Besoin de parler

5 sujets de 1 à 5 (sur un total de 5)
  • Auteur
    Messages
  • #25630 Répondre
    Marco

    Bonjour, je m’appelle Marco, j’ai 16 ans et je crois que si je parle pas ça va mal finir.
    Tout d’abord, vous devez savoir que j’ai le genre de parents qui aime se moquer car il trouve ça drôle, un père violent, mais malgré que je leurs aient fait comprendre que cela me blesser, ils ont continué et j’en souffrait énormément quand j’étais au collège. En 4° et en 3° j’en parlais le plus souvent à une amie avec qui j’étais très proche, une amie qui m’avait aidé à gardé la tête hors de l’eau et grâce à qui j’avais réussi à sortir de la mutilation (car oui je’ me mutilé depuis le début du collège, au moment où j’ai commencé à complexer sur plein de chose suite aux moqueries de mes parents). Mais seulement, aujourd’hui, j’ai perdu contacte avec cette amie, et je suis donc seul, moi et mes problèmes car j’ai peur de déranger les gens si je leur en parle.
    Étant extrêmement sensible, j’accumule tout les émotions de mon quotidien et je les garde pour moi, en en laissant paraître le moins possible pour que personne ne s’inquiète pour moi, et le fait que je me renferme sur moi même, cela a énormément de conséquences, je suis devenu irascible , j’ai perdu la foi de fournir tout travail à l’école, je passe la plupart de mes cours seul au fond de la classe avachi sur ma table, et comme tout ados aujourd’hui, chez moi je passe mon temps sur mon téléphone. Ces trois chose mon était reprocher dernièrement (il y a 1 mois) lors d’un grosse engeulade, et j’ai donc fait tout les efforts du monde pour partager mon temps libre entre le travail personnel et le temps de téléphone, j’essaie de prendre sur moi à chaque remarque que l’on me fait (beaucoup trop, car il faut savoir que je ne suis jamais assez bien pour mes parents, même si je sais que je suis loin d’être parfait), mais ce n’est toujours pas bon pour eux, par exemple, avant hier à eu lieu mon conseil de classe et j’ai eu les encouragements (je sais c’est nul mais je viens de loiiiiin) et lorsque je l’ai dit à mon père, il n’a trouvé rien d’autre à dire que  »on attend de voir les appréciations qui seront loin d’être toute bonne. Tout ça pour dire que je crois que mes parents ne se rendent pas compte que les mots sont des armes, ils peuvent blesser, et dans certains cas, marquer à vie, je crois que il y a trois phrase que je n’oublierai jamais : ma mère m’as dit  » tu me déçois  » en parlant de mon comportement et de mes notes à l’école ; ils m’ont dit ce soir, après tout mes efforts,  » tu n’as pas changé » ; et le pire, cette phrase qui prouve quel genre de personne ils sont, lorsque qu’il ont découvert que je me mutilais, ils m’ont dit  »mais t’es taré, faut que j’aille voir un psy »
    Je sais plus quoi faire et je crois que si je parle pas je vais recommencer à me mutilais, j’écris ce soir pour l’enlever ces idées noires de la tête, je ne cherchais pas de solution à mon problème car il n’y en a pas, j’avais juste besoin de me vider un peu la tête.
    Merci à ce qui auront pris le temps de lire. Bonne soirée/nuit

    #25632 Répondre
    lablablateuse

    Je suis une fille de 14 ans, je suis pas une experte mais j »espère pouvoir t’aider.
    Pour ton amie c’est très triste pour toi mais je pense qu’il faut que tu tournes la page, essaie de sociabiliser avec d’autres personnes dans ton lycée…une fois que tu t’es fait un autre ami se sera plus facile je pense d’en parler, sinon tu peux lui en parler au téléphone si tu as encore son numéro.
    Après c’est normal d’être triste, pas bien, mais essaye d’extérioriser tes sentiments négatifs (ou même positifs) en écrivant, criant dans un coussin…
    . Si tu veux tu peux aussi en parler à d’autres gens en ligne (comme ici) ou même à des professionnels (bon je vais pas faire la meuf chiante qui te dit de voir un psy donc voilà)
    Essaye aussi de l’oublier (je sais c’est facile à dire) enfin tu n’es pas obliger de l’oublier mais pour penser à autre chose occupe toi je sais pas en faisant une petite promenade par exemple.
    Pour ce qui est de tes parents, tu peux peut-être leur dire ce que tu ressens (ils te frappent ou pas ?) à travers une lettre si tu n’as pas trop le courage de leur parler en face à face (ce que je comprends totalement).
    J’espère t’avoir aidé.
    Ps : je ne suis pas comme ta meilleure amie, mais si ça te fait du bien on peut discuter.
    :bye:

