Perdue dans un choix d’avenir…

  • Ce sujet contient 1 réponse, 1 participant et a été mis à jour pour la dernière fois par Lysue, le il y a 3 mois et 1 semaine.
2 sujets de 1 à 2 (sur un total de 2)
  • Auteur
    Messages
  • #25818 Répondre
    SwanH

    Bonjour, si je poste aujourd’hui ce message c’est que comme je l’ai dit dans le titre, je suis perdue pour faire un choix pour mon avenir, à savoir choisir un lycée.
    Pour vous permettre de mieux comprendre mon dilemme, il faut tout d’abord savoir que j’ai été détectée haut potentiel il y a 1 an, un peu avant mes 14 ans. Je me suis toujours un peu ennuyée à l’école et j’ai été harcelée en 6e (je suis aujourd’hui en 3e), mais jusqu’à cette année mon rapport à l’école était plutôt bon. Sauf que l’année dernière, en 4e, il m’a été donné de rencontrer 2 profs extraordinaires en plus d’un prof principal vraiment à l’écoute. Un de ces deux profs était mon prof de maths. C’est vraiment l’un des enseignants des plus extraordinaires, des plus à l’écoute qui m’ai été donné de rencontrer. Alors que je n’avais jamais montré de facilitées particulières en maths, il a rapidement remarqué qu’avec lui, j’avançais plus vite que les autres : il m’a donc donné des exercices en plus et fait un peu avancer sur le programme, résultat, début mars de 4e, j’avais déjà fini le programme de 3e et j’entamais celui de 2nde. Malheureusement, ce prof a été obligé de partir du collège en cours d’année, en mars pour des histoires de replacement.

    En, je n’ai pas eu la même chance… Je suis tombée sur des profs obtus, qui ne sont absolument pas à l’écoute de mes besoins et je ne compte plus le nombre de fois où je suis rentrée du collège en pleurant, épuisée par ces efforts d’adaptation que je dois déployer en permanence, épuisée également par mes profs qui font la sourde oreille face à mon ennui. Le pire reste mon prof de maths : il m’a complètement prise en grip… Il prend plaisir à m’humilier et me rabaisser. Bref, cette année est beaucoup plus compliqué pour moi que d’habitude.

    À ça se rajoute le choix d’un lycée…
    Et je suis perdue… Complétement perdue…
    Je sais que je dois choisir un lycée pour l’année prochaine et je pensais que ça allait être facile : j’allais à N., mon lycée de secteur et voilà.
    Sauf qu’il y a plusieurs personnes qui m’ont parlé du lycée C., en me disant qu’il avait une très bonne réputation et un très bon niveau scientifique. J’avoue que jusque là je ne m’en étais pas préoccupé, j’étais sûre d’aller à N. Et puis, je me suis dit que j’allais quand même aller regarder sur le site de C. voir ce qu’ils faisaient, tout ça. Et… Je me suis dit que, bah c’était vraiment le genre de lycée que je voulais et dans lequel je me plairai : ils ont du niveau, ils sont scientifiques, ils personnalisent les enseignements, ils font des prépas après le bac.
    Sauf que si jamais ma demande de dérogation est acceptée ( et tout le monde me dit qu’elle le sera puisque apparemment, j’ai un excellent dossier), je me retrouverai toute seule dans un lycée où je ne connaîtrais personne, à devoir faire 45mn/1h de trajet tout les matins mais où je me plairai sûrement scolairement et qui m’ouvrirai plus de portes parce que c’est un lycée réputé. Mais moi je veux pas quitter mes deux seules véritables amies, mes meilleures amies (et encore, là dessus je ne suis même pas sûre…Je sais même pas si pour elles je suis leur meilleure amie…
    Je me connais et je sais que ce que je ressens pour les gens, c’est beaucoup trop par rapport à ce qu’ils ressentent pour moi.
    Si c’était simplement moi qui m’emballais encore trop et qui, comme d’habitude ressentais les choses et l’attachement beaucoup trop fort et que pour elles ce n’était pas du tout pareil ?
    Si ça se trouve pour elles je ne suis qu’une simple copine, quelqu’un qui s’oublie facilement… J’ai toujours eu peur qu’elles me laissent tomber le jour où elles se rendront compte… Je sais pas… Qu’elles en auront marre de moi et de mes manies pénibles ?
    Sauf que pour moi elles comptent énormément, c’est extraordinaire que j’ai réussi à leur faire confiance à ce point après ce que j’ai vécu…)
    Sauf qu’en même temps, j’ai aussi besoin d’un lycée où il y a du niveau pour que je m’ennuie pas en cours.
    J’ai l’impression de devoir choisir entre mes amies et mon avenir… J’ai à la fois peur de perdre les deux seules amies que j’ai ici, les deux seules personnes à qui je fais confiance et aussi de ne plus les voir… Les promesses d’amitié qui durerait toujours, peu importe la distance, j’en ai eu et j’ai eu beau tout faire pour garder le contact, ça n’a jamais marché… J’ai peur que si je ne vais pas dans le même lycée qu’elles, elles m’oublieront, elles continueront leur vie sans moi
    Je sais que pour mon épanouissement intellectuel, C. serait mieux et j’aurais peu être plus de chance de réussir professionnellement, mais… Si je me retrouve toute seule là-bas et que je n’arrive pas à me faire d’autres amis (et même si j’y arrive, ça sera pas pareil que ce que j’ai réussi à construire avec mes deux amies… Ça fait tout juste deux ans qu’on se connait mais elles savent déjà tellement sur moi, mes peurs, mes doutes. Elles ont réussi à gagner ma confiance entière et c’est assez extraordinaire) je n’irai pas bien et scolairement, ça s’en ressentira aussi…
    Je sais pas quoi faire…

    Désolée pour L’IMMENSE pavé ! 😅

    #25900 Répondre
    Lysue

    Bonjour !

