destruction : colère, incompréhension ect ect…

    Désolé pour ce long texte et merci pour tous ceux qui l’ont lu jusqu’à la fin….
    Et si vous avez une idée comment je peux me défaire de cette emprise s’il vous plaît donnez là moi. Je vous remercie.

    #32261 Répondre
    Lyra004

    Salut,

    Déjà, comment tu vas en ce moment ?
    La situation dans laquelle tu es est super compliquée.. Je ne veux pas parler mal de ta famille car je ne les connais pas, mais ils sont clairement toxiques pour toi.. Franchement, d’après ce que j’ai lu, je trouve que tu pourrais te porter beaucoup mieux si tu coupais les ponts totalement avec eux.
    Après, c’est facile de dire ça, mais c’est beaucoup plus difficile à faire pas vrai ? Si tu n’as pas la possibilité ou l’envie de couper les ponts avec eux, est ce que tu ne veux pas essayer d’en parler ?.. La chose qui te ferait du bien je pense c’est quils reconnaissent leurs torts.. Ils t’ont fait du mal et ils doivent le reconnaître devant toi, sinon ta famille restara toujours dans cette hypocrisie malsaine..
    Comme première étape, je te conseille vraiment d-‘essayer d’en parler avec quelqu’un qui n’est pas de ta famille (comme tu es venue le faire sur ce forum, mais cette fois ci en face et face), tu verras, ça te fera du bien.. Pour le reste, tu pourras aviser en fonction de la réaction de la personne..

    Tu as envoyé ton message il y a longtemps, mais j’espère que ça t’aidera quand même, si tu repasses par là
    Lyra004

2 sujets de 1 à 2 (sur un total de 2)
Répondre à : Je me sens « emprisonné »par ma famille, comment faire ?
Vos informations :




:bye: 
:good: 
:negative: 
:scratch: 
:wacko: 
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose: 
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail: 
:-( 
:unsure: 
;-) 
 


<a href="" title="" rel="" target=""> <blockquote cite=""> <code> <pre class=""> <em> <strong> <del datetime="" cite=""> <ins datetime="" cite=""> <ul> <ol start=""> <li> <img src="" border="" alt="" height="" width="">

Bouton retour en haut de la page