    #25646 Répondre
    Marco

    Salut, d’abord je te remercie d’avoir pris le temps de lire et de me répondre.
    Pour ce qu’il en ai de mes amis, je suis pas quelqu’un de très sociable mais j’ai quand même, c’est soit des amis de longue date sois des gens qui eux sont venus me parler, mais le problème, c’est que ce n’est pas le genre d’amis qui comprendraient car dans leurs vies tout est tout beau tout rose, c’est plutôt des amis avec qui je vais rigoler.
    Après, pour mon amie avec qui j’ai perdu contacte, on va dire que c’est elle qui a coupé les ponts avec moi pour je ne c’est quelle raison, au début de l’année dernière j’allais la voir on parlait etc mais elle a commencé à m’éviter donc bon… Certe j’ai tourné la page mais dans les moments comme ça, j’aurais aimé qu’elle soit encore là pour moi😢, mais bon, c’est la vie, les gens vont et viennent c’est tout.
    Pour ce qui est d’extérioriser, à une époque je me mutilais (je sais c’est pas bien mais c’était ma façon à moi de me lâcher) maintenant j’ai arrêté mais du coup j’interiorise (je sais pas si ce mot existe mais bon) beaucoup trop de choses, entre le stress des notes,de la famille, du travail à fournir, surtout que je suis dans une année où si mes bulletins sont mauvais, je n’aurais pas d’école post bac. J’ai essayé d’écrire mais cela ne m’aide pas trop, j’ai juste besoin d’un soutien émotionnel (soutien que je n’ai pas de la part de ma famille), c’est pour ça que je suis là, et si je n’avais pas parlé ici je pense que je me serais re mutilé. Je souhaiterais voir un psy mais comme j’habite dans un endroit paumé il n’y a pas de PAEJ ou de MDA à proximité de chez moi, je pense sincèrement que cela me ferais beaucoup de bien.
    Tu dois savoir que mon père était très violent avec moi à une époque et j’en ai beaucoup souffert tant physiquement que mentalement, maintenant c’est fini, il me juge trop grand pour me taper.
    J’ai essayé de leur parler mais pour eux je suis le seul et unique problème, pour eux, ils n’ont rien à ce reprocher donc comment te dire que c’est difficile d’évoluer comme ça.
    Ça m’as fait du bien encore une fois de parler de ça (surtout après mon bac blanc de français), comme tu l’as dis, tu n’est pas ma meilleure amie mais comme elle tu prends le temps de  »m’ecouter et de me répondre » donc je te remercie pour ça.
    Bonne soirée
    PS: j’ai pas précisé mais je sais pas trop comment je vais gérer ma 1ere semaine de vacances avec mes parents.

    #25667 Répondre
    choupisson <3

    Salut, j’ai 16 ans, et je suis une fille,
    J’ai lu ton histoire et à vrai dire je comprends ta situation, je me reconnais en de nombreux points et je voulais te dire que je trouve ça très courageux que tu exposes ton histoire et que tu arrives à mettre des mots sur ce que tu ressens. Je sais que ça peut être très compliqué les vacances mais je te conseille de te concentrer sur quelque chose qui t’intéresse et de te mettre dans ta bulle et essayer de faire abstraction des mauvaises ondes ( même si je sais que c’est plus simple à dire qu’à faire) et aussi de parler à tes amis s’ils te font rigoler c’est que positif .
    Ce que je pourrais également te conseiller durant les vacances c’est de faire un bilan sur ce que tu veux faire plus tard et sur ce qui te motive pour ta vie future, ta vie étudiante, ton futur métier ou encore un domaine que tu aimes bien, …
    Personnellement, le fait de penser à ma vie future à mon projet pour plus tard cela me donne un peu de motivation pour bosser et d’avoir mon bac.
    Et dit toi qu’il y a toujours espoir et qu’un jours ou l’autre tout va s’arranger, d’ailleurs s’il n’y a pas de psy près de chez toi tu peux peut-être te renseigner au près de ton lycée, il y a surement un psy scolaire qui pourrais t’accompagner et t’écouter.
    Si tu ne te sens pas bien n’hésite pas à revenir sur ce blog au lieu de faire te faire du mal, on est tous dans le même combat . :yes:
    Bonne soirée et j’espère que ce message t’aidera. :bye:

