Je ne comprends pas ce que je suis

  • Ce sujet contient 6 réponses, 1 participant et a été mis à jour pour la dernière fois par Fortishead, le il y a 1 année et 4 mois.
7 sujets de 1 à 7 (sur un total de 7)
  • Auteur
    Messages
  • #34855 Répondre
    Fae

      Depuis que je suis petite, l’idée d’être lesbienne ne m’a jamais dérangée. Bien que si un jour je tombe amoureuse d’une fille ça va sans doute me faire très bizarre puisque j’ai (pour le moment) toujours été attirée par des hommes.
      Je n’ai jamais couché avec un garçon mais j’ai déjà eu des préliminaires que j’ai plutôt apprécié jusqu’au moment où j’ai touché son sexe. sans savoir pourquoi, ça m’a refroidie et j’étais plus capable de rien faire, je me suis figée et mon copain de l’époque n’avait pas compris et moi non plus d’ailleurs, je ne comprends pas.
      L’idée de coucher avec un mec ne me rebute pas, leur corps ne me dégoute pas au contraire j’apprécie la vue a la piscine mdr mais par contre coucher avec un mec, l’idée d’être pénétrée ça me fait vraiment… je sais pas comment décrire ça mais disons que je suis mal à l’aise avec cette idée.
      Alors que je peux coucher avec une fille sans souci.
      Je ne comprends pas, fondamentalement (et pour le moment) je n’ai pas envie de sortir avec des filles mais avec des garçons.
      Je dis pour le moment parce que j’essaye de rester la plus ouverte possible.

      Mais j’ai vraiment envie d’avoir un petit ami le problème, c’est que s’il se rend compte que je suis incapable de coucher avec lui il va partir non ?

      Désolé pour ce long pavé, du coup ça fait plusieurs questions au final mdr (j’essaye d’en rire mais je suis vraiment perdue, dites moi que je suis pas la seule dans ce cas !)
      ça fait quelques semaines que je me pose la question, d’ordinaire, je m’en ficherais de savoir ce que je suis mais… y’a plus ou moins un garçon qui me plait dans ma classe et du coup j’aimerais pouvoir être a la hauteur vous voyez ?

      #35078 Répondre
      Emilien

        Slt, si toucher un pénis te répugne et que toucher une fille ne te dérange pas, c’est que tu es peut être en effet lesbienne. Ou peut être tu n’es pas prête pour aller plus loin avec les garçons.
        Sinon, si tu peux discuter avec ce garçon et si il te repousse à cause de ça c’est qu’il est plus attiré pas ton sexe que toi car s’il t’aime vraiment, ça ne le gèneras moins voire pas. Il peut même t’aider à trouver une solution.

        #35297 Répondre
        Fae

          Salut !
          merci pour ta réponse. Au moment où j’ai posté ce message, j’étais vraiment dans le mal et terrifiée parce que ma mère me répète tout le temps (encore maintenant) que si je couche pas avec mon futur copain il va se barrer sans demander son reste et que j’avais besoin de soutien (merci beaucoup d’avoir répondu même si je ne le vois que maintenant ça fait du bien de savoir que j’ai été lue et comprise alors vraiment merci !).
          Pendant longtemps j’essayais de ne pas trop y penser mais maintenant que je grandis j’ai envie d’avoir des relations romantiques avec des mecs. Les filles, même si j’en trouve certaines vraiment belle, je ne pense pas pouvoir sortir avec… je sais, je suis compliquée mdr !
          Pendant longtemps j’étais terrifiée a l’idée d’être asexuel pour les raisons que j’ai dit plus haut alors j’essayais de nier mais en fait, même si je le suis pas complètement, je suis sur le spectre de l’asexualité et même si ça me fait peur, en fait je pense avoir trouvé un mot pour me désigner et même si parfois je nie encore, je pense vraiment être hétéro-romantique (je sais pas comment on l’écrit mdr mais tu comprends l’idée xD)
          Même si ça me terrifie encore (j’utilise beaucoup le verbe terrifier désolé) je pense pouvoir être capable de m’accepter

