Manque d’un père qui me bouffe.

2 sujets de 1 à 2 (sur un total de 2)
  • Auteur
    Messages
  • #27746 Répondre
    Max_Ttrd
    Participant

    Bonjour, je me suis retrouver ici en découvrant le site par hazard. Voilà enfaîte je vis une situation ras le bol qui me donne envie déprimer. Je vis avec un père Alcoolique et qui est en même temps pas méchant mais plus le faux gentil sournois, me cherchant constament à ce je sois en colère, vraiment un temperarent et caractère enervent avec ou sans alcool. Puis quand il veux parler jsp comment dire mais c’est du faux. Je veux juste partir et pouvoir m’éloigner mais je peux pas. Il a un tempérapent froid aussi, le faux gentil et j’en peux plus vivre avec lui, c’est lui qui fout une ambiance déprimente. Ma mère également en souffre et à galérer tentant l’aider pendant 20 ans ( son alcoolisme mais pour des raisons la séparation peut pas se faire, faut attendre ou je sais pas ce qui va se passer enfaîte c’est paumer). Mes amis sont en courent ont était bien, mais ça fait je suis instable. Comme l’ambiance et pesante chez moi c’est la survis émotionnellement. Et j’en peux plus. Je ne peux malheuresement pas prendre mon indépendance, je dois encore économiser, attandre mon contrat service civique ( pareil une mise en route longue, je tiens toujours à faire un travail j’aime, m’ouvrire des portes, reprendre des études, j’avais finis ma formation en février..). Pour parler ma souffrence c’est une année est difficile, j’ai perdu en tous 3 personne. Mon arrière grand mère, la meilleur amis ma mère qui était une tante pour nous et son mari qui souffre la perte sa femme un oncle pour moi. Puis mon professeur CM2 mort dans un accident voiture… tous enchainer sur 6 mois.. un coup enfaîte je suis dans le négatif envie me laisser porter dans la dépréssion et le positif…mon entourage s’inquiète mais parfois j’ai l’impréssion je suis seul..il peuvent rien faire façon pourquoi s’inquièter. L’impréssion j’ai personne enfaîte. Je me sens seul. En étant dans cette maison. Enfaîte vu les raison dit au dessus j’ai zéro liens avec ce père. C’est vraiment cette année la vrais dégrations. Je me dis des fois c’est un pervers narcissique alcoolique car a chaque on dirait c’est faux, quelque chose je dsent pas, je me laisse pas influence, zero confience envers lui et tous le temps le prendre en pitié lui, quand on s’engeule enfin dans la calme maintenant, j’ai mentis ect. Qu’il comprend pas je suis comme ça. Et nie tous. Je veux juste couper les ponds mais j’ai je peux pas. Je dois le supporter. Ça fait même depuis petit on jamais était proche, inconciament toujours dans la méfiance, je me sens toujours mal à l’aise, ça fait j’ai un manque d’un père qui me ronge. Me bouffe. Je sais je suis pas orphelin il y a pire..mais ça me ronge. Je combler avec mon oncle ( il était super avec moi, mais me il me répond pas toujours du à la perte sa femme.., je me dis le laisser. Il me rassure je peux lui écrire mais comme il souffre sa situation avec lui, je préfère pas demander plus, et me répond plus malheuresement, comme c’est pas sa faute et qu’il peut pas toujours répondre.). Aussi une autre qui est gérant d’une association je connais puis 10 ans. C’est également un bon amis, ya eu des soucis avec mon père dans cette association avec lui mais ça se régle ( je fais du théâtre et c’est un écrivain sans détailler plus), il est partis. Je me confier à lui, à déjà montrer qu’il m’aimer bien, de bon conseille je trace ma route..mais j’ai des envies m’éloigner lui ou mon oncle.. Enfaîte je souffre ce manque d’un père qui manque. Tant je vis avec mon géniteur ça me rappelle toujours ce manque qui des fois me bouffe, s’apaise quand je vois mon oncle ou cette amis de l’association mais je me dis il vont m’abandonner un ces jours. Je vais être remplacer par les autres ( Pas mon oncle mais vraiment lui), par contre mon coter j’ai travailler avec les enfants et souvent on me dit je suis super et bienveillant. Je me rend comte mais c’est toujours là, bien sur je cherche pas à remplacer mon géniteur j’en suis conscient, ce que je veux c’est juste ne plus souffir ce manque d’un père. Mentalement je sais pas comment dire ça joue beaucoup et ça me donne envie déprimer, l’ambiance froide, fausse et sans vie chez moi.. Comment ne plus souffir ce manque ? Est ce que je doit stopper les liens avec mon oncle ou mon amis l’association auquelle je suis trop attacher ? Mettre des distances avec eux et mes amis lycée auquelle j’ai trop parler ? Voilà je suis dans une impasse, je me sens instable psychologiquement ( négatif ou positif). Merci à ceux qui me liront.

    #27808 Répondre
    Mica

    Salut
    C’est compliqué ton histoire pour moi la réponse à la première question Vu que j’adore lire ce serait de lire et comme ça t’attacher a un personnage de roman comme le héros ou le père de je sais pas
    Pour combler le vide paternelle

    Sinon je pense pas que t’éloigner de t’es amis soi la solution du moment apart si tu peux te faire d’autres amis

    Mais surtout ne te referme pas sur toi même tu dois a tous prix trouvés du soutien dans ton entourage sinon tu vas coulé
    Voilà j’espère t’avoir aidé
    A+
    Aussi donne des nouvelles ça sert a ça ce site

2 sujets de 1 à 2 (sur un total de 2)
Répondre à : Manque d’un père qui me bouffe.
Vos informations :




:bye: 
:good: 
:negative: 
:scratch: 
:wacko: 
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose: 
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail: 
:-( 
:unsure: 
;-) 
 


<a href="" title="" rel="" target=""> <blockquote cite=""> <code> <pre class=""> <em> <strong> <del datetime="" cite=""> <ins datetime="" cite=""> <ul> <ol start=""> <li> <img src="" border="" alt="" height="" width="">

Bouton retour en haut de la page