Je vais vous raconter mon histoire

  • Ce sujet contient 31 réponses, 2 participants et a été mis à jour pour la dernière fois par Anonyme, le il y a 9 mois.
20 sujets de 1 à 20 (sur un total de 32)
  • Auteur
    Messages
  • #47398 Répondre
    alixmtl
    Participant

      Salut, je sais que ça n’intéressera pas des personnes mais peut-être que des personnes ont vécu ça aussi, et ils se sentiront sûrement moins seul. Donc je vais vous raconter mon histoire.
      Lorsque ma mère est tombée enceinte de moi, il y avait de très grosse tension dans ma famille paternel. Ils ne voulaient pas de moi, ils ont espérer et souhaité à ma mère qu’elle fasse une fausse couche de moi. C’est horrible je sais. Et depuis que je suis née, je n’ai jamais été inclue dans leur famille. Ils me détestaient tous, comme si j’avais fait quelque chose de mal alors que ce n’était pas le cas.
      En maternelle j’ai subi une agression sexuelle par des camarades de classe. Ça a été classé sans suite, les parents étaient responsables car leur enfants étaient agressés aussi. Ils ont juste eu une amende et un rappel à la loi.
      De la CE1 à la CM2, mon grand frère m’aggressait, il me violait plus précisément. Je ne l’ai pas dit à mes parents parce que j’avais honte et j’avais peur qu’il me fasse quelque chose. Il m’a reviolé en 6ème puis il a arrêté.
      En 3ème, j’ai été harcelée par mes “amies”. Elles m’ont créé de très gros complexes, dont mon corps et mon poids. J’étais déjà “fine” mais elles savaient très bien que je n’avais pas confiance en moi et que je me détestait au plus haut point. Donc elles me rabaissaient tout le temps, que ce soit en face à face ou en message. J’ai commencé à avoir des troubles alimentaires, de l’anorexie mentale. Je faisais des restrictions alimentaires, dès que je voyais que j’avais pris du poids elles me le faisaient remarquer donc je me faisais vomir après les repas. Mon état c’est amélioré, je pensais du moins. J’avais beaucoup d’idée noire aussi. été porté plainte contre elles, elles ont eu un rappel à la loi puis elles m’ont laissé tranquille.
      J’ai commencé à voir une psychologue après ça mais j’ai arrêté en pensant que j’allais mieux.
      L’année dernière, j’ai commencé à avoir des souvenirs de l’agression par mon grand frère. Plus les jours passent, plus j’en ai. Et maintenant je suis retombée dans les TCA, anorexie mentale et boulimie. J’ai commencé à ne plus manger le midi au self, jusqu’à ce que la CPE remarque. Donc j’ai été convoquée, elle m’a mis sur les gardes. Mais je continuais de ne plus manger. Elle a appelé mes parents, j’ai été convoquée. J’ai remanger mais en petite quantité. J’ai recommencé, j’ai remanger… depuis c’est que ça. J’ai recommencé à me peser de plus en plus, à compter les grammes et les calories, à faire du sport, etc… Quand les cours vont reprendre, je sais que je vais recommencer à faire ça.
      Ma psychologue a fait un signalement en mai par rapport au viol, il doit être dévoilé la semaine prochaine ou dans 2 semaines. Je ne suis pas bien du tout. Quand ce sera dévoilé, elle va m’hospitaliser pour éviter que je fasse une ts et que mon trouble alimentaire s’empire, et mon moral aussi.
      J’y pense de plus en plus à me sucuider, je ne veux pas passer les auditions, j’ai peur. Ça va être classé sans suite comme pour tout les viols… j’aurai fait ça pour à rien, ça me mettra mal… je vous jure que je n’en peux plus moralement, j’ai vraiment envie de me sucuider pour éviter la suite mais je ne le fais pas parce que des personnes m’aiment et je ne veux pas qu’elles souffrent…

