La vie s’acharne et moi j’abandonne.

  • Ce sujet contient 17 réponses, 2 participants et a été mis à jour pour la dernière fois par Fleur d’hiver, le il y a 1 année et 2 mois.
18 sujets de 1 à 18 (sur un total de 18)
  • Auteur
    Messages
  • #37299 Répondre
    jpp

      Salut, ma vie est un calvaire de mon point de vue en tout cas.
      Elle est trop longue à résumer tellement elle est peupler de souffrance.
      Je n’arrivais déjà pas à être heureuse avant qu’un autre enfer commence alors maintenant…
      Il y a exactement 6 jours j’ai dénoncer l’inceste de mon père. J’étais déjà placer en famille d’accueil mais à chaque visite il en profitait. Pour le dénoncer je n’ai dit que le viol qui avait eu lieu en février 2022. Mais le dernier viol à eu lieu en octobre. Au vacances et je l’ai dénoncé car je ne voulais pas qu’il recommence encore une fois alors qu’il m’a obliger bien trop de fois.
      Vous savez quoi en six jours il ne c’est rien passer. Tout le monde pour l’instant fait comme si il ne c’était rien passer. Moi je veux aller tout raconter au gendarmes leur dire à eux tout les viols tout les attouchements tout.
      Mais je ne crois pas que je vais survivre j’y arrive plus. Tout s’éteint autour de moi et je ne sais même pas comment j’arrive à être encore la en ce moment. Je lutte pour respirer et ne pas faire de bêtises. Mais je vais perdre car la douleur est trop intense je ne sais pas comment le dire mais je souffre j’étouffe. J’ai tout perdu ma mère qui m’a laissé et mon père qui m’a violé alors que je l’aimais tellement fort. Je me demande même si je ne l’aime pas encore alors que je le déteste.
      Voilà je veux mourir pour ne plus rien ressentir je ne peux plus voir mon corps je ne peux plus avancer j’aurais aimer ne jamais naitre.
      Ma vie est celle ci
      parents jamais ensemble,
      toxicomanes.
      Beau père qui frappe.
      Foyer, famille d’accueil.
      Mère qui abandonne donne plus de nouvelle.
      Père schizophrène
      Père qui me viol de mes 14 ans à mes 15 ans.
      Et encore c’est résumer mais je ne suis pas un personnage je suis une personne et cette personne veut arrêter de vivre.

      #37302 Répondre
      Fil Santé Jeunes
      Modérateur/modératrice

        Bonjour jpp,

        Ton message nous inquiète, tu sembles être en grande souffrance avec des idées noires. Ne reste pas seule avec ça ! Tu peux nous appeler, nous serons à ton écoute. Notre numéro le 0800 235 236 (9h-23h) est ouvert tous les jours, c’est un service anonyme et gratuit !

        Tu peux également contacter le 119, ils sont là pour t’aider.

        L’équipe Fil Santé Jeunes

        #37309 Répondre
        soso

          salut jpp
          tout dabord je souhaitais te feliciter. pour cette force. se courage davoir denoncer ton pere . cest hiper dur a le faire. certaines victimes de se type dactes ny arriveront jamais. cest deja un pas vers la guerison.
          crois moi ou pas, mais je suis convaincue que ta vie peu encore etre belle. ne te fout pas en lair a cause de ca. tu merites de sourir. de rire . mais pour de vraie. avec cette etincelle dans le regard
          tu nas pas vecue de belles choses. mais ne te resout pas a sa. tu nes pas juste cette fille qui cest fait violee par son pere, qui est sans nouvelle de sa mere. tu es une belle fillle. qui pourra faire de belles et grandes choses plus tard, jen suis certaine.
          a cause de ce que tu vies, tu as une certaine sensibiliter . oui. mais elle peut devenir une arme. sert toi de celle si comme une arme. elle peut etre puissante si tu lapprivoise
          je suis la stv echanger
          force a toi. tu nes pas seule et incomprise. gros bisous soso

          #37318 Répondre
          jpp

            merci soso mais je ne croit pas que la vie peut-être incroyable. Je veux sourire et rire mais en ce moment je veux juste enlever cette souffrance. Je pense que je vais moi même enlever cette souffrance. Je vais me tirer une balle si je continue à avoir mal.

