Être HPI

  • Ce sujet contient 9 réponses, 3 participants et a été mis à jour pour la dernière fois par anonyme, le il y a 1 semaine.
10 sujets de 1 à 10 (sur un total de 10)
  • Auteur
    Messages
  • #25956 Répondre
    Lg

    Salut à tous,
    Depuis plusieurs années on me dit que je devrais faire des test psy pour savoir si je suis HPI. Mes réactions et ma manière de communiquer avec les autres est toujours basée sur la colère et la tristesse.
    Je sais que beaucoup d’enfants HPI on du mal à travailler mais pour moi ce n’est pas le cas ; j’ai des notes vraiment bonnes.
    Je suis précoce (j’ai eu mes règles à 9 ans), je me demande si mon mal être et mon « inadaptation » à la société n’est pas qu’une conséquence de la puberté précoce…
    J’aimerais terriblement voir un.e psy mais je n’ose pas faire le premier pas.
    Et si je n’étais pas HPI ?
    Mon comportement « déplacé » ne serait justifié par rien…et je serai encore plus perdue qu’à l’heure actuelle.
    J’ai énormément de mal à me faire des amis sauf avec les autistes, HPI…
    Merci de m’avoir lu, je suis très curieuse de voir vos témoignages 🙂

    #25998 Répondre
    Aanor

    Salut ! Je suis EIP, on peux donc dire que je suis HPI car c’est à peu près la même chose, enfaite, c’est la même chose. Juste que quand on utilise HPI on différencie HPE (potentiel émotionnel) alors qu’avec EIP c’est Enfant Précoce, donc c’est plus général, mais bon passons…
    Déjà sache qu’être EIP ne veux strictement rien dire, et que même si tu l’es cela ne justifie pas toujours un comportement différent. D’ailleurs, prétendre être différente car tu es EIP attire généralement la mauvaise foudre, beaucoup de personne utilise le fait de l’être à leurs avantages pour rajouter du drama dans leurs vie, je le sais, j’en fais partie sans même rendre compte…
    Tu dit que tu n’arrives pas à te faire d’amis chez les autistes et les EIP, et bien sache quelques chose, si un EIP est différent des gens « normaux » il l’est encore plus des autres EIP !
    Les EIP sont quelque chose de mal compris car on s’intéresse à l’intelligence et que c’est sûrement le sujet le plus particulier de tout les temps, je vais te spoiler quelque chose, en therme d’EIP il y a autant de cas particulier que d’EIP…
    En faisant un test, tu sauras juste que tu EIP, pas comment tu l’es. Le problème du QI c’est qu’il mesure quelque chose, mais que plus tu monte tu ne sais plus ce que tu mesure et plus tu descend aussi…
    Après pour les règle à 9 ans je ne sais pas si sa a vraiment un rapport, mais qui sait, je ne suis pas experte non plus ! De nombreux ouvrages très intéressant traite des EIP et pourraient t’aider à comprendre, ouvrages que je n’ai lu qu’à moitié prcq flemme en vrai mdr. Tu as par exemple, « Intelligent, trop Intelligent » ou « Trop intelligent pour être heureux ? »… Perso j’aime pas trop le therme d’intelligence car il m’as beaucoup blessé, les gens me rappellant sans cesse que je devais être intelligente alors que je ne l’étais pas…

    Après si tu veux les symptômes les plus commun des EIP je l’es ai : Une envie d’être différent, un besoin d’être différent, le sentiment d’être différent, avoir peur d’être différent…
    Oui sa tourne beaucoup au tour du fait d’être différent mdr…
    On peux aussi compter, associabilite comme cas récurent, mentalité de gamin de 10 ans, humour particulier et pas très très drôle, humour très très drôle, hyper émotivités, antipathie et surtout, contrairement à se que l’on pourrait croire : décrochage scolaire…

    Voilà, j’en ai fini pour mon témoignage !

