Image de la fille forte mais au fond ça ne va plus

  • Ce sujet contient 2 réponses, 3 participants et a été mis à jour pour la dernière fois par Sherana, le il y a 11 mois et 1 semaine.
3 sujets de 1 à 3 (sur un total de 3)
  • Auteur
    Messages
  • #41978 Répondre
    Vaiana

      Bonjour à tous :bye: ,
      Je vais vous expliquer un peu mon histoire… J’ai 17 ans j’approche petit à petit de mes 18 ans, dans quelques mois. J’ai eu une enfance aimante avec des parents extraordinaires, je n’ai jamais manqué de rien. Cependant, j’ai toujours eu un énorme manque de confiance en moi. J’étais souvent seule en primaire, un peu ronde, j’étais la roue de secours. J’ai toujours été bonne élève, je cherche toujours à me dépasser intellectuellement, même parfois trop. D’apparence, je suis une fille froide au premier abord, forte, qui n’a peur de rien avec un fort caractère et fort trait d’humour. Mais depuis 2020, c’est très dur pour moi mentalement, j’accumule le stress, les déceptions, beaucoup de responsabilités, des moments familiaux durs. Je sais que j’ai cette image de fille intouchable alors je m’appuie sur cela en me disant que je suis capable de prendre tous les malheurs du monde et de les résoudre, que rien de m’affecte. Alors qu’en réalité dès que je suis seule je pleure, j’angoisse, je ressasse toutes mes pensées négatives, je pense trop, je gigote et même parfois j’ai l’impression de faire des crises d’angoisse (coeur qui bat fort et vite, muscles qui se contractent, respiration difficile, pleurs, tremblements). Néanmoins, quand je suis en dehors ou entourée, je peux ressentir de l’anxiété mais à une intensité beaucoup plus modérée que quand je suis seule. Je n’ai jamais osé demander à mes parents d’aller voir un psy ou autre professionnel car j’avais honte de casser mon image. C’est pourquoi je préfère en parler librement et anonymement sur ce forum. Je parle très rarement de mes problèmes à mes amies et je minimise la chose. Ma famille n’est pas au courant même je sais que si j’en parle à mes parents, ils seront d’une grande aide et feront tout pour m’aider. C’est vraiment cette image de moi qui me bloque, j’ai peur et un peu honte de faire tomber le masque et de montrer la vraie personne que je suis et mes sentiments. D’ailleurs, je refuse l’amour si on peut dire ça comme ça. Je suis très amoureuse de mon ami d’enfance et lui également, mais le collège nous a séparé. Je l’ai retrouvé au lycée il m’aime, je l’aime mais je ne lui ai pas adressé la parole depuis seconde. J’ai eu tellement de problèmes et de mal-être cachés lors de mon année de seconde, que j’ai préféré l’ignorer totalement, même pas un bonjour, quand j’ai compris que j’étais amoureuse de lui et que lui aussi. J’ai tellement peur de le soûler, j’ai tellement peur de ne pas être assez bien pour lui que je préfère passer pour la pire des garces que lui montrer à quel point je l’aime. Alors voilà mon histoire, voilà le masque sous lequel je me cache et duquel j’aimerais me défaire.
      Merci d’avance de vos retours 🙂

      #42049 Répondre
      Lundi
      Participant

        Hello Vaiana,
        Je crois que je comprends ce que tu ressens en étant une personne avec une image de force. Les gens ne s’inquiètent pas pour une excellente élève qui a donc plus de mal à montrer son mal-être.
        Si j’ai bien compris c’est le Covid que ça va moins bien. Tu dis que tu te sens seule. Et on a quand même passé un long confinement… seuls avec sa famille.
        Tu as des frères et sœurs?
        Maintenant tu as plus d’amis?
        Si tu veux que tes parents ne sachent pas (du moins au début) pour le psy, il existe des mda (maison des adolescents) un peu partout en France. Renseigne-toi peut être pour voir si y en a une à côté de chez toi!
        Sinon, peut être y a-t-il un.e psy scolaire dans ton lycée?
        Pour les crises d’angoisse, les symptômes y ressemblent pas mal. C’est souvent? Après quelque chose en particulier?
        Pour la personne que tu aimes (et qui t’aime ;), peut être tu pourrais en profiter pour renouer avec lui? (En plus je veux pas être rabat-joie mais si tu es en terminale, il ne vous reste plus beaucoup de temps avant de (sûrement) être séparés).
        Si il t’aime, tu ne le soûleras pas.
        Je sais que c’est pas agréable d’être derrière un masque.
        Courage!
        Lundi

        #42053 Répondre
        Sherana
        Participant

          Salut,
          Dans ton histoire je me reconnais totalement. C’était moi il y a encore 2 semaines. Ce que je vais écrire n’est peu être pas ton cas mais je préfère le mettre pour te mettre en garde. Il y a deux semaines j’ai fait une tentative de suicide et j’ai été hopitalisé. Cette image de personne forte c’est brisée au yeux de tout le monde et pour tout te dire tous les adultes de mon lycée (je suis en première) mon tourné le dos. Ce que je veux dire par là c’est qu’il faut que tu cesses cette image au plus vite. Tu as peur de perdre des gens? Si tu les perds c’est que ce n’était pas les bon. « C’est dans le besoin qu’on reconnait ces amis ». C’est un proverbe malgache que mon père me dit souvent. Ca veut tout dire. Si quand tu montres ton stress que tu brises cette froideur que tu mets pour te protéger tu vas perdre des gens. Moi j’ai perdu tout le monde au niveau des adultes. Ca montre que c’était pas ceux qui étaient là pour t’aider. Cette image je te conseille de l’enlever au plus vite, d’arrêter de faire semblant car un jour tu vas craquer violent et ca risque de mal finir.
          Pour le fait que tu prends sur toi tous les problèmes du monde je suis aussi comme ça. Dès que quelqu’un à un problème tu vas lui trouver des solutions même si ce problèmes est pas grave, tu vas te démener pour aider. Tu peux pas tout porter, tu as déjà tes problèmes. C’est pas être égoïste de d’abord penser à sois c’est juste prendre soin de sois. Je te dit pas de ne pas aider mais aide les gens qui sont vraiment important à tes yeux.
          Après si tu n’oses pas en parler à tes parents tu peux aller à la maison des ados près de chez toi sans qu’ils les sachent et tu peux consulter des psychologues, psychiatres gratuitement.
          Voilà, désolée pour le pavée.
          Hésite pas si tu as besoin de parler, tu es au bon endroit.
          Courage ma belle,
          Sherana

        3 sujets de 1 à 3 (sur un total de 3)
        Répondre à : Image de la fille forte mais au fond ça ne va plus
        Vos informations :




        :bye: 
        :good: 
        :negative: 
        :scratch: 
        :wacko: 
        :yahoo: 
        B-) 
        :heart: 
        :rose: 
        :-) 
        :whistle: 
        :yes: 
        :cry: 
        :mail: 
        :-( 
        :unsure: 
        ;-) 
         


        <a href="" title="" rel="" target=""> <blockquote cite=""> <code> <pre class=""> <em> <strong> <del datetime="" cite=""> <ins datetime="" cite=""> <ul> <ol start=""> <li> <img src="" border="" alt="" height="" width="">

        Bouton retour en haut de la page