Envies suicidaires et tremblements d’anxiété on adore ♥️

  • Ce sujet contient 2 réponses, 1 participant et a été mis à jour pour la dernière fois par m4ēlL3, le il y a 1 mois.
3 sujets de 1 à 3 (sur un total de 3)
  • Auteur
    Messages
  • #56180 Répondre
    dontwasteyourtimelikemekids

      Bon puisque c’est ici que je peux enfin exprimer tout mon malheur et mon désespoir au lieu de le renfermer alors allons y !
      Bientôt quinze ans et j’ai deja l’impression d’être passé à travers trop de merde pour qqn d’aussi jeune.
      Je me faisais harceler l’an dernier en 4e. Ma mère a trouvé un autre collège super cool avec une CHAM prête à m’accueillir. Quand j’ai su que j’étais prise j’ai bondi de joie.
      Mais pendant les grandes vacances… Je ne sais même pas ce que j’ai fait parce que j’ai presque rien fait d’autre que de scroller sur les réseaux et de gâcher tout le temps qui m’étais offert avant la fameuse année de troisième. Donc je me suis auto saccagée pour rien. Et je ne savais toujours pas où aller en lycée.
      Arrivée dans mon nouveau collège, je ne me suis pas préparée physiquement et mentalement. Je commence du bon pied !
      Mais je garde la tête haute et travaille dur. Les vacances de la Toussaint ? N’en parlons pas !! Jai reproduit exactement les même erreurs. J’ai gaché ces deux semaines. Résultat ? Je procrastine et à la rentrée je me retrouve à faire tout mon travail à la dernière minute (et des gros projets en plus !), je me stresse moi et ma famille, et au final je suis épuisée car je n’ai pas profité de ces vacances pour me reposer, jusqu’au…
      …Vacances de Noël où je peux me rattrapper ! Qu’est ce que je fais ? À votre avis ? 😉
      À la rentrée, plus que six mois. Je pleure le soir de la rentrée parce que au revoir les vacances ! Trop de travail de stress de stress de stress des stress de stress de stress de stress de stress de stress de stress de stress de stress de stress de stress de stress de stress……………… De l’angoisse scolaire à perte de vue, une charge de travail inimaginable (cham, conservatoire, activités extrascolaires…. La totale !!!). Donc pour la troisème fois je ne fais qu’attendre les prochaines vacances.
      Les vacances de février sont arrivées ! Et même après un an de procrastination de sabotage de moi même de tristesse de déception d’envie de tout lâcher qu’est ce que je fais ? JE FOUS RIEN. rien rien rien ! Et je me retrouve ENCORE UNE FOIS à procrastiner et à rien foutre de mon temps comme un paresseux pour qu’à la fin je doive finir mon rapport de stage incomplet et en retard. Cerise sur le gâteau : crise de panique le jour de la rentrée car je me suis rendue compte que j’ai RATÉE MON ANNÉE DE 3E qui était sensée être celle qui devait me remonter depuis ‘e désastre qu’était la 4e ! Rien ne s’est passé comme prévu et c’est MA FAUTE !
      Donc des crises, des crises, des crises en cours, pleurer tout les jours, appeller au secours sans jamais de retour. Évidemment, des week end chargés du matin au soir de travail parce que je n’ai rien fait comme travail depuis le début de l’année concernant mon oral du brevet et d’autres choses de ce genre..
      Des troubles du sommeil, addiction aux réseaux et aux jeux vidéo parce que ça me permet d’oublier que j’ai foutu ma vie en l’air depuis trop longtemps et pour rien, toujours plus dangoisse parce que le temps passe et que je suis terriblement en retard sur trop de choses. Cerise sur le gâteau : je ne sais pas quoi faire en lycée et il est trop tard pour décider. Youpi 🙂
      Je pleure à chaque cours et je dois le retenir de ne pas immédiatement éclater en sanglots, je me mets à trembler à chaque idée noire, mon prof principal que je déteste avec ses remarques toujours plus acerbes, comme si on en avait pas déjà assez sur le dos !