    Je n’ai pas de réponse claire pour toi mais j’ai aussi été diagnostiquée hpi quand j’étais petite (j’ai 15 ans) le souci étant que cette particularité s’accompagne chez moi d’un trouble de l’attention assez fort, de dyslexie, dysgraphie et dysorthographie. Je n’ai donc pas eu le même rapport que toi vis à vis de l’école mais je tiens à te faire part de mon expérience pour essayer de t’éclairer un peu.

    J’ai sauté le CM2 quand on m’a diagnostiqué, ça m’a boosté et j’ai fait une super année de 6eme, en 5eme plus le même entrain mais ça allait, en 4eme les choses ne vont plus trop bien mais sont supportables puis en 3eme j’ai eu pas mal d’absentéisme et tt et tt. J’avais au collège un bon groupe d’amies avec qui je m’entendais bien, dont deux que j’appréciais vraiment beaucoup. J’avais été toutes ces années dans une classe remplie « d’intellos » Pas dans le sens péjoratif du therme mais en gros ils étaient tous assez éveillés, intelligents et je m’y retrouvais assez médiocre, mais j’étais pas trop mal. Puis je suis passée au lycée, je n’avais plus mes amies, j’étais dans une classe que je ne connaissais plus (j’avais gardé ma classe de 5eme à 3eme à peu près identique). Je ne me trouvais plus dans les personnalités des gens au lycée, je me suis mise à me sentir mal. Ensuite il y a eu les 1 semaines sur deux dues au confinement, mon psy m’a fait arrêter parce que c’était trop compliqué, je suis passée au cned. J’ai fini l’année en catastrophe, je n’ai rendu que peu de devoir, à part dans mon sport j’étais coupée du monde (maintenant je m’aperçois que ça me manquait) enfin j’ai pris beaucoup de retard. Puis j’ai entamé cette année mon année de première (je suis passée de justesse) alors l’année commence bien je suis un rythme, puis viennent les vacances, et après je ne réussi pas à me remettre au boulot. Je suis déprimée etc et la il y a quelques semaines je redécouvre l’association pour enfants précoce ou j’allais petite, ils avaient ouvert un dispositif scolaire, sans pour autant être une école, pour les hpi qui décrochait comme moi, avec un enseignement adapté et tt. Ça fait deux semaines que je m’y rend, et je tient à te partager le fait que je revis ! Je me sens beaucoup mieux, j’aime aller à l’école, je sens qu’on arrose mon cerveau comme une plante et que cette plante peut s’épanouir à sa guise sans personne pour la tailler (c’est étrange comme métaphore je le conçoit). Pourtant je ne me rapproche pas pour autant des autre élèves, je me sens toujours aussi décalé, mais ça ne me dérange pas.

    Enfin tout ça pour dire que, je pense que être avec tes amies c’est rassurant, ça te permettrait de te sentir socialement plus à l’aise, mais tu serais sûrement encore mal comme l’année que tu à passé, je te le dis d’expérience, en tant que hpi on a vraiment besoins d’être stimulé, alors si ce fameux lycée est vraiment bien, c’est peut être un meilleur choix pour ta santé mentale, puis il ne faut pas couper les ponts, je suis encore en contact avec ces deux amie dont j’ai parlé ultérieurement, je prend de leur nouvelles de temps en temps, et je les aime toujours autant ! Après si dans le lycée ou tu veux aller il y a beaucoup d’enfants « normaux » le rythme pourrait être quand même inadapté pour toi, mais si les profs sont compréhensifs comme le prof que tu avait eu, alors je pense que même si l’inconnu te fait peur c’est le meilleur moyen d’éviter de te retrouver mentalement à bout comme je l’ai été.

    Je pense avoir tout dit, peut être que les longs pavés sont propres au hpi lol

    Bonne journée (ou nuit) à toi
    Je te souhaite de t’épanouir à ta guise et d’être heureuse !
    J’espère avoir pu t’apporter conseil,

    Lysue (de mon pseudo)

2 sujets de 1 à 2 (sur un total de 2)
Répondre à : Perdue dans un choix d’avenir…
Vos informations :




:bye: 
:good: 
:negative: 
:scratch: 
:wacko: 
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose: 
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail: 
:-( 
:unsure: 
;-) 
 


<a href="" title="" rel="" target=""> <blockquote cite=""> <code> <pre class=""> <em> <strong> <del datetime="" cite=""> <ins datetime="" cite=""> <ul> <ol start=""> <li> <img src="" border="" alt="" height="" width="">

Bouton retour en haut de la page