Etudes superieur, anxiété, mal-être…

  • Ce sujet contient 2 réponses, 2 participants et a été mis à jour pour la dernière fois par nana geller, le il y a 1 année et 4 mois.
3 sujets de 1 à 3 (sur un total de 3)
  • Auteur
    Messages
  • #35346 Répondre
    nana geller

      Hello everyone,

      C’est ma première fois sur ce forum et il faut dire que j’ai trouver ce site il y a moins de 20 minutes. Je pense tenter une énième chance d’en parler pour pouvoir extérioriser même si le problème ne seras pas facile à résoudre.

      Je viens d’entrée en études supérieur il y à 1 mois maintenant. J’ai quitter mon BUT au bout d’un mois parce qu’il faut savoir que je suis une personne très anxieuse au moindre trucs, je pense même être dépressive à ce stade (j’aimerais que ce soit faux en attendant je ne suis toujours pas partit voir un psychologue) pour me réorienter en vitesse en BTS dans mon ancien lycée. J’ai fais ce choix rapide parce que je ne voulais pas me retrouver sans rien cette année, avec de la chance mon BTS m’a accepter il y a quelques jours. Je me rends compte que mon mal-être ne s’efface toujours pas et qu’au fond, c’est bien moi le problème et non les études que je poursuit.

      Je suis rentrée plus d’une fois en pleurs chez moi avec l’envie de vouloir en finir avec mes études (pour cette année), j’ai toujours été une très bonne élève mais depuis mes années de lycée je pense que je n’ai pas réussis à digérer le changement et malgré un travail acharnée (et de bonnes notes!) je me suis toujours sentis au fond de moi mal et triste. Je déteste être dans cette état là, je suis de mauvaise humeur et triste presque touts les jours, je me sens immature en pensant que mes émotions ne sont que de passage (depuis bientôt 3 ans maintenant), que je ne serais jamais vraiment indépendante et pour finir j’ai vraiment honte de moi. J’ai toujours prioritiser les études et l’éducation avant tout, mais me voir fraichement sortit du lycée avec un bac (et une mention), toujours coincer dans ce cercle vicieux à 2 doigts de prendre une année sabbatique. Cette idée me tue, mais je sais que ce serait la bonne solution.

      Je ne sais plus quoi faire, mes parents sont très compréhensible mais je ne veux pas leurs affliger ça, je ne suis pas du genre à montrer mes emotions mais depuis cette rentrée universitaire tout vrille dans mon cerveau et c’est bien la première fois qu’ils m’ont vue aussi vulnérable.

      Merci d’avoir pris le temps de lire ce très long paragraphes surement regorger de fautes d’orthographes. En ésperant finir cette journée sur un bon point, je vous souhaite à tous une très bonne fin de semaine :bye:

      #35367 Répondre
      EmyNo
      Participant

        Bonsoir,
        Tout d’abord n’est pas honte de toi. Tu ne dois pas avoir honte de te sentir mal … ce sont des choses qui arrivent au cours d’une vie.
        A te lire, j’ai l’impression que pendant le lycée, tu as tout misé sur les études, et que tu t’es oublié. Pour avoir fait la même chose, et mettre mis la même pression, je peux te dire que ce n’est pas sain et que c’est un comportement qui peut te mener au burn out. Tout humain a besoin de décompressé, de prendre du temps pour soi. Je sais que ce n’est pas évident et parfois stressant. Il faut que tu réalises que les études ne sont pas tout dans une vie.
        (Aujourd’hui je résonne comme ça car c’est un comportement qui m’a conduit dans une dépression profonde. Les années de thérapie m’ont permis d’être réaliste et de remettre les choses à leur place.)
        En tout cas c’est tout à fait légitime de ressentir ce que tu ressens. Et je comprends bien à quel point les études comptent pour toi.

        Peut-être que ton acharnement pour les études te permets de ne pas penser à ce qui te rends mal depuis ses dernières années ? peut-être est-ce un moyen que tu as trouvé (inconsciemment) pour éviter ce qui te fais vraiment souffrir ?
        Ce que j’essaie de dire, c’est que peut être que ton mal-être ne vient pas forcément des études . C’est aussi une piste à explorer.

