le bon diagnostic, quel trouble mental?

  • Ce sujet contient 1 réponse, 1 participant et a été mis à jour pour la dernière fois par nightcorefan31oumxlt, le il y a 2 mois et 2 semaines.
2 sujets de 1 à 2 (sur un total de 2)
  • Auteur
    Messages
  • #26107 Répondre
    coccinelle

    J’ai 20 ans passé et ce n’est que maintenant que j’ai eu le courage d’aller consulter pour me faire diagnostiquer par des professionnel de la santé. Déjà petite, j’avais des problèmes de concentration, des crises de colère et de pleure parfois sans déclencheur, je ressentais déjà aussi beaucoup d’anxiété et de stress, en plus je n’arrivais pas à me sociabiliser avec les gens que ce soit les autres enfants ou les adultes, j’étais gauche et maladroite dans ma façon de m’exprimer . Ma situation familiale et sociale y a été pour beaucoup dans la détérioration de ma santé mentale. Mes parents ont fait comme ils ont pu mais comme ils m’ont eu pendant leur adolescence, ils étaient encore trop immatures pour m’élever correctement. Ils ont fait des choses (rien de sexuel ou d’extrêmement violent) que je ne pourrais jamais leur pardonner. Leur immaturité a fait que dès un jeune âge, je me suis retrouver à être mon propre parent, on avait des difficulté financières et il y a eu une période où c’était vraiment l’enfer à causes des disputes qui n’en finissait pas et qui se produisaient de jour comme de nuit, il y a eu beaucoup d’infidélité dans leur couple mais la pression sociale qui venait de notre famille les ont pousser à se forcer de rester ensemble. Enfant, j’étais déjà consciente des dysfonctionnements de ma famille, je ne saisissais pas tout mais j’en savais assez pour savoir que ce n’était pas normal. Même à ce jeune âge, je faisais déjà très attention à mes mots et mes actions en fonction de l’humeur de mes parents ou de l’ambiance qu’il y avait dans la maison. J’ai naïvement penser qu’en faisant de mon mieux je réussirais à apaiser le poids qui pesait sur mes parents, j’essayait d’avoir de bonnes notes à l’école, de bien me comporter et de faire ce qu’ils disaient mais ce n’est pas ça qui comptait pour eux et ça n’a jamais beaucoup peser dans la balance. Vers l’âge de 12 ans je me suis vraiment rendue compte de tous les défauts de mes parents et d’à quel point certaines de leurs actions avaient été horribles et irréfléchie. A partir de cette âge là, un idée s’est encrée dans ma tête, il fallait que je parte de cette maison le plus vite possible, finir mes études, trouver du travail et surtout m’échapper de cette maison et j’avais même dans l’idée de couper définitivement les ponts avec mes parents après. Je savais que si je restais, j’allais m’auto-détruire comme mes parents le faisaient déjà. Mais même si cette pensée m’a accompagner pendant des années, je n’ai pas pu la réaliser. Des difficultés se sont présenter à moi, mes parents se sont séparer, mon père a quitté la maison et ma mère à donner naissance à mes 2 demi frère et soeur les années qui ont suivi et à leur naissance j’ai abandonner l’idée de fuir parce que décidément je ne pouvais pas laisser de si jeunes enfants seuls avec elle, j’avais peur pour eux mais j’avais aussi peur pour moi mais même si j’avais renoncé à fuir je ne me suis pas laisser aller, j’ai continuer à avoir d’assez bonnes notes à l’école et je me suis dit que je resterais seulement jusqu’à ce que les petits soit assez grand sans avoir besoin d’être leur propre parent comme je l’ai été. Mais quand mon père est mort à mes 18 ans, ça a été le début d’une descente aux enfers. Mon avenir est devenu incertain, j’ai eu mon diplôme mais ensuite je n’ai plus été bonnes dans les études et mentalement quelque chose s’était encore plus brisé en moi, j’avais l’impression d’être figer, que même si le temps passait tout était encore figer dans ma tête, je n’ai plus en l’impression d’évoluer après ce moment là. L’année dernière j’ai été diagnostiquer dépressive et j’avais beaucoup d’anxiété, j’ai été traiter pour ça avec des médicaments mais je sentais que ce n’était pas vraiment ça j’avais l’impression qu’un trouble mental déjà présent depuis mon adolescence à favoriser le développement d’une dépression et l’augmentation de mon anxiété. En faisant des recherches personnelles, je suis tomber sur une liste de troubles mentaux assez longues et je cochais la cases des symptômes de certains d’entre eux dont un en particulier, le TDAH, les articles médicaux sur le sujet et les témoignages des adultes en étant atteint m’ont fait beaucoup me reconnaître dans ce qui était décrit. Mais en même temps, je ne veux pas juste m’auto-diagnostiquer, je me dis que peut-être que je souffre d’un autre trouble mental ou que la dépression est le seul trouble existant chez moi. J’aimerais que les choses soit faciles et que par exemple, à partir d’un IRM, on puisse déterminer de quel trouble je souffre en repérant les dégâts dans mon cerveau. Je ne sais plus exactement ce que je dois faire pour avoir le bon diagnostic, si je souffre d’un trouble je veux le savoir, et j’ai l’impression que je n’arrive pas à communiquer correctement ce que je ressens ou ce qui ne va pas bien dans ma tête ce qui fait que j’ai peur d’être mal diagnostiquer, d’être traiter pour un trouble mental dont je ne souffre pas et de passer à côté de celui dont je souffre, au final qu’il y ait un trouble mental ou non qui ce cache derrière ce que je ressens, j’ai juste besoin de savoir pour pouvoir agir en conséquence et ne lus rester figer et incertaine.

    #26432 Répondre
    nightcorefan31oumxlt

    je suis desole si je reponds longtemps apres.
    Chere coccinelle,
    ta situation familiale semble precaire (mais je ne te l’apprend pas) mais je ne peux pas mesurer l’entierte de ce que tu a vecu si tu ne me dis pas ce qu’ils ont fait apres je ne te force pas, fais comme tu veux, mais il faut que tu te fasses aider par des gens qui le pourront et deja, venir ici est le premier pas. Quel age ont ton frere et ta soeur ? C’est tres courageux de ta part de ne pas etre partie des que tu le pouvais et tu dois aider tes freres et soeur le plus possible pparce qu’ils doivent connaitre une meilleure vie.
    Mais si tu ressens le besoin de te faire diagnostiquer, n’hesite pas le faire, c’est e qu’il y a de mieux pour toi et pour t’aider a te (re ?)construire. As tu des amis qui peuvent t’aider dans cette demarche ? Ne reste pas seule et entoure toi de personnes bonnes pour toi.

    jsp si je t’aiderai mais j’espere que oui.
    Bon courage !!!!!! :heart: :yahoo:

2 sujets de 1 à 2 (sur un total de 2)
Répondre à : le bon diagnostic, quel trouble mental?
Vos informations :




:bye: 
:good: 
:negative: 
:scratch: 
:wacko: 
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose: 
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail: 
:-( 
:unsure: 
;-) 
 


<a href="" title="" rel="" target=""> <blockquote cite=""> <code> <pre class=""> <em> <strong> <del datetime="" cite=""> <ins datetime="" cite=""> <ul> <ol start=""> <li> <img src="" border="" alt="" height="" width="">

Bouton retour en haut de la page