    #26032 Répondre
    sososo

    Salut, j’ai été diagnostiquée HPE ( haut potentiel émotionnel ) il y quelque semaines seulement, et sincèrement, ça a tout expliqué. on aurait dit que c’était une évidence, et avoir réussi à mettre un mot sur l’entièreté de ma vie, ça m’a beaucoup secouée.
    Je vais sans doute raconter un peu ma vie, mais depuis toujours, je préfère aider les autres, plutôt que de penser à moi. Je ressentais souvent un décalage par rapport aux autres autour de moi, et je ressentait le besoin de m’exprimer d’une certaine façon. C’est sans doute pour ça que je fais beaucoup de dessins ou d’activités manuelles. J’ai toujours eu une facilité à m’adapter aux situations ou aux personnes autour de moi. C’est comme si je transformais ma personnalité, pour plaire aux personnes. Parce que oui, l’avis des autres compte beaucoup pour moi, même si il ne faut pas que ça soit comme ça. J’ai une gamme d’émotions plus variées que les autres. On m’a donné comme image une boîte de peinture, par exemple, la boîte de peinture des personnes qui ne sont pas HPI contient seulement 12 pots. Mais, celle des personnes HPI est remplie de centaines de pots. J’aime bien cette image.
    Enfin, je pense surtout que ces définitions ( HPE, EIP, HPI…) ne sont pas des défauts mais des forces en +, et elles ne doivent pas tout justifier. C’est comme un super pouvoir… Et ceux qui peuvent vous dire l’inverse ont tort.

    #27262 Répondre
    iincisif

    À ta manière de communiquer on ressent une différence, je comprends que les rapports avec les autres puissent être douloureux.

    Il y a d’abord le décalage de maturité, donc un faussé.
    Ensuite la frustration liée au fait qu’ils ne comprennent pas ou ne peuvent pas comprendre.

    L’émotion que ta communication exprime et une émotion que tu t’es refusé à avoir auparavant.
    Du coup elle est devenue inconsciente et maintenant s’exprime de la sorte.

    Il y a tant de facteurs à prendre en compte, en tout cas la psychanalyse est la clée.********************

    #27261 Répondre
    iincisif

    Mdr

    #33394 Répondre
    Loulou

    Salut moi je suis HPI j’ai était diagnostiqué a mes 6asn j’ai su tout faire avant les autres ou du moins bcp de choses après tu peux juste être hpe haut potentiel émotionnel mais si tu es HPI j’aimerais bien discuter avec toi car je n’ai jamais réussi à trouver des personnes comme moi qui me comprennent et avec qui il sera pour moi naturel de communiquer car le fait d’être hpi c’est aussi avoir l’impression de ne pas être comme les autres comme si tu parlais une autre langue que tout le monde autour de toi et a force tu t’adapter a eux mais eux ne comprendront jamais réellement la tienne je sais pas si tu vois ce que je veux dire
    En tout cas si tu veux tester ton QI au collège il y a une psy qui est apte à t’en faire passer sinon j’ai un site super fiable il c’est trompé de deux points pour moi et sachant que je suis surdoué et que c’est assez rare c’est fiable
    *** tu prend le test que tu veux il y en a plusieurs c’est rien tu en choisi un c’est gratuit tu a 30questions il faut que tu soit rapide et préci j’espère que sa t’aidera
    Gros bisous et grosse force

    #33408 Répondre
    Loulou

    Bon une partie à était étoile le site c’est ***
    Il y a plusieurs testé tu prend celui que tu veux

    #33412 Répondre
    Fil Santé Jeunes
    Participant

    Bonjour Loulou,

    Comme tu l’as constaté, nous avons du étoiler un partie de tes deux derniers messages. Conformément à la charte du forum, on ne peut pas diffuser les références de sites dont on ne peut pas assurer la fiabilité ici.
    Nous t’invitons à y être plus attentif dans tes futures messages 😉

    Bonne navigation à tous !