        Si tes études te font trop mal, ou que tu vois que les choses empirent, alors effectivement, prendre une année sabbatique est la bonne solution. Mais il ne faut pas que ce soit une solution qui te fasse encore plus de mal : Pourquoi est-ce une idée qui « te tue »?
        Demande toi, si il ne faut pas mieux prendre une année pour te reposer et soigner ce mal être et ainsi reprendre des études dans de bonnes conditions, plutôt que de continuer avec tant de souffrance ?
        Voir un psychologue pourrait t’aider à y voir plus clair, et il pourra t’orienter dans ce choix.
        Il est aussi tout à fait possible de répartir une année de cours en deux ans. (ce qui te laisse du temps pour souffler et aller mieux tout en étant scolarisé). = j’ai fait ça l’année de mon bac et ma première année de DUT : Ca a été une bonne solution pour moi.
        Et ce n’est pas grave d’avoir du « retard », car en réalité ce n’est pas du retard … tu avances sur d’autres aspects de ta vie.

        Tes parents sont aussi là pour ça. Comme dirait les miens « si on a fait des enfants c’est pour être là dans les bons moments comme dans les mauvais ». S’ils sont très compréhensifs, alors profites-en. Ce n’est pas leur faire du mal que de leur parler de ton mal-être. Certes ils seront touchés et attristés (le contraire serait bizarre…), mais je pense qu’il préféreront ça, à ne rien savoir du tout. De plus, le découvrir par eux même peut être bien pire.
        Il ne faut pas que tu es peur de leur dire. Ce sont eux qui te connaissent le mieux et qui pourront t’aider de manière adapté. Et je pense que plus tard ils seront « fier » d’avoir assuré leur rôle de parents.

        Pour finir, ne te dévalorise pas (plus facile à dire qu’à faire). Je suis sûre que tu es une bonne personne !
        Les moments de moins bien arrivent à tout le monde dans une vie, et il ne faut surtout pas avoir honte de demander de l’aide, à son entourage, à des professionnels ou à des inconnus.

        Bon courage à toi :bye:

        #35398 Répondre
        nana geller

          Merci beaucoup d’avoir pris le temps de lire mon petit paragraphe, ton message me fait beaucoup réfléchir sur effectivement le coeur du problème. Peut-être que les études en général ne sont qu’une coquille qui me permet de m’acharner sur mon sort et qu’en réalité le vrai problème peut-être lié à autre chose.

          Je pense que l’image de l’élève studieuse qu’ont m’a toujours coller me donne l’impression que je ne serais résumer qu’à ça jusque la fin de mes études, puis ensuite pour suivre ce chemin je vais devoir avoir un job en entreprise et dégoter le meilleur appartement dans un des plus grand building de France. Je suis tout l’inverse de ça en réalité, j’adore la campagne, les petite maison calme, la ferme, les animaux… J’ai une idée de vie très simpliste mais cette image qui me pousse à me surpasser chaque jours m’a user au point de pleurer à chaque sortie de cours, ne plus travailler une fois chez moi etc.

          Je cherche toujours un milieu entre me retrouver personnellement (travailler sur moi-même) et fournir un effort raisonnable pour ne pas finir dernière de la classe et donc déprimer encore plus ahah. En tout cas tout ça me fait beaucoup réfléchir et je suis sûr de pouvoir m’en sortir, c’est peut-être facile pour les gens de mon âge de relâcher la pression, allez en soirée, rarement se tuer au révision pour avoir de bonne notes, sortir avec ses amis, avoir une vie sociale… Mais pour moi ça me paraît ridiculement impossible à faire, j’essaye et je suis sur que d’ici cinq ans tout ça ne seras qu’un mauvais souvenir.

          Merci beaucoup en tout cas, et je te souhaite une bonne soirée si tu repasse par ici 🙂

        3 sujets de 1 à 3 (sur un total de 3)
        Répondre à : Etudes superieur, anxiété, mal-être…
        Vos informations :




        :bye: 
        :good: 
        :negative: 
        :scratch: 
        :wacko: 
        :yahoo: 
        B-) 
        :heart: 
        :rose: 
        :-) 
        :whistle: 
        :yes: 
        :cry: 
        :mail: 
        :-( 
        :unsure: 
        ;-) 
         


        <a href="" title="" rel="" target=""> <blockquote cite=""> <code> <pre class=""> <em> <strong> <del datetime="" cite=""> <ins datetime="" cite=""> <ul> <ol start=""> <li> <img src="" border="" alt="" height="" width="">

        Bouton retour en haut de la page