          #35309 Répondre
          Fortishead

            Salut

            Tu sais être lesbienne ou gay c’est constamment ressentir l’envie d’être en contact physique et avoir l’envie de faire constamment l’amour avec une personne de même sexe.
            Moi je suis gay et c’est ce que je ressens.
            L’homosexualité ne se construit pas en opposition à un sexe mais par l’attirance très marquée par le même sexe que soi .
            Moi j’ai tout le temps envie de coucher avec un garçon moi par exemple et j’arrive pas à me défaire de cette envie
            et je ressens pas d’attirance sexuelle pour les filles (Je ne ressens pas l’envie de coucher avec une fille ) mais cette non envie ne vient pas du dégoût du sexe féminin, c simplement le sexe féminin ne m’excite pas vraiment sexuellement.
            Voilà pour ma part ma propre expérience de mon homosexualité.

            Prends ton temps être lesbienne c’est être excitée sexuellement par les filles et pas par les garçons et tu aimerais au fond de toi si personne ne te jugeait, te mettre en couple et avoir des relations sexuelles avec une fille plus qu’avec des garçons.

            Je pense que ton blocage au contact d’un pénis c’est soi parce que tu n’es pas excitée sexuellement par le sexe masculin ou sois parce que tu ne te sens pas prête pour une relation sexuelle.

            Quant à l’attirance que tu ressens pour les garçons c’est peut être juste physique.
            Moi par exemple je ressens régulièrement de l’attirance physique pour les filles je trouve leur corps et leur courbes plus beau que ceux des garçons mais malgré cette attirance physique je ne ressens pas d’excitation sexuelle.
            C possible que tu sois dans ce cas.

            #35316 Répondre
            Fortishead

              Pour compléter mon message, L’asexualité c’est quelque chose de possible.
              Moi je ressens une certaine forme d’asexualité avec les filles, je les trouve jolie belle et attirantes physiquement je ne ressens pas d’attirance sexuelle je n’ai même pas de phantasme sexuelle avec elles.

              Donc il se peut que tu sois asexuelle avec les 2 sexes.
              Il est possible d’être hétéro romantique et asexuelle. C’est tt à fait correct et valide.

              Le plus important c’est toi, si tu te sens bien avec les garçons sur le plan romantique sans ressentir d’envie sexuelle pour le garçon, c’est tout à fait correct et valide.
              Après il se peut que l’envie sexuelle vienne jamais ou un jour après que tu sois bien amoureuse du garçon et que tu ressens assez de sentiments pour ressentir un besoin de partager un moment intime avec le garçon.
              C tour à fait correct et valide aussi.

              Donc prend tout ton temps et n’écoute pas ta maman le plus important c d’être en accord avec toi même et à ta propre écoute et puis il n’y a pas la course pour les relations sexuelles. Tu évolués à ton rythme et tu fais les choses uniquement si tu te sens prête émotionnellement à en faire l’expérience sans pression des autres.

              #35478 Répondre
              Fae

                Salut !
                Merci pour tes messages Fortishead et désolé de répondre que maintenant, j’ai eu des périodes compliquée et j’étais terrifiée de revenir voir sur ce site. J’ai toujours peur qu’on me juge mais ça c’est un autre problème.
                L’autre jour avec mes amis, on parlait de sexualité pour je sais plus quelle raison et j’ai calé le fait que j’étais peut-être hétéroromantique et là y’a un de mes potes qui me sort :
                – Tu sais, j’ai connu une amie qui se disait comme toi puis elle a essayé et c’est elle qui allait chez son copain pour coucher avec. Tant que tu n’as rien fait, tu ne peux pas savoir.
                Et ça m’a mis mal. Est-ce qu’il a raison ? est-ce qu’avant de me demander ce que je suis, il faudrait que j’ai des expériences sexuelles ?
                D’un côté je trouve cette phrase aussi débile que : « tant que t’as pas essayé tu peux pas savoir ». Mais de l’autre la trouve vraiment angoissante, pour ma part, je l’ai toujours entendu de la bouche d’homophobe qui disait ça aux homosexuel(le)s et je trouve ça débile, si le sexe opposé t’attire pas tu vas pas aller coucher avec juste pour essayer (sauf si t’es curieux mais c’est encore autre chose).

