Façon sur de mourrir sans risquer un handicap

  • Ce sujet contient 12 réponses, 6 participants et a été mis à jour pour la dernière fois par Julie, le il y a 7 mois et 3 semaines.
13 sujets de 1 à 13 (sur un total de 13)
  • Auteur
    Messages
  • #24425 Répondre
    Unknown77

    Bonjour,je suis fatigué mais je serai bien embêter de survivre mais en plus de sa être incapable de retenter.

    #24443 Répondre
    Taetae

    Hey,
    Tu as l’air de ressentir un profond mal être. Le suicide n’est pas la bonne solution à tout les problèmes. Je ne sais pas ce qui te pousse à vouloir la mort mais si tu veux en parler etc n’hésite pas.

    #24451 Répondre
    sombre
    Participant

    Coucou unknown

    Parfois c’est difficile et la solution la plus facile et a long terme qui nous vient c’est se donner la mort..moi en ce moment je sombre,je meurs à petit feu alors pourquoi ne pas s’entraider et trouver les meilleurs solutions???parce que ce donner la mort c’est lâche et c’est les être auxquels on tient qui souffre de tous ça…ils ne méritent pas ça,on doit s’en sortir au moins pour eux..Alors commence par en parler pour te soulever un poids

    #24470 Répondre
    unknown77
    Participant

    Merci pour vos réponse , ce serait compliqué à expliquer mais je vis pour les autres depuis plus de 2 ans pour pas qu’il souffre de cette décision et j’ai l’impression que c’et peut être eux qui sont égoïste , chaque jour je me bat contre moi même chaque jour j’en suis épuisé ,juste pour qu’il ne s’en sente pas coupable ,depuis la 4 eme je prend des medoc ,ensuite j’ai commencé à fumer des cigarettes puis autre chose et sa m’a pas dû tout aider , je n’ai pas confiance au professionnel entre guillemets,malgré que ma vie a « mal commencé  » j’aurai pu bien la finir mais je sais que ces voix ne s´arreteront pas ni ces cauchemars d’ailleur Sa fait 11 ans que sa dure et mon père et ma grand mere sont comme moi et je préfère mourrir que devenir comme eux , je pensais a faire une overd*se mais si je survis j’aurai une addiction supplémentaire ,je ne cherche plus de l’aide mais juste partir tranquillement même si je souffre je pourrais le supporter pour la dernière fois .
    Merci et désolé de vous mêler à sa.

    #24482 Répondre
    unknown77
    Participant

    Je ne cherche pas de solution à mes problème je veut que tout s’arrete

    #24492 Répondre
    delain
    Modérateur/modératrice

    Bonjour,

    Ton message nous inquiète, tu sembles être en grande souffrance avec des idées suicidaires. Ne reste pas seul.e avec ça, et prends le temps de nous appeler. Nous serons à ton écoute.

    Notre numéro le 0800 235 236 (9h-23h) est ouvert tous les jours, c’est un service anonyme et gratuit !

    L’équipe Fil Santé Jeunes

    #24596 Répondre
    Anonyme

    Appelle le numéro donné par l’équipe.
    Ne fait pas de bêtises surtout.

    #24620 Répondre
    Taetae

    Coucou,
    Je comprend le fait qu’il est difficile de faire confiance aux professionnels mais ma grand mère était psycologue et elle a réussi à sauver de nombreux patients qui était au bout du bout. Je ne connais pas les détails car elle n’était pas autorisée à en parler mais je sais que beaucoup de ses patients vivent aujourd’hui normalement ou avec un traitement. Si j’ai bien compris tu as une maladie héréditaire ? Il ne faut pas que tu restes seule dans ce genre de situation car si tu en parle ton état peut beaucoup s’améliorer. Si tu vois un professionnel il pourrait même te prescrire un traitement qui t’aiderait à aller mieux. Je sais que c’est égoïste de ma part de te demander ça alors que je ne ressens pas la même chose que toi, mais ne fais pas ça, ce n’est pas la bonne solution.
    Appelle le numéro que l’on t’a donné. J’espère que vous trouverez une solution. Tiens nous au courant (si tu le souhaites) <3

    #24639 Répondre
    unknown77
    Participant

    J’ai fait des tentative elles ont échoué et j’ai du les camoufler je veut avoir à refaire sa

