Je ne ressens quasi-aucune émotion.

  • Ce sujet contient 2 réponses, 1 participant et a été mis à jour pour la dernière fois par Carmen, le il y a 1 année et 4 mois.
3 sujets de 1 à 3 (sur un total de 3)
  • Auteur
    Messages
  • #35423 Répondre
    Carmen

      Bonjour,
      Je ne sais pas trop ce que j’attend en écrivant ici mais j’ai rien à perdre alors je me lance. Ça fait quelques années que j’ai remarqué que quelque chose clochait avec mon « coeur ». C’est simple quand il s’agit d’émotions « positives » il est vide.. Pas d’amour ou de joie pour quinconce ou quoi que ce soit. Si ça va eh bien, rien mais si ça ne va pas c’est une catastrophe j’ai l’impression de suffoquer, de perdre pieds et même de mourrir parfois. Des sensations qui m’effraie énormément. C’est peut-être ridicule et commun..j’en sais rien.. Autant être honnête jusqu’au bout, mon père me battait plus jeune moi, ma mère et mon frère. Ce n’est plus le cas dieu soit loué mais j’ai l’impression d’en avoir garder des stigmates qui sont peut-être la cause de mon inhumanité. J’ai aussi d’autres comportements qui me font penser à l’autisme et d’autres « troubles mentaux »(je m’excuse si ce n’est pas le terme): je ne cerne jamais le second degrés, me sens toujours en décalage avec les gens de mon âge-trop mature ou trop gamine-très introvertie.
      Détail: j’ai 18ans et n’ai jamais eu aucune expérience amoureuse. Pendant longtemps j’ai pensé banalement que mon physique était le seul en tord (faut dire je ne me maquille pas et aujourd’hui ça ne passe plus sauf si on a un visage parfait) mais au fil du temps j’ai compris que mon « vide » émotionnel y était peut être aussi pour quelque chose..
      Je publie ce message parce que pour une fois le jugement d’autrui ne me fait pas aussi peur que le mien.. Je me blâme constamment pour mes différences alors une personne de plus ou de moins ne ferra pas de grande différence.
      merci à quiconque répondra.

      #35484 Répondre
      soso

        salut carmen
        deja sache que je ne te jugerai jamais. jai horreur de ca
        tu as ete suivie apres que ton pere est arreter de lever la main sur toi ?
        les personnes autour de toi se sont elles rendu compte que il y avait un truc qui clochais dans ton atitude ?
        quels serait tes troubles mentaux ?
        force a toi. gros bisous. soso

        #35543 Répondre
        Cole

          Salut Carmen,
          Ton témoignage est bouleversant et fait écho à mon propre vécu.

          Tout d’abord, ce que tu décris est normal suite aux problème de violence avec ton père.
          Enfant et au début de ton adolescente, tu t’es construite sur ce schéma familial, tu n’as pas pu te développer psychologiquement normalement comme les autres enfants et aujourd’hui toute cette violence a des répercussions sur ta vie présente.
          Enfant et ado, tu étais en mode survie au lieu d’être en mode vie et vivre une enfance normale et heureuse et un début d’adolescence normal !
          Ado, les autres me traitaient d’autiste car j’étais en total décalage avec les autres, alors que je ne le suis pas autiste. Je ne pense donc pas que tu sois autiste (et puis il n’y a qu’un professionnel de la santé qui peut diagnostiquer l’autisme chez quelqu’un), mais tu es plutôt très flippée intérieurement et tu es très cassée psychologiquement.
          D’ailleurs si tu as peur d’être autiste, c’est que tout simplement que tu n’as pas eu les bons codes sociaux de la part de la famille.
          Il ne faut pas oublier qu’enfant, la seule référence que nous avons au début de notre vie pour nous construire et nous développer psychologiquement c’est nos parents, et si un ou les 2 parents sont violents, alors tout est faussé et tu vas vivre dans une insécurité psychologique permanente (c’est ce que m’a expliqué ma psy).
          Moi, je me suis totalement refermé sur moi-même et j’avais beaucoup de mal à communiquer avec les autres car j’avais des troubles psychologiques (qui pouvaient ressembler à de l’autisme pour les autres) qui se déclenchaient quand je commençais à stresser, comme ne plus répondre à quelqu’un et devenir totalement muet quand celui-ci se mettait en colère contre moi ! C’est enfin un des symptômes que j’avais et j’en avais plein d’autres qui ne me faisaient pas fonctionner normalement.

          Est-ce que tu as envisagé d’entamer une psychothérapie ? Moi ça m’aide beaucoup à me sortir de tout ce vécu et à retrouver une vie à peu près normale par rapport aux autres.

          Sache que tout ce que tu décris pour moi c’est normal de le vivre, on ne peut pas sortir indemne psychologiquement quand on a vécu de la violence de la part d’un des parents enfant et ado.
          Je crois que l’on peut appeler ça du stress post-traumatique et tu as besoin de te faire aider psychologiquement !

          Moi-même j’ai eu beaucoup de mal à me reconstruire mais on peut y arriver, je me suis fait aider finalement par une psychothérapeute et j’ai bien fait car j’arrive enfin à avancer dans ma vie et aller mieux dans ma tête et plus personne ne me traite d’autiste !
          As-tu envisagé d’entamer une psychothérapie ? Car tu as vraiment besoin d’extérioriser toutes tes souffrances avec l’aide d’une personne bienveillante qui t’aidera à te reconstruire.

          Bon courage à toi.
          Si tu souhaites échanger plus, je suis à ta disposition.

        3 sujets de 1 à 3 (sur un total de 3)
        Répondre à : Je ne ressens quasi-aucune émotion.
        Vos informations :




        :bye: 
        :good: 
        :negative: 
        :scratch: 
        :wacko: 
        :yahoo: 
        B-) 
        :heart: 
        :rose: 
        :-) 
        :whistle: 
        :yes: 
        :cry: 
        :mail: 
        :-( 
        :unsure: 
        ;-) 
         


        <a href="" title="" rel="" target=""> <blockquote cite=""> <code> <pre class=""> <em> <strong> <del datetime="" cite=""> <ins datetime="" cite=""> <ul> <ol start=""> <li> <img src="" border="" alt="" height="" width="">

        Bouton retour en haut de la page