                Mais en même temps, et si c’était vrai, peut-être que si je me forçais a essayer j’apprécierai…

                Je comprends pas, j’ai du désir mais je n’ai pas envie de passer à l’acte et je suis terrifiée a l’idée que mes amis apprennent ça et ce sujet me terrifie, j’ai l’impression de pas être normale mais dans le mauvais sens du terme

                #35482 Répondre
                Fortishead

                  Bonsoir

                  L’asexualité existe pourtant bel et bien au même titre que l homosexualité ou l’hétérosexualité.
                  Dans notre société il y a beaucoup d’injonction sociale pour rester hétéro.
                  Il y aura tjrs des gens pour remettre en cause le fait que tu sois asexuelle bi homosexuelle etc.
                  Ceci c’est à cause de la présomption d’hétérosexualité dans notre société : tout le monde est hétéro jusqu’à preuve du contraire.
                  C’est vrai que personne ne remettra jamais en cause quelqu’un se disant hétérosexuel, on ne lui dira jamais  » t’es sur que tu es hétéro tu devrais essayer avec une personne de même sexe pour en être sur « .

                  Pour revenir à ta question oui si tu te sens asexuelle alors fait confiance à tes ressentis parce que ces ressenti caractérisent vraiment ce que tu es vraiment au fond de toi.

                  Moi j’ai découvert que j’étais gay à l’âge de 12 ans à cause de tous ces ressentis que j avais pour les garçons et Je n’avais vraiment pas besoin d’essayer avec un garçon ou une fille pour savoir que je suis homosexuel et aujourd’hui après avoir eu ma première expérience sexuelle avec un garçon je sais que je n’ai point besoin de coucher avec une fille pour être sur d’être homosexuel puisque les filles ne m’ont jamais excité sexuellement j’en suis sûr que je suis bien gay.

                  Je comprends tout à fait ta réaction face à ton ami, tu te déclare asexuelle après beaucoup de questionnement et de réflexion sur toi et d’un revers de main on remet en cause toutes tes réflexion sur ton asexualité.

                  Pour résumer les attirances les émotions les sentiments ne se commandent pas et non on n’est pas asexuelle ou homosexuelle en attendant d’être hétéro qd le moment sera venu

                  Tu sais récemment une amie m’a appris qu’elle était asexuelle elle le savait depuis l’âge de 15 ans et elle fait sa 1ere fois à 20 ans et elle m’a dit qu’elle est tjrs asexuelle elle le savait déjà bien avant cette expérience et cette expérience sexuelle n’a fait que confirmer ce quelle savait déjà.

                  Donc fais confiance à tes ressentis !

                7 sujets de 1 à 7 (sur un total de 7)
                Répondre à : Je ne comprends pas ce que je suis
                Vos informations :




                :bye: 
                :good: 
                :negative: 
                :scratch: 
                :wacko: 
                :yahoo: 
                B-) 
                :heart: 
                :rose: 
                :-) 
                :whistle: 
                :yes: 
                :cry: 
                :mail: 
                :-( 
                :unsure: 
                ;-) 
                 


                <a href="" title="" rel="" target=""> <blockquote cite=""> <code> <pre class=""> <em> <strong> <del datetime="" cite=""> <ins datetime="" cite=""> <ul> <ol start=""> <li> <img src="" border="" alt="" height="" width="">

                Bouton retour en haut de la page