      #47418 Répondre
      Anonyme

        Coucou Alixmtl,
        Je me reconnais plus ou moins dans ton histoire même si évidemment chaque histoire est différente.
        Sache que déjà, je trouve remarquable la force dont tu fais preuve avec ton vécu, tu restes, tu essaie au mieux et c’est déjà une très bonne chose, je ne te connais pas mais pour autant je suis fière de toi.
        Je vais plus particulièrement te parler en ce qui concerne le signalement et les agressions sexuelles étant donné que c’est un sujet que je connais aussi et qui est toujours en cours actuellement.
        Comme toi j’ai été attouché et violé par le plus grand des enfants de ma famille (l’appeler mon “frère” est extrêmement compliqué pour moi) et j’ai fini par en parler. Malheureusement la première personne au courant en a parlé mais rien n’a été fait et c’est donc l’année d’après en parlant à une autre personne que le signalement à été fait (enfin). Ta psychologue a raison de prendre les précautions pour te mettre en sécurité, j’ai moi-même fait une TS suite à cela et mes troubles ont augmenté, d’où l’importance d’être suivi de près et entouré.
        Je veux te dire que l’instruction est encore en cours pour moi, que c’est long mais que j’ai une date pour le tribunal correctionnel, ce n’est donc pas toujours classé sans suite et je veux absolument que tu le saches !
        Pour les auditions, tu seras convoqué.e à la gendarmerie (mineure tu seras sûrement accompagnée et se sera filmé normalement), tu pourras alors exprimer le fait de vouloir porter plainte ou non contre lui. Suite à la plainte différentes personnes pourront être auditionnées par la suite et enfin celui mis en cause, il y aura une possibilité de demande d’évaluation psychiatrique pour l’enquête en ce qui le concerne par exemple en plus des auditions.
        J’ai envie de te dire qu’essayer est déjà un pas énorme pour avancer même si régulièrement la Justice n’est pas géniale…
        Je te souhaite plein de courage dans cette épreuve difficile,
        N’hésite pas à écrire si tu en as besoin ici, j’essaierai de répondre au mieux !
        Bonne fin de journée
        Amicalement,
        Ano

        #47423 Répondre
        Alixmtl

          Wow ça m’a touchée. Beaucoup de personnes me disent que je suis courageuse, moi je ne trouve pas.
          Si je veux porter plainte contre lui, il se passera quoi après ? Et une évaluation psychiatrique ce sera pour lui ou pour moi ou pour nous 2 ?

          #47425 Répondre
          Anonyme

            On ne voit pas nous même notre force se sont les autres qui la mette en évidence pour nous.
            Je peux t’assurer que tu es courageuse.
            La personne qui a fait le signalement sera probablement entendue, elle aussi, tes parents sûrement aussi et si il y a d’autres personne qui ont vécu des faits similaires et que tu le sais ou bien à qui tu en as parlé si tu donne les noms il est possible que eux aussi soient entendu pour l’enquête. En gros, si tu porté plainte ça enclenche l’enquête “approfondis”.
            L’évaluation ne sera que pour lui normalement mais par la suite il est possible que l’on te demande d’en faire une pour avoir une précision sur les conséquences que ça a sur toi. Ça varie en fonction donc je ne peux pas être plus précise malheureusement…

            #47429 Répondre
            Alixmtl

              C’est ma psychologue qui a fait le signalement et elle a été entendu il y a 1 mois. Je sais les conséquences que ça a sur moi. J’ai un stress post traumatique, j’ai des troubles alimentaires (anorexie mentale et hyperphagie boulimique), j’ai un trouble anxieux généralisé, j’ai des angoisses que ce soit chez moi ou au lycée (1h-2h avant de rentrer chez moi). J’ai ces angoisses parce que j’ai peur qu’il recommence mais il ne l’a pas refait. Encore heureux sinon mon état se serai bien dégradé.
              Je n’avais pas tout ça avant. Les “souvenirs” ont commencé à venir en 4ème, là où on approfondie la reproduction en svt. Puis au fond de moi, je savais qu’il s’était passé quelque chose mais j’avais peur que ce ne soit pas vrai. Et plus j’avance dans le programme, plus les souvenirs reviennent de plus en plus. Et j’en fais des cauchemars maintenant