      Et qu’est ce qui m’attend bientôt ? L’examen de séléction pour une filière particulière dans laquelle j’aimerais tant entrer, et qu’est ce que je fais le jour j ? Je rate l’écrit 🙂 en plus avec une lettre de motivation écrite a la dernière minute avec des fautes…. On adore 👍
      En même temps c’est normal, quand on travaille pas pendant les vacances, de rater ses examens !!
      Que faire, que dire ? RIEN, car IL EST TROP TARD.
      IL EST TROP TARD.
      IL EST TROP TARD.
      Et cest bien ça le plus désolant. Il est trop tard. J’ai gâché les moments les plus importants et maintenant je me retrouve incertaine quand à mon avenir car j’ai fait tout à l’envers quand on s’est tellement battus dans ma famille pour que j’aille dans un meilleur collège. Je pleure tout le temps mais j’ai l’impression de ne pas
      en avoir le droit car tout est de ma faute. Tout est de ma faute putain ! Qu’est ce
      qu’aurai été ma vie si je ne m’étais pas comportée ainsi ? Ma vie aurait été sans doute bien meilleure et ma mère aurait été la plus fière du monde. Au lieu de ça, je déçois tout l monde, moi la première, je rate tout, je flambe mon avenir, je me déteste, et je me retrouve en avril, huit mois après le début des cours et de l’année qui était sensée me guérir, avec des crises d’angoisse.
      Je ne sais plus quoi faire. Tout le monde est heureux sauf moi. Je suis même fatiguée de pleurer tout le temps parce que physiquement c’est totalement épuisant. Je vais sûrement redoubler, merde !
      Je n’en veux plus de ce monde où j’ai tout raté. Je veux rentrer chez moi, je veux rentrer dans ma chambre et retrouver ma chambre et ma vie de sixième quand je ne savais pas tout ce qui m’attendait pour ces quatres années de collèges de malheur.
      Je veux rentrer chez moi. Je veux remonter le temps. Mais c’est impossible. A quoi bon continuer à vivre quand on a fait des erreurs comme les miennes ? Je n’ai plus le moral pour dessiner, écrire, chanter, jouer du piano, étudier, tout ce que j’aimais faire parce qu’à quoi bon quand on a gâché sa vie comme moi ? Je ne connais pas les résultats de l’examen mais je ne vais sûrement pas être prise, je le sens.
      Il est vingt trois heures. Demain je fais mon dernier cours avant les vacances de Pâques. Vivement les vacances, je nen veux plus de ce monde. Je veux tout oublier. Je veux tout annuler. Je veux corriger mes erreurs. Je veux me dire que tout s’est bien passé que j’ai bien réussi mon année et que jai droit à un avenir radieux mais c’est impossible, car ce NEST PAS VRAI.
      Je suis lassée de vivre. Je suis lassée d’exister. Pour quelq’un comme moi c’est trop dur. J’en peux plus. Je rigole de mes bêtises mais en fait la situation est trop grave. J’en peux plus. Je vais lâcher les cours, je vais décrocher. Je me sens fâner intérieurement. J’entends mes parents pleurer parce que j’ai tout raté. Je me sens moi faire une crise d’angoisse et mes tremblements de frayeur incontrôlables prendre le dessus quand mes craintes de ne pas avoir une bonne orientation se confirment. Allons. À quoi bon continuer ? Quel est le but dans tout ça ? Quel était le but de tout ça, de ramener des notes excellentes si je me sens si vide, si fade, si nulle, si rien du tout ? J’ouvre un peu les yeux des couleurs, des photos me reviennent. Je repense à ma vie d’avant le 4 septembre, où je ne connaissais pas mon nouveau collège, ou mon avenir n’étais pas encore en jeu, où je voyais encore la part d’espoir au fin fond des malheurs, ou j’avais encore le temps de vivre, temps que j’ai inutilement gâché pour des broutilles. Maintenant j’en paye le prix, et je ne sais pas si je devrais bientôt en mourir. Je ne vois plus la part d’espoir au fond du gouffre.
      Il est trop tard. Je me déteste. Qu’ai je fait ? Est ce que je peux encore vivre normalement après tout ces moments de panique et de malheur ? Est ce que je vais un jour guérir de mes crises ? Est ce que je vais avoir mon orientation ? Est ce que je vais… Réussir ?

