Idée suicidaire

  • Ce sujet contient 2 réponses, 2 participants et a été mis à jour pour la dernière fois par Mica, le il y a 1 mois.
3 sujets de 1 à 3 (sur un total de 3)
  • Auteur
    Messages
  • #27320 Répondre
    Sugar sugar une

    La je suis à bout . J’ai un gros problème majeur qui me ronge , mon rougissement je rougis tout le temp même quand je suis pas gênée ca ma menée a une phobie sociale grave ça me pourris la vie . Pour ceux qui n’ont pas ce problème ce n’est rien de grave .. pourtant on se moque et on c moquée par le passé constamment de moi pour ça , je suis jamais crédible à cause de ça .je peut même pas parler à ma propre mère ou mon propre père sans rougir j’en peut plus . Je ne peut même pas allez chez le psy je suis trop pauvre, je me suis renseigner pour prendre rendez vous dans des structures gratuite dans ma ville , résultat : c’est complet plus de place le maquillage ne fonctionne pas .. Au lycée c’est la galère je sèche tout les oraux . Je me suis renseigner sur internet et le rougissement est incurable , donc la seul solution à la quel je pense c le suicide car je ne le supporte plus . De plus j’ai subi du harcèlement dans le passer qui m’ont je pense laisser de grande séquelle ( je ne veut pas mauto diagnostiquée
    ) et enfin depuis toujours on se moque de moi sur mon physique ça continue voilà ma vie
    misérable je ne suis bonne a rien j’ai de mauvaise note je rougis tout le temp , et je suis moche .. :unsure:

    #27368 Répondre
    fil santé jeunes
    Maître des clés

    Bonjour Sugar sugar une,

    J’ai ce problème moi aussi. C’est insupportable de ne pas pouvoir contrôler ce qu’il se passe sur son propre visage, ça surgit sans prévenir le plus dur c’est qu’on en a conscience et qu’il n’y a rien à faire. Je suis actuellement une formation, dans un établissement où le masque n’est plus obligatoire, mais recommandé, résultat je suis le seul à le porter, car j’ai peur de rougir. Le masque cache mes joues, mais c’est peine perdu car c’est l’ensemble de mon visage qui devient écarlate, les autres me l’on déjà fait remarquer.

    J’ai subis quelques moqueries à l’école primaire, mais j’ai eu la chance de ne pas me retrouver au collège avec les personnes qui me les faisait subir. C’est incompréhensible, des gens se permettent de traiter quelqu’un comme un moins que rien sans raison, la méchanceté est gratuite mais c’est la personne qui en est victime qui en paie le prix fort. Ce n’était pas violent, ni répété, mais mon estime de moi en a pris un coup, si ils agissent ainsi envers moi c’est car je ne vaux rien, c’était de ma faute donc (car la souffrance sans explication est parfois plus dur à accepter et donc à supporter). Aujourd’hui encore je ne m’aime pas, pas du tout. Et c’est difficile de prendre soin de moi, car au fond je me déteste, je le comprend et même si rien de ce qui est arrivé n’est en soi de ma faute, j’en porte le poids.

    Un problème en est un s’il nous en pose un. Ce n’est pas le problème en soi qui pose problème, mais bien les conséquences qu’il a sur notre quotidien, conséquences qui font qu’on appel ça un problème. Tu es légitime d’en souffrir et de t’en plaindre. Ce que tu décris est difficile à lire, je n’imagine pas comment c’est pour toi de le vivre.

    Ne te suicide pas.

    Quand la vie est invivable c’est compliqué de voir ce qui pourrai justifier de continuer à se battre, quand on souffre tout les jours d’être soi, de vouloir changer des choses qu’on ne pourra jamais changer : la souffrance, la frustration, le dégout de soi…

    J’ai 21 ans, j’ai raté mes études, je n’ai jamais eu de copine, je n’ai pas de vie sociale, je suis anxieux, dépressif et mal dans ma peau (et moi aussi je me trouve moche). Ces dernier temps je supporte de moins en moins de vivre, je suis fatigué de me battre, je manque d’endurance mais je m’accroche !
    Ce qui fait que je me retrouve aujourd’hui à lire ton message sur le forum. Je m’y retrouve, et dans le même temps ce vécu est le tien. Je n’ai pas de solution concrète. Je n’ai pas trouver le secret pour aimer la vie.

    Je souhaitais juste t’apporter mon soutien anonyme, mais sincère.

    Courage !

    Tu n’est pas seule.

    Bon après midi Sugar sugar une !

    #27519 Répondre
    Mica

    Bonjour
    Ce que vous avez écrit m’a beaucoup touchée moi aussi je crois être dépressif et je crois que je vais louper mes études car je vais passer le brevet et a cause de ma dépression toute les matières au quel je suis fort je comprends plus rien et n’arrive a rien
    Et surtout ce qui m’a le plus étonné c’est que c’est que quand j’écris sur fsj que je me sens bien et ducoup je voulais savoir comment on devient maître des clé car c’est peut être ça qui va me faire tenir le coup et la vie

3 sujets de 1 à 3 (sur un total de 3)
Répondre à : Idée suicidaire
Vos informations :




:bye: 
:good: 
:negative: 
:scratch: 
:wacko: 
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose: 
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail: 
:-( 
:unsure: 
;-) 
 


<a href="" title="" rel="" target=""> <blockquote cite=""> <code> <pre class=""> <em> <strong> <del datetime="" cite=""> <ins datetime="" cite=""> <ul> <ol start=""> <li> <img src="" border="" alt="" height="" width="">

Bouton retour en haut de la page