    #25775 Répondre
    Nellow

    Hey Marco !
    Comment s’est passé ta semaine depuis que tu as posté ce message ? Tu es en vacances c’est ça ? Raconte moi un peu ces derniers jours, ce que tu ressens…
    J’ai pris également le temps de te lire, et il y a eu de nombreux passage où je me reconnaissais.
    Parfois, on se sent seul même entouré car on ne trouve pas les bonnes personnes qui vont comprendre notre mal être. Alors on fait semblant que tout va bien jusqu’au jour où tu ne pourras plus porter ce masque. La mutilation est sûrement ton exutoire? Un moyen d’échapper à la réalité ?
    Je t’en prie, ce n’est pas la solution.. Regarde, rien que de poster ce message t’a évité de te faire du mal. Peut-être que écrire ne te soulage pas, ou peut-être que tu ne te rends pas compte que si en fait? 🙂
    Tu n’es pas seul Marco, crois-moi il y a énormément de jeunes comme toi qui passent par ces phases là. L’adolescence est une période que j’ai moi-même très mal vécu. A me demander même si mon existence servait à quelque chose !

    Les parents n’ont pas la science infuse, tu es leur unique enfant ? Malheureusement d’après tes dires ils sont le déni complet. Tant pis pour eux, ils s’en apercevront trop tard ou peut-être jamais. Vivre dans des conditions comme ça c’est tout sauf facile… Mais tu dois être fort car tu sais déjà que tu ne vas pas rester chez tes parents indéfiniment.
    Et même si tu rates tes études ? Tu n’es absolument pas une cause perdu ! Ne te sous-estime pas, avoir des mauvaises notes à l’école ne juge en rien ton intelligence. Tu m’as l’air de quelqu’un de très mature et qui encaisse énormément.
    J’espère que me lire te fera du bien. Je suis passée par là moi aussi et aujourd’hui j’ai 24 ans.
    Si ça peut te rassurer je viens de démissionner d’un CDI, tu sais le graal pour avoir des projets? Et bien je suis partie car le poste ne le correspondait pas. Tant pis. Je vais devoir retrouver quelque chose…

    Tu en auras toi aussi des échecs, des déceptions, des doutes et des peurs, cela fait parti de la vie… Mais tu connaîtras aussi l’amour, les réussites, les fous rires, les moments de détentes. Promis, ça ira. Je pense que en effet, écrire te fait plus de bien que tu ne le penses.

    Tu sais ce qui m’a aidé aussi ? LA MUSIQUE !
    Si tu n’as entendu le morceau de « Orelsan-Notes pour trop tard, » je t’invite à l’écouter.
    Ou encore le morceau de « Nekfeu-Avant tu riais » (les premiers mots te feront échos je pense) en tout cas ce sont ces morceaux qui m’ont le plus correspondu à ces moments de doutes dans ma vie, et même à l’heure à laquelle je te parle.

    Crois en toi Marco ! Tu es maître de ta propre vie. 😉

5 sujets de 1 à 5 (sur un total de 5)
Répondre à : Besoin de parler
Vos informations :




:bye: 
:good: 
:negative: 
:scratch: 
:wacko: 
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose: 
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail: 
:-( 
:unsure: 
;-) 
 


<a href="" title="" rel="" target=""> <blockquote cite=""> <code> <pre class=""> <em> <strong> <del datetime="" cite=""> <ins datetime="" cite=""> <ul> <ol start=""> <li> <img src="" border="" alt="" height="" width="">

Bouton retour en haut de la page