            #37338 Répondre
            soso

              salut jpp
              ne te suicide pas. vraiment. je sis que la souffrance est grade. je sais que la douleur te tiraille les entrailles. mais tu peux encore te relever. jen suis certaine. je suis sur que tu es une fille extraordinaire. crois le ou pas, mais je sais que tu peux reussir a avancer. je le sais et jen suis certaine. bas toi.tout est encore possible. tu va reussir.
              est ce que tu es suivie psychologiquement ??
              force a toi. .ne me remercie pas. gros bisous soso

              #37349 Répondre
              jpp

                Salut non je suis pas suivi psychologiquement. Mais demain je vais voir une psy dans une gendarmerie pour l’affaire de mon daron. Bref ouais je sais pas je vais peut-être passer à l’acte mais que si j’ai trop mal.
                Bye

                #37363 Répondre
                Fleur d’hiver

                  Salut,
                  J’ai lu ton histoire avec beaucoup d’attention et elle m’a vraiment touchée.
                  Tu as subi de nombreuses épreuves très difficiles et qui ne sont pas du tout de ta faute.

                  Tu es très courageuse d’affronter toutes ces épreuves, tu as beaucoup de force en toi. Je sais même si je n’ai pas autant de casseroles à porter que toi que c’est extrêmement lourd et que quand on doit affronter des choses difficiles la vie ressemble plus à un combat où il faut lutter chaque jour.

                  Ce que ton père t’a fait subir est horrible et inacceptable. Il n’avait pas le droit de te faire cela. Tu fais bien de le dénoncer et tu as très courageuse de réussir à le faire. Vraiment ce n’est pas à la portée de tout le monde. Je sais que c’est d’autant plus difficile que c’est quelqu’un de ta famille et quelqu’un qui est supposé t’aimer et te protéger. Comme le dis Soso, en dénonçant ce viol déjà un premier pas vers la guérison.
                  Je comprends aussi ta colère face à l’inaction depuis que tu l’as dénoncé et j’espère que tu vas être bien accompagnée et que justice sera faite.

                  J’espère que ton rdv avec la psy de la gendarmerie s’est bien déroulé.
                  Il me semble vraiment important que tu sois suivie également par un psy hors du processus de justice pour guérir du trauma et pouvoir te reconstruire mais aussi pour te soutenir tout au long du processus judiciaire qui peut être long et éprouvant mais libérateur. Je comprends ton épuisement et ton désespoir par rapport à tout ce que tu dois traverser. Tu es vraiment très forte et c’est normal qu’à certains moments tu n’en puisses plus. Tu es humaine. Mais vraiment, toi aussi tu as encore de belles choses à vivre, de belles rencontres à faire, des gens qui seront là pour te soutenir, pour partager de beaux moments avec toi, ta souffrance aussi, tu as des rêves à réaliser, des gens qui t’aiment.

                  Même si je ne te connais pas je suis certaine que tu es quelqu’un de bien, quelqu’un d’incroyable et que malgré toutes ces catastrophes qui te sont arrivés tu vas quand même pouvoir être heureuse.
                  Qu’aimes-tu particulièrement faire?