    #36901 Répondre
    FeuilleDeLune
    Participant

    Bonjour / bonsoir
    J’ai été testée hpi au débuut de mes 13 ans et j’ai actuellement bientôt 14 ans (en décembre). J’avais déjà beaucoup de doutes avant, sachant que mon frère de 10 ans (bientôt 11 en décembre aussi) a été testé hpi et tda (sans hyperactivité je crois) et que dans certaines situations je réagis comme lui.

    Je croyais que le QI était la chose la plus importante, celle qui me permettrais de comprendre les incompris, comme moi, et celle qui permettrait de me définir, de donner un sens à ce que je suis (un peu).
    Mais je me suis rendue compte que le QI n’est qu’un chiffre et juste un chiffre. Bien sûr, il permet d’expliquer certaines choses, mais il ne peut pas être la définition de quelqu’un car chaque hpi en France et dans le monde a une personnalité différente, autant qu’il y a d’Êtres Humains différents. Personne n’est un nombre.

    Et tous les « noms » alors ?
    Hpi / eip / tda / tdah / hqi / thqi / tthqi…. etc. (Il y a aussi zèbre, surdoué, précoce,…) Il y en a plein d’autres j’en oublie sûrement. À quoi servent-ils vraiment ? À donner un nom sur une personne, un comportement ou à ranger des personnes dans des « boîtes » ou des cases ? Peut-on être une lettre ou un groupe de lettre ?

    Nous ne sommes ni un nombre ni une lettre. Peut-être que les gens ont simplement besoin de « trier » les autres, de mettre une étiquette. Et ça les rassure.

    Comme dit précédemment, le hpi pourrait être synonyme de « décrochage scolaire ». Encore une fois, on a tous des personnalités différentes. Il y a ceux sont en décalage dans le sens décrochage et ceux qui sont en avance par rapport aux autres dans le cadre scolaire. Ces derniers (dont je fais partie mais je suis aussi concernée par ce qui suit) ont peut-être de très grandes facilités pour apprendre, des très bonnes notes aux évals, etc. Mais ils peuvent avoir des problèmes graves derrière tout ça, qu’ils ne montrent pas et montent leur « fausse » joie. Comme un « masque » qu’ils mettent sur eux. Ce n’est pas leur vraie personnalité mais on dirait que c’est vrai.

    Je pourrais continuer mais le texte est assez long comme ça.

    À bientôt
    Lune

    #36976 Répondre
    anonyme

    Salut
    Crois-moi, tu devrais faire le test pour savoir si tu es HPI ou non. Cela pourrait t’aider à mieux comprendre ce qu’il se passe dans ta tête et à mieux t’accepter.
    Je l’ai passé quand j’avais huit ans et en fait, ce sont mes parents qui m’ont proposé d’y aller. J’avais dit oui parce que je ne savais pas ce que c’était et que j’aimais les choses nouvelles. Après avoir fait le test, le diagnostic s’est révélé positif, je suis HPI. Et ce test m’a aidée à mieux me comprendre et mieux m’accepter. J’ai aussi découvert pourquoi je ressentais des émotions plus intensément que mes potes, parce que être HPI et être hypersensible, c’est souvent lié. Franchement, je ne regrette pas d’avoir fait ce test car j’ai pu me comprendre et m’accepter.
    Je n’ai qu’un conseil à te donner : va voir un psy, explique lui ton cas et fais ce test, ça t’aidera beaucoup dans la vie

10 sujets de 1 à 10 (sur un total de 10)
Répondre à : Être HPI
Vos informations :




:bye: 
:good: 
:negative: 
:scratch: 
:wacko: 
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose: 
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail: 
:-( 
:unsure: 
;-) 
 


<a href="" title="" rel="" target=""> <blockquote cite=""> <code> <pre class=""> <em> <strong> <del datetime="" cite=""> <ins datetime="" cite=""> <ul> <ol start=""> <li> <img src="" border="" alt="" height="" width="">

Bouton retour en haut de la page