Je pense souvent à en finir mais je ne veux pas faire souffrir mes proches

  • Ce sujet contient 2 réponses, 2 participants et a été mis à jour pour la dernière fois par enzo4834, le il y a 8 mois et 3 semaines.
3 sujets de 1 à 3 (sur un total de 3)
  • Auteur
    Messages
  • #25270 Répondre
    lizzle

    J’ai 22 ans. Je n’ai pas eu une enfance facile ni une adolescence facile. Mon père est parti quand j’avais 6 ans ce qui a énormément détruis ma mère. Elle est devenu violente verbalement et physiquement avec moi plus tard. Je me scarifiais les bras quand j’avais 14 ans, je pensais que tout était ma faute, que je méritais tout ça. Quand j’étais en 3ème, je couchais avec des garçons de ma classe pour compenser ma solitude mais tout ça n’a fait qu’empirer car j’étais harcelée et même violentée par certains parfois. Je ne voulais pas rentrer chez moi quand les cours étaient fini car je savais que la violence n’était pas terminée.

    Un soir, je suis sortie et j’ai marché jusqu’à un pont qui surplombait une autoroute. Je suis restée là pendant une quinzaine de minutes me demandant si en sauter atténuerai ma souffrance, mais je ne l’ai tout simplement pas fait et je suis rentrée.

    Je suis enfin sortie du collège me disant que tout cela était terminé, j’avais alors 16 ans. Je faisais tout mon possible pour réussir ma nouvelle année en vain. Ma meilleur amie de l’époque avait décidé de cesser notre amitié car je n’étais qu’une « cnne et une slope » à ses yeux. Elle était en colère contre moi car je ne voulais pas me détacher de ce garçon qui me faisait tant de mal, il avait été violent avec moi.

    Un jour j’ai décidé d’apprendre à jouer d’un instrument, la guitare, car j’écoutais beaucoup de musique et dans un sens je voulais me prouver que j’étais capable de réussir quelque chose. Actuellement, j’en joue toujours mon niveau a considérablement évolué depuis mes 17 ans. ^^

    Puis les années ont passé et fin 2019 ma mère m’a mise à a rue, j’ai essayé de survivre pendant quelques mois dans une chambre minuscule, puis j’ai trouvé un travail et un appartement. Le monde a ensuite basculé suite au virus que vous connaissez tous. Je me suis confinée pendant 3 mois comme tout le monde mais je n’allais pas bien, pendant ce temps j’ai continué à travailler ma guitare, j’avais un petit lapin donc je n’étais pas si seule. Je l’ai malheureusement perdu en décembre 2020, il est mort d’une crise cardiaque. J’avais le coeur brisé. Je sais qu’il est heureux là ou il est en tout cas.

    Il y avait ce mois de juillet ou j’ai fait ma première tentative de suicide, j’ai pris une boite entière de *****. J’ai appelé ma mère pour lui dire ce que j’avais fait et je pleurais en lui disant que je n’en pouvais plus, que tout revenait dans ma tête à chaque fois, que tout se mélangeait. J’ai pris le tram et le bus pour aller chez elle, et je m’endormais à cause du médicament, je luttais parce que je savais que je ne me réveillerai pas. Je suis donc arrivée chez elle, et je pense que j’ai vomi je ne m’en rappelle pas bien. La soirée s’est terminée et j’ai dormi jusqu’au lendemain…

    J’ai été en garantie jeunes pendant un an et puis en aout 2020 ça s’est arrêté. Je n’avais donc plus d’argent pour pouvoir me nourrir ou même m’habiller, j’essayais de chercher du travail en vain à cause du confinement. Je demandais des aides pour pouvoir quand même garder mon appartement.

    En septembre 2020, j’ai rencontré un garçon grâce à ****, pour la première fois de ma vie je me suis sentie respectée par un homme. Nous nous sommes fréquentés pendant 8 mois,, je sais qu’il se passait quelque chose entre moi et lui. Parfois on se regardait dans les yeux pendant des heures ou on parlait allongés dans mon lit. Il venait chez moi pendant le confinement. Le Covid avait rendu ma situation bien compliqué au fond mais il arrivait à me rendre heureuse et puis en avril 2021 il m’as en quelque sorte abandonnée. Je ne saurai jamais vraiment pourquoi en soi mais je ne m’en soucie plus autant.

    Ce que j’ai ressenti à ce moment là c’était comme un poignard en plein le cœur. Tout mon monde s’écroulait, je n’ai plus mangé pendant des semaines, je ne sortais plus. J’ai bien perdu plus de 7 kilos en l’espace d’une semaine. Je me disait que si j’en finissais tout irai mieux mais je n’ai rien fait cette fois.

    Un soir je l’ai vu marcher dans la rue avec deux personnes, je ne sais pas pourquoi, j’ai pris le même chemin que lui, je n’ai aucune idée de si il m’a vu car je suis passée devant lui. Je ne savais pas à ce moment là qu’il m’avait bloqué sur les réseaux sociaux, j’étais persuadée qu’il avait juste besoin de temps mais aujourd’hui nous sommes en janvier 2022 et je n’ai toujours pas de nouvelles. J’ai évidemment rencontré d’autres personnes depuis tout ce temps. J’ai eu un groupe de musique mais qui n’a pas abouti malheureusement. Je commence finalement à laisser aller. Je me sens toujours aussi seule et démunie cependant. Je n’ai toujours pas trouvé de travail donc mon avenir et mes chances de garder mon appartement sont incertaines pour moi.

    Aujourd’hui j’en suis là, à écrire sur ce site car 45 minutes avant j’avais encore des idées noires. J’ai donc pris mon téléphone et j’ai tapé « j’ai envie de mourir » sur ***. Je suis tombée sur ce site. Je n’ai aucune idée de si quelqu’un lira ce que j’ai écris, je vous remercie en tout cas si c’est le cas.

    #25279 Répondre
    fil santé jeunes
    Maître des clés

    Bonjour Lizzle,
    Merci pour ton témoignage. Si tu en ressens l’envie ou le besoin, tu peux aussi contacter l’équipe Fil Santé Jeunes soit au 0800 235 236, soit par chat’. C’est anonyme, gratuit et nous sommes là tous les jours de 9h à 23h (22h pour le chat’).
    Prends bien soin de toi.
    L’équipe Fil Santé Jeunes

    #25282 Répondre
    enzo4834

    Ton histoire est très touchante mais le fait que tu continue à rencontre et à avoir des rencontre avec de nouvelles personne te permet de te maintenir dans la vie et que tu ne reste pas seule c’est sur.

    Tu dois être une fille un peu perdu du au faite que personne appart ce garçon t’aider à te sentir mieux mais je pense que ce que tu as écris t’as permis de te vider un peu et mtn il va falloir avancer et regarder vers l’avant.

    J’espère que mon message te donnera un peu le sourire 😄 et que tu vas continuer à te battre si tu veux parler reviens quand tu veux

3 sujets de 1 à 3 (sur un total de 3)
Répondre à : Je pense souvent à en finir mais je ne veux pas faire souffrir mes proches
Vos informations :




:bye: 
:good: 
:negative: 
:scratch: 
:wacko: 
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose: 
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail: 
:-( 
:unsure: 
;-) 
 


<a href="" title="" rel="" target=""> <blockquote cite=""> <code> <pre class=""> <em> <strong> <del datetime="" cite=""> <ins datetime="" cite=""> <ul> <ol start=""> <li> <img src="" border="" alt="" height="" width="">

Bouton retour en haut de la page