                  Je sais que tu vas réussir à surmonter cette épreuve. Ne te forces pas/ ne culpabilises pas de ne pas réussir à sourire ni à rire. Dans la vie il y a des moments où ce n’est pas possible, où on a juste trop mal, où quand on tente de sourire ça se transforme en larmes. Ton sourire et ton rire finiront toujours pas revenir. Ne perd pas espoir :heart:

                  N’hésite pas à nous donner des nouvelles sur cette page du forum. Je te soutiendrai avec plaisir

                  Plein de courage à toi
                  Ne baisse pas les bras, tout est encore possible dans ta vie et plein de belles choses vont venir,

                  #37365 Répondre
                  jpp

                    Salut fleur d’hiver,
                    C’est vrai que tu parles très bien et tes mots me touche un peu. Oui je ne peux plus sourire pour l’instant et peut-être jamais. J’ai subi plusieurs viols et des violences de toutes sortes mais cela ne fais pas de moi quelqu’un de fort(e).
                    Justement au contraire.
                    Mon rendez vous avec la psy de l’association AVIM, c’est plutôt bien passer. Elle m’a expliqué la procédure et tout. Et j’ai peur, de mon dépot de plainte qui va se faire lundi. Je sais pas si je vais y arriver. Je te redirai si tu veux.
                    J’essaye de tenir.

                    #37367 Répondre
                    11

                      Écoute, même si tu as l’importance que la vie est contre toi n’abandonne pas !! Je ne peux pas resentir se que ton père ta fait mais tu as déjà eu la force de le dénoncer et je sais grâce à sa que tu auras la force de vivre aussi. Tu ne prendras peut être pas mon message en compte mais sache que des personnes tiennent à toi. Même si tu ne t’en rend pas compte, moi j’ai 13 ans même si je suis plus jeune que toi je peux parler stv 🙂 ne t’enlève pas la vie, car tu peux encore accomplir des choses qui pourront te l’a changé. Tu peux m’appeler 11 🙂 recontacte moi si tu veux discuter.

                      #37385 Répondre
                      Fleur d’hiver

                        Salut jpp,
                        Tu n’arrives pas à sourire pour l’instant mais dans quelques temps, ça va revenir. Quand tu te sentiras un peu mieux et je suis certaine que cela arrivera tu pourras de nouveau sourire. Peut être que tu pourrais essayer de trouver chaque jour au moins deux choses (ou plus) qui t’ont fait du bien ou que tu as aimé dans ta journée. C’est ce que quelqu’un m’avait conseillé de faire et ça m’a fait du bien et je me suis rendue compte qu’il y avait au moins une petite chose chaque jour de beau et que chaque journée méritait d’être vécue même si elle est éprouvante.

                        Ce n’est pas parce que tu as subi les choses que tu n’aies pas forte. Tu n’avais pas les moyens de lutter au moment où tu as subi les choses et presque personne n’a les moyens de lutter/de s’opposer au moment où les choses se passent.

                        Tu es forte car après coup tu mets en place des actions pour que ces choses s’arrêtent. Tu dis non, tu dénonces, tu parles de ce que tu as subi à l’association et sur le forum, tu demandes de l’aide…. C’est vraiment très courageux et c’est n’est pas quelque chose de facile.

                        Je suis contente que le rdv avec l’association se soit bien passé. As-tu prévu de les revoir ? Est-ce qu’ils vont t’accompagner tout au long du parcours ?
                        C’est tout à fait normal que tu es peur pour ton dépôt de plainte. Vas-y à ton rythme pour raconter ce qu’il s’est passé. Si tu n’arrives pas à tout raconter d’un coup, je pense que tu peux y retourner. Je pense que tu peux également demander à faire des pauses si besoin.

                        Je te souhaite plein de courage pour cette épreuve 🙂 :heart:
                        N’hésite pas à nous tenir au courant ici si tu en as envie

                        #37418 Répondre
                        jpp

                          coucou,
                          Tu vois en fait c’est pas vrai ce que j’ai dit car je souris tout le temps. Mais ce que je voulais dire par là c’est que je ne souris jamais avec le cœur. Le jour ou ça reviendra je saurai enfin que j’ai réussi à m’en sortir, si cela arrive un jour. Pour ta technique fleur d’hiver je vais essayer oui de trouver une ou deux choses que je trouve bien,réconfortant ou tout simplement vivant tout les jours. Je ne pense pas que cela va m’aider mais je vais essayer.
                          Sinon pour le rendez vous du psy ils m’ont remis un créneau en janvier. Autant dire que j’ai le temps de mourir si j’ose dire. Je ne pense pas qu’ils vont m’accompagner dans mon parcours.
                          Sinon pour la plainte oui j’ai tellement peur que je ne croit pas que je serais capable de parler devant le gendarme en plus ce sera filmer. Mais comme toujours je vais prendre sur moi.
                          Je me sens toujours mal l’impression que le vide m’absorbe complétement.

