La vie me blesse, j’ai envie d’en finir

  • Ce sujet contient 2 réponses, 1 participant et a été mis à jour pour la dernière fois par Mistake, le il y a 3 mois et 2 semaines.
3 sujets de 1 à 3 (sur un total de 3)
  • Auteur
    Messages
  • #47245 Répondre
    Mistake

      Salut

      Pour commencer, merci à ceux qui liront ça
      J’écris ce message dans le désespoir, c’est rare pour moi que je m’exprime sur des forums

      Et pour résumer, j’en peux plus de la vie
      Tout me pèse et j’ai trop d’années de souffrance derrière moi qui m’empêchent d’avancer et qui m’ont affaiblie
      J’ai beaucoup trop d’exemples mais je peux en donner un (un peu long, mais c’est pour mieux me faire comprendre)

      Mais rien qu’il y a 6 ans et il y avait qu’une seule personne en qui j’avais réussi à avoir vraiment confiance depuis que j’étais rentrée au collège
      J’avais l’impression que tout le monde dans ma classe me détestait (je pense que c’était le cas pour certains, les autres m’ignoraient juste)

      Et elle était devenue une très bonne amie, on traînait tout le temps ensemble en récré, elle me laissait jamais tomber
      Je pense que c’était parce qu’elle aussi était un peu perdue, elle était nouvelle dans le collège

      Les mois étaient passés et elle s’était faite d’autres amies, je voyais que les autres filles ne voulaient pas trop que je m’incruste dans leur nouveau petit groupe, encore aujourd’hui je sais pas pourquoi

      Mais j’avais en sorte de faire bonne impression, d’essayer de les faire rire et d’être gentille mais malgré ça elles ne me parlaient jamais et elles étaient très désagréables, en me faisant comprendre indirectement que j’avais clairement pas ma place entre elles et que je devais partir

      Un jour mon « amie » a donné mon numéro aux autres filles, et l’une d’elles m’a appelé et m’a dit « Salut euh…Juste pour te dire que bah…Personne ne t’aime », elle a raccroché tout de suite après

      Ça a l’air de rien comme ça, et vous vous dites peut-être que j’aurais pu rebondir direct après et aller la confronter. Sauf que dans le temps j’étais encore plus fragile qu’aujourd’hui. Ça n’a fait qu’empirer les choses et c’est un des moments qui me rappellent que je devrais pas avoir le droit de vivre

      Et ça c’est qu’une mauvaise expérience parmi d’autres parce que ça a commencé à ma naissance, en fait
      Avant même de me rendre compte de tous les problèmes qui m’attendaient

      Un père violent, manipulateur, narcissique et infidèle depuis qu’ils se sont rencontrés
      Ma mère a toujours été impulsive, à toujours eu du mal à gérer ses colères et s’est toujours défoulée sur moi verbalement
      Les deux sont restés pareil depuis le temps et même qu’ils sont toujours ensemble…Mais ne s’aiment plus bien sûr, ils restent ensemble pour partager les salaires, ce que je comprends à moitié

      Les deux n’ont pas su régler leurs problèmes entre adultes, il fallait toujours que je m’interpose, ils m’incitaient à le faire avec du chantage
      Donc pendant mes 18 ans d’existence il y a eu presque chaque jour des cris, des insultes, de la violence pour un tas de situations
      Ça arrive toujours à la maison et ça me fait presque plus rien. Question d’habitude je crois bien

      Et puis bien sûr quand j’étais pas à la hauteur, quand j’ai eu des symptômes de dépression vers 11-12 ans il fallait toujours que mon père me compare à mon grand frère qui lui réussissait à l’école, était plus beau, plus sage, plus en forme etc…

      Il me comparaît même à mes voisines, il disait qu’elles étaient canon et qu’à côté j’étais repoussante, que je devrais essayer de leur ressembler en me lissant les cheveux et en mettant du maquillage
      Il avait dit aussi que même si je faisais tout pour leur ressembler, je serais jamais aussi bien qu’elles et qu’il avait honte d’avoir une fille comme moi