    #24638 Répondre
    unknown77
    Participant

    Reupload :je suis toujours en vie .
    Merci pour vos réponse , la psychologue de ma fac m’a contacter quand elle a vu que je n’etait pas aller au partiel ,on a un rendez vous le 6 janvier ,mais chaque jour depuis le 15 décembre je fait des « mauvais rêve  » ou je revis des situation de ma vie ,je me dit que je peut « tenir  » jusqu’au rendez vous mais je sens que l’attente va être compliqué et que j’en ressortirai toujours autant tourmenté,je suis perdu alors que j’était sur de ma décision mais j’en veut que sa s’arrete mais je ne pas sur d’en vouloir mourrir donc j’y réfléchis encore ,d’ailleur je ne vois toujours pas de quelle manière m’y prendre pour passer a l’acte .J’ai juste peur de faire n’importe quoi sur un coup de têtes .

    #24648 Répondre
    claramrtn
    Participant

    Salut alors c’est vraiment une hyper bonne chose d’avoir pris rendez-vous et honnêtement ça démontre un énorme courage. Pour essayer d’un peu t’aider, depuis ma naissance (j’ai 17 ans) j’ai été maltraitée par ma mère, c’est allé jusqu’à ce qu’elle tente de me jeter par la fenêtre, qu’elle m’abandonne la nuit au milieu d’une route, m’enfermer la nuit dehors bref c’était un enfer. Arrivée à l’âge de 14 ans je pensais réellement au suicide et je comptais réellement passer à l’acte mais je ne l’ai finalement pas fait parce que je m’étais rendue compte que même si la situation était clairement invivable et que j’avais plus le goût à la vie, je me suis rendue compte que en fait je voulais vivre, mais pas la même vie. Par chance en 2020 procès etc et mtn je suis chez mon père mais je renvoie encore cette génitrice, je fais cauchemars sur cauchemars, j’ai des visions macabres sans cesse, j’avais énormément de mam à dormir, j’ai développé bcp d’anxiété, fait des malaises bref… et cette année j’ai décidé d’aller chez une psy et là, LIBERATION. Alors oui évoquer ce qui fait mal ça blesse, on peut pleurer, ressasser des choses qu’on tente tant bien que mal d’oublier c’est pas la meilleure des choses mais au final si. On soigne le problème en profondeur. Petit à petit on avance en soignant la plaie profondément parce que mettre juste un pansement dessus ne sert à rien. Oui sur le moment ça semble soulager mais ça nous détruit au fond et quand ça a finit de nous ronger on ne peut plus rien faire. Et bah aller voir une psy ça empêche ça, c’est jamais facile au début mais ça libère, ça nous fait cogiter mais en bien. Alors je n’ai pas eu vraiment d’addiction comme toi mais ton choix d’avoir accepté ce rdv vraiment bravo et premier degrés je suis très fière de toi même si nous ne nous connaissons pas. Tu vas y arriver!!! si tu as besoin, tu peux chaque jours venir sur cette discussion nous donner de tes nouvelles, nous expliquer ce que tu ressens etc.
    Passe la meilleure soirée possible et sache que des gens, même s’ils ne te connaissent pas, espèrent que tu vas aller de mieux en mieux et que tu feras les bons choix. :heart:

    #24655 Répondre
    Julie

    Ne te suicide pas !
    On tient à toi !
    Tes parents, tes amis, ta famille…
    Que feraient-ils sans toi ?
    Ils t’aiment !
    Courage et ne fais pas de bêtises !!!!

    #24654 Répondre
    Taetae

    Hey,
    Si l’attente est trop difficile n’hésite pas à parler ici car nous serons plusieurs à t’écouter etc… Si tu n’es plus sûr de ta décision c’est que tu as déjà fait des progrès. Il faut que tu continues sur cette lancée et que tu ne perdes pas confiance. Merci de nous avoir donné de tes nouvelles <3

13 sujets de 1 à 13 (sur un total de 13)
Répondre à : Façon sur de mourrir sans risquer un handicap
Vos informations :




:bye: 
:good: 
:negative: 
:scratch: 
:wacko: 
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose: 
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail: 
:-( 
:unsure: 
;-) 
 


<a href="" title="" rel="" target=""> <blockquote cite=""> <code> <pre class=""> <em> <strong> <del datetime="" cite=""> <ins datetime="" cite=""> <ul> <ol start=""> <li> <img src="" border="" alt="" height="" width="">

Bouton retour en haut de la page