      🙂

      #56213 Répondre
      Lina

        salut dontwasteyourtimelikemekids
        ton histoire m’a beaucoup touché!
        je suis aussi en troisième cette année, et je comprends vrmt ce que tu ressens, je le vis moi-même et depuis peu j’essaye de m’en sortir..
        Si tu veux on peut parler et je pourrai peut-être te donner des conseils. Je suis sure que t’es une personne forte et que tu vas y arriver. Déjà c’est très bien que tu ais pris le temps d’écrire ici, ça veut dire qu’une partie de toi veut s’en sortir!
        Et juste un petit conseil à te donner (je sais que c’est dur et que c’est plus facile à dire qu’à faire dans cette situation): avant un examen ne te dis surtout pas que tu vas pas y arriver. Parce que mentalement tu arrêtes pas de te dire que tu vas pas y arriver alors ça va être le cas. Alors que si tu te dis que tu vas y arriver ça va être plus facile

        Bon j’avoue j’suis grv mal placée pour te dire ça mais bon..

        Prends bien soin de toi, et n’hésites pas!! je suis là
        bisous

        #56473 Répondre
        m4ēlL3


          J’ai eu le temps de tout lire. Actuellement je suis en vacances, ça me permet de changer d’air et de déstresser du collège, sauf que je suis stressée à l’idée d’y retourner. Et je ne me détend pas.En ce moment rien ne me fait plaisir. Même être arrivé du longgg voyage que j’ai fait ou même aller à Disney Land par exemple. Mes deux meilleurs amies sont pas dans mon collège, j’ai quelques amis mais je n’arrive pas à leur faire confiance. J’ai une anxiété sociale qui s’aggrave de plus en plus.Je n’arrive pas du tout à parler en regardant tout un public(même ma classe). Je suis un peu exclu de ma classe,il y a juste une fille qui me déteste mais vrm (la « populaire »).Je ne suis pas assez à la mode pour eux ,je n’ai pas non plus de téléphone alors que je suis en 5e ( tout le monde en as ). Je fais facilement des crises d’angoisse. Et je suis assez sensible. Bref le collège me serre que pour les études et je déteste les travaux de groupe.
          A cause de mon anxiété sociale je suis hyper susceptible etc . Une fois je me suis faite harceler mais une à arrêter l’autre a été encore plus méchante envers moi. J’en avez parlé à la CPE un lundi et le vendredi je n’ai pas osé la voir alors que j’avais un rdv mais je me sentais pas bien quand je devais la voir (à peu de s’effondrer en larme, crise d’angoisse…).Je devais la voir parce que j’avais perme et donc du temps et vu que le CDI était fermé je devais aller en salle de perme .Et bas comme une imbécile je me suis caché en dessous des escaliers les plus proches
          et j’ai pleuré.
          PS:je me suis déjà présenté sous d’autres pseudos.

        3 sujets de 1 à 3 (sur un total de 3)
        Répondre à : Envies suicidaires et tremblements d’anxiété on adore ♥️
        Vos informations :




        :bye: 
        :good: 
        :negative: 
        :scratch: 
        :wacko: 
        :yahoo: 
        B-) 
        :heart: 
        :rose: 
        :-) 
        :whistle: 
        :yes: 
        :cry: 
        :mail: 
        :-( 
        :unsure: 
        ;-) 
         


        <a href="" title="" rel="" target=""> <blockquote cite=""> <code> <pre class=""> <em> <strong> <del datetime="" cite=""> <ins datetime="" cite=""> <ul> <ol start=""> <li> <img src="" border="" alt="" height="" width="">

        Bouton retour en haut de la page