              #47435 Répondre
              Anonyme

                Je comprends, si tu as été déjà diagnostiqué alors je pense que logiquement se sera pris en compte.
                Je comprends pourquoi ces cours t’amène à te “souvenir”, et je sais à quel point c’est dure. Je pense qu’il est important que tu sois accompagné au niveau pédagogique sur ces cours en particuliers, qu’en penses-tu ?
                Je me reconnais dans ce que tu exprimes, on le ressent et on ne veut pas y croire, on est dans le déni… j’ai moi-même mis du temps à comprendre mes propres réactions et à me “souvenir”.
                Pour les cauchemars, je n’ai aucune astuce pour t’aider et j’en suis navrée…
                En tout cas rien n’est de ta faute à toi, rappelle toi toujours cela !
                Il habite toujours sous le même toit que toi ?

                #47463 Répondre
                Alixmtl

                  J’en ai parlé à ma prof de set inconsciemment, je lui avais dit que j’étais pas vraiment concentré en cours depuis qu’on a entamé le chapitre. Puis elle m’a demandé pourquoi, et inconsciemment dans mon regard elle a su. Elle a pleuré et elle m’a fait un câlin pour me dire que je n’étais pas seule et que si je voulais lui en parler, elle serai là pour m’écouter. Je ne l’ai pas fait.
                  Oui il habite toujours dans la maison…

                  #47476 Répondre
                  Anonyme

                    En réalité je trouve que c’est bien même si tu l’as fait inconsciemment et que les paroles n’ont pas eut besoin d’être prononcé, tu sais que tu as un soutien et une écoute au besoin avec ta prof de svt et maintenant se sera à toi de faire en fonction de ce que tu ressens.
                    A-t-il l’âge de ne plus y être ? Dans tout les cas je ne comprends pas que rien n’ai été mis en place pour ta sécurité en ce qui le concerne…
                    Tu ne peux pas rester dans ce positionnement difficile…
                    Vraiment ça me dépasse.

                    #47479 Répondre
                    Alixmtl

                      Il a 22 ans donc je suppose que oui. J’ai l’impression que ne fait rien pour trouver un appartement ou une maison. Je n’en peux plus qu’il soit encore là.
                      Il n’a pas recommencé depuis 6 ans mais bon…

                      #47485 Répondre
                      Anonyme

                        Effectivement si il a 22 ans, il peut avoir son propre logement. En as-tu parler avec tes parents (si tu peux évidemment) ?
                        Ce n’est pas car il n’a pas recommencé depuis 6 ans que pour autant c’est sécure… je comprends que tu ne te sentes pas en sécurité si il est là, près de toi. Est ce que tu as pensé à l’éventualité d’être hébergé.e à la rentrée par exemple à l’internat ? C’est une possibilité que l’on m’avait proposé dans mon établissement.
                        En tout cas, au vu de la situation je te trouve vraiment courageuse 😉

                        #47662 Répondre
                        alixmtl
                        Participant

                          Non je ne vais pas à l’internat, il y’en a pas à mon lycée 🙁
                          Je lui fait des piques du genre “c’est quand que tu pars de la maison” ou “trouve toi un appartement au lieu de te plaindre de la maison”, ma mère commence à en avoir marre aussi mais elle ne veut pas le mettre à la porte. Quand elle le saura, la ça va être le cas

                          #47686 Répondre
                          Anonyme

                            Ok, c’est vrai que tout les établissements n’en ont pas…
                            Il y a aussi la possibilité du FJT (Foyer Jeune Travailleur) pour un logement pas trop cher et qui peut être temporaire le temps que lui trouve quelque chose (je parle pour lui et pas pour toi évidemment).
                            Je comprends la réticence à mettre à la porte un de ses enfants, mais je pense que si tu te sens prête et capable, il faudrait que tu abordes le sujet avec ta mère (dont tu as l’air proche ?) ?
                            Je sais la difficulté que c’est d’en parler et d’avoir peur du déni ou que l’on ne soit pas cru mais c’est un pas pour pouvoir se dégager de cette situation angoissante…
                            Je te souhaite vraiment plein de courage et espère que tu n’attendra pas aussi longtemps que moi.