                          #37427 Répondre
                          Fleur d\’hiver

                            Coucou
                            Je vois bien ce que tu veux dire bien que je n’arrive pas à faire cela. Un jour tu réussiras de nouveau à sourire avec le coeur (c’est une belle expression 🙂 )

                            Pour le rdv chez la psy ça me semble un peu lointain étant donné ce que tu traverses. Cela pourrait être une bonne idée de trouver un autre psy pour te suivre pendant ton parcours et que tu pourrais voir aussi souvent que tu en ressens le besoin. Il existe des centres médico-psychologiques pour les adolescents et les enfants dans tous les départements qui proposent des consultations psychologue/psychiatres gratuites et il y en a plusieurs par département normalement. Si tu le sens, tu pourrais essayer de contacter le plus proche de chez toi. Cela pourrait surement t’aider à t’alléger un peu du désespoir et du profond mal-être qui t’habite, des certaines images/ souvenirs/ sons qui sont reliés à ces viols, à soulager tes pensées suicidaires, à te reconstruire, à t’apporter un soutien pour affronter les choses et justement ne pas abandonner et qui pourrait t’accompagner dans le parcours de dépôt de plainte. Parler et être accompagnée aide vraiment.

                            A ce sujet, as-tu quelqu’un de confiance pour t’accompagner/être présent avec toi?

                            Je comprends que tu aies extrêmement peur et c’est tout à fait normal. Tu vas devoir raconter quelque chose de très douloureux pour toi, quelque chose qui t’a profondément marquée et t’a fait beaucoup de mal à des inconnus. C’est quelque chose de difficile mais je suis certaine que tu vas y arriver. Ce que ton père t’a fait subir est horrible et plus qu’intolérable et déposer plainte c’est faire en sorte qu’il ne te fasse plus jamais subir cela. Tu n’aies en aucun cas responsable de ce qu’il a fait et il doit être jugé pour cela. J’espère que tu te sentiras un peu libérée après avoir parlé. En tous cas, tu pourras être vraiment fière de toi d’avoir accompli un aussi grand pas ! Tu sais, certaines victimes mettent plusieurs années, voire une dizaine d’années avant d’oser en parler et/ou oser déposer plainte. Tu es forte de trouver en toi le courage d’en parler et en faisant cela tu n’abandonnes pas, au contraire tu te bats pour tes droits, pour ta vie, pour ton futur, pour aller mieux !

                            Tu sais, quand tu seras sur place, tu as le droit de dire que tu as peur et normalement, les personnes seront encore plus bienveillante avec toi.

                            Je ne sais pas si quelqu’un te l’a dit mais il me semble que tu peux demander à ce que ce soit une femme qui reçoive ton dépôt de plainte…. Cela peut peut-être te mettre un peu plus à l’aise, non? Pour parler, vas-y doucement, mot après mot, à ton rythme, tu peux faire des pauses, tu as le droit de pleurer si c’est trop insupportable (non ce n’est pas être faible). Pour ce qui est du film, je comprends que ce soit encore plus difficile. Je pense que tu n’es pas obligée de la regarder. Tu peux essayer d’imaginer que tu es en train de raconter ce qu’il t’ait arrivé à la personne qui compte le plus dans ta vie.

