Besoin d’extérioriser…

  • Ce sujet contient 2 réponses, 2 participants et a été mis à jour pour la dernière fois par cobraargente, le il y a 3 semaines et 6 jours.
3 sujets de 1 à 3 (sur un total de 3)
  • Auteur
    Messages
  • #56182 Répondre
    Esteban

      Bonjour à celles et ceux qui liront ce message,

      Je me présente, Esteban et je suis actuellement étudiant à la FAC. J’ai créé cet espace de discussion afin de pouvoir partager ce que je ressens et afin que, peut-être, certain(e)s d’entre vous se reconnaissent dans mon témoignage.

      Il faut savoir que depuis la fin du collège environ, je ressens un profond mal être qui, de fais que de s’aggraver j’ai l’impression. En effet, je souffre d’un terrible manque de confiance en moi et j’ai toujours l’impression que le monde entier en a après moi, que je suis quelqu’un que personne ne souhaite voir, j’ai l’impression d’être rejeté par la société et de ne pas y être bien intégré… Parfois, je vois des gens qui ont l’air tellement heureux dans leur vie, ils arrivent à accomplir leurs rêves, ils sortent en boite, s’amusent, ont une vie amoureuse et sexuelle, sont appréciés par leurs parents et leurs amis, voire même, je me suis fais comparé à certains d’entre eux par exemple, mes parents m’ont déjà dit « lui au moins, il a fait si », ou « lui au moins, il a le permis de conduire »… Bref, on faisait souvent l’éloge de certains de mes amis et moi… bhaaaa je me sentais un peu exclus et pas à la hauteur, d’être quelqu’un de minuscule dans un monde de grands, de professionnels qui ont réussi dans leur vie… J’ai un petit frère, qui est sans doute meilleur que moi… Le problème, c’est qu’on adore le placer en haut du podium ( il me compare aussi à d’autres personnes, à d’autres grands frères qui semblent meilleurs, il m’a même déjà dit: « pourquoi j’ai un frère comme ça ? », alors que moi, comme dit précédemment, je me sens vraiment exclus. J’ai l’impression que l’on préfère parler des autres plutôt que de moi et qu’on rigole de ce que je suis, qu’on me prend de haut (je repelle qu’il ne s’agit que d’un point de vue subjectif). Les autres sont toujours les meilleurs et moi je ne suis rien c’est ça ? Je vaux moins qu’eux ? Sans doute… En entendant ça, ça me donne envie de devenir quelqu’un de parfait, pour espérer atteindre le niveaux de ceux que l’on juge être parfait… Lorsqu’on me dit des choses comme: « reste comme tu es, on t’aime comme t’es »… je dois vous avouer que j’en ai la larme à l’oeil parce que ça fait tellement plaisir d’entendre ce genre de chose.

      Je me dis même qu’en étant malheureux comme ça, je suis inférieur aux autres, car les autres, eux, n’ont pas ce genre de problème voyons… Eux sont si parfaits qu’ils ne sont pas tristes, enfin.

      Parfois… j’ai l’impression que, si mes parents ou mes amis avaient le choix entre me connaître moi et une autre personne, ils auraient choisis l’autre personne… Des fois… je me dis que disparaitre, fuguer ou même pire… rendrait les gens plus heureux que si j’étais là… Au moins… ils ne s’embêteront plus avec quelqu’un qui a des problèmes, qui ne se sent pas bien, qui est mal dans sa peau… Voilà de quoi j’ai peur… la peur de l’abandon, la peur d’être un jour remplacé, la peur d’être un jour oublié… Si un jour le monde décide de m’oublier ou de me remplacer, c’est alors humble que je resterai, et dirai mes adieux. Vous me direz… étant donné que je fais mes études dans une autre ville, mon frère m’a déjà remplacé…

      Je dessine beaucoup. J’aimerais même un jour pouvoir sortir un manga. Le personnage principal, que je dessine aussi régulièrement, est en quelque sorte un reflet de ce que je vis en ce moment… C’est-à-dire un jeune garçon qui se sent mal, qui pense être rejeté par la société, qu’on lui en veut, qui a du mal à faire confiance aux autres, qui s’exprime par la colère alors qu’au fond de lui, c’est quelqu’un de bien, de généreux, de sensible, qui a besoin qu’on s’intéresse à lui, qu’on apprenne à le connaître pour qu’on puisse voir qu’en fait, c’est un bon gars, qui garde malgré tout la tête sur les épaules.

      Parfois aussi, j’ai l’impression que tout le monde m’en veut chez moi… J’ai l’impression d’être seul face à mes problèmes, face à des critiques et des moqueries répétitives des autres membres de ma famille. J’ai l’impression que personne n’est de mon côté, d’être une victime, d’être quelqu’un de fragile aussi…

      Voilà, il ne s’agit là que d’une petite partie de mon témoignage, désolé pour le long pavé… Merci du temps que vous aurez consacré à la lecture de ce texte, si vous voulez en savoir plus n’hésitez pas à me le dire, j’aurais encore beaucoup de choses à dire… Je vous remercie encore une fois pour votre attention.

      Esteban…

      #56360 Répondre
      cobraargente
      Participant

        Après voir des gens qui vont en boîte, qui ont une vie amoureuse et sexuelle, qui ont le permis de conduire… je m’en fout pas mal tant que je peux faire ma vie tranquille de mon côté. Ce qui me dérange ce sont les personnes qui me regarde bizarrement parce que je ne fais pas toutes ces choses, ils ne comprennent pas que ça ne m’intéresse pas du tout, ou juste que je ne suis pas dans une période de ma vie ou je m’y intéresse.
        Ce qui m’énerve aussi c’est quand mes parents me disent « tu vas quand même pas rester tout seul, vas voir des gens » car eux vont plus souvent voir des gens, faire des soirées etc… ils aimeraient que je sois quelqu’un de normal, alors que moi ça m’épuise ces choses là, j’aime bien rester chez moi et faire des soirées tout seul tranquille.
        Moi aussi j’ai eu envie d’être parfait pour être accepter par les autres, mais le problème c’est que tout le monde n’a pas exactement les mêmes attentes, certains veulent qu’ont soit comme si, les autres comme ça, on ne peut que devenir fou si on joue à ce jeu là.
        Je connais très bien le sentiment de solitude et la peur d’être abandonné par sa famille, mais aujourd’hui j’ai en grande parti dépassé cette peur qui me tourmentait.

        Si tu as dautres choses à dire n’hésite pas

        #56369 Répondre
        cobraargente
        Participant

          Désolé j’ai perdu la première partie du message ou je disais a peu près ça :
          J’ai 22 ans et depuis tout petit j’ai toujours manqué de confiance en mes capacités et j’étais très timide. J’avais du mal à m’intégrer dans les groupes, en particulier au lycée, ce qui ne me dérangeait qu’à moitié parce que de toute façon je n’avais pas du tout envie de me mélanger avec eux.

        3 sujets de 1 à 3 (sur un total de 3)
        Répondre à : Besoin d’extérioriser…
        Vos informations :




        :bye: 
        :good: 
        :negative: 
        :scratch: 
        :wacko: 
        :yahoo: 
        B-) 
        :heart: 
        :rose: 
        :-) 
        :whistle: 
        :yes: 
        :cry: 
        :mail: 
        :-( 
        :unsure: 
        ;-) 
         


        <a href="" title="" rel="" target=""> <blockquote cite=""> <code> <pre class=""> <em> <strong> <del datetime="" cite=""> <ins datetime="" cite=""> <ul> <ol start=""> <li> <img src="" border="" alt="" height="" width="">

        Bouton retour en haut de la page