                            #47731 Répondre
                            alixmtl
                            Participant

                              J’ai voulu essayer mais je l’ai pas fait par peur qu’elle ne me croit pas et par peur tout court

                              #47755 Répondre
                              Anonyme

                                Je comprends, ce n’est pas grave. Tu n’es peut-être pas encore prête. Une autre possibilité est d’écrire et de donner pour certaines personnes donc si c’est mieux n’hésite pas. En tout cas, en aucun cas ce n’est ta faute.

                                #47775 Répondre
                                alixmtl
                                Participant

                                  J’ai écrit à ma psychologue et c’est tout. Ça m’a fait du bien mais j’ai regretté après

                                  #47780 Répondre
                                  Anonyme

                                    C’est déjà un pas énorme que tu as fait, tu peux en être fier.
                                    Je comprends le regret que tu as pu ressentir mais c’était une étape importante pour que tu puisses avancer par la suite.

                                    #47819 Répondre
                                    alixmtl

                                      J’en suis fière mais d’un côté non. J’ai peur… le signalement doit être dévoilé en septembre, je ne suis vraiment pas prête, je veux l’éviter…

                                      #47844 Répondre
                                      Anonyme

                                        Crois moi, je sais que c’est angoissant, que l’on aimerait l’éviter mais c’est pour le mieux au final et aussi pour possiblement éviter d’autres victimes…
                                        Courage, c’est un pas difficile mais, j’en suis convaincue, nécessaire pour que tu puisses par la suite mieux composer ta vie, construire de nouvelles choses qui seront belles.
                                        Comme dans tout, ce n’est pas linéaire mais c’est un “mal” pour un bien et la reconnaissance en tant que victime est souvent très importantes pour soi-même.
                                        Je te souhaite plein de courage, tu vas t’en sortir 💕

                                        #47851 Répondre
                                        alixmtl

                                          Et si c’est classé sans suite, qu’on me croit pas, qu’il nie tout… vraiment je suis pas prête moralement pour ça

                                          #47871 Répondre
                                          Anonyme

                                            C’est une possibilité malheureusement, cependant je pense que tu n’arrives malheureusement qu’à imaginer les possibilités négatives quand à la suite des évènements mais, il y a d’autres possibilités plus positive (pour contrer celles que tu as écrites ça peut aussi aboutir à un jugement et des “punitions”, ils peuvent te croire que se soit la Justice ou ta famille et lui peut ne pas nier sachant qu’il a fait quelque chose de traumatisant et qui te touche profondément (peut-être s’en veut-il à l’intérieur?)…)
                                            Ce ne sont seulement des “Et si”, tu ne peux pas savoir avant et je sais ô combien c’est difficile…
                                            Une enquête va être ouverte et il est fortement possible que celle-ci mette 1 an ou plus, ils feront leur possible pour pouvoir enquêter convenablement pour une victime même si on a souvent une mauvaise image de la Justice, je t’en conjure.
                                            Tu auras peur au début, tu vas angoissée vraisemblablement mais c’est pour ton bien, pour que tu puisses te construire sans regrets aussi…
                                            Je te souhaite tout le courage du monde dans cette terrible épreuve et surtout prend soin de toi 🫶🏻

                                          20 sujets de 1 à 20 (sur un total de 32)
                                          Répondre à : Je vais vous raconter mon histoire
                                          Vos informations :




                                          :bye: 
                                          :good: 
                                          :negative: 
                                          :scratch: 
                                          :wacko: 
                                          :yahoo: 
                                          B-) 
                                          :heart: 
                                          :rose: 
                                          :-) 
                                          :whistle: 
                                          :yes: 
                                          :cry: 
                                          :mail: 
                                          :-( 
                                          :unsure: 
                                          ;-) 
                                           


                                          <a href="" title="" rel="" target=""> <blockquote cite=""> <code> <pre class=""> <em> <strong> <del datetime="" cite=""> <ins datetime="" cite=""> <ul> <ol start=""> <li> <img src="" border="" alt="" height="" width="">

                                          Bouton retour en haut de la page