                            Vraiment de belles choses, de belles rencontres vont t’arriver et vont venir combler ce vide que tu ressens :heart:
                            Essaie de faire quelque chose que tu aimes vraiment ce week-end

                            Je te souhaite beaucoup de courage pour affronter les prochains jours. Tu vas y arriver à témoigner. Tu vis un moment très difficile de ta vie mais ça va aller mieux, il faut continuer d’avancer jour après jour, chaque jour te réserve au moins une belle chose et même si cela te parait interminable, chaque jour de passé te rapproche du moment où les choses vont aller mieux et où tu auras retrouvé ce sourire du cœur

                            Prends soin de toi, tu en as particulièrement besoin en ce moment :heart:

                            #37476 Répondre
                            Fleur d\\\’hiver

                              Bonjour jpp,

                              J’espère que tu vas bien et que ton dépôt de plainte s’est bien déroulé

                              #37525 Répondre
                              jpp

                                Bonjour fleur d’hiver j’avais envoyer un long message ou j’expliquais tout et ou je répondais mais il n’a pas voulu s’envoyer.
                                Mon dépôt de plainte a été très très difficile.
                                Au moment ou je pensais avoir passer l’épreuve la plus difficile on m’a dit que je devais aller voir un médecin légiste.
                                Pour qu’il regarde si il y a des lésions vaginales et tout le reste.
                                Mais déjà j’ai très peur de me déshabiller devant lui.
                                Ensuite j’ai peur d’avoir mal. J’ai peur de le vivre comme une agression.
                                J’ai peur qu’il ne trouve aucune lésions ou que mon hymen sois intacte et qu’ils croient que j’ai menti alors que pas du tout.
                                Bref c’est demain (jeudi) à huit heure et mon dieu j’ai peur.
                                Sinon niveau mentale je suis épuisé. J’ai envie de mourir en fait .
                                Je dors plus, j’en peux plus.
                                J’espère que toi ça va ?

                                #37554 Répondre
                                Une fille

                                  Salut jpp,

                                  Je suis vraiment désolée, je n’avais pas vu ton message d’hier.

                                  Tu as été vraiment très courageuse pour ton dépôt de plainte, Tu as passé une grosse étape. Tu peux être fière de toi ! C’est vraiment un énorme premier pas !
                                  J’espère que les gendarmes/policiers ont été à l’écoute et que tu n’as pas trop souffert en racontant ce qu’il s’est passé. As-tu réussi à parler de tous les moments où on eut lieu ces agressions ?

                                  L’association ne t’avait pas prévenu pour l’examen avec le médecin ? Je trouve cela surprenant qu’ils ne te l’aient pas dit. Je comprends ta grosse peur à te déshabiller devant lui. Je sais que c’est très difficile de se mettre en partie nue devant quelqu’un, même quand on n’a pas vécu d’agression et que c’est d’autant plus quelqu’un que l’on ne connait pas, après avoir vécu une agression sexuelle et également de laisser quelqu’un toucher notre corps. Je le sais car j’ai ressenti/ressens ces mêmes peurs.

                                  Ce médecin a l’habitude (malheureusement) d’examiner des personnes qui ont vécu cela et sait également les peurs que ressentent les personnes qu’il examine.
                                  J’espère qu’il a réussi à te mettre à l’aise. Il ne va pas te faire de mal ni juger ton corps. Tu peux lui dire que tu as peur, tu as le droit de lui demander d’arrêter l’examen si tu te sens trop mal. …

                                  J’espère que ton examen s’est bien déroulé 🙂 Comment est-ce tu t’es sentie durant l’examen?

                                  S’il ne voit pas de lésions vaginales ou autres traces, cela ne veut pas dire que tu n’as pas vécu les agressions. C’est simplement pour avoir des preuves supplémentaires à ta plainte. Cela ne remet pas en question ce que tu as dit et ce que tu as vécu.

