Répondre à : Mon père me frappe

#39965
Sherana
Participant

    Pas de problème pour raconter. Je mettrais pas de détails mais pas de souci.
    J’ai deux soeurs. On était battue par ma mère de façon régulière et violente au point de parfois en saigné. Un jour en 5ème je suis allée au collège avec un œil au beurre noir aillant reçu la veille au soir un coup de poing au visage. Mes amies m’ont demandé si j’étais pas battue voyant régulièrement des bleues sur ma peau. J’ai dit que non comme à mon habitude mais elles sont allées voir la directrice qui m’a elle m’a convoqué. Je n’ai pas niée pour ce coup mais j’ai jamais osé dire tous les autres (j’avais un peu normalisé le truc étant donné qu’à l’école je me faisais harcelée et qu’aucun adulte m’écoutait). Donc, ce jour la mère a été convoqué et elle aussi n’a pas nié ce geste mais n’a pas raconté tous les autres. Elle a eu un avertissement et rien d’autre (normalement des démarches auprès des services sociaux ou justice sont faites mais vu qu’ils ont cru à un coup unique ils n’ont rien fait). J’ai sombré dans la scarification et l’anorexie mais les coups ont cessé pour moi et la plus grande de mes soeurs mais c’est passé à du harcèlement psychologique (insultes, rabaissement) un peu pour rien comme vous. Une fois par exemple j’ai mis de l’eau par terre. Avant ca aurait été des coups maintenant je me fait traiter de tous les noms. L’année dernière en seconde donc, je me suis confié petit à petit (en 4 mois) à un surveillant. Il en parlé à la CPE et depuis le début de l’année je lui en parle et j’en parle aussi à la psy. Après avoir pris contact avec mon père pour essayer de faire changer les choses et que rien n’ai bougé en un mois et demi une IP a été faites il y a trois semaines. Pour l’instant pas grand chose ne bouge mais ca m’est du temps. Alors une IP (information préoccupante) c’est une démarche que la proviseure de mon établissement à fait avec la psy. C’est un dossier envoyé et qui peut être compléter et qui est envoyé au services sociaux. Une enquête est faite et la meilleure solution pour protéger l’enfant.
    Moi, ca m’a fait peur et j’étais déjà insomniaque depuis la seconde mais la je dors de moins en moins. Ca me semble tellement et j’ai déjà fait un TS et j’ai réessayé plusieurs fois m’arrêtant juste à temps.Je fais une à deux crises d’angoisse par jour et j’ai plein de flash back, plein de souvenir qui reviennent et les sensations fantôme. Souvent j’ai envie de tout abandonner et je me dit que je le mérite, que je mérite la haine etc. Je souffre énormément mais la CPE, les profs (notamment mon prof principale), la proviseure et les surveillants son ultra bienveillant. Pour tout te dire, j’ai pris un rendez vous avec mon prof principal. Je l’ai informé de tout avec la CPE et il a été ultra à l’écoute, ultra compréhensif. Il m’a donné plein de conseils pour me protéger, pour mes notes il s’en fout pour l’instant et tous les profs mettent des appréciations en ma faveur car je suis « sérieuse, studieuse, motivée ». Les autres profs ne sont pas au courant en détail, ils savent juste que j’ai une situation familiale complexe. Il prend de mes nouvelles tous les jours auprès de la CPE et les profs me laissent sortir quand je fais une crise d’angoisse. Je dirait même qu’ils me comprennent et m’accompagnent plus que certaines de mes amies. C’est une histoire de personne aussi mais je te promets que tu seras entouré.
    Après c’est mon histoire mais ce que je peux te dire pour ton cas c’est qu’au moins une IP sera vite faites. En plus vu que toi s’est des coups se sera normalement ultra rapide. Par contre tu risques d’être placé en foyer ou en famille d’accueil ou ton père aura une hospitalisation. Ca dépendra du choix des services sociaux. Mai tu seras entouré et écouté. C’est important que tu sois en sécurité et que tu sois aidé, ce n’est pas normal.
    Vraiment, oui ca fait peur mais ca en vaut le coup je te jure.
    Prend soin de vous et prenez le courage d’aller parler. Libère toi!
    Bisous à toi,
    Hésite pas si autre besoin je reste dispo.
    Sherana

    Bouton retour en haut de la page