      Et pour la plupart des gens j’ai toujours été quelqu’un de moindre, ils me méprisent et il faut qu’ils absolument qu’ils trouvent quelqu’un avec qui ils puissent me comparer pour me dire qu’au final, je vaux pas autant que la personne en question

      Depuis je suis devenue très exigeante avec moi-même, je me punis et me fais souffrir pour chaque erreur que je fais, j’arrive pas à gérer mes émotions parce qu’on ne m’a jamais appris à le faire donc je me suis souvent retrouvée à pleurer devant plein de gens, en classe par exemple et j’ai trop honte d’avoir montré mes faiblesses, qui m’ont sûrement vue comme une pauvre fille qui ne sait pas se retenir de pleurnicher

      En plusieurs années il y a eu de l’auto-m*tilation, des tentatives de s**cide bien foireuses, une hospitalisation, beaucoup de pleurs, d’isolement, de moqueries, de crises, de moments à se demander pourquoi je suis en vie

      Il y a plein d’autres choses à dire encore, c’est juste un aperçu de ce que j’ai vécu et ce que je vis mais ça serait encore trop long

      Ma conclusion c’est que ma vie c’est visiblement une grosse erreur, que ça sert à rien de rester si encore plus de problèmes m’attendent
      Donc je sais que toutes les requêtes n’ont pas de suite, mais j’ai pensé au s**cide assisté
      Je pense que j’ai des raisons valables à ça, je veux plus jamais ressentir ce rejet de la part des gens qui m’entourent, à peu près tout le monde me fait ressentir que j’ai de place nulle part

      Je veux mourir en paix et sans ressentir de douleur, la vie est pas faite pour des faibles comme moi, le monde est méchant et il déteste tout ce qui est trop sensible
      Moi je suis un restée enfant dans ma tête et je suis très nostalgique de mon enfance, même si c’était une période pas ouf, au moins je comprenais pas vraiment ce qui m’arrivait
      Alors que tout le monde autour de moi est passé à autre chose, s’en fout un peu des souvenirs d’enfance. Alors que moi je reste accrochée au passé et ma personnalité n’a jamais changé. J’ai toujours la sensibilité d’un enfant

      Je me sens très mal dans mon corps et puis m’imaginer que j’aurais pu naître dans une autre vie, où je serais quelqu’un avec une famille qui m’aime inconditionnellement, des amis autour de moi et si possible un visage et un corps acceptables…Ça me fout la rage parce que d’autres sont nés comme ça et moi peu importe combien d’efforts je fais, je connaîtrais jamais ça et je suis coincée dans ce corps répugnant que j’ai pas choisi
      C’est horrible d’avoir une belle âme mais que le physique ne reflète pas ça

      Alors je veux vraiment en finir

      Bon voilà, merci à tous ceux qui ont pris la peine de me lire

      #47273 Répondre
      MedhiM

        Si tu as besoin de parler je suis là je sais que ce n’ai pas simple du tous à vivre mais j’ai aucun jugement et tu peux me parler de tous *** *** **** *****

        #47299 Répondre
        Mistake

          Merci de vouloir en parler avec moi, c’est gentil
          Je veux bien d’ailleurs

        3 sujets de 1 à 3 (sur un total de 3)
        Répondre à : La vie me blesse, j’ai envie d’en finir
        Vos informations :




        :bye: 
        :good: 
        :negative: 
        :scratch: 
        :wacko: 
        :yahoo: 
        B-) 
        :heart: 
        :rose: 
        :-) 
        :whistle: 
        :yes: 
        :cry: 
        :mail: 
        :-( 
        :unsure: 
        ;-) 
         


        <a href="" title="" rel="" target=""> <blockquote cite=""> <code> <pre class=""> <em> <strong> <del datetime="" cite=""> <ins datetime="" cite=""> <ul> <ol start=""> <li> <img src="" border="" alt="" height="" width="">

        Bouton retour en haut de la page