                                  Ne perds pas espoir en la vie, il te reste encore plein de belles choses à vivre. Tu traverses de nombreuses épreuves en ce moment, très difficile et tu as beaucoup de courage. C’est normal que tu sois épuisée ça demande beaucoup d’énergie d’affronter tout cela, encore plus quand on n’arrive pas à dormir. Essaie autant que tu le peux de chercher à te faire aider par une psy pour parler, ça va te faire du bien de pouvoir te confier à quelqu’un, de faire des choses que tu aimes, qui te font du bien habituellement, tu peux écrire aussi ce que tu ressens en attentant de pouvoir parler à la psy. Vraiment la psy c’est la clé pour aller mieux. Va dans des lieux ou tu te sens bien, regarde ton film préféré, chante, lis, vois tes amis même si tu te sens très triste, mange des plats que tu aimes, essaie de faire des siestes si tu y arrives pour palier au manque de sommeil.

                                  Si tu en ressens envie tu peux aussi faire un sport que tu aimes

                                  Tu peux prendre des compliments alimentaires qui aident à se détendre pour dormir, tu peux en demander à la pharmacie.

                                  Je te souhaite bon courage ! Prends soin de toi :heart:
                                  Tu vas y arriver, j’en suis certaine. Accroche-toi autant que tu peux à la vie, te belles choses vont t’arriver et tu vas aller mieux. Tu es sur le bon chemin et tu fais les choses pour :heart:

                                  #37577 Répondre
                                  jpp

                                    Coucou une fille.
                                    Lors de mon dépôt de plainte j ‘ai raconter le plus de viols possible. Les gendarmes étaient très à l’écoute et je me suis sentie écoutée.
                                    L’association ne m’avait effectivement pas prévue pour le médecin.
                                    Il n’y a pas eu d’examen au fin le médecin ( qui était une dame) à été horrible avec moi.
                                    Je suis choquer et profondément meurtrie par tous ce qu’elle m’a dit.
                                    En résumer elle m’a demander pourquoi je ne m’étais pas débattue plusieurs fois, elle a dit que j’avais 15 ans et que je savais ce que c’était des relations sexuelles et qu’elle ne savait pas pourquoi je n’avais pas crier ou bouger ( j’ai essayer pourtant). Elle m’a demander pourquoi je l’avais laisser faire et pourquoi je n’avais rien dit. Moi j’ai dit que c’était parce que j’avais refouler et là elle m’a sortie que j’vais 15 ans pas 7 ans et qu’a mon âge on ne refoulais pas. Elle me regardait comme si elle ne me croyais pas et à chaque fois que je disais un trucs elle me jugeait du regard ou faisait des grimaces sceptique.
                                    Elle m’

                                    #37578 Répondre
                                    jpp

                                      suite ( j’ai pas fait exprès)
                                      du coup oui elle m’a forcer à raconter encore des détails de mes agressions et un moment elle a dit que ce n’était pas possible. Normalement elle ne pouvait pas me demander des détails surtout en présence de mon assistant familial alors qu’il y a une enquête.
                                      Bref elle était froide antipathique et me jugeait fort.
                                      Je me suis sentie comme une merde et je le ressens encore je me sens coupable tout ce qu’elle m’a dit tourne en boucle dans ma tête.
                                      Tout ça pour que à la fin elle me demande si j’avais eu des relations sexuelles avant les viols et que je réponde oui (je n’en ai eu qu’une seule) et qu’elle se permette de faire une remarque comme quoi « oh bah tu savais/sais ce que c’était/c’est donc une relations sexuelles à ce moment. »
                                      Je suis perdue encore une fois. Je l’ai dit et mon assistant familial aussi et les policier était choquer car ce n’était pas du tout normal ce qu’elle m’a fait dire par rapport à l’enquête et surtout ces remarques. Je ne sais pas ce qu’ils vont faire mais ce qu’elle a dit m’a encore plus détruit (comme si je ne l’étais pas assez).
                                      Je ne sais plus si c’est de ma faute pour mon père et si j’étais effectivement assez grande pour me débattre hurler ou en parler tout de suite après.
                                      Mais ne suis-je pas encore une enfant ?
                                      Pourquoi me dire toutes ces choses horribles?

