Boulimie

  • Ce sujet contient 2 réponses, 2 participants et a été mis à jour pour la dernière fois par Taetae, le il y a 7 mois.
3 sujets de 1 à 3 (sur un total de 3)
  • Auteur
    Messages
  • #24936 Répondre
    Justeunindividuparmisd’autres

    Ça va faire 4 ans que je suis dedans et je suis complètement désespérée. Je me sens laide, je me sens énorme, je ne peu plus me regarder dans un miroir sans me reprocher quelque chose ou fondre en larmes. Je n’arrive plus à gérer mes émotions, il m’arrive de fondre en larmes pendant des heures sans savoir pourquoi, je me sens juste très très mal et j’ai des idées noires et suicidaires. Il m’arrive de m’énerver puissance 10 pour des choses qui n’en valent pas forcément la peine. C’est un peu une sorte d’hyper émotivité. Mon entourage ne comprend pas mes réactions « disproportionnées » et moi je ne me sens pas comprise mais plutôt jugée, j’ai l’impression qu’ils minimisent ce que je ressens et c’est vraiment horrible comme sentiment. Je me sens nulle, inutile, je ne sais plus où j’en suis aujourd’hui. Je n’arrive pas à faire une démarche de demande d’aide seule, et mon entourage n’est pas très présent. J’en ai marre de bouffer ma cuisine et de culpabiliser, de me faire vomir, de penser à faire des régimes tous les jours, de penser à mon poids et mon physique tous les jours. Ça devient trop dur, beaucoup trop dur à gérer. Surtout lorsque l’on est seule face à ça. Je suis à un point où je ne suis plus motivée pour rien, ou je n’ai plus l’énergie ne serait ce que pour faire des choses simples comme ranger ma chambre. Je n’ai plus d’intérêt à faire des choses qui pourraient pourtant m’occuper et m’intéresser d’ordinaire, je n’apprécie plus d’être entourée, je préfère rester seule et m’isoler. Le problème c’est que je me sens atrocement seule mais que la plupart du temps je m’y plaît au fond. Paradoxal oui. Je ne sais plus où j’en suis, qui je suis, ce que je veux être. J’ai juste envie de tout envoyer en l’air. Je suis en école d’infirmière et je n’arrive plus à mettre d’énergie et de volonté dans mes études. Ça m’angoisse encore plus. Mais il y a des fois où même si je suis dans la merde pour un partiel/ devoir il m’arrive de ne rien ressentir par rapport à ça.

    #24956 Répondre
    sombre
    Participant

    Le nom utilisé pour ce forum est marrant😊…

    Bah écoute ah un moment la plus part d’entre nous passe par ce moment ou l’on perd sa confiance en soi,ou on a l’impression de ressembler à rien par rapport aux autres surtout et on trouve toujours un défaut à notre corps .Mais te laisse pas aller sinon ça te bouffera et t’empêchera de t’aimer telle que tu es et bonjour la dépression..
    On a tous notre beauté à nous on doit juste savoir comment nous mettre en valeur,alors je te conseille un peu de sport non seulement ça aide physiquement mais crois moi sur parole des la première semaine tu sentiras un changement intérieur,tu seras plus confiante et plus sûr de toi..Debarasse toi vite de ces ondes négatives et discutes en si nécessaire avec un proche

    Et pour le côté solitude,bah moi aussi j’aimes être seule dans mon coin,mais quand j’ai envie de discuter et tout ya personne et ça me pèse parfois…Je sais pas peut-être que tu devrais trouver ton binôme côté amitié pour ma part j’ai pas encore résolu mais j’essaie de pas trop de m’y attarder ça stress

    #24964 Répondre
    Taetae

    Coucou,
    Dans le forum mon corps ma santé j’ai parlé de ça avec quelqu’un et ça m’a fait énormément de bien de parler avec quelqu’un qui savait ce que je ressentais. Alors si tu veux passer sur l’autre forum et parler avec nous on pourrait se donner des conseils etc… Parfois rien que d’en parler ça soulage. Moi aussi je m’énerve beaucoup pour pas grand chose mais mes parents mettent ça sur le dos de mes hormones… Des fois j’ai juste besoin de lacher la pression. Aussi parfois je vais avoir envie de pleurer pour un rien et de rester juste seule sans que personne ne vienne achever ma journée en me titillant sur des détails ou autre. Je vais te donner le même conseil que sombre, le sport me redonne confiance en moi . Après il ne faut pas se restreindre sur la nourriture. Je sais que c’est très dur mais dès le moment où je ne me suis pas retenue de choses sucrée, les périodes où je me gavais se sont fait beaucoup plus rares. Par exemple si tu as envie de chocolat, autorise toi en un peu parce que au final tu risques de craquer et après on culpabilise, on essaye de se faire vomir, le sentiment est atroce je sais. Essaye aussi de ‘e pas regarder constamment les calories des aliments. Pour moi c’était une vraie obsessio
    qui me gachait la vie. Encore une fois ça ne se fait pas du jour au lendemain c’est très progressif. Depuis que j’ai commencé à pqrler ici, je ne me trouve plus grosse mais acceptable on va dire ,et le fait d’être conscient des progrès qu’on fait ça aide beaucoup. N’hésite pas aussi à venir parler ici régulièrement pour raconter ta journée, ce que tu as ressenti etc… car ça peut beaucoup soulager et en plus de savoir qu’on est pas seul ça remonte le moral^^. J’espère avoir de tes nouvelles ( si tu veux en parler) et prends soin de toi

3 sujets de 1 à 3 (sur un total de 3)
Répondre à : Boulimie
Vos informations :




:bye: 
:good: 
:negative: 
:scratch: 
:wacko: 
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose: 
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail: 
:-( 
:unsure: 
;-) 
 


<a href="" title="" rel="" target=""> <blockquote cite=""> <code> <pre class=""> <em> <strong> <del datetime="" cite=""> <ins datetime="" cite=""> <ul> <ol start=""> <li> <img src="" border="" alt="" height="" width="">

Bouton retour en haut de la page