                                      #37594 Répondre
                                      Fleur d’hiver

                                        Bonjour jpp,

                                        Je suis désolée, j’avais utilisé le pseudo Une fille et pas le pseudo Fleur d’hiver que j’utilise d’habitude sur ce topic.

                                        Je suis vraiment contente pour toi que ton dépôt de plainte avec les gendarmes ce soit bien déroulé et que tu te sois sentie en confiance 🙂 Bravo aussi d’avoir réussi à parler de plusieurs viols ! Tu peux vraiment être fière de toi !

                                        Je suis vraiment choquée par l’attitude du médecin ! C’est vraiment inadmissible !!! :negative:
                                        Son comportement est inacceptable ! Comment est-ce qu’on peut traiter et juger quelqu’un comme cela et encore plus quelqu’un qui a subi plusieurs viols et qui va donc mal et a beaucoup de difficultés à se faire examiner ! Ses reproches et son attitude sont horribles et je comprends que tu te sois sentie très mal…
                                        Je suis vraiment désolée pour toi que tu aies dû subir cela en plus… C’est bien que tu aies réussi à en parler à ton assistant familial et aux gendarmes. Tu n’aurais plus jamais à la voir.

                                        Personne n’a à te juger sur ce que tu as subi ! Tu n’y peux rien dans ce que tu as
                                        subi…Ce n’est pas du tout pas faute

                                        Certe tu savais ce qu’était une relation sexuelle mais ce que tu as ce sont des viols et ça n’a rien à voir.

                                        Tu étais sous le choc de ce qu’il se passait , c’est pour cette raison que tu n’as pas pu réagir. Personne ne peut imaginer qu’un jour son père ou un de ses proches va lui faire subir cela. Pour le fait que ça se soit passé plusieurs fois je pense que c’est parce que tu étais également sous le choc, que tu avais peur que ça arrive à nouveau, peur de ton père, parce que tu ne savais pas comment t’en sortir. Peut être que tu te sentais coupable aussi et que c’est la raison pour laquelle tu n’arrivais pas à en parler.

                                        Aussi, il arrive dans le cas de viols/d’agressions répétées que la personne qui subit se dissocie de ce qu’il se passe dans son corps pour moins souffrir.

                                        Tu n’es pas coupable de ce qui t’es arrivé. Le seul responsable est ton père. C’est uniquement sa faute.

                                        Tu es très courageuse de d’avoir porté plainte et d’avoir réussi à en parler.

                                        Continue à faire des choses que tu aimes. Encore une fois, je te conseille de prendre un rdv avec un(e) psy, je pense que cela va vraiment t’aider.

                                        Bon courage à toi :heart:
                                        Tu peux continuer à écrire autant que tu veux sur ce topic j’essayerai de te répondre

                                        Tu vas te sentir mieux. Je sais que ta souffrance te paraît interminable mais ça va aller mieux et tu es sur le bon chemin

                                        Continues à prendre soin de toi :heart:

                                      18 sujets de 1 à 18 (sur un total de 18)
                                      Répondre à : La vie s’acharne et moi j’abandonne.
                                      Vos informations :




                                      :bye: 
                                      :good: 
                                      :negative: 
                                      :scratch: 
                                      :wacko: 
                                      :yahoo: 
                                      B-) 
                                      :heart: 
                                      :rose: 
                                      :-) 
                                      :whistle: 
                                      :yes: 
                                      :cry: 
                                      :mail: 
                                      :-( 
                                      :unsure: 
                                      ;-) 
                                       


                                      <a href="" title="" rel="" target=""> <blockquote cite=""> <code> <pre class=""> <em> <strong> <del datetime="" cite=""> <ins datetime="" cite=""> <ul> <ol start=""> <li> <img src="" border="" alt="" height="" width="">

